La Cour fédérale de justice allemande estime que le blocage de publicités des médias en ligne est légal
Nouvelle victoire pour AdBlock Plus

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Depuis 2015, l’Allemagne est le terrain de jeu d’une lutte sans merci entre Eyeo, la société derrière Adblock Plus, et les éditeurs allemands. Comme son nom le suggère, Adblock Plus vient filtrer les annonces diffusées par les régies qui ne figurent pas sur la liste blanche d’entreprises diffusant des annonces jugées « acceptables ».

Cependant, Eyeo, la société derrière Adblock Plus, a été plusieurs fois au centre de la controverse. Par exemple, les grands annonceurs lui ont reproché le fait d’exiger d’eux qu’ils payent pour figurer sur la liste blanche, à un taux standard de 30 %. D’ailleurs le fait même de payer ne les plaçait pas automatiquement sur la liste blanche puisqu’ils devaient également produire des annonces qui répondaient favorablement aux critères standard d’acceptabilité. L’éditeur s’est défendu en affirmant qu’il fallait bien couvrir les frais connexes et que 90 % des sites qui figurent sur la liste le sont gratuitement.

Il n’empêche que l’entreprise a remporté presque toutes ses batailles, tenant bon face à une industrie qui tente de rendre illégale son activité de blocage de publicités, évoquant des manques à gagner substantiels en termes de revenus publicitaires.

Cette fois-ci encore, la victoire a été de son côté. En effet, il faut rappeler que l'Oberlandesgericht Koln (Cour régionale supérieure de Cologne de l'Allemagne) a suivi le raisonnement de la maison d'édition Axel Springer qui a estimé que l’utilisation de bloqueurs de publicités en Allemagne met en danger la publication numérique d’actualités et de reportages. Elle a donc interdit l'utilisation de bloqueurs de publicité au motif que l'utilisation de listes blanches était une technique de marketing agressive (notamment le business model qui permet aux sites web de payer des frais pour que leurs publicités « non agressives » puissent contourner les filtres d'AdBlock Pro).


Mais la Cour fédérale de justice (Bundesgerichtshof ou BGH), qui a accepté la demande de recours, a annulé jeudi cette décision et a décidé que l’offre de bloquer les publicités, même s’il s’agit de journaux en ligne, est légale. Puisque les utilisateurs doivent activer le filtre, il n'y a pas d'obstruction directe de la part du fournisseur, a noté la BGH.

L'éditeur veut maintenant déposer une plainte constitutionnelle en faisant valoir un empiètement sur le droit fondamental à la liberté de la presse. « Nous voyons dans le jugement d'aujourd'hui une violation de la protection par l'article 5 de la liberté de la presse parce que le blocage des publicités porte atteinte à l'intégrité des médias en ligne et détruit spécifiquement leur financement », a déclaré Claas-Hendrik Soehring, avocat principal du groupe Axel Springer.

Axel Springer peut également lancer une plainte pour violation du droit d’auteur. En effet, le quotidien allemand Faz rappelle que si les pages Internet sont protégées dans leur représentation globale du droit d'auteur, alors une interférence possible avec un bloqueur de publicité dans le code de programmation est inadmissible.

Cette affaire est suivie de très près par les médias qui financent également leurs offres en ligne par la publicité. D’ailleurs, durant le procès, Axel Springer n’a pas manqué d’assurer que les bloqueurs de publicité représentent une menace pour la presse numérique sur Internet.

Source : FAZ

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Est-il temps pour les médias en ligne d'explorer d'autres formes de financement ? Lesquels ?

Voir aussi :

La Cour Suprême des USA vient de rendre son verdict dans l'affaire qui opposait Microsoft au gouvernement américain depuis 2014
API Java dans Android : Oracle parvient à faire annuler la décision rendue en faveur de Google, la Cour d'appel rejette l'usage équitable des API
La bataille entre Microsoft et le gouvernement sur les mails stockés à l'étranger se poursuit à la Cour suprême, le verdict est attendu en juin


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de tanaka59 tanaka59 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 20/04/2018 à 14:51
Ad Block est l'équivalent du "Stop Pub" (sauf info des collectivités) en France en boite au lettre.

Je n'ai jamais vu Adrexo, Media Poste , Auchan , Carrefour ou Lidl porter plainte contre Mme michu car elle a mis "stop pub" sur sa boite au lettre.

J'estime normale que Ad Block soit dans son droit de bloquer la pub. Si un site est recalcitrant avec ces pub , temps pois pour lui je lirai ailleurs.
Avatar de Doksuri Doksuri - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 20/04/2018 à 14:58
ce serait plus interessant de faire une news le jour ou adblock perdra en justice...
ce n'est pas la 1ere fois qu'adblock se retrouve devant la justice, et a chaque fois ils gagnent
Avatar de strato35 strato35 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 20/04/2018 à 15:48
- Qu'en pensez-vous ?

Je leur souhaite bon courage s'ils veulent interdire les bloqueurs de pub... perso j'ai un proxy en local qui filtre toutes les url qui ne me conviennent pas, et je désactive souvent le js quand je navigue, et ça bon courage pour l'interdire

- Est-il temps pour les médias en ligne d'explorer d'autres formes de financement ? Lesquels ?

Faire des pub « acceptables » serait déjà un bon point de départ ...
Avatar de 4sStylZ 4sStylZ - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 20/04/2018 à 15:53
Attention les analogies. On a vite tendance à en abuser.

Pour ma part j’ai toujours trouvé que cela devait être un droit fondamentale de refuser la pub. Donc je pousse à un droit d’être opt-out, et cela sur tous les canaux que je le souhaite :
  • Emailing.
  • Courrier postaux.
  • Push App.
  • Display App.
  • Display Web.

Et cætera…
Avatar de gallima gallima - Membre du Club https://www.developpez.com
le 20/04/2018 à 16:01
J'aime pas trop AdBlock, j'aime pas son système qui les passés les annonceurs l'ayant payé.
Perso j'utilise une solution plus radical : https://github.com/Galigator/greenAd ; Les DNS des annonceurs sont redirigés en localhost.
Les annonceurs sont alors "bloqué" indépendamment du navigateur; évidement c'est cumulable avec AdBlock.
Avatar de Doksuri Doksuri - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 20/04/2018 à 16:10
Citation Envoyé par 4sStylZ Voir le message
cela devait être un droit fondamentale de refuser la pub
vu que tu parles des courriers postaux, etc...
que fais-tu des grandes affiches publicitaires le long de la route ?
des affiches dans le metro, dans les bus ...
et pire... les avions avec leurs banderoles derriere

la encore, "ca passe" t'as pas paye pour.
mais qu'en est-il de la TV : service publique, paye par nos impots...et avec de la pub...
c'est comme internet : tu paye abonnement et t'as de la pub

pour moi, les bloqueurs de pubs ne sont pas la meilleur solution : "haha t'as vu, on t'as bloque !"
les regies de pub analyse les bloquages, et trouvent des solutions pour les contourner.

alors que des petits scripts qui n'affichent pas la pub, mais qui laisse passer les requetes, c'est bien plus subtile.
=> on ne voit pas la pub, et les stats des regies sont "normales" du coup, pas de parades.
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert éminent https://www.developpez.com
le 20/04/2018 à 17:24
Pour ma part, je n'utilise plus AdBlock depuis que la fonctionnalité est incluse dans Opera. Mais c'est bien que la justice Allemande juge que le blocage de publicités des médias en ligne est légal.
Avatar de Namica Namica - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 20/04/2018 à 19:20
Citation Envoyé par Doksuri Voir le message
...alors que des petits scripts qui n'affichent pas la pub, mais qui laisse passer les requetes, c'est bien plus subtile.
=> on ne voit pas la pub, et les stats des regies sont "normales" du coup, pas de parades.
Faux sentiment de sécurité. Laisser passer les requêtes = continuer à être profilé.
Donc même si la pub n'est pas affichée, les résultats de tes recherches restent biaisés par le profil que les moteurs (Google, Bing, ...) ont de toi.
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert éminent https://www.developpez.com
le 20/04/2018 à 20:20
Citation Envoyé par Namica Voir le message
Faux sentiment de sécurité. Laisser passer les requêtes = continuer à être profilé.
Donc même si la pub n'est pas affichée, les résultats de tes recherches restent biaisés par le profil que les moteurs (Google, Bing, ...) ont de toi.
Voila pourquoi 100% de mes recherches se font avec QWANT. Maintenant, ceux qui se fichent d'être fichés font ce qu'ils veulent.
Avatar de Namica Namica - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 21/04/2018 à 7:17
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
Voila pourquoi 100% de mes recherches se font avec QWANT. Maintenant, ceux qui se fichent d'être fichés font ce qu'ils veulent.
+1
Souvent, je ne me contente pas d'un seul moteur de recherche.
Maintenant, il y a aussi duckduckgo.com, ixquick.eu, startpage.com et d'autres encore.
A ma connaissance :
  • Startpage fournit les résultats de Google sans le tracking de Google et donc sans le biais de "ta sphère d'intérêt"
  • Ixquick est un méta moteur

Avec Qwant (lié au début avec Bing de M.S.), ce sont mes moteurs de recherche préférés, outre bien évidemment wikipedia et le portail lexical <www.cnrtl.fr.>

Les revenus générés par la publicité sur les moteurs de recherche étaient d'environ 45 $ par utilisateur pour Google pour le premier trimestre de 2014, selon <http://www.digitalstrategyconsulting...ok_twitter.php>

Pour autant, les autres moteurs sont-ils blancs ? Quel est leur modèle économique ? De quoi vivent Qwant, Duckduckgo et les autres ? Il faut quand même des capitaux et des revenus pour développer, maintenir et opérer un moteur de recherche. Ce n'est plus dans un garage qu'on fait cela.

Ben, il ne faut pas se leurrer. Ils vivent aussi de nos données, mais ils n'ont pas l'indélicatesse (je l'espère, enfin, c'est ce qu'il disent) de nous profiler à notre insu de notre plein gré pour nous servir des pub soit-disant ciblées pour mieux servir notre expérience de navigation. Donc, ils vivent sans doute d'info pseudo-anonymisées. Comment ? Avec quelle qualité d'anonymisation ? On ne sait pas.

/hors sujet/
Avis aux marketeux, je n'ai pas besoin de 250 pub pour un rasoir électrique, je l'ai déjà acheté la semaine dernière dans mon magasin briques&mortar. Vous êtes, vous régies publicitaires, des emmerdeurs.
Heureusement, il y a les bloqueurs de pub (et de requêtes vers vos serveurs) et le blocage des cookies tiers.
Et je ne veux pas non plus avoir à gérer ce que je veux bien transmettre ou pas comme info personnelles. Les infos perso : mon souhait, c'est ZERO communication.
Vous voulez des infos perso ? D'abord, il faut me le demander et m'expliquer précisément à quoi et à qui cela va servir et à quelles fins. Ensuite si j'accepte (consentement éclairé selon notre réglementation européenne), alors payez-moi une part des 45$ que Google gagne par trimestre et par utilisateur et peut-être que j'accepterai de réutiliser Google et de subir vos pub débiles et peut-être que une fois sur 100 mille je cliquerai par curiosité, et si c'est intéressant, j'irai peut-être essayer le produit chez mon commerçant local, parce que je ne veux pas me retrouver dans un désert sans commerces locaux. Voilà, c'est donnant donnant : tu gagnes du pognon avec mes données alors, je veux une part du marché. En plus, tes bénéf ne sont pas ou quasiment pas imposés alors que tu gagnes du fric avec mes données ? Mais c'est inacceptable. La loi l'autorise ? et bien la loi est mal faite. On va la changer. A bon entendeur FB, Google et autres, salut.
Il est inacceptable qu'une multinationale devienne plus puissante qu'un état.

Oui, j'avoue, j'ai déjà acheté sur Amazon. Mais je n'en suis pas fier. Le libraire pas loin de chez moi vient de fermer boutique. De même que le dernier photographe de mon quartier. Mon dernier boucher artisanal va bientôt prendre sa pension. Il n'y a déjà plus de poissonnier dans la ville depuis longtemps. Ils ont étés tués par les grandes surfaces et les surgelés. Et maintenant les grandes surfaces re-proposent du poisson en rayon frais.

Où veut-on nous conduire ?
Demain, je pourrais ne plus jamais sortir de chez moi :
  • Le taf : télétravail et léléconférence
  • La bouffe : Uber-eat et autres services de livraison à domic.ile de pizza et autres malbouffes.
  • Les vêtements : est-il besoin de faire une liste d'e-boutiques ?
  • Les services financiers : e-banking..
  • Biens de consommation courant : livraisons à domicile
  • Culture : télévision (par ip évidemment)
  • Exercice physique : engins connectés (tapis de marche, vélo d'appart., ...) & e-coaching.
  • Relations sociales : réseaux sociaux of course et téléconférence skype ou autres.
  • Historique Internet (même si pas connecté à un réseau social).
  • Contacts email, chat, etc.
  • Relations intimes : webcam & ou fréquentation de sites porno...
  • Urgences : et bien faites le 112 (avec votre téléphone ip ou votre smartphone)(*)

Voilà une liste de 12 thèmes par lesquelles on peut être tracé.
(*) Pour le 112, si vous êtes pistés, ça ne sort pas de chez eux. Ils doivent pouvoir localiser des victimes, c'est le but, et ces données ne sortent pas de chez eux. Hors les cas d'abus et de fausses alertes, qui font l'objet de plaintes. Mais bon l'opérateur téléphonique pourrait pister... Le GPDR protège contre celà. Donc tout n'est pas à jeter dans le GPDR, loin de là.
Vous pouvez ajouter le contenu de vos courriels à vos sources de pistage.
  • assureur
  • banquier
  • médecin
  • hôpital
  • comptable
  • contrôleur fiscal
  • maitresse
  • ...

Et donc j'espère que vous avez plusieurs comptes de courriel, dont un safe et au moins un autre qui sert de poubelle.
Quel est le modèle économique du compte "safe" ? Offre-t-il des garanties suffisantes ?
Pensez-vous que cela puisse réellement être anonymisé, même en l'absence de nom, prénom, date de naissance, nom du chien ou du chat et j'en passe ?

/hors sujet fin/
Contacter le responsable de la rubrique Accueil