Trump déclare qu'il est dangereux pour les entreprises comme Twitter et Facebook de réduire des comptes au silence
Partagez-vous cet avis ?

Le , par Olivier Famien

142PARTAGES

15  0 
Dans un souci de combattre les fake news, aussi bien les institutions que les entreprises de médias sociaux ont pris un certain nombre de mesures beaucoup plus rigoureuses pour assainir les plateformes d’expression sur la toile. Du côté des organes de régulation, des lois pour faire payer des amendes encore plus lourdes ont été votées afin d’inciter les médias sociaux à plus de diligence dans le traitement des fausses informations circulant sur les sites. Au niveau des médias sociaux, de nouveaux outils ont été mis en place et partent de la simple facilité de détection des fausses informations à la modération des propos sur les plateformes. D’autres mesures encore plus radicales ont été adoptées par les médis sociaux et consistent en la suspension ou en la suppression de comptes ou de pages complètes qui s’adonneraient à la propagation des fausses informations et des contenus racistes, haineux, violents, en somme, contraires aux règles d’utilisation sur ces plateformes.


Dans le mois de juillet par exemple, YouTube a supprimé certains contenus vidéo diffusés par Alex Jones, connu comme un animateur radio et auteur de plusieurs sites web, dont infowars.com, qui soutient plusieurs théories de complot. À la suite de cette suppression, la plateforme d’hébergement de vidéos en ligne de Google a interdit à Alex Jones de diffuser du contenu sur sa plateforme pendant 90 jours. Dans le même mois de juillet, Facebook a également procédé à la suppression de certaines vidéos produites par Alex Jones tout en lui interdisant d’utiliser son compte pendant 30 jours. Il faut savoir que sieur Alex Jones bénéficie d’une large audience aux États-Unis et est à l’origine de plusieurs théories conspirationnistes comme celle soutenant que l’attaque par arme à feu de l’école de Sandy Hook, en 2012, n’avait jamais eu lieu.

En plus de Facebook et YouTube, Twitter a également suspendu le compte de Jones pendant une semaine alors qu’il avait appelé les Américains à se tenir prêts à prendre les armes contre certains groupes, parmi lesquels les médias. À la suite de la suspension du compte de Jones sur YouTube, ce dernier a migré ses vidéos vers Vimeo qui a également supprimé une majorité d’entre elles tout en lui signifiant son éviction de la plateforme pour violation de règles interdisant la diffusion de contenus discriminatoires et haineux.


Alors que les médias sociaux se livrent à une guerre contre les informations fausses, violentes, haineuses, sexistes, et de plusieurs autres natures diffusées sur leurs plateformes, le président des États-Unis, Donald Trump, a déclaré lors d’une interview accordée lundi dernier au média Reuters qu’il est « ;très dangereux ;» pour les médias sociaux comme Twitter et Facebook de faire taire les voix sur leurs services. Le président ajouta ceci : « ;Je ne mentionnerai pas de noms, mais quand ils éjectent certaines personnes de Twitter ou de Facebook et ils sont en train de prendre cette décision, c’est vraiment dangereux parce que cela pourrait être vous demain ;».

Il faut souligner que Trump est apparu dans un spectacle produit par Infowars, animé par Jones, en décembre 2015, alors qu’il faisait campagne pour la Maison-Blanche. De plus, Alex Jones est connu comme une personne de l’extrême droite. Pour certaines personnes, il n’est pas surprenant de voir le président Trump monter au créneau pour condamner la réglementation des contenus sur les médias sociaux, même s’il n’a pas ouvertement signifié que cela était dû à la suppression des contenus d’Alex Jones. Par ailleurs, Reuters rappelle que les commentaires de Trump dans cette entrevue surviennent alors que le secteur des médias sociaux fait l’objet d’un examen de plus en plus rigoureux de la part du Congrès afin de contrôler la propagande étrangère.

Pour certains utilisateurs, voir plusieurs plateformes commencer à dire qui a le droit de s’exprimer et qui ne le peut pas est effectivement dangereux. Et ce qui est encore plus effrayant pour ces derniers, c’est de voir des entreprises s’associer pour museler des personnes comme c’est le cas avec Alex Jones. Pour d’autres personnes par contre, ce qui est dangereux, c’est de voir le gouvernement influencer les actions des entreprises sur ce qu’elles doivent faire ou pas pour régler des problèmes sur leurs plateformes. D’autres également continuent sur cette lancée en prenant le contre-pied des propos du président Trump pour dire que ce qui est dangereux dans cette affaire ce sont les propos tenus par Alex Jones qui affirment sans preuve des choses hors de sens, en défendant des personnes dangereuses et en s’attaquant de manière violente à d’autres personnes. Aussi, pour cette seconde catégorie d’utilisateurs, en supprimant les informations avancées par Alex Jones, ces médias sociaux n’auraient fait qu’être responsables en refusant d’héberger de fausses informations préjudiciables à des tiers.

Face à ces opinions controversées, quel est votre avis ;? Pensez-vous que ces entreprises de médias sociaux ont raison de supprimer les propos haineux, violents, discriminatoires, etc. sur leurs plateformes ;? Ou pensez-vous qu’elles devraient laisser-faire et faire confiance au sens critique des utilisateurs à discerner et rejeter des informations fausses, violentes ou haineuses comme le suggère d’autres personnes ;?

Source : Reuters, Infowars

Et vous ?

Comme le président Trump, pensez-vous qu’il est dangereux que les contenus jugés problématiques soient modérés sur les médias sociaux ;?

Ou trouvez-vous normal que ces contenus et les comptes des auteurs soient supprimés par les entreprises de médias sociaux pour éviter qu’elles accordent implicitement leur caution à ces informations fausses ou violentes ;?

Voir aussi

Mark Zuckerberg estime que Facebook ne devrait pas supprimer la page d’un média conspirationniste dans la mesure où il n’encourage pas la violence
Facebook supprime 583 millions de faux comptes au premier trimestre 2018, l’entreprise fait le point de sa lutte contre les contenus illicites
Fake news : les humains auraient tendance à plus les répandre que les bots sur Twitter, d’après des chercheurs du MIT
Twitter annonce le déploiement de ses outils anti hoax et anti trolls, trois nouvelles mesures sont prises
États-Unis : les électeurs de Trump partagent l’essentiel des fake news, selon une étude de l’université d’Oxford

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/10/2018 à 15:43
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
On est complètement dans une dictature.
Ça me fait toujours beaucoup rire de lire ça de la part de quelqu'un qui considère la Corée du Nord comme un pays ou les gens y sont heureux, où encore la Russie comme une belle démocratie...
10  1 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/10/2018 à 14:39
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Une grosse partie des spectateurs de TF1, Canal +, BFM TV ont confiance dans ces chaines.
Je ne vois pas en quoi c'est moins grave.
Parce que ces médias manipulent grossièrement l'information certes, mais disent vrai 80% du temps et mentent ou grossissent exagérément le trait 20% du temps. Alex Jones ne fait QUE diffuser des rumeurs plus ou moins malfaisantes. Dont certaines peuvent avoir des conséquences dramatiques.
7  1 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/10/2018 à 16:50
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il existe des coréens qui sont très fier de faire partie de ce pays.
Il n'y a pas 100% de malheureux là-bas.
Quand t'es élevé dans l'esprit depuis la naissance, tu peux être heureux.
C'est marrant, quand je tue toutes les personnes qui osent remettre en cause le système, y'a plus personne pour le critiquer ensuite.

C'est comme la Russie, la liberté de la presse est très bonne. Tu peux dire tout ce que tu veux, en revanche, tu ne peux le faire que une fois.
6  0 
Avatar de pmithrandir
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/08/2018 à 14:17
La ou il a raison, c'est que c'est à la justice de décider ce qui est illégal ou non. En prenant le rôle de censeur, ces plateforme prenne un pouvoir assez important. Rien ne les empeche donc de supprimer d'autres comptes qui iraient à l'encontre de leur stratégie.

Après, ca veut dire que la justice doit etre capable de réagir rapidement à des requetes de ces plateforme pour que le système reste viable...

Bref, pas facile, mais pour une fois, je suis plutot d'accord avec lui.
5  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/10/2018 à 16:56
Citation Envoyé par Neckara Voir le message

Pourquoi au lieu de vouloir supprimer les fake news ne fait-on pas l'inverse ? Promouvoir l'esprit critique, améliorer la qualité de l'information sur les plateformes "officielles" ? Ne faudrait-il pas d'abord commencer par là ?
Car promouvoir l'esprit critique, permettrait aux citoyens d'exercer ce nouveau talent, pas seulement à l'encontre des journalistes / sites d'informations / de réinformation / complotiste / etc. etc. mais aussi à l'encontre des discours politiques, des promesses de campagne, etc.

Aucun politicien ne fera ça, cela serait scier la branche sur laquelle il se trouve. Il faut des citoyens dociles qui écoutent tes belles promesses, pas des gens qui réfléchissent, sinon tu n'es pas élu / réélu.

Quant à améliorer la qualité de l'information, c'est à chaque journal / site de le faire, rien ne les empêche de le faire actuellement, sauf qu'il faut toujours aller de plus en plus vite, et faire de plus en plus de sensationnel pour vendre / avoir de la visibilité. Si tu prends ton temps pour faire du vrai journalisme d'investigation (déjà je doute que cela soit possible dans un quotidien), le temps que tu publie un truc, la nouvelle (même partiellement fausse) a déjà circulé partout ailleurs, et tu n'attireras que ceux qui veulent vraiment creuser le sujet.

Et surtout, c'est moche à dire, mais dans la globalité, la plupart des gens s'en foutent de la vérité, ils ne croient que ce qu'ils veulent bien croire si cela va dans leur sens, et préfèrent un truc putaclick complètement faux à une vraie info travaillée. Du pain et des jeux !

Les infos, c'est comme les programmes télés, les films au ciné, la variété en musique ou le contenu Youtube, si il y a un maximum de bouses, c'est parce qu'il y a une majorité de boeufs qui croient (qui "croivent" même souvent chez eux) / regardent / achètent / écoutent / téléchargent, tout ce caca.
5  0 
Avatar de cdusart
Membre actif https://www.developpez.com
Le 23/08/2018 à 12:12
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Comme le président Trump, pensez-vous qu’il est dangereux que les contenus jugés problématiques soient modérés sur les médias sociaux ;?

Ou trouvez-vous normal que ces contenus et les comptes des auteurs soient supprimés par les entreprises de médias sociaux pour éviter qu’elles accordent implicitement leur caution à ces informations fausses ou violentes ;?
Respectivement, Non et oui.

Comme si justement précisé dans la question, les média sociaux sont des entreprise, ils ont leur propres règles et responsabilité. Si une personne produit des informations factuellement fausses pouvant causé du tors à des tiers, des message haineux ou des incitation à la violence, il n'y a clairement pas de problème pour supprimer les messages / compte. Je ne vois même pas ça comme de la censure, c'est simplement du bon sens. N'importe qui ayant déjà modéré des forums ne se posera même pas la question.
Et si les personnes concernées ne sont pas contentes, rien ne leur interdit de créer leur propre site internet ou média sociaux ou ...

Mais il faut faire attention à la limite et aux termes que j'ai employé, il n'est pas question ici d'interdire les extrémistes de parler ou de corriger les informations simplement fausses. Si Alex jones par exemple se contentait de produire de fausses interprétations ou des mensonges il n'aurait pas eu de problème. Son problème, ce sont surtout ces appels répétés à la violence et les attaques gratuites/diffamation sur un grand nombre de personnes y compris des victimes de catastrophe.
3  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/10/2018 à 15:00
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Une grosse partie des spectateurs de TF1, Canal +, BFM TV ont confiance dans ces chaines.
Je ne vois pas en quoi c'est moins grave.
Car ces chaines ne font pas d'incitations à la haine ?

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

La liberté d’expression c'est de laisser tout le monde dire ce qu'il veut.
Pourquoi on autoriserait BFM et pas des gens sur internet ?
Toujours la même raison que l'on te répète depuis plusieurs mois / années : la loi.

Si ton gars respectait la loi, il ne se ferait pas bannir de partout.

Concernant les propos de Trump, Facebook et Twitter ne font que ce qu'on leur demande, ce qu'oublie Trump, c'est que le "Free Speech" n'a pas lieu partout, et que si ces entreprises ne veulent pas se prendre des procès au cul, notamment par l'UE, bah elles suppriment les contenus litigieux au bout de X signalements.

Ce n'est peut-être pas "juste" du point de vue de certains, mais ces entreprises ne sont pas là pour être "justes", mais pour faire du fric. Se prendre des procès à X millions d'euros, cela ne fait pas partit de leur "business model". Si pour économiser des millions et des tonnes de problèmes juridiques, il suffit de "museler" quelques personnes, le choix est vite fait, et à leur place, on ferait surement tous pareil...

Pour eux, il vaut mieux perdre quelques américains que tout le marché européen. Y'a rien de politique dans tout ça, le type n'est pas censuré car il est contre la doxa, c'est juste une question d'argent. Si il tenaient des propos pédophiles, il serait "censuré" pareil, et cela ne choquerait personne, et on n'aurait pas tous les complotistes du dimanche en train de réclamer la liberté d'expression corps et âmes...

Bah oui, la liberté de dire tout ce qu'on veut, partout et tout le temps, ça inclut les pires saloperies comme la pédophilie et le reste, ce n'est pas que pour vos opinions politiques à deux balles, il faut faire attention à ce que l'on réclame.
3  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 22/08/2018 à 14:37
A t-il peur qu'on censure son compte Twiter pour démagogie ?
Ou a t-il peur qu'on censure ses amis extrémistes ?
Ce qui est inquiétant aux US, c'est que les extrémistes ont la paroles de plus en plus libres.
Et ils semblent écouté

La censure peut renforcer les auteurs des messages démagogue.
L'argumentation du FN est que depuis tout le temps ils sont censuré interdit de média, car ils osent dire la vérité.
Qu'ils ont les vrais solutions mais que personnes n'a le courage de les écouter
Et ils ont recruté sur cet argumentation

Il faut leur donner la parole car quand ils l'ont dans les médias il se tirent des balles dans les pieds tout seul

Le mieux est de contre-argumenter
Mais bien sûr tout le monde ne veut pas faire l'effort de lire les contre-argumentations et analyser.
Comme l'avait dit Bush " L'éffet du mensonge l'emporte sur la vérité"

Interdire les mouvements extrémistes c'est prendre le risque de les voir passer dans la clandestinité.
4  2 
Avatar de benicourt
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 25/08/2018 à 18:08
Si, à titre personnel, je modère les commentaires sur mon blog pour me conformer à la loi - et aussi parce que je suis chez moi et que je fais ce que je veux - c'est beaucoup moins grave (un peu quand même) que des canaux comme Twitter et Facebook... Plus il y a d'utilisateurs, plus il y a une forme de "monopole", et plus c'est grave en effet, bien plus grave. Cela s'apparente à une forme de censure (hors de la modération pour se conformer à la loi).
Maintenant, chacun devrait être responsable de ses propos et les plateformes ne devraient pas être inquiétées, mais c'est un autre sujet.
Maintenant, tant pis pour ces sociétés qui décident de museler ceux qui ne vont pas dans leur idéologie, les gens finiront par fuir ces plateformes et cela laissera d'autres plateformes se développer comme vk, rutube, etc. C'est en ce sens que c'est dangereux pour elles... qui a encore confiance dans une entreprise comme Facebook d'ailleurs aujourd'hui ?
2  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/08/2018 à 14:39
[QUOTE=cdusart;10438145]@deux personnes au-dessus
Savez-vous que la personne pour qui Trump a fait cette déclaration est Alex Jones ?
Avez-vous déjà écouté les propos de cet Alex Jones ?
Savez-vous que ce Alex Jones fait régulièrement des appels à la violence, à la haine racial, de la diffamation, ... ?
Faites-vous la distinction entre censure et modération ?
Savez vous que le fait de contrevenir aux règlements d'un site quelconque peut aller jusque des suppression de comptes ?
Savez-vous qu'un hébergeur peut être accuser de complicité s'il laisse un contenu en ligne illicite ? (la loi peut être obscure, une première approche peut être trouvé là : https://www.service-public.fr/partic...sdroits/F32075)

Ne vous trompez pas de débat, on parle ici d'une suppression de comptes d'une personnes tenant des propos illicites suivant les lois de très nombreux pays (y compris USA et France). Les

Je suis d'accord avec toi sur le fond.
Même si je le connais pas bien celui-là.
On en a assez en France et en Europe des types inquiétants
Mais les cons sont les mêmes d'un pays à un autres.
Et les cons ça ose tout, c'est même à ça que on les reconnait

Quand ils sont censuré ils ont la mauvaise foie et assez d'aplomb pour retourner la situation à leur avantage.
J'en veux pour preuve le nombre de fois où le FN a fait des procès en diffamation et a gagné.
Et obligé des émissions de télé à faire des messages d'excuses et obtenus des encarts dans les journaux et de l'argent en dommages et intérêts
C'est pour ça qu'il faut utiliser la censure avec prudence, l'appliquer dans les règles de l'art et surtout du droit

Il faut aussi connaître son ennemi.
Et à mon avis, qui est dur à défendre, la censure à tout va les renforce
Il faut leur laisser juste un peu d'espace pour qu'ils se lâchent et qu'on voit à quel point ils sont dangereux
Si il n'y avait pas eut cette news j'aurai jamais entendu parler de celui là, et je n'aurai jamais eu conscience du danger

On a remontrer les images de John Mac Cain répondant à une vieille dame du middle west participant à un de ses meeting, qui disait au sujet Barack Obama "des choses à son propos, c'est un arabe", "
Il a pu se rendre compte que une partie du camps républicain allait beaucoup trop loin, enfin je pense
Ces images permettaient une prise de conscience enfin j'espère
2  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web