Tesla Model 3 : Elon Musk accuse un ancien collaborateur de sabotage
L'entreprise lance une poursuite pour piratage et vol de secrets de fabrication

41PARTAGES

15  0 
Tesla a déposé une plainte mercredi alléguant qu'un ancien employé a piraté le système de l'entreprise et transféré des gigaoctets de données à des tiers non nommés. Une plainte qui pourrait s'aligner sur la récente déclaration du PDG de Tesla, Elon Musk, qui évoquait le « sabotage » d'un ancien collaborateur.

Dans la plainte, Martin Tripp, un ancien technicien de processus de la société Gigafactory au Nevada, est cité en tant que défendeur. Tesla affirme que Tripp « a eu un accès illégal à des informations confidentielles et commerciales de l'entreprise et les a transmises à des tiers ».

La plainte, qui a été déposée devant un tribunal fédéral du Nevada, affirme que :

« Tesla vient seulement de commencer à comprendre toute la portée de l'activité illégale de Tripp, mais il a jusqu'ici admis avoir développé le logiciel qui a servi à pirater le système d'exploitation de fabrication de Tesla et de transférer plusieurs gigaoctets de données Tesla à des entités extérieures. Cela comprend des dizaines de photographies confidentielles et une vidéo des systèmes de fabrication de Tesla.

« Au-delà de la mauvaise conduite que Tripp a reconnu, il a également écrit un code informatique pour exporter périodiquement les données de Tesla de son réseau pour les remettre aux mains de tiers. Son piratage logiciel fonctionnait sur trois systèmes informatiques distincts d'autres personnes à Tesla afin que les données continuent d’être exportées même après qu'il a quitté l'entreprise et que ces personnes soient faussement impliquées comme étant coupables.

« Tripp a également fait de fausses déclarations aux médias au sujet des informations qu'il a volées. Par exemple, Tripp a affirmé que des cellules de batteries perforées avaient été utilisées dans certains véhicules du Model 3, pourtant aucune cellule, batterie ou autre matériel perforé n’a été utilisé dans des véhicules. Tripp a également largement exagéré lorsqu’il a évoqué la quantité réelle et la valeur du matériau "rebut" que Tesla a généré durant le processus de fabrication. Il a faussement affirmé que Tesla a connu un retard dans l’apport de nouveaux équipements de fabrication en ligne ».


Tesla Model 3

La plainte ne précise pas dans quel média Tripp a fait ces divulgations, cependant, plus tôt ce mois-ci, Business Insider a publié une histoire sur les déchets métalliques et les cellules de batterie perforées à l'usine Tesla, citant des documents et des anciens employés comme sources.

Musk a d'abord fait allusion aux incidents décrits dans la plainte la semaine dernière dans un courriel aux employés de Tesla dans lequel il prétendait que Tesla avait été victime de sabotage par un ancien collaborateur. Ce dernier aurait effectué des « changements de code directs » au système de fabrication de Tesla et aurait envoyé de « grandes quantités de données hautement sensibles » à des tiers.

Musk s'est également demandé si les « vendeurs à découvert de Wall Street », les « sociétés pétrolières et gazières » ou « la multitude de concurrents de grandes sociétés de production de gaz et de carburant diesel » pourraient être impliqués. « S'ils sont prêts à tricher autant sur les émissions, peut-être qu'ils sont prêts à tricher d'autres façons », a-t-il argumenté.

« Comme vous le savez, beaucoup aimeraient que Tesla meurt. Il y a les traders de Wall Street, qui ont déjà perdu des milliards de dollars et vont encore en perdre. Il y a ensuite les sociétés pétrolières, l’industrie la plus florissante du monde, elles n’aiment pas l’idée que Tesla avance sur les solutions solaires et les voitures électriques. Je ne veux pas vous influencer mais des rumeurs circulent sur ces entreprises loin d’être toujours gentilles. Enfin, il y a les autres constructeurs automobiles. S’ils sont capables de mentir sur les émissions, peut-être qu’ils peuvent tricher autrement aussi ? », a avancé le milliardaire de la tech.

Tesla a eu du mal à accélérer la production de son Model 3, rencontrant des goulots d'étranglement dans ses usines et sa chaîne d'approvisionnement. Toutefois, Elon Musk a promis aux actionnaires que la production de la Model 3 va atteindre 5000 unités par semaine. Ne pouvant construire un bâtiment en dur pour accueillir une nouvelle ligne de production pour atteindre les 5000 unités par semaine, Tesla a érigé une tente géante pour accueillir la ligne de production.

Elon Musk avait déjà salué sur Twitter « l'incroyable travail de l'équipe de Tesla », qui a construit cette nouvelle ligne d'assemblage (pour le Model 3) en l'espace de trois petites semaines, et ce avec des ressources minimales. Tesla joue particulièrement gros sur ce véhicule, qui doit lui permettre de quitter le marché de niche pour conquérir le marché de masse et ainsi accéder à la rentabilité.

Source : plainte (en PJ), CNBC, Business Insider

Voir aussi :

Autopilot : la dernière mise à jour de Tesla oblige à garder les mains sur le volant par un renforcement du harcèlement des conducteurs
Tesla préparerait une mise à jour de son logiciel Autopilot pour apporter une autonomie « complète », et elle devrait être disponible au mois d'août
Remise de rapport d'accident aux conducteurs : Tesla exige une décision de justice, pendant que lui-même publie les données des accidents
Autopilote : Tesla impliqué dans une nouvelle collision, une berline en mode pilote automatique s'est écrasée sur un véhicule de police
Pilotage automatique : la société Tesla accusée de discours marketing trompeurs, les groupes de défense des consommateurs appellent la FTC à enquêter

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de tmcuh
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/06/2018 à 9:02
Et puis là on va se rendre compte que c'est des chinois qui auront ainsi réussi à voler toute la technologie des USA en l'espace de quelques années
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/06/2018 à 9:11
Espérons que Renault ou Citroën aient put tirer parti des activités délictueuses de ce sinistre individu, et faire contre mauvaise fortune (de Tesla) bon cœur.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/06/2018 à 10:22
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Musk s'est également demandé si les « vendeurs à découvert de Wall Street », les « sociétés pétrolières et gazières » ou « la multitude de concurrents de grandes sociétés de production de gaz et de carburant diesel » pourraient être impliqués. « S'ils sont prêts à tricher autant sur les émissions, peut-être qu'ils sont prêts à tricher d'autres façons », a-t-il argumenté.
Ah ouais les autres constructeurs ne sont peut être pas trop emballé à l'idée de voir Tesla devenir mainstream.
Une Tesla presque abordable ça ferait bizarre.
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/06/2018 à 10:28
c'est pas très avancé une tesla par rapport a ce qu'on croit. ça a été sorti trop rapidement. ya pas grand chose a voler. rien a voir avec la complexité d'un véhicule autonome
Avatar de Anselme45
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 22/06/2018 à 10:46
Mouais... Et demain Musk compte nous annoncer que Tesla est incapable de fabriquer ses bagnoles dans les temps parce qu'une opératrice mexicaine sur la chaine de montage se faisait les ongles et que des gouttes du verni de madame ont perturbé le bon fonctionnement de l'usine?
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 22/06/2018 à 18:32
Tesla Model 3 : accusé de sabotage et de vol de secret de fabrication par son ancien employeur,
Martin Tripp se voit plutôt comme un dénonciateur

Tesla a déposé une plainte mercredi alléguant qu'un ancien employé a piraté le système de l'entreprise et transféré des gigaoctets de données à des tiers non nommés. Une plainte qui pourrait s'aligner sur la récente déclaration du PDG de Tesla, Elon Musk, qui évoquait le « sabotage » d'un ancien collaborateur.

Dans la plainte, Martin Tripp, un ancien technicien de processus de la société Gigafactory au Nevada, est cité en tant que défendeur. Tesla affirme que Tripp « a eu un accès illégal à des informations confidentielles et commerciales de l'entreprise et les a transmises à des tiers ».

Mais Tripp ne voit pas les choses de la même manière. Dans les colonnes de CNN, ce dernier se voit plutôt comme un dénonciateur : « Je me distingue en tant que personne tirant la sonnette d’alarme. Je n’ai pas hacké le système. Les données que j’ai collectées sont tellement graves que je devais aller parler aux médias ».

Dans la plainte, Tesla affirme que « Tripp a également fait de fausses déclarations aux médias au sujet des informations qu'il a volées. Par exemple, Tripp a affirmé que des cellules de batteries perforées avaient été utilisées dans certains véhicules du Model 3, pourtant aucune cellule, batterie ou autre matériel perforé n’a été utilisé dans des véhicules. Tripp a également largement exagéré lorsqu’il a évoqué la quantité réelle et la valeur du matériau "rebut" que Tesla a généré durant le processus de fabrication. Il a faussement affirmé que Tesla a connu un retard dans l’apport de nouveaux équipements de fabrication en ligne ».

Là encore, Tripp a affirmé au Washington Post qu'il est devenu un lanceur d'alerte après avoir vu ce qu'il appelle des conditions dangereuses dans les batteries de voiture de l'entreprise. Il a partagé des échanges par courriels qu’il a eu avec Elon Musk. Nous pouvons lire ceci :

Martin Tripp : « Ne vous inquiétez pas, vous avec ce que vous méritez pour les mensonges dits au public et aux investisseurs. »
Elon Musk : « Me menacer ne fait qu’empirer les choses pour vous. »
Martin Tripp : « Je n’ai jamais proféré de menace. J’ai simplement dit que vous avez ce que vous méritez. Merci pour ce cadeau ! »
Elon Musk : « Vous devriez avoir honte de piéger les gens [Martin Tripp aurait subtilisé les données sur trois postes différents]. Vous êtes une mauvaise personne. »
Martin Tripp : « Je n’ai jamais piégé quiconque ou insinué que quelqu’un d’autre était impliqué dans ma récupération de documents à propos des millions de dollars de déchets, des problèmes de sécurité ou des mensonges aux investisseurs et au monde. Commercialiser des voitures avec des problèmes de sécurité font de vous une mauvaise personne ! »
Elon Musk : « Il n’y a aucun problème avec la Model 3. C’est la voiture la plus sûre de sa catégorie. Et bien sûr qu’une entreprise avec des milliards de dollars de produits aura des millions de dollars de déchets. Ce n’est pas un scoop. Cependant, trahir votre honneur, briser le contrat que vous aviez avec Tesla et piéger vos collègues conduisent à des pénalités judiciaires. Ainsi soit-il. Portez-vous bien. »


Dans sa plainte, Tesla accuse Tripp d'avoir piraté les systèmes informatiques de l'entreprise afin de voler des photos et vidéos confidentielles des systèmes de fabrication de Tesla et d'autres secrets commerciaux. Tesla l'accuse également de donner de fausses informations aux journalistes, de s'être montré « perturbateur» sur le lieu de travail et d'avoir essayé de faire participer d'autres collègues à son projet.

Les avocats de Tesla ont déclaré que Tripp, qui travaillait chez Gigafactory en tant que technicien depuis le mois d’octobre jusqu’à la semaine dernière, était mécontent d'une promotion perdue. Mais Tripp a déclaré qu'il n'avait manipulé aucun système et n'avait partagé des informations avec les médias qu'après avoir vu des choses qui l'avaient alarmé au sein de l'entreprise, y compris des batteries dangereusement perforées utilisées dans les dernières berlines Model 3 de Tesla. Tripp a déclaré qu'il avait des documents à l'appui de ses revendications, dont certaines, a-t-il dit, ont été citées dans un reportage de Business Insider.

Tesla a réfuté les prétentions de Tripp qui se présente comme un lanceur d'alerte et a déclaré que ses affirmations étaient exagérées ou mal interprétées. La compagnie a dit qu'aucune batterie perforée n'a jamais été utilisée dans les véhicules Model 3.

Sur CNBC, nous pouvons lire que Tesla a renforcé la sécurité de son usine du Nevada après avoir eu vent d’une menace. « Hier après-midi, nous avons reçu l’appel d’un ami de Mr Tripp affirmant que Mr Tripp allait venir à la Gigafactory pour l’attaquer. La Police a été prévenue et des actions ont été mises en place pour améliorer la sécurité ».

Cependant, le sheriff a fait savoir qu’après plusieurs heures d'enquête, les agents ont pu déterminer qu'il n'y avait pas de menace crédible, même si une enquête plus approfondie sur l'origine de la menace était toujours en cours.

Sources : Washington Post, CNN, CNBC

Voir aussi :

Autopilot : la dernière mise à jour de Tesla oblige à garder les mains sur le volant par un renforcement du harcèlement des conducteurs
Tesla préparerait une mise à jour de son logiciel Autopilot pour apporter une autonomie « complète », et elle devrait être disponible au mois d'août
Remise de rapport d'accident aux conducteurs : Tesla exige une décision de justice, pendant que lui-même publie les données des accidents
Autopilote : Tesla impliqué dans une nouvelle collision, une berline en mode pilote automatique s'est écrasée sur un véhicule de police
Pilotage automatique : la société Tesla accusée de discours marketing trompeurs, les groupes de défense des consommateurs appellent la FTC à enquêter
Avatar de djuju
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/06/2018 à 22:37
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
c'est pas très avancé une tesla par rapport a ce qu'on croit. ça a été sorti trop rapidement. ya pas grand chose a voler. rien a voir avec la complexité d'un véhicule autonome
C'est l'entreprise leader mondial du véhicule électrique et ils n'ont rien inventé ?
Je te conseille de faire un tour de leur brevet.
L'autopilot est le système d'aide à la conduite commercialisé le plus avancé au monde.
Les bornes supercharger étaient à leur sortie (je ne sais pas aujourd'hui) les meilleurs bornes de chargement au monde et leur réseau est le plus étendu au monde.
Les batteries Telsa compétitionne avec les meilleurs fabricants mondial.
Les Telsa sont les véhicules électriques avec la meilleure autonomie.
etc ...

Argumente un peu, car tel quel ton affirmation est peu convaincante.
Avatar de Anselme45
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 24/06/2018 à 17:25
Citation Envoyé par djuju Voir le message
C'est l'entreprise leader mondial du véhicule électrique et ils n'ont rien inventé ?
Il y a la réalité vraie et la vérité de sieur Musk!

A ce jour, il y a environ 3 mio de voitures électriques dans le monde... En 2017, Tesla a vendu très exactement 101'312 voitures!

Merci de m'expliquer avec ces chiffres comment Tesla pourrait être "leader mondial du véhicule électrique"... Si Tesla est leader en quelque chose, c'est plutôt en nombre de promesses non-tenues
Avatar de Stan Adkens
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 25/06/2018 à 6:35
Tesla réfute les accusations portées contre lui par son ex-employé
poursuivi pour piratage présumé de secrets commerciaux et techniques

Le mercredi dernier, Tesla, constructeur automobile de voitures électriques sportives et de luxe, a intenté un procès contre son ex-employé, Martin Tripp, qui a commencé à travailler chez Sparks en tant que technicien de traitement, en octobre 2017. La société a poursuivi Tripp pour piratage présumé de secrets commerciaux et techniques.

Sur Twitter, Elon Musk, le PDG de Tesla a accusé Tripp d’être l'une des 40 autres « mauvaises pommes » qui auraient commis un « sabotage » contre l'entreprise pour freiner l'ambitieuse promesse de Tesla de produire 5000 Model 3s par semaine.


Par ailleurs, ce même mercredi, Tesla a déclaré à la presse qu’un de ses employés de la Gigafactory, usine de fabrication de batteries lithium-ion de Tesla, aurait reçu un appel d’une personne se présentant comme une amie de Tripp qui rapportait que Tripp aurait l’intention de « tirer un coup » apparemment pour protester contre son récent licenciement. L'appelant, qui n’a pas donné son identité, a dit à l'employé de Tesla qu'il croyait que Tripp était très « bien armé ».

L’ex-employé qui n’avait pas encore formellement répondu à la poursuite a délivré, le jeudi dernier, des commentaires sur Tesla, dans un démenti dans l’affaire dont il est accusé. Tripp a révélé certains secrets dont il a connaissance tels que les déchets internes et les défauts de sécurité dans les batteries Tesla qu'il aurait observés pendant qu’il travaillait encore pour Tesla en tant que technicien à la Gigafactory à Sparks, au Nevada.

Concernant l’appel anonyme, Tripp a catégoriquement rejeté l’accusation dans sa déclaration de jeudi. Il aurait même déclaré qu'il croyait que Musk, lui-même, était derrière la menace de tirs présumés.

Ces commentaires de Tripp ont fait réagir son ancien employeur, Tesla, le vendredi dernier, en réfutant les propos dénonciateurs de son ex-employé qui a déjà divulgué des informations à la presse. La société a catégoriquement nié que Martin Tripp n’avait aucune noble motivation en divulguant de telles informations à la presse, dans la mesure où un procès est en cours contre lui dans l’affaire qui a fait l’objet de commentaires.

« Il n'en est rien », a écrit la société. « Il est quelqu'un qui a volé des données de Tesla par des moyens hautement pernicieux et a transféré ces données à un nombre inconnu de tiers, tout en faisant des réclamations facilement réfutables sur la société afin d'essayer de nuire à elle. »

Dans sa déclaration, Tesla a poursuivi en disant que Tripp a « grossièrement exagéré » la teneur de gaspillage qu'il a observé lorsqu’il travaillait à Gigafactory. « S'appuyant sur les données internes qu'il a piratées à partir du système de production de Tesla, Tripp a déclaré à tort que Tesla a généré près de 150 millions de dollars de rebuts à la Gigafactory en 2018 », a écrit la compagnie. « Ce nombre est faux de plus d'un facteur sur deux. »

Tesla a continué à se défendre contre l’allégation de son ex-employé concernant la ferraille en affirmant qu’« il a inclus de grandes quantités qui n'étaient pas du tout de la ferraille à partir de 2018, mais plutôt des éléments tels que des matériaux de l'année dernière qui avaient déjà été inclus dans les états financiers de Tesla en 2017 ou qui étaient simplement des numéros de série assignés dans le cadre des tests de routine du système à des composants qui n'ont même jamais été fabriqués. ». Selon Tesla, Tripp ne connaissait pas la valeur de la ferraille, par conséquent, il ne pouvait pas lui attribuer des montants.

Sur un autre point des commentaires de Tripp, la société insiste sur le fait que « aucune cellule perforée n'a jamais été utilisée dans les véhicules du modèle 3 ». Toutefois, Tesla a reconnu qu’un « robot » avait altéré « certains modules » en février 2018 à l'usine de Sparks, mais qui ont été jetés.

La société a reconnu que « s'il y avait même un mince doute sur le fait qu'une cellule pouvait poser un problème de sécurité, elle n'était utilisée dans aucun véhicule ». « Notamment, il n'y a eu aucun problème de sécurité de la batterie dans un modèle 3. », s’est-elle défendu.

En conclusion, Tesla a déclaré que « sur toutes ces questions, Tripp ne dit pas la vérité ou il n'a tout simplement aucune idée de ce dont il parle ».

Source : Gale Force News

Et vous ?

Que pensez-vous de ces justifications apportées par Tesla pour riposter contre les allégations de son ex-employé ?

Voir aussi

Tesla Model 3 : accusé de sabotage et de vol de secret de fabrication par son ancien employeur, Martin Tripp se voit plutôt comme un dénonciateur
Tesla Model 3 : Elon Musk accuse un ancien collaborateur de sabotage, l'entreprise lance une poursuite pour piratage et vol de secrets de fabrication
Autopilot : la dernière mise à jour de Tesla oblige à garder les mains sur le volant, par un renforcement du harcèlement des conducteurs
Avatar de Karshick
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/06/2018 à 11:59
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Il y a la réalité vraie et la vérité de sieur Musk!

A ce jour, il y a environ 3 mio de voitures électriques dans le monde... En 2017, Tesla a vendu très exactement 101'312 voitures!

Merci de m'expliquer avec ces chiffres comment Tesla pourrait être "leader mondial du véhicule électrique"... Si Tesla est leader en quelque chose, c'est plutôt en nombre de promesses non-tenues
C'est bien connu, c'est les produits qui sont le plus vendus qui sont leader en terme d'avancée technologique
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web