Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Intel annonce la démission de son PDG après une relation au sein de l'entreprise
Contraire à une règle qui interdit les relations entre employés

Le , par Coriolan

115PARTAGES

14  0 
Le PDG d’Intel Brian Krzanich a démissionné, c’est ce qu’a annoncé la société dans un communiqué de presse ce matin. Le directeur financier du groupe, Robert Swan, a été nommé PDG et va diriger le fondeur temporairement pendant qu’un nouveau directeur général est trouvé. Le départ brusque de Brian Krzanich serait lié à une liaison amoureuse qu’il a entretenue avec une ou un employé de la firme. « Une enquête, toujours en cours, à l'intérieur et à l'extérieur de notre société a confirmé une entorse à notre règle [qui interdit les relations entre employés], et qui s'applique à tous nos managers », a précisé Intel dans un communiqué. « Nous attendons de tous les employés d'Intel qu'ils respectent ces valeurs et ce code de conduite. Le conseil d'administration a donc accepté la démission de Brian Krzanich. »

Brian Krzanich


Le conseil d’administration d’Intel a fait savoir qu’il a en place « un processus robuste de succession et qu’il a commencé à chercher un PDG permanent, avec des candidats internes et externes en vue. » Krzanich avait rejoint Intel en 1982. Pendant des décennies, il a été un cadre au sein du fondeur avant de prendre les rênes de la société en mai 2013. Intel a supprimé sa biographie de son site web ce matin.

Des sources ont informé CNBC que Krzanich a violé une règle qui l’interdit d’avoir une relation avec une personne sous sa responsabilité. Il n’est pas clair avec qui Krzanich est entré en relation, mais on sait qu’elle a eu lieu il y a quelque temps avant de prendre fin. Ce n’est que récemment que la société a été informée de son existence, et c’est alors qu’une enquête a été lancée et il a été demandé à Krzanich de présenter sa démission, toujours selon les mêmes sources.

Krzanich a rejoint Intel en tant qu’ingénieur de procédé dans une des usines du fondeur à New Mexico. Plus tard il est devenu directeur de l’usine, puis a gravi les échelons pour devenir COO puis PDG de la société. Sous sa direction, Intel a entrepris de diversifier ses activités pour ne plus devenir dépendante au marché stagnant du PC que le fondeur a confortablement dominé pendant des décennies. Le groupe a commencé à diversifier son offre pour inclure d’autres matériels comme les FPGA, l’internet des objets, les mobiles, les réseaux sans fil, les véhicules autonomes, 3D Xpoint, etc. Le groupe a voulu que ses microprocesseurs équipent un vaste catalogue d’appareils pour « passer d'une entreprise centrée sur le PC à une entreprise centrée sur la donnée », d'après sa communication officielle.

Suite à ses efforts, Intel a affiché récemment ses meilleurs résultats financiers, et l’action et la valeur du fondeur continuent de progresser, avec une amélioration de 120% depuis 2013. Toutefois, l’entreprise a dû faire face à l’existence des failles Spectre et Meltdown dans ses puces, des vulnérabilités qui sont devenues publiques. La réaction d’Intel a suscité des interrogations, surtout après que des correctifs déployés pour contenir la situation ont inclus des bogues. En novembre dernier, des rapports ont informé que Krzanich a entrepris de vendre 39 millions de dollars d’actions d’Intel après que la firme a été informée de l’étendue du problème de la vulnérabilité Spectre. Pour tenter de calmer les soupçons, Intel a dit que la vente des actions n’est pas liée à Spectre.

En plus de ces difficultés, le fondeur a éprouvé des difficultés à développer la prochaine génération de puces 10 nm. 10 nm désigne le procédé de fabrication des semi-conducteurs qui succède au procédé 14 nm de fabrication par CMOS. En 2015, la gamme Cannon Lake d'Intel est annoncée pour 2017. Mais, en 2018, la production en volume de la technologie 10 nm est à nouveau repoussée pour 2019.

Pour le moment, Intel a indiqué la raison de la démission de Krzanich, mais on serait curieux de savoir si son départ n’est pas lié à d’autres raisons particulières notamment après le scandale de Spectre et Meltdown, et le retour en force d’AMD sur le marché desktop et serveur.

Source : Intel - Le Figaro

Et vous ?

Que pensez-vous de la feuille de route d'Intel ces dernières années ?

Voir aussi :

1,7 millions d'euros, c'est le montant qu'Intel France devra verser à 19 anciens salariés de son site montpelliérain touchés par un plan social
Intel annonce officiellement l'arrivée de ses processeurs graphiques dédiés en 2020, pourra-t-il se faire une place vu l'avance de NVIDIA et AMD ?
Encore une autre vulnérabilité découverte dans les CPU d'Intel, le fournisseur de microprocesseurs fait des recommandations pour l'atténuer
Le CPU Core i9 de 28 cœurs annoncé par Intel a été surcadencé pour atteindre 5 GHz : ce qu'il faut savoir sur la puce du fondeur

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de dourouc05
Responsable Qt & Livres https://www.developpez.com
Le 21/06/2018 à 18:40
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Pour le moment, Intel a indiqué la raison de la démission de Krzanich, mais on serait curieux de savoir si son départ n’est pas lié à d’autres raisons particulières notamment après le scandale de Spectre et Meltdown, et le retour en force d’AMD sur le marché desktop et serveur.
Ou alors à sa revente d'actions début d'année : https://www.cnbc.com/2018/01/04/inte...ity-flaws.html. En tout cas, c'est une explication bien commode, j'ai l'impression.
4  0 
Avatar de andry.aime
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 22/06/2018 à 8:04
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
avec sa secrétaire personnelle j'imagine ?
On ne sait pas:
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
qu’il a entretenue avec une ou un employé
Ce que l'on sait, c'est que c'est au singulier
2  0 
Avatar de surcouf1
Membre actif https://www.developpez.com
Le 22/06/2018 à 11:24
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
« Une enquête [...] a confirmé une entorse à notre règle [qui interdit les relations entre employés], et qui s'applique à tous nos managers », a précisé Intel

Je peux comprendre certaines raisons justifiant cette règle, mais je n'arrive pas à la trouver acceptable. Si les deux personnes sont adultes et consentants, où est le problème ? Cela voudrait dire que si deux personnes entame une relation et veulent par exemple se marier, un des deux doit quitter l'entreprise uniquement en raison de cette règle ??
Je ne parle pas d'une relation-abus de pouvoir dans le cadre d'une relation hiérarchique ou une des parties accuse l'autre d'abus.
1  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/06/2018 à 19:10
avec sa secrétaire personnelle j'imagine ?
0  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 22/06/2018 à 16:36
Citation Envoyé par surcouf1 Voir le message
Je ne parle pas d'une relation-abus de pouvoir dans le cadre d'une relation hiérarchique ou une des parties accuse l'autre d'abus.
Quand t'es manager, tu es tjrs sur le fil de ce côté là.
Quand tout va bien dans la relation, on peut accuser le manager de favoritisme et/ou de manque d'objectivité ou encore l'employé(e) de jouer sur de la promotion canapé.
Puis, en cas de rupture, l'employé(e) peut se retourner vers l'entreprise et le manager par des accusation d'abus et peu importe que ce soit vrai ou non, ça fout la merde.
Il est donc plus simple de l'interdire même si ça peut sembler radical
1  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/06/2018 à 13:05
Citation Envoyé par surcouf1 Voir le message
Si les deux personnes sont adultes et consentants, où est le problème ?
Les relations entre collègue c'est toujours une mauvaise idée.
Là peut être que cette loi ne concerne que les managers.

Tu manques d'objectivité quand t'es amoureux. (donc tu risques de ne pas traiter tous les membres de ton équipe de la même façon)
Après la rupture c'est pas forcément agréable de recroiser l'autre tous les jours au boulot...

Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
le retour en force d’AMD sur le marché desktop et serveur.
Est-ce qu'AMD revient vraiment fort ?
0  1