La Commissaire européenne à la Concurrence menace de démanteler Google
Si la société américaine continue d'abuser de sa position dominante

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Après Standard Oil et AT&T, c’est au tour de Google d’être menacé de démantèlement, mais cette fois en Europe où le géant de la recherche est en plein déboires avec la Commission européenne.

Margrethe Vestager, Commissaire européenne à la Concurrence


Cette possibilité de démanteler Google, c’est Margrethe Vestager qui l’a évoquée au journal britannique The Telegraph. Cette déclaration survient après que le géant de la recherche a été condamné à payer une amende record de 2,42 milliards d’euros pour abus de position dominante sur le marché des moteurs de recherche. La Commission européenne reproche à Google d’avoir systématiquement favorisé son propre service de comparaison de prix et rétrogradé ceux de ses concurrents.

Si Google a fait appel de la décision, la firme continue de faire face à d’autres contentieux, notamment en ce qui concerne son service de publicité en ligne (AdSense) et la dominance d’Android sur le marché du mobile. Selon Vestager, au vu de ces dossiers, l’option de scinder Google reste valable et pourrait se voir appliquée.

« Je pense qu’il est important de garder cette question ouverte et marquée sur l’agenda » répond-elle à la question de savoir si la seule solution à cette dominance est de démanteler la société.

« Nous ne sommes pas encore arrivés là, mais il est important de garder un œil ouvert. » Elle a aussi prévenu que le moteur de la recherche pourrait devenir si géant, qu’il deviendrait indispensable pour les entreprises et l’économie. Mais n’est-il pas le cas aujourd’hui avec ses 91,5 % de parts de marché ?

Un contentieux qui remonte à 2010

Pour saisir cette affaire, il faut remonter à 2010, l’année où la Commission européenne a ouvert une enquête sur Google pour abus de position dominante. En effet, plusieurs concurrents de la société, dont le comparateur de prix Foundem, venaient de déposer plainte contre le géant de la recherche, l’accusant de favoriser ses propres services dans les résultats de recherche.

Cinq ans plus tard, Margrethe Vestager a accusé Google formellement d’abus de position dominante, des accusations rejetées par Google qui estime que ses services ne nuisent pas à la concurrence

En 2014, Google s’est plié à la pression et a accepté de montrer des services concurrents aux côtés de ses services, mais les autorités de la concurrence en Europe n’ont pas été impressionnées par ce changement. En 2016, l’UE ajoute deux autres accusations d’abus de position dominante concernant Android et AdSense. Enfin, en 2016, La Commission européenne a infligé une amende record de 2,42 milliards d’euros à l’entreprise technologique américaine au titre de l’enquête ouverte sur le comparateur de prix, les deux autres enquêtes restent en cours.

Avec plus de 90 % de parts de marché, Google est contraint par la loi européenne de ne pas utiliser sa position dominante pour favoriser ses autres services. Or, depuis 2008, la CE estime que le moteur de la recherche a fait en sorte de promouvoir son propre service de comparateur de prix dans les résultats de recherche. Ce service développé par la société lui permet de percevoir un pourcentage sur chaque vente. Avant le lancement de ce service, c’est d’autres sites web comme Kelkoo ou Foundem qui étaient mis en avant.

La CE n’a pas souhaité imposer un remède à Google et a laissé à la société américaine la liberté de trouver la solution la plus adaptée à cette situation. Google a présenté un plan d’action pour remédier à son comportement anticompétitif, un plan que les responsables antitrust continuent d’examiner, mais un groupe d’opposants à Google ont informé le mois dernier que les actions entreprises par l’entreprise ont été « essentiellement futiles » sans démantèlement du géant d’internet. Si Google échoue à convaincre, une autre procédure pourrait être lancée contre la firme, et lui coûter près de 5 % du chiffre d’affaires réalisé dans le monde par sa société mère Alphabet.

La Commissaire européenne à la Concurrence a récemment reçu les éloges à Bruxelles pour sa prise de position contre les géants américains comme Google, Apple et Amazon. Elle a été notamment qualifiée de « l'Eurocrate qui fait trembler les sociétés américaines. »

Mais Vestager se défend de vouloir anéantir les sociétés à succès en Europe. « Il n’y a pas de moratoire de succès en Europe, » dit-elle. « Vous avez le droit de devenir dominant et vous prenez la responsabilité spéciale qui consiste à ne pas détruire une compétition déjà affaiblie. »

Pour le cas de Google, la commissaire européenne a informé que leur dominance dans le marché de la recherche a été prouvée, et l’enquête a trouvé qu’ils ont exploité cette dominance pour promouvoir leurs services et rabaisser la concurrence.

Si Vestager semble déterminée à poursuivre Google, certains estiment que les actions entreprises par l’UE pourraient coûter cher à l’innovation et pousser les géants de la tech à s’installer dans des pays hors de l’UE. D’autres estiment que la raison de la domination de Google en Europe résulte de la stagnation et le manque d’innovation. Pour cette raison, l’UE voudrait que les utilisateurs se tournent vers des moteurs de recherche moins performants.

En tout cas, cette déclaration de la commissaire européenne est venue dans un moment crucial pour les géants américains de la tech. Ces entreprises font face à une vague de contestation sans précédent après plusieurs événements ; le dernier a vu l’implication de Facebook dans une vaste fuite de données affectant 50 millions de personnes, et exploitée par une firme britannique (Cambridge Analytica) alors qu’elle travaillait pour le compte de la campagne de Trump.

La proposition de scinder Google ne date pas d’aujourd’hui, elle remonte à 2010, mais le fait qu’elle refait surface en ce moment suggère que l’idée de la voir appliquée se renforce. Il reste à savoir si l’UE a le pouvoir de démanteler un géant comme Google, surtout que cette entreprise est américaine, ce qui risque de créer un problème diplomatique avec les États-Unis.

Source : The Telegraph

Et vous ?

Pensez-vous que cette menace va pousser Google à revoir sa position ?
Selon vous, démanteler Google constitue-t-elle la sanction adéquate ou bien il s'agit d'une mesure disproportionnée ?

Voir aussi :

L’amende de 2,42 milliards d’euros infligée à Google par l’UE devait avoir un effet dissuasif, mais des experts la jugent excessive et inadéquate


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Cpt Anderson Cpt Anderson - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 27/03/2018 à 8:55
Avatar de CoderInTheDark CoderInTheDark - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 27/03/2018 à 9:46
Ce n'est pas demain la veille.
Surtout avec Trump à la maison blanche.
Avatar de LordMacharius LordMacharius - Membre actif https://www.developpez.com
le 27/03/2018 à 10:14
Citation Envoyé par CoderInTheDark Voir le message
Ce n'est pas demain la veille.
Surtout avec Trump à la maison blanche.
Certes, mais avec une volonté politique suffisamment forte pour pousser cette solution, on arrivera surement à un compromis équitable (ou presque).
Trump ne va pas nous reprocher de faire du protec... de la libéralisation tout de même
Avatar de toutwd toutwd - Membre régulier https://www.developpez.com
le 27/03/2018 à 10:31
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message

La proposition de scinder Google ne date pas d’aujourd’hui, elle remonte à 2010, mais le fait qu’elle refait surface en ce moment suggère que l’idée de la voir appliquée se renforce.
Il reste à savoir si l’UE a le pouvoir de démanteler un géant comme Google, surtout que cette entreprise est américaine, ce qui risque de créer un problème diplomatique avec les États-Unis.
Sauf erreur de ma part mais Mr TRUMP est tout sauf un diplomate, alors on peut y aller à fond non ?
Non, blague mise à part, la meilleure façon de ne plus être sous la coupe des GAFAM est de les contrer, il faut en créer des géants du numérique Européen.
Regardez le retard que nous avions pris avec le GPS, outil stratégique (militaire et civil) et absolument indispensable à notre indépendance, GALILEO arrive.
Imaginez que pour une raison diplomatique 'à la TRUMP', les américains nous coupe le GPS, nos Rafales ne pourraient plus guider nos missiles par exemple...
Je ne sais pas se que b... nos politiques, pas de vision à long terme, que des taxes...
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 27/03/2018 à 10:43
Citation Envoyé par toutwd Voir le message
les américains nous coupe le GPS, nos Rafales ne pourraient plus guider nos missiles par exemple...
Les pays européen devraient s'émanciper des USA et être le plus autonome possible et en pratique ils font exactement l'inverse...
La France achète des drones US. (bon cela dit on arrive presque à vendre des bateaux et des avions donc ça ne doit pas être trop grave d'avoir de la technologie étrangère)
Il me semble que la France ne produit plus certaine munitions et elle en achète aux USA.

Les USA sont nos alliés aujourd'hui, mais ça peut évoluer...

Kadhafi a essayé de rendre l'Afrique autonome au niveau de la communication grâce au satellite RASCOM-QAF1.
RASCOMSTAR

Citation Envoyé par toutwd Voir le message
il faut en créer des géants du numérique Européen.
On ne peut pas choisir de créer un géant, enfin on pourrait investir pour faire des copies des solutions américaine, mais ce serait bof...
Faire une copie de Google, de Facebook et d'Amazon, ça servirait pas à grand chose.

De toute façon avec le CETA qu'arrive on est pas du tout dans une guerre Europe VS Amérique, c'est plus l'Amérique écrase l'Europe.

Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Après Standard Oil et AT&T, c’est au tour de Google d’être menacé de démantèlement, mais cette fois en Europe où le géant de la recherche est en plein déboires avec la Commission européenne.
(...)
Pensez-vous que cette menace va pousser Google à revoir sa position ?
Est-ce que l'UE a vraiment le pouvoir de démanteler Google ?
Ça ne me semble pas réaliste...

En tout cas bonne chance et bon courage à la commission européenne à la concurrence, ils s'attaquent à beaucoup plus fort qu'eux.
Avatar de Cpt Anderson Cpt Anderson - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 27/03/2018 à 10:49
Citation Envoyé par toutwd Voir le message
Sauf erreur de ma part mais Mr TRUMP est tout sauf un diplomate, alors on peut y aller à fond non ?
Non, blague mise à part, la meilleure façon de ne plus être sous la coupe des GAFAM est de les contrer, il faut en créer des géants du numérique Européen.
Regardez le retard que nous avions pris avec le GPS, outil stratégique (militaire et civil) et absolument indispensable à notre indépendance, GALILEO arrive.
Imaginez que pour une raison diplomatique 'à la TRUMP', les américains nous coupe le GPS, nos Rafales ne pourraient plus guider nos missiles par exemple...
Je ne sais pas se que b... nos politiques, pas de vision à long terme, que des taxes...
Tu raisonnes comme si l'UE avait la moindre velléité d'indépendante via-à-vis des US alors que c'est le contraire de la logique européenne. On parle d'indépendance militaire par rapport aux GPS US, mais il faut se réveiller monsieur, l'indépendance militaire est déjà perdue que ce soit au niveau des véhicules, des armes ou des munitions, tout est déjà produit hors de France ou avec des pièces étrangères.
Il faudrait des années pour récupérer tout ce qui a été vendu (ou plutôt bradé) et récupérer toute l'expérience de fabrication. La France s'est faite Hara-kiri. On a déjà passé le point de non retour. Aujourd'hui, on en est à espérer qu'un groupe Ukrainien sauve une entreprise française (Doux). La faute à 40 ans de politique ultra-libérales de la part de gens dont l'idéologie mondialiste va à l'encontre de l'interet des français. Et aujourd'hui, on te parle de fake news et d'extreme droite pour masquer la triste réalité. Pauvre France.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 27/03/2018 à 11:01
"La Commissaire européenne à la Concurrence menace de démanteler Google"

autant démanteler le pentagone
Avatar de ztor1 ztor1 - Membre actif https://www.developpez.com
le 27/03/2018 à 11:29
Citation Envoyé par toutwd Voir le message
Imaginez que pour une raison diplomatique 'à la TRUMP', les américains nous coupe le GPS, nos Rafales ne pourraient plus guider nos missiles par exemple...
Je sais pas moi, si on a plus de GPS on prend le GLONAS ou le Beidou-2 en 2020
il y aura aussi le machin européen Galileo .... Mais il risque for d'être payant à terme avec une version gratuite qui déterminera avec certitude que vous êtes ... Sur Terre ! Pour plus d'info ... Payez !
Avatar de toutwd toutwd - Membre régulier https://www.developpez.com
le 27/03/2018 à 12:31
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Tu raisonnes comme si l'UE avait la moindre velléité d'indépendante via-à-vis des US alors que c'est le contraire de la logique européenne. On parle d'indépendance militaire par rapport aux GPS US, mais il faut se réveiller monsieur, l'indépendance militaire est déjà perdue que ce soit au niveau des véhicules, des armes ou des munitions, tout est déjà produit hors de France ou avec des pièces étrangères...
Je ne suis pas d'accord avec vous, la France est passée 3ème pays exportateur d'armes (ce n'est pas forcément une bonne nouvelle mais bon...), c'est bien qu'elle n'est pas sous tutelle étrangère, alors c'est qui qui dort là hein...

L'exemple du GPS reste significatif de l’absolue nécessité de disposer d'outil similaire, sinon tu ne peut pas de dressé, avoir un avis différent, bref t'es asservis.
Avec le Brexit, les députés Européen veulent que les Britanniques sortent du consortium GALILEO, ces derniers veulent rester, c'est bien qu'il y à une raison...

Mais bon pour revenir sur les GAFA, il y à des réponses Française plutôt pertinente
- Qwant pour remplacer Google (je l'ai adopté depuis quelques maintenant et les résultats sont pertinents, je suis désintoxiqué de Google maintenant)
- Dailymotion pour remplacer Youtbe
- Cdiscunt pour remplacer Amazon
- Leboncoin pour remplacer Ebay

Pour moi le gros problème reste Android qui couplé à Google est une vrai machine de guerre, un cheval de Troie.
Avatar de - https://www.developpez.com
le 27/03/2018 à 12:47
Trump ne va pas nous reprocher de faire du protec...
De se protéger, même contre lui.

Le rappel des "usines" Apple sur sol USA et de l'envie de free d'aller conquérir le marché USA est plutôt pas mal.
Pourtant vis-à-vis des administrations de l'OTAN ou l'ONU personne n'a parlé cela.
Europe est bien hors sujet dans le cas Trump ?

Je vois bien la NSA manifester contre la liberté de "chiffrer".
Contacter le responsable de la rubrique Accueil