Facebook annonce vouloir étendre des protections du RGPD au monde entier
Mais le règlement dans sa totalité ne s'appliquera qu'aux Européens

43PARTAGES

10  0 
Aujourd'hui est le 25 mai, la date tant attendue d'entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données (RGPD). Il vise à donner aux Européens plus de contrôle sur leurs informations et la manière dont les entreprises les utilisent, tout en prévoyant des pénalités en cas de manquement des entreprises. Il y a donc de quoi inciter les groupes d'Internet, entre autres entreprises qui recueillent une grande quantité de données sur leurs clients, à aménager leurs conditions d'utilisation pour les Européens.

Facebook, qui continue de répondre des actes de la firme d'analyse Cambridge Analytica, est naturellement parmi les entreprises les plus ciblées par le RGDP. Le numéro un des réseaux sociaux a donc annoncé quelques changements, y compris la création d'un nouveau centre de confidentialité pour regrouper les paramètres du réseau social en un seul endroit, l'objectif étant de donner aux utilisateurs plus de contrôle sur leur vie privée. Pour la première fois en janvier dernier, Facebook a également publié ses principes de confidentialité. Sur la même lancée, la firme de Mark Zuckerberg a, il y a deux semaines, mis à jour sa politique d'utilisation afin de se conformer au RGPD.

Toutefois, ces changements ne concernent que l'Union européenne - du moins dans leur totalité. En effet, l'entreprise a annoncé le mois dernier qu'elle allait restreindre ses nouvelles conditions d’utilisation uniquement aux utilisateurs européens. Cela signifie que le traitement des données de ses 1,5 milliard de membres en Afrique, en Asie, en Australie et en Amérique latine ne sera pas couvert par le règlement européen. Ce serait en effet assez contraignant pour le géant des réseaux sociaux, dont le business model repose sur la publicité et les données.


À la veille de l'entrée en vigueur du RGPD, Facebook a annoncé jeudi qu’il allait étendre au monde entier des outils de protection de la vie privée de ses utilisateurs ; lesquels outils ont été mis au point dans le cadre du règlement de l'UE sur la protection des données personnelles. Mais le RGPD lui-même ne s’appliquera dans sa globalité qu’aux Européens, faut-il le préciser.

Plus précisément, les utilisateurs partout dans le monde pourraient désormais avoir accès aux mêmes outils d’informations et de paramétrage de données personnelles que ceux de l’UE. « Nous avons été clairs sur le fait que nous allons déployer le même type de contrôles que ceux mis au point en Europe avec le RGPD », a déclaré Mark Zuckerberg à l’occasion du salon Viva Technology à Paris, où le PDG de Facebook a rencontré la veille Emmanuel Macron dans le cadre d’un sommet baptisé "Tech for Good".

Ainsi, comme c'est déjà le cas en Europe depuis plusieurs semaines, les utilisateurs du réseau social en dehors de l'UE vont recevoir un message les invitant à prendre connaissance des données qu’ils partagent, de leur utilisation à des fins publicitaires ou encore des conditions d’utilisation de la reconnaissance faciale, a rapporté le quotidien Reuters. Mais si les utilisateurs européens doivent donner leur consentement aux conditions d’utilisation de Facebook pour continuer à y accéder, ce ne sera pas le cas pour les utilisateurs dans le reste du monde.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de l'annonce de Facebook ?
Facebook fait-il déjà assez en décidant d'étendre des protections du RGPD au monde entier ? Pourquoi ?

Voir aussi :

RGPD : l'opérateur de l'application de messagerie Monal se retire de l'UE, estimant ne pas avoir les ressources pour se conformer au règlement
Emmanuel Macron va rencontrer Mark Zuckerberg et d'autres géants de la technologie le 23 mai, quels sont les enjeux pour la France ?
RGPD : les Français comptent faire valoir leurs droits à la vie privée auprès des entreprises de médias sociaux, de services financiers et du retail
Des sites web préfèrent fermer au lieu de se mettre en conformité avec le RGPD, par crainte des sanctions européennes
Le RGPD sème la panique sur le web : certaines entreprises envoient des courriels inutiles ou illégaux, des sites bloquent les européens

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 25/05/2018 à 17:32
Je ne comprends pas le temps employé : le futur, on pouvait (encore) l'employer hier. Pas aujourd'hui, date d'entrée en vigueur. Maintenant, c'est du présent qu'il serait nécessaire d'employer. Si l'UE ne baisse pas son froc, ça va faire très mal. Je me demande si l'on peut cumuler des amendes pour non mise en conformité à la loi répétée.
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/05/2018 à 12:13
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Mais si les utilisateurs européens doivent donner leur consentement aux conditions d’utilisation de Facebook pour continuer à y accéder, ce ne sera pas le cas pour les utilisateurs dans le reste du monde.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de l'annonce de Facebook ?
Facebook fait-il déjà assez en décidant d'étendre des protections du RGPD au monde entier ? Pourquoi ?
Ils ont en effet tout intéret à mimiser les actions dans le monde entier.
Après attendons de voir ce qu'ils vont faire en Europe. Pour le moment, ce sont juste de simple annonce. De plus, ils font un ultimatum aux utilisateurs, soit vous accepter que l'on vous pille vos info, sinon dégagé.

Le problème est que beaucoup de gens sont trop impliqué dans Facebook. Facebook est utilisé pour la communication de beaucoup de professionnels et de pasionnés de leurs activités sportive, des marques de produits, des centres de vacances, des stations de ski, et j'en passe.

Comment ils vont communiquer ?
L'ideal se serait qu'ils migrent vers diaspora mais j'y crois pas. Dans ce cas, ils vont resté sur Facebook et les gens qui voudront les suivre resterons sur Facebook. Conclusion, cela ne changera rien.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web