Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

1,7 millions d'euros, c'est le montant qu'Intel France devra verser à 19 anciens salariés
De son site montpelliérain touchés par un plan social

Le , par Christian Olivier

145PARTAGES

14  0 
Intel a été désavoué par le conseil de prudhommes de Montpellier dans le litige qui l’opposait à certains de ses anciens salariés qui opéraient dans l’Hexagone. Ce tribunal vient, en effet, de donner raison aux plaignants en condamnant Intel France à verser 1,7 million d’euros à 19 anciens salariés de son site montpelliérain.

Ces derniers avaient été touchés par un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) suite à l’arrêt en 2015 des activités du fabricant des microprocesseurs Core i sur son site montpelliérain de Cap Omega et n’avaient pas perçu leurs actions gratuites.


Cette sentence pourrait être alourdie si le verdict rendu par l’instance judiciaire venait à s’étendre aux 700 autres salariés de la filiale française de la firme de Santa Clara concernés par le plan social. L’amende d'Intel pourrait alors grimper jusqu'à 50 millions USD (soit environ 43 millions d’euros) en cas d’application d’un scénario de jurisprudence.

« ;Chaque année, Intel France verse en fonction de la performance individuelle des salariés, un nombre d’actions gratuites qui peut aller jusqu’à 1500 par an ;», a déclaré Mustapha Aqachmar, délégué syndical Intel Mobile CFE-CGC.

« ;Intel France n’a pas fait le nécessaire pour appliquer la réglementation sur l’attribution gratuite d’actions aux salariés concernés par le PSE et nous souhaitons que le versement en dommage pour préjudice soit étendu aux 700 salariés concernés par le PSE ;», a-t-il confié, avant d'ajouter que « tous les salariés concernés par le PSE mériteraient cette compensation ».

Source : Gazette de Montpellier

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Microsoft ouvre officiellement quatre datacenters en France et prévoit d'en ouvrir d'autres en Allemagne, en Suisse et aux EAU
Discrimination USA : un juge rejette un recours collectif intenté contre Google, l'entreprise paierait mieux les hommes que les femmes
Discrimination à l'embauche : 269 personnes ont initié un recours collectif contre Google estimant avoir été écartées sur la base de leur âge
James Damore, l'employé de Google licencié pour sexisme attaque son ex-employeur en justice pour intolérance envers les hommes blancs conservateurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !