Le Pentagone investit 2 milliards de dollars dans le développement de l'IA
Afin de financer des projets de recherche avancée de défense

Le , par Bill Fassinou, Chroniqueur Actualités
Le progrès et l'utilité de l'IA ne sont plus à démontrer. Ce qui amène les entreprises et les gouvernements à investir de grosses sommes d'argent et recruter les meilleurs talents du monde universitaire pour le développement de l'intelligence artificielle. Désormais, toutes les entreprises se tournent vers l'IA pour être plus compétitives sur le marché. Et même certains pays comme le Canada, la Chine, l’Inde, la France, etc. font de l'IA leur priorité et la considèrent comme essentielle à la croissance de leurs économies.


Alors que l'intelligence artificielle progresse de plus en plus, les gouvernements des différents pays du monde ne cessent de réfléchir à son application dans différents domaines. Ils vont même jusqu'à définir des fonds d'investissement pour le développent de l'IA et se livrent parfois à des concurrences sans précédent. En 2017 par exemple, le gouvernement français avait défini une feuille de route pour le développement de l'IA pour concurrencer les géants américains de la technologie. En ce moment, le chef de l’État d'alors avait annoncé un effort budgétaire de 1,5 milliard d’euros pour les dix années à suivre qui se sont ajoutés aux efforts financiers déjà programmés.

Les États-Unis d’Amérique n'en font pas moins. Le vendredi dernier, lors de la conférence de son 60e anniversaire, la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), l'agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la recherche et du développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire, a annoncé un investissement de deux milliards de dollars US pour le développement de l'intelligence artificielle. Selon John Everett, directeur adjoint du Bureau de l'innovation de l'information de la DARPA, « le moment est bon pour investir dans l'IA ». Par cet investissement, le gouvernement américain entend « booster en cinq ans deux décennies de progrès de l'IA », ajouta-t-il.

Le directeur de la Darpa, Steven Walker, a précisé que cet investissement servira à financer des projets de recherche avancée de défense de la DARPA sur les cinq prochaines années dont une vingtaine sont déjà entamés et bien d'autres dans les douze prochains mois. Cela permettra de « transformer les ordinateurs, pour les faire passer d'outils spécialisés à partenaires dans la résolution des problèmes », a ajouté Walker. « Nous voulons étudier la façon dont les machines peuvent acquérir une communication et des capacités de raisonnement quasi humaines, en étant capables de reconnaître qu'une situation ou un environnement a changé et de s'y adapter », a-t-il expliqué.

Toutefois, bien que les moyens financiers ne manqueront pas au progrès de l'IA, les choses ne se passeront pas sans difficulté. La DARPA veut adopter des méthodes d'apprentissage d'IA similaires à celles des humains. Et parfois, un humain peut apprendre quelque chose à partir d'un seul exemple alors que l'apprentissage automatique se repose sur des algorithmes qui analysent une quantité importante de données avant d'apprendre quelque chose. De plus, on ne peut pas non plus s'attendre à ce que l'IA soit la solution à tous les problèmes. « L'apprentissage automatique est remarquablement inefficace », a déclaré Everett avant de préciser que l'IA « peut faire des choses incroyables, mais ce qu'elle ne peut pas faire n'est pas non plus négligeable ».

Par conséquent, la DARPA « pourrait en fin de compte investir encore plus d’argent dans le développement d’IA » avant d'atteindre son objectif, dit Everett, avant de conclure que « si des résultats positifs sont obtenus et qu'ils sont pertinents pour la sécurité militaire et nationale » alors, plus d'investissements pourraient être encore mobilisés.

Pour les internautes, cet investissement des USA ne vise aucun autre objectif que celui d'être le numéro un mondial en matière d'intelligence artificielle. Ils expriment surtout leurs inquiétudes par rapport à cette concurrence que les grandes nations se livrent pour asseoir leur dominance. Certains craignent aussi l'immense potentiel dont regorge l'IA et l'usage destructif que les nations pourraient en faire.

Quant à la limite d'apprentissage de l'IA que Everett a évoqué, un internaute pense que cela peut être contourné par le fait qu'une IA peut s'appuyer sur une autre pour vite apprendre. Pour lui, pendant que l'humain s'échine seul à assimiler une leçon, un algorithme peut se baser sur des notions déjà assimilées par un autre pour vite apprendre de nouvelles choses.

Source : CNN, rtbf

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Pourquoi les algorithmes d’IA prennent-ils généralement du temps à appliquer l’apprentissage automatique ?
Pensez-vous qu'ils parviendront un jour à apprendre comme les humains ? Comment ?

Voir aussi

France IA : le gouvernement définit une feuille de route pour développer l'IA et concurrencer les géants américains de la technologie

Le projet d'IA de Google et le Pentagone était « directement lié » à un contrat de cloud de plusieurs milliards de dollars d'après une fuite d'emails

Google aide le Pentagone à développer une IA pour analyser les vidéos capturées par drone et certains de ses employés sont furieux

Non, l'IA de Google ne doit pas être au service de la guerre ! plus de 3000 employés de Google protestent contre la collaboration avec le Pentagone

Le Pentagone en quête d'outils pour automatiser la classification des données, et la restriction d'accès


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Cpt Anderson Cpt Anderson - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 10/09/2018 à 8:56
Certainement pour développer des produits pour le bien de l'humanité et pour la paix dans le monde.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil