L'AFNOR lance une consultation publique pour le choix du clavier français normalisé
Et propose une version optimisée d'AZERTY et BÉPO

23PARTAGES

21  0 
Le clavier anglais « QWERTY » pour les machines à écrire a été breveté en 1868. De cette disposition des frappes a été tirée celle du clavier français distingué par les six premières touches alphabétiques du clavier « AZERTY ». Étant donc une modification légère du clavier anglais, le clavier français parait inadapté, selon le ministère de Culture et de la Communication, surtout lorsqu’il s’agit d’écrire certains mots et caractères qui sont typiques au français.

Pour le ministère de la Communication, cette absence de normalisation a pour effet de voir « une grande diversité des claviers proposés par les fabricants sur le marché français : selon que l’on utilise tel ou tel système d’exploitation et selon le fabricant du clavier, certaines touches ne sont pas disponibles au même endroit, ou bien ne sont pas disponibles du tout. Les symboles @ (arobase) ou encore € (euro), pourtant très utilisés, sont deux exemples, les touches permettant d’y accéder pouvant être placées à divers endroits d’un clavier commercialisé en France ».

« Il parait indispensable que ce clavier permette l’utilisation aisée non seulement du français, mais aussi des différentes langues présentes sur notre territoire, que ce soit des langues régionales ou des langues étrangères », écrivait dans son communiqué le ministère de la Culture.

« Ces limitations matérielles ont même conduit certains de nos concitoyens à penser que l’on ne devait pas accentuer les majuscules, confortés, même, par certains services de l’État qui jusqu’à encore récemment renseignaient les bases administratives françaises en majuscules et sans aucun accent », ajoutait à ce sujet la Délégation générale à la Langue Française et aux langues de France.

Aussi, au début de l’année 2016, le ministère a confié à l’AFNOR, l’agence française de normalisation, la tâche de se pencher sur l’élaboration d’une nouvelle norme pour les claviers français. Un groupe de travail a été mis en place, avec comme objectif de proposer une offre permettant de faciliter l’accès aux caractères utilisés aujourd’hui.

Après plus d’un an de travail, l’AFNOR a retenu deux propositions :
  • l’une très proche de la disposition AZERTY traditionnelle (qui n’a jamais fait l’objet d’une norme française). Parmi les objectifs de cette optimisation du clavier AZERTY figure le fait de permettre aux utilisateurs d'accentuer des capitales « sans s'en rendre compte » à l'achat d'un nouveau PC, ou de pouvoir coder plus simplement, en limitant les contorsions pour atteindre certains symboles ;
  • et l’autre s’appuyant sur la disposition ergonomique BÉPO qui est libre et met l'accent sur l'ergonomie, notamment pour limiter les mouvements des doigts, en se fondant sur le Dvorak, et intègre des caractères manquants dans l'AZERTY. Toutefois, il implique de réapprendre totalement son clavier.


Avant d'entériner les deux dispositions, l'AFNOR invite tous les utilisateurs de clavier à se prononcer sur leur choix et faire part de leurs observations. N’importe qui peut désormais consulter les documents et les solutions proposés, les commenter et également proposer des améliorations. Pour ce faire, il suffit de se rendre sur une page dédiée du site de l’AFNOR. Précisons qu’il est nécessaire de créer un compte pour accéder aux documents et laisser des commentaires.

« L’enquête publique vous permet de faire toutes remarques que vous jugerez utiles sur les principes du clavier, l’inventaire des signes qui peuvent être saisis, et sur le détail des dispositions. Vos commentaires seront traités de façon anonyme lors d’une réunion de dépouillement à laquelle tous les répondants à l’enquête pourront participer. Vous pouvez également suivre le projet dans la presse et sous le mot-clé #clavierfrançais sur Twitter », pouvons-nous lire dans les informations complémentaires.

L’AFNOR précise que si une réunion de dépouillement s'avère nécessaire, celle-ci aura lieu le 12 juillet 2017 de 14 h 00 à 17 h 00 et sera confirmée par une invitation. La norme définitive sera établie en septembre selon le calendrier établi par l'organisme. Rappelons que cette norme n'aura pas de caractère obligatoire, mais pourrait être favorisée dans les appels d'offres pour les marchés publics.

se rendre sur la page pour voter

Source : page dédiée

Et vous ?

Vers lequel des deux claviers irait votre choix ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/06/2017 à 1:14
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
Mais en fait je ne vois pas en quoi cette nouvelle règle est gênante. Qui ne comprend pas le mot "Etendue"?
Personne ne le comprend pas car tu as choisi un cas facile.

Mais si je te parle de l'AUGMENTATION DES RETRAITES ou de l'AUGMENTATION DES RETRAITES, lequel tu choisis ?

Et tu préfères étudier le MODELE DE LA SCULPTURE ou le MODELE DE LA SCULPTURE ?

(Fouhhh, j'ai l'impression de passer mon temps à rabâcher toujours les mêmes trucs, c'est lassant)

Allez, un petit dernier pour la route : savais-tu que Louis XIV, ce grand coureur, avait eu plein d'enfants LEGITIMES et d'autres qu'il avait LEGITIMES plus tard ? Là je suis cool, le contexte permet de comprendre.
Mais tout ça pour dire que les ENFANTS LEGITIMES et les ENFANTS LEGITIMES ne sont pas les mêmes, et sans accent c'est impossible de savoir qui est qui et quoi est quoi pour les deux autres exemples.

Il n'y aura pas toujours le contexte pour te sauver la mise.

Citation Envoyé par Watilin Voir le message
[...] la typographie est beaucoup plus codifiée, et il est donc plus important d’en respecter les règles.
Hélas, personne n'est au courant, résultat on voit tout et n'importe quoi, plus le fait que même dans l'édition, le métier de correcteur ayant tendance à disparaître (réduction des coûts), la quantité d'erreurs augmente en proportion.
Dramatique...
7  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/06/2017 à 6:56
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
...Qui ne comprends pas le mot "Etendue"?
Quand je vois ça, je sais qu'il y a une faute, mais je ne sais pas forcément laquelle :
  1. Si il manque un "accent", ça donne Étendue
  2. Si il manque un "n", ça donne Entendue

Comme le dit le lien donné par Watilin, l'absence d'accent là où il en faudrait un constitue une faute d'orthographe et risque de donner une lecture plus difficile. Les exemples donnés montrent que ce n'est pas forcément aussi simple. Par exemple :
  • « ENFANTS LEGITIMES », c'est « ENFANTS LÉGITIMES » ou « ENFANTS LÉGITIMÉS » ?
  • « ETUDE DU MODELE », c'est « ÉTUDE DU MODÈLE » ou « ÉTUDE DU MODELÉ » ?
  • « INTERNE », c'est « INTERNE » ou « INTERNÉ » ? Et dans un hôpital psychiatrique, on peut légitimement se poser la question.
7  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/05/2018 à 9:51
Citation Envoyé par Gwenbriss Voir le message
Rappelons que les majuscules accentuées ne sont pas dans notre grammaire.
Ça n'a rien à voir avec la grammaire, mais avec l'orthographe, et si, les majuscules accentuées sont obligatoires pour écrire un mot correctement. Désolé.
7  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/06/2017 à 21:03
mème si tu regarde les touches tu as une habitude qui fait diriger tes doigts vers la zone habituelle. donc un changement de clavier aurait forcement une incidence.

et puis un clavier AZERTY en vaut deux

si on part sur les hypothèse a la con, je propose le clavier "BITOCU" moi
6  0 
Avatar de mh-cbon
Membre averti https://www.developpez.com
Le 08/06/2017 à 8:45
au lieu de nous emmerder avec des réformes inutiles. ne peut on pas simplement avoir une loi qui prévoit que les claviers soient physiquement composable (et conçu pour), que de deux les logiciels soit foutus pour correctement recevoir cette disposition personnelle.

Et j'en ai rien à foutre que ce soit techniquement compliqué, on est allé sur la lune ou pas ?
On ne serait pas capable de faire des touches configurable rétro éclairées ?

Au pire si cela n'est prêt que dans 5 ans, bah on à déjà des pléthore de pléthore de clavier existants, et c'est pas avec leurs langages sms que les jeunes vont faire la différence.

Putain quoi (..ce matin ce sujet me rend très vulgaire), ils ont eu leurs bacs dans une pochette surprise ?
6  3 
Avatar de BenoitM
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 08/06/2017 à 10:45
On ne pourrait pas plutôt avoir une refonte du Français pour faciliter la saisie et l'écriture?
6  5 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 08/06/2017 à 14:26
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Qu'est-ce que ça veut dire "elle est passée" ?
Que sa mise en application date de 1990, donc que cela ne sert à rien de venir gueuler en 2016, en accusant la ministre de l'éducation nationale.

Bref, que tu râle à propos d'un truc en écoutant les journalistes (que tu critiques à longueur de journée), alors que là, justement, ils racontaient n'importe quoi, mais que tu les as cru.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

En 1990 peu de gens devaient être au courant de ce projet, ce sont quelques personnes dans l'Académie Française qui ont bricolé ce truc, la majorité des membres de l'Académie Française étaient peut être d'accord, mais on s'en fout.
Non toujours pas, l'Académie Française, n'a fait que "valider" le truc, pour dire qu'elle était ok, mais ce n'est pas elle qui est à l'origine de la réforme.

D'ailleurs en plus ce n'est pas comme si quelqu'un avait mis le lien de l'historique de la réforme sur Wikipédia un peu au-dessus, ce qui montre que tu ne lis pas les liens des autres une fois de plus...

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Pour les Français c'était un truc relativement secret, ils n'étaient pas tous au courant qu'un tel projet était en cours.
Comme 95% des lois et autres qui passe, les français ne sont au courant de rien, et ne se tiennent pas au courant de toutes façons.

Suffit d'aller lire le JO pour savoir ce qui est voté comme nouvelle loi par exemple, mais ça prend du temps, et c'est pas très fun à lire, donc personne le fait, mais comme on dit, nul n'est sensé ignoré la loi, ce n'est pas parce que tu as la flemme de te renseigner, que la loi n'existe pas ou ne s'applique pas pour toi.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

En 2016 tout le monde en a entendu parler et beaucoup de français n'étaient pas content.
Comme d'hab quoi...

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Mais j'ai pas trouvé la liste des personnes qui ont bossé dessus...
4 messages au dessus du tiens... :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rectif...%A7ais_en_1990

Les rectifications orthographiques du français en 1990 proposent une nouvelle orthographe pour certains mots du français afin de la rendre plus simple ou en supprimer certaines incohérences. Elles ont pour origine un rapport du Conseil supérieur français de la langue française, approuvé par l'Académie française et publié dans les Documents administratifs du Journal officiel de la République française du 6 décembre 1990.
Conseil supérieur de la langue française :

Conseil supérieur de la langue française (CSLF) désigne, dans plusieurs pays francophones, des organismes nationaux chargés de conseiller leurs gouvernements sur les questions liées à l'usage de la langue française. Un tel organisme existe en France, en Belgique et au Québec (pour l'application de la Charte de la langue française). En Suisse romande, la Délégation à la langue française a une mission analogue. Ces différents organismes de gestion linguistique coopèrent régulièrement entre eux.
Voilà qui a travaillé dessus :

Lors de la première réunion du CSLF, le 24 octobre, Rocard établit les tâches du Conseil. Il charge le CSLF de dresser un rapport d'« aménagements orthographiques » avec pour but de mettre fin à un certain nombre « d'anomalies et d'absurdités ». Le CSLF met donc en place un groupe d'experts, présidé par le linguiste Bernard Cerquiglini et composé de ses homologues Nina Catach, André Goosse, André Martinet et Charles Muller, des lexicographes Claude Kannas (responsable des dictionnaires Larousse) et Josette Rey-Debove (responsable des dictionnaires Robert), ainsi que du chef correcteur du journal Le Monde, Jean-Pierre Colignon, et de Jacques Bersani, inspecteur général de l'Éducation nationale

Et toujours dans l'article Wikipédia, on te dit justement que l'Académie Française tolère les deux orthographes, et qu'elle ne considère pas ça comme une réforme, mais comme une simple "tolérance".

D'ailleurs on y lit aussi :

Présentées par le CSLF, ces rectifications ont reçu le 3 mai 1990 un avis favorable de l'Académie française à l'unanimité, ainsi que l'accord du Conseil supérieur de la langue française du Québec et de celui de Belgique
(Car oui, on ne parle pas français qu'en France...)

Après sa publication, il connait un succès considérable en librairie et reçoit un avis favorable de la part du CILF où toute la francophonie est représentée. La Fédération internationale des professeurs de français et l'Association française des enseignants de français se prononcent pour les rectifications.
Le truc on pouvait le trouver en librairie, mais personne n'était au courant ? LOL

C'est juste que cela à 26 ans, et que tout le monde l'avait complètement oublié...
6  0 
Avatar de Watilin
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/06/2017 à 16:41
Citation Envoyé par mh-cbon Voir le message
On ne serait pas capable de faire des touches configurable rétro éclairées ?
Si, mais ça coûte 1500 $.

Citation Envoyé par andry.aime Voir le message
Je travaille sous ubuntu la plupart de temps et j'ai jamais eu ce problème, il suffit d'activer le Caps Lock et taper sur le caractère voulu et on obtient son majuscule qu'il soit accentué ou non. Je pense plutôt que c'est plus facile de revoir la configuration du côté OS que de réapprendre les emplacements de touches.
On est d’accord, Linux offre depuis longtemps des dispositions de clavier plus accessibles que Windows – je ne parle pas de ceux qui savent et n’ont pas la flemme d’installer un add-on. Dans le cas présent, la proposition du ministère s’inscrit dans l’objectif de souveraineté numérique nationale, et en offrant à la France une disposition standard, elle incite les constructeurs et organismes à adopter la norme, et contribue à améliorer l’équipement des utilisateurs plus rapidement qu’en laissant les choses se faire toutes seules.

C’est marrant, on se rend compte que tous les projets proposés dans le cadre de la souveraineté numérique se rapprochent de quelque chose qui existe déjà dans le monde du libre. Je ne sais pas s’ils en sont conscients

Citation Envoyé par Zirak Voir le message
PERSONNE NE T'OBLIGE A UTILISER LA NOUVELLE ORTHOGRAPHE.

C'est plus clair en majuscule / gras / souligné / italique ? Ou il faut aussi que j'augmente la taille de la police, et que je le passe en rouge ?
Tu as oublié l’accent sur le « À »

Et sinon, comme je l’ai déjà dit, la langue n’a jamais attendu l’avis d’une quelconque institution pour évoluer. D’ailleurs, l’Académie n’existe que depuis 1634 et son rôle a toujours été de simplifier l’orthographe pour la rendre accessible. La réforme de 1990 est donc tout à fait dans le thème.

Comme vous, j’ai accueilli avec beaucoup de méfiance cette réforme que, comme vous, j’ai découvert 26 ans après son adoption à la suite du « scandale » des manuels scolaires. C’est l’avis du linguiste et vidéaste Linguisticæ qui m’a fait réfléchir, et progressivement changer d’avis à mesure que ça mûrissait dans ma tête. Sa vidéo : https://youtu.be/nJ-3WWqm9V8

Je me suis rendu compte de la satisfaction égoïste que je tirais de ma relative maîtrise de l’orthographe, et de la dangereuse condescendance, plus ou moins consciente, que je ressentais envers les gens qui font des fautes. Je suis un « élu » : je suis à l’aise avec l’orthographe et je fais partie d’une minorité. Et je me repens. L’orthographe crée de l’élitisme et des inégalités sociales. En la rendant plus simple, on améliore la société.

… Mais attention hein, pas trop simple quand même
6  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/06/2017 à 13:35
Citation Envoyé par esperanto Voir le message
...Taper sans regarder le clavier, on t'apprend ça en cours de piano...
C'est gentil, ça, mais si c'était si simple, tout les informaticiens seraient des virtuoses au piano ... et réciproquement. Il est établi scientifiquement que les virtuoses au piano, au violon et autres ont commencés très jeunes, et leurs cerveaux se sont adaptés à ces fonctions très particulières.

Moi, c'est le sens de l'orientation, je sais toujours où je suis "spatialement" du coup, je ne me perd jamais et trouve toujours la bonne route, même dans Paris avec des sens uniques/interdits partout. C'est pas de ma faute, c'est (comme on dit) inné. Pour la maîtrise du clavier, je suis nul à chier (c'est comme ça). Alors, je me débrouille comme je peux, mais prendre des cours de piano à 65 ans ne changerait certainement rien.

En plus, ayant le malheur d'avoir "l'oreille musicale", je ne supporterais que très peu de temps les couacs. Du coup, pour le clavier, en fait, pas de problème : Je prends mon temps ! Pas de tempo à respecter, juste éviter les fautes de frappe et minimiser les erreurs orthographiques (même si je me classe de moi-même parmi les nuls ... de ma génération).

Le fait de gagner quelques µsecondes ici ou là ne changera pas fondamentalement mon existence, même après plus de 35 ans d'informatique, mais un clavier permettant plus de choses ne me dérangerais certainement pas, vu que je n'ai aucune habitude particulière. Par contre, je conçois qu'inverser deux notes sur le clavier d'un piano doit rapidement se révéler catastrophique pour ceux qui ne regardent pas ce qu'ils font.
6  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 14/05/2018 à 17:31
La faculté du personnel politique à perdre un temps fou sur des choses inutiles et à ne rien faire sur des problèmes réels est absolument sans équivalent. Ils arrivent encore à m'étonner.
6  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web