Facebook permet à des recruteurs de publier des offres d'emploi qui ne seront diffusées que chez les hommes
Au grand regret de l'ACLU

Le , par Stéphane le calme

61PARTAGES

17  0 
Facebook est sous le feu des critiques pour avoir permis aux entreprises de publier injustement sur les réseaux sociaux des offres d'emploi destinées spécifiquement aux hommes.

L’American Civil Liberties Union ainsi qu’Outten & Golden LLP, une firme de droit du travail, ont traîné mardi la grande enseigne et dix employeurs devant l’Equal Employment Opportunity Commission, une agence fédérale qui traite les plaintes de discrimination et autres atteintes aux droits civils.

Plus précisément, le syndicat et le cabinet d'avocats ont porté plainte à la Commission contre Facebook et autres au nom de trois femmes et des Communications Workers of America, alléguant une discrimination fondée sur le sexe.

« Les offres d'emploi discriminantes par le sexe reviennent à la vie », a déclaré Galen Sherwin, avocat principal du projet de droits de la femme de l'ACLU, dans un communiqué.

« À cause de plateformes de médias sociaux telles que Facebook, les annonceurs utilisent de plus en plus les données personnelles des utilisateurs pour diffuser leurs annonces - y compris pour les emplois - à des utilisateurs en fonction de critères tels que leur sexe, leur race et leur âge, excluant ainsi les personnes n’y répondant pas et qui ne sont donc pas au courant des opportunités. Nous ne pouvons pas laisser ce type de discrimination archaïque prévaloir », a-t-elle continué.


Les dix employeurs réunis devant la commission comprennent un service de police de la Caroline du Nord, des entreprises de construction et un fabricant d'équipements sportifs.

Selon l'ACLU, ils ont tous annoncé des emplois dans des « domaines d’activités pour des cols bleus et qui sont bien payés ». Il y avait notamment des postes de mécaniciens, de techniciens et de chauffeurs routiers, tous traditionnellement occupés par des hommes. Comme lors de la publication des offres d'emploi, les employeurs ont coché une case pour afficher uniquement les postes pour les jeunes étudiants.

Cela signifiait que les utilisateurs féminins ainsi que les hommes plus âgés n’avaient aucune chance de voir s’afficher ces annonces sur leur fil d'actualité et se voyaient ainsi refuser la possibilité de postuler.

Cependant, les pratiques publicitaires de Facebook vont aussi au-delà de la discrimination sexuelle. L'ACLU a affirmé que Zuck & Co propose également aux annonceurs d'utiliser un outil baptisé « Lookalike Targeting ». Cela permet aux entreprises de rechercher des personnes ayant une expérience similaire à celle des employés actuels. L'outil peut ne pas sembler trop préjudiciable lorsque l'on considère des diplômes et des qualifications universitaires, mais cela devient rapidement problématique, par exemple, si la main-d'œuvre est composée principalement de personnes de race blanche.

« Nos profils de données ne devraient pas déterminer quelles informations sont à notre disposition en ce qui concerne les opportunités économiques », a conclu Sherwin.

« Facebook doit faire des changements sur sa plateforme pour empêcher les annonceurs d’exploiter les données des utilisateurs à des fins discriminatoires, et s’assurer une fois pour toutes que tous les utilisateurs, quels que soient leur sexe, leur race, leur âge, aient les mêmes chances. Rien de moins n’est nécessaire si nous voulons faire en sorte que les progrès vers l’égalité des sexes se poursuivent à l’ère du numérique ».

Une enquête de ProPublica sur les pratiques publicitaires de Facebook a pointé un doigt accusateur vers Uber, indiquant que l’entreprise technologique cible presque exclusivement les hommes sur 87 des 91 offres d'emploi qu’elle a diffusé sur Facebook.

« Il n’y a pas de place pour la discrimination sur Facebook, c’est strictement interdit dans nos politiques », a déclaré le porte-parole de Facebook, Joe Osborne. « Nous sommes impatients de défendre nos pratiques une fois que nous aurons l'occasion d'examiner la plainte ».

Sources : ACLU, ProPublica

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Mark Zuckerberg devrait vendre jusqu'à 13 Md$ d'actions Facebook d'ici mars 2019 pour financer les actions philanthropiques de sa fondation CZI
Facebook étend désormais la vérification des faits aux images et vidéos, afin d'améliorer la précision de son modèle d'apprentissage automatique
Ingérence électorale : Facebook et Twitter ont comparu devant le Congrès US pour défendre les améliorations sécuritaires apportées à leurs services
USA : un quart des utilisateurs de Facebook ont supprimé l'application en 12 mois, tandis que 74 % ont changé leur relation avec le réseau social
Facebook s'engage à alimenter ses opérations mondiales avec de l'énergie 100 % verte d'ici 2020, et à réduire ses émissions de GES de 75 %

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/09/2018 à 22:15
qu'est ce qui est choquant ? ya pareil pour les femmes, dans les société d’hôtesse d’accueil, les manequins etc...
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/09/2018 à 7:26
Le titre et certaines formulations sont trompeurs.

"Des entreprises utilisent le système de publicité Facebook pour proposer des offres d'emplois en fonction du sexe, de la race, et de leur âge" serait bien plus correct.

En effet:
  • rien n'indique que des offres n'ont pas été diffusées auprès d'un public exclusivement féminin ;
  • a priori, il s'agit de l'exploitation d'un système existant qui ne se limite pas aux offres d'emplois, i.e. Facebook n'a pas autorisé/soutenu de tels choses ;


Derrière, on peut s'interroger sur la pertinence/légitimité générale du système de targeting de Facebook.

On peut se demander aussi si une telle chose est réellement illégale, car il ne s'agit pas de discrimination à l'embauche, mais une "discrimination" à la diffusion de l'annonce. Or, il suffit de mettre une annonce de recrutement dans un magazine spécialisé (e.g. féminin) pour faire exactement la même chose. De même que publier une annonce sur un Journal ou un site journalistique, va viser une certaine catégorie sociale/politique.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/09/2018 à 8:46
C'est un ciblage normal.
C'est rare une offre d'emploi qui parle à tous le monde.
Il y a des métiers qui intéressent plus les femmes, il y a des métiers qui intéressent plus les hommes, il y a des métiers plus adapté aux jeunes, il y a des métiers plus adapté aux vieux, etc.

Si il te faut un mannequin pénis, ça ne sert à rien de montrer l'annonce à des femmes.
Si il te faut des acteurs pour jouer des résidents de maison de retraite, ça ne sert à rien de montrer l'annonce à des enfants.
Si tu cherches des serveuses pour ton restaurant Hooters.
Si tu cherches des ingénieurs, tu vas essayer de cibler un public compétent dans le domaine.

===
Bon après si la position peut être rempli par une femme ou un homme il n'y a pas besoin d'utiliser un ciblage sur le sexe.
Avatar de Rokhn
Membre actif https://www.developpez.com
Le 20/09/2018 à 9:23
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
qu'est ce qui est choquant ? ya pareil pour les femmes, dans les société d’hôtesse d’accueil, les manequins etc...
Les gens (surtout aux states) s'indignent pour un rien avec le mouvement "lgbtqiaap+" (c'est pas une blague, ça existe vraiment). - Bref

Dans le pire des cas, même si une femme ou une personne de 50 ans aurait demandé un entretien, ils auraient jamais passé le cap du recrutement puisqu'ils ne correspondent pas à ce qu'attend l'entreprise. Je comprends que ça puisse choquer et être dérangeant pour d'autres domaines mais là, ça donne l'impression que c'est explicitement très masculin.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/09/2018 à 9:54
Citation Envoyé par Rokhn Voir le message
Les gens (surtout aux states) s'indignent pour un rien avec le mouvement "lgbtqiaap+" (c'est pas une blague, ça existe vraiment).
C'est une minorité avec un pouvoir de nuisance gigantesque.
C'est impressionnant de voir comme si peu d'individus peuvent faire autant de bruit.

Ça va beaucoup trop loin leur guerre contre l'inégalité...
Ils voient de la discrimination ou des agressions partout.
Quoi que tu dises ou quoi que tu fasses, ils trouveront toujours beaucoup de choses à redire. (Sur Twitter c'est n'importe quoi, il y a un toujours quelqu'un qui va trouver qu'un propos peut être interpréter d'une façon qu'il pourrait blesser quelqu'un... Mais bon tous les jours tout le monde est blessé, c'est pas un drame, c'est la vie)
Ils aiment bien la position de victime, ils doivent penser que toutes les mauvaises choses qui leur arrive est dû au traitement de la société de leur genre.
Avatar de ymoreau
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/09/2018 à 10:11
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ils aiment bien la position de victime, ils doivent penser que toutes les mauvaises choses qui leur arrive est dû au traitement de la société de leur genre.
Et c'est le cas.

Tout comme tu te plains de l'Europe, du gouvernement, et du traitement de la société sur tes convictions. D'autres personnes se plaignent du traitement de la société sur leur genre, leur physique, leur condition physique et/ou mentale etc.
Ton discours qu'on retrouve un peu partout comme quoi "nous aussi on a des problèmes alors arrêtez de parler des vôtres" est le meilleur moyen de ne jamais rien améliorer. Je trouve ça très toxique de vouloir refuser systématiquement le statut de victime aux autres quand tu estimes, depuis ton spectre de vision et tes propres avantages, que ce n'est pas mérité.

Eh oui, c'est injuste aussi pour les hommes qui aimeraient faire de l'accueil dans les entreprises ou dans les salons de voiture, est-ce une raison pour tolérer tout le reste ? Non. Au contraire, ça montre juste qu'il y a encore plus d'injustices que prévu sur lesquelles demander des changements.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/09/2018 à 10:36
Citation Envoyé par ymoreau Voir le message
Et c'est le cas.
Non ! Tous le mal qui arrive à quelqu'un n'est pas dû à son orientation sexuelle, son genre, ou n'importe quoi.

Citation Envoyé par ymoreau Voir le message
Au contraire, ça montre juste qu'il y a encore plus d'injustices que prévu sur lesquelles demander des changements.
La vie est injuste pour tout le monde. L'égalité, l'équité, l'équilibre n'existe pas.
Il faut mûrir et accepter qu'il y aura toujours des gens qui vont détesteront pour des raisons aléatoires (votre taille, votre coupe de cheveux, votre poids, vos origines, vos croyances, vos opinions, vos goûts, etc).

Il y a eu énormément de progrès réalisé dans la tolérance et aujourd'hui il n'y a plus de barrière.
Obama et Trump ont été président des USA, ça montre bien que n'importe qui peut attendre des sommets

Il y a des hommes qui sont devenus des femmes qui sont célèbre, comme William Bruce Jenner qui est devenu Caitlyn Jenner.

Le progrès sur la tolérance et l'égalité est véritablement énorme, en 1960 il y avait encore de la ségrégation raciale aux USA et maintenant c'est mieux.
Aujourd'hui peu importe tes origines, ton genre et ton orientation sexuelle tu peux tout faire si t'es doué.
Toutes les portes sont ouvertes.

Ils veulent pousser l'égalité beaucoup trop loin, jusqu'à nier la réalité.
Apparemment ce n'est pas de la fake news, même si ça ressemble beaucoup à du Gorafi :
Swedish Professor Under Investigation for Telling Students 'Men and Women Are Biologically Different'
The complaining student implied Hesslow's comments were against the Swedish "value base," which requires all schools in the Scandinavian country to adhere to a policy upholding values that include egalitarianism, individual freedom, and equality of the sexes.

Hesslow said that some students, "for ideological reasons," don't like to hear certain scientific facts about biological differences between men and women. He said that the comments which prompted the complaint were not even necessarily part of his course material, but that they were answers to students' questions during the course of the lecture.
L'égalitarisme est allé trop loin.
Enfin c'est juste 3, 4 LGBTQ+ qui font chier...
Mais bizarrement ils ont beaucoup de pouvoir.
Avatar de fredinkan
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/09/2018 à 10:40
Citation Envoyé par ymoreau Voir le message
Ton discours qu'on retrouve un peu partout comme quoi "nous aussi on a des problèmes alors arrêtez de parler des vôtres" est le meilleur moyen de ne jamais rien améliorer
Améliorer le quotidien de la majorité (qui peut également améliorer celui de la catégorie en question en même temps) est plus important que de chercher à améliorer le quotidien d'une minorité en rendant plus compliqué le quotidien de la majorité.

C'est en cherchant à donner avantage à une catégorie de la population, qui souvent, maintenant, met des inconvénients dans la majorité, que tu vas te retrouver avec des clivages et des discours méprisants vers cette catégorie.

C'est juste le jeu de la division...
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/09/2018 à 10:42
Citation Envoyé par ymoreau Voir le message
Tout comme tu te plains de l'Europe, du gouvernement, et du traitement de la société sur tes convictions. D'autres personnes se plaignent du traitement de la société sur leur genre, leur physique, leur condition physique et/ou mentale etc.
Ce n'est pas pour autant que toutes les plaintes sont fondées, d'un côté comme de l'autre.

Citation Envoyé par ymoreau Voir le message
Je trouve ça très toxique de vouloir refuser systématiquement le statut de victime aux autres quand tu estimes, depuis ton spectre de vision et tes propres avantages, que ce n'est pas mérité.
Hum, je sens comme un arrière goût de relativisme.

Quant à toxique, c'est un terme beaucoup trop fort pour ce genre de situation.

Citation Envoyé par ymoreau Voir le message
Eh oui, c'est injuste aussi pour les hommes qui aimeraient faire de l'accueil dans les entreprises ou dans les salons de voiture, [...]
Ce qui est surtout injuste, c'est qu'on parle de la discrimination envers les femmes, mais ignorons totalement celle envers les hommes, alors qu'elle est tout aussi présente dans le cas qui nous intéresse.

On se retrouve donc avec des personnes qui veulent lutter contre la discrimination envers les femmes, mais qui font par la même occasion de la discrimination envers les hommes.
La découpe genrée du problème est non-pertinente, le problème n'est pas des annonces qui visent spécifiquement des hommes en discriminant les femmes, mais des annonces qui sont diffusés en fonction du sexe du lecteur, ainsi que d'autres caractéristiques.

Ignorer et passer sous silence la moitié du problème ne permet pas de trouver une réponse efficace à ce problème.
Avatar de ymoreau
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/09/2018 à 10:45
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Non ! Tous le mal qui arrive à quelqu'un n'est pas dû à son orientation sexuelle, son genre, ou n'importe quoi.
Personne n'a dit tout, ce sont des choses spécifiques qui sont pointées du doigt, et en l'occurrence n'essaye pas de dire que diffuser une annonce en se basant sur le genre n'est pas une discrimination de genre
Je ne vais pas rebondir sur tes multiples phrases absurdes, comme quoi il n'y a plus de barrières par exemple, on voit que tu vis dans une dimension parallèle.

Ce qui est consternant c'est cette idée permanente que demander une certaine équité c'est faire un cadeau aux minorités. L'idée des classes et genres dominants est profondément implantée (surtout par l'éducation).
En quoi proposer des boulots traditionnellement masculins va nuire à la majorité fredinkan ? En quoi avoir des hommes (et pas forcément beaux) pour faire l'accueil va compliquer le quotidien de la majorité ?
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web