Trump digère mal l'amende de 5 milliards $ infligée à Google
Et accuse l'UE de vouloir profiter des géants US de la technologie

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Le sort de Google a été scellé hier : une amende de 4,34 milliards d'euros (ou 5 milliards $) ! C'est la valeur estimée des dommages causés par Google pour abus de position dominante avec Android en Europe. Dans un long communiqué, Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence, a tenté de justifier cette sanction financière en mettant en évidence trois types de pratiques illégales utilisées par la firme américaine. Plus précisément, Google a, selon la Commission :

  • exigé des fabricants qu'ils préinstallent l'application Google Search et son navigateur (Chrome) comme condition à l'octroi de la licence pour sa boutique d'applications en ligne (Play Store) ;
  • payé certains grands fabricants et certains grands opérateurs de réseaux mobiles pour qu'ils préinstallent en exclusivité l'application Google Search sur leurs appareils ; et
  • empêché les fabricants souhaitant préinstaller les applications Google de vendre ne serait-ce qu'un seul appareil mobile intelligent fonctionnant sur d'autres versions d'Android non approuvées par Google (c'est-à-dire les forks Android).

Ces pratiques, selon la Commission, avaient toutes pour objectif de consolider sa position dominante sur le marché de la recherche générale sur l'Internet. L'amende de 4,34 milliards d'euros, qui tient compte de la durée et de la gravité de l'infraction, est donc méritée, d'après le régulateur européen de la concurrence. Mais aux États-Unis, les autorités ne sont certainement pas ravies de la sanction infligée à l'une de leurs plus grandes entreprises dans le monde entier. Et le Président américain en fait partie.

Dans un tweet, Donald Trump a en effet fustigé jeudi la décision de l'Union européenne. « Je vous l’avais dit ! L’Union européenne vient juste d’infliger une amende de Cinq Milliards de Dollars à l’une de nos plus grandes entreprises, Google. Ils essayent vraiment de profiter des États-Unis, mais cela ne durera pas ! », a-t-il écrit sur Twitter.


Comme pour l'amende de 2,4 milliards d'euros fixée l'année dernière dans le dossier Google Shopping, la Commission européenne veut dissuader les géants de la technologie, majoritairement américains, d'abuser de leur position dominante. Une position qui empêche d'ailleurs l'émergence d'autres concurrents sérieux y compris d'éventuels champions européens. Est-ce pour cela que la Commission européenne multiplie les enquêtes antitrust sur les géants de la technologie ? Si tel est l'objectif de l'UE, cela peut-il vraiment favoriser l'émergence de champions européens de la technologie ? La Commission ne s'en prend-elle pas trop sévèrement aux géants US de la technologie ?

Source : Donald Trump (Twitter)

Et vous ?

Qu'est-ce qui, selon vous, motive les enquêtes antitrust sur les géants américains de la tech ?
Les sanctions prises par l'UE peuvent-elles favoriser l'émergence de champions européens de la technologie ?

Voir aussi :

Condamné à une amende de 2,4 milliards d'euros, Google exprime son désaccord avec la décision de la Commission européenne et envisage de faire appel
La Commissaire européenne à la Concurrence menace de démanteler Google, si la société américaine continue d'abuser de sa position dominante
L'amende de 2,42 milliards d'euros infligée à Google par l'UE devait avoir un effet dissuasif, mais des experts la jugent excessive et inadéquate
La Commission européenne s'apprêterait à ouvrir un troisième front contre Google, se tournant cette fois vers les services publicitaires de la firme


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 19/07/2018 à 20:23
Là où je pense qu'il va y avoir un souci sera dans l'exécution de la sentence sous 90 jours. Les différents constructeurs vont se trouver dans l'incapacité de s'y plier aussi rapidement et leurs stocks européens ne verront jamais de mise à jour pour être en accord. Déjà que les update ne se font jamais chez la majeure partie. Alphabet va devoir préparer 5% du chiffre d'affaires à mon avis. Personne ne bronche lorsqu'il s'agit de nos banques qui sont mises à l'amende...

Trump va tempêter tout l'automne
Avatar de Songbird Songbird - Responsable Rust https://www.developpez.com
le 19/07/2018 à 21:05
Qu'est-ce qui, selon vous, motive les enquêtes antitrust sur les géants américains de la tech ?
Les infractions. Je ne vois pas ce qui motiverait d'autre la Commission à coller des amendes, ajoutons à cela que les accusations, personnellement, ne me paraissent pas chercher "la petite bête". On accuse ici Google de faire pression sur les constructeurs par le biais de la licence d'Android, qu'est-ce qu'elle aurait dû faire d'autre pour ne pas froisser les US ?

Les sanctions prises par l'UE peuvent-elles favoriser l'émergence de champions européens de la technologie ?
Les sanctions ne font pas naître des champions, j'imagine. En revanche, ce n'est pas une raison pour ne pas casser les pressions exercées actuellement dans le secteur.
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 20/07/2018 à 6:39
Et cela ne gênait pas les américains d'infliger une amende de 10 milliards de dollars à une banque qui ne dépendait même pas de leur législation... et qui respectait les législations françaises, européennes, et des nations unies.

https://www.monde-diplomatique.fr/20...07/WARDE/50639
Avatar de transgohan transgohan - Expert éminent https://www.developpez.com
le 20/07/2018 à 8:03
On peut aussi reformuler son tweet par : "Fait ce que je dis, pas ce que je fais !"
Avatar de Michel Rotta Michel Rotta - Expert éminent https://www.developpez.com
le 20/07/2018 à 8:28
C'est quand même étonnant cette histoire.

Google se fait taper sur les doigts parce qu'il installe d'une manière obligatoire et indélébile ses applications sur Android. Google rétorque que s'il ne peut plus le faire il va devoir faire payer Android.

Cela donne deux corolaires.

Premier corolaire, les applications gratuites installées obligatoirement rapportent beaucoup d'argent. Donc le fait pour nous d'utiliser une application gratuite de Google rapporte de l'argent à Google. Je me demande bien où il trouve ces revenus Google... (ceci est un second degré !)

Deuxième corolaire, si l'installation obligatoire des applications gratuites Google qui font gagner de l'argent à Google n'est plus possible, Google veut faire payer son système. Cela signifie donc que si ces applications qui répondent à une certaines attentes des utilisateurs ne sont plus installées les utilisateurs sont susceptibles d'utiliser d'autres applications, non Google, pour y remédier. Étonnant, non ?

La première chose que je fais sur un nouveau portable consiste à bloquer toutes les applications qui ne me servent pas, puisqu'il n'est pas possible de les désinstaller. Ce qui m'énerve le plus est cette impossibilité. Ce qui m'énerve encore plus c'est certaines applications qu'il n'est même pas possible de désinstaller, ni de muter et qui te balance des pubs pour la marque du téléphone régulièrement. Merci Sony, après avoir détesté Samsung, je te déteste avec passion.
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 20/07/2018 à 8:48
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
On peut aussi reformuler son tweet par : "Fait ce que je dis, pas ce que je fais !"
Ouais, enfin la présidence de Trump a commencée en 2017, l'amende est tombée en ~2014.
Avatar de gros_rougeot gros_rougeot - Membre régulier https://www.developpez.com
le 20/07/2018 à 9:05
Et ça ne pose pas de problème à Trump de sanctionner les entreprises qui feraient des affaires avec l'Iran.

Autre abus de position dominante : inciter à télécharger Chrome sur la page d’accueil de son moteur de recherche en (quasi) monopole quand nous utilisons un navigateur concurrent. Forcément, la concurrence morfle.
Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 20/07/2018 à 9:06
Citation Envoyé par Michel Rotta Voir le message
...
La première chose que je fais sur un nouveau portable consiste à bloquer toutes les applications qui ne me servent pas, puisqu'il n'est pas possible de les désinstaller. Ce qui m'énerve le plus est cette impossibilité. Ce qui m'énerve encore plus c'est certaines applications qu'il n'est même pas possible de désinstaller, ni de muter et qui te balance des pubs pour la marque du téléphone régulièrement. Merci Sony, après avoir détesté Samsung, je te déteste avec passion.
Je crains que les constructeurs s'engouffrent dans la brèche ouverte dans l'écosystème et soient pire que Google avec leurs surcouches logicielles. Joyeux capharnaüm en perspective.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 20/07/2018 à 9:41
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
On peut aussi reformuler son tweet par : "Fait ce que je dis, pas ce que je fais !"
Comment ça ?
Les USA ont condamné une gigantesque multinationale Européenne à payer des milliards d'amende pour abus de position dominante ?

Citation Envoyé par Michel Rotta Voir le message
Google se fait taper sur les doigts parce qu'il installe d'une manière obligatoire et indélébile ses applications sur Android. Google rétorque que s'il ne peut plus le faire il va devoir faire payer Android.
Ça ne restera peut être qu'une menace.
La stratégie de Google c'était qu'Android soit gratuit pour qu'il puisse se répandre partout, peut être que ça ne va pas changer.

===
Google va faire appelle, peut être qu'à la fin il ne paiera rien du tout.
Avatar de AoCannaille AoCannaille - Membre émérite https://www.developpez.com
le 20/07/2018 à 9:56
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Ça ne restera peut être qu'une menace.
La stratégie de Google c'était qu'Android soit gratuit pour qu'il puisse se répandre partout, peut être que ça ne va pas changer.
Android s'est répandue partout. Le monopole est là, il est temps de monter les prix ;-)
Je suis persuadé qu'ils y pensent depuis longtemps, pour l'image de google, rien ne vaut une action de justice Européenne pour les faire passer à l'acte.... Comme ça, tout le monde se trompe sur le responsable.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil