USA : les applications de messagerie commencent peu à peu à remplacer Facebook pour commenter les actualités
D'après un sondage

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le recours au réseau social Facebook pour s’informer a commencé à reculer aux Etats-Unis, de nombreux jeunes préférant se tourner vers des messageries comme WhatsApp pour commenter l’actualité, souligne une enquête réalisée pour l’Institut Reuters.

Le taux d’utilisation de Facebook, qui demeure numéro un au niveau mondial, a reculé de neuf points de pourcentage en 2017 aux Etats-Unis et de 20 points chez les jeunes, selon cette enquête réalisée auprès de 74.000 personnes dans 37 pays.

« Le recours au réseau social pour s’informer a commencé à reculer sur un certain nombre de marchés clés après des années de hausse continue », relève Nic Newman, chercheur associé à l’Institut Reuters pour l’étude du journalisme, un centre de recherche rattaché à l’Université d’Oxford, au Royaume-Uni.

« Nous continuons à constater une augmentation de l’usage des applications de messagerie pour commenter l’actualité car les utilisateurs sont à la recherche d’espaces plus privés (et moins conflictuels) pour communiquer », ajoute-t-il.

La plus grande partie de l’enquête réalisée par YouGov pour l’Institut Reuters a été réalisée avant que Facebook, critiqué pour ses algorithmes tendant à favoriser la diffusion de fausses informations à caractère sensationnel, ne modifie en janvier dernier le fonctionnement de son fil d’actualité.

De nombreux utilisateurs continuent à aller chercher l’information sur Facebook et Twitter mais ils privilégient ensuite de plus en plus, pour la commenter avec leurs amis, des espaces plus privés comme WhatsApp ou Snapchat.

Selon les résultats de l’enquête, l’usage de WhatsApp, racheté par Facebook en 2014 pour 19 milliards de dollars, et d’Instagram, également propriété du géant californien, est en forte progression en Amérique latine et en Asie, tandis que Snapchat gagne des parts de marché en Europe et aux Etats-Unis.

Moins de la moitié des personnes interrogées dans le monde disent faire la plupart du temps confiance aux médias, un chiffre qui tombe à 34 % aux Etats-Unis.


Les médias à la réputation bien établie et les médias audiovisuels, en particulier publics, tirent cependant leur épingle du jeu par rapport aux tabloïds et aux « pure players », les médias présents uniquement sur internet, selon les résultats de l’enquête.

Cette étude pourrait être mise en relief avec le rapport Media Consumption Forecasts, qui s’intéresse à la consommation de journaux, magazines, télévision, radio, cinéma ainsi que sur internet. Selon lui, près du quart (24 %) de toute la consommation de médias à travers le monde sera orientée mobile cette année, contre seulement 5 % en 2011.

Le rapport prévoit que d'ici 2020 cette proportion atteigne les 28 %, car l'Internet mobile prend la part de presque tous les autres médias. En moyenne, nous passerons donc au total huit heures par jour à consommer des médias sous toutes ses formes.

Si l’internet mobile prend donc de plus en plus de place dans le quotidien, notamment avec son écosystème riche et varié (téléphones d’entrée de gamme et milieu de gamme, offres internet de plus en plus abordables, etc.), des outils comme les applications de messagerie mobile qui arrivent à gagner des millions d’utilisateurs (voire plus d’un milliard pour WhatsApp) vont probablement aider à accentuer ce mode de consommation des médias.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'est-ce qui peut, selon-vous, expliquer cette situation ?

Voir aussi :

L'usage d'Internet pour la consommation des médias pourraient surpasser l'utilisation de la télé en 2019 grâce au mobile, selon une étude
RGPD : les Français comptent faire valoir leurs droits à la vie privée auprès des entreprises de médias sociaux, de services financiers et du retail
La Cour fédérale de justice allemande estime que le blocage de publicités des médias en ligne est légal, nouvelle victoire pour AdBlock Plus
Protection des consommateurs : l'UE demande aux géants des médias sociaux de redoubler d'efforts pour se conformer pleinement aux règles de l'Union
Les médias sociaux pourraient-ils causer la dépression chez les enfants ? Un jeune recouvre la santé mentale en réduisant son temps sur les réseaux


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de piGrimm piGrimm - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 15/06/2018 à 5:01
facile à expliquer quand on a :
- des mer(r)dias qui diffusent des "fake" ou de la propagande très orientée
- des lois de censure arbitraire de plus en plus coercitives envers l'Esprit Critique et la Liberté d'expression
-- des "fake news" tombant sous le coup des précédentes lois iniques, mais vérifiables et donc pas si "fake"

Tout cela ne peut que renforcer l'idée de moins en moins subjective, qu'on est pris pour des cons. D'un autre côté, les responsables bidouillant la réalité en propagande pour leur compte ou masquant les réalités qui leur déplaisent pour ne pas en débattre, ce sont eux les vrais cons, incapables qu'ils sont de comprendre l'élémentaire concept suivant :

-L" Ombre se repait de l'Ombre et s'en nourrit. La SEULE chose qui fasse reculer l'Ombre est La Lumière

Ainsi les couillons de censeurs font croitre l'Ombre alors que les LIBRES penseurs la font reculer. Les "D"irigeants (Mdr si l'on peut appeler Ca comme ça vu le niveau) font strictement le contraire de ce qu'il faut.. On a jamais vu une autruche survivre à un coup de fusil parce qu'elle avait planqué sa tête dans le sol AHAHAHAH Et on ne le verra jamais, le cas ECHEANT
Avatar de Sipige Sipige - Membre régulier https://www.developpez.com
le 15/06/2018 à 7:02
Tu exagère un peu.
Pour moi c'est juste une question de mode et un peu des réactions maladroites de Facebook.
Avatar de piGrimm piGrimm - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 15/06/2018 à 15:51
Citation Envoyé par Sipige Voir le message
Tu exagère un peu.
Pour moi c'est juste une question de mode et un peu des réactions maladroites de Facebook.
Je n'ai malheureusement jamais eu l'exagération pour habitude... J'aimerais bien... MAIS Les Faits me donnent raison. Il n'y a pas a chercher loin pour voir que les contenus censuré en France, en 2017, dépassent largement en nombre et quantités, ceux de la Chine ou de la Corée du Nord. Il n'est pas beau le pays de la liberté? HAHAHAHAHAH demande a google, google est ton ami
Avatar de mm_71 mm_71 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 15/06/2018 à 19:02
nous passerons donc au total huit heures par jour à consommer des médias sous toutes ses formes.
??? Métro, médias, dodo ???

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil