Facebook va déployer de nouveaux outils pour donner aux utilisateurs plus de contrôle de leur vie privée
En préparation à l'entrée en vigueur du RGPD

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Visant à donner aux Européens plus de contrôle sur leurs informations et la manière dont les entreprises les utilisent, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est la plus grande révision des règles de confidentialité des données personnelles depuis la naissance d'Internet. Il prévoit une pénalité pouvant aller jusqu'à 4 % du chiffre d'affaires annuel global ou 20 millions d'euros (en fonction du montant qui sera le plus élevé) pour les entreprises qui seront en violation de la loi. Sont notamment concernées par ce règlement les industries qui recueillent une grande quantité de données sur leurs clients, des entreprises technologiques aux assureurs et aux banques.

En réponse à la nouvelle loi européenne qui entrera en vigueur en mai, Facebook a donc décidé de permettre à plus de 2 milliards d'utilisateurs de mieux gérer leurs données, d'après Sheryl Sandberg, directrice des opérations du numéro un mondial des réseaux sociaux.

« Nous déployons un nouveau centre de confidentialité à l'échelle mondiale qui rassemblera les principaux paramètres de confidentialité de Facebook en un seul endroit et permettra aux utilisateurs de gérer plus facilement leurs données », a déclaré Sandberg lors d'un événement de Facebook à Bruxelles mardi. « Nos applications sont depuis longtemps axées sur le fait de donner aux utilisateurs de la transparence et le contrôle [de leurs données], ce qui nous donne une très bonne base pour répondre à toutes les exigences du GDPR et pour nous inciter à continuer d'investir dans des produits et des outils éducatifs pour protéger la vie privée. »


Sheryl Sandberg, Directrice des Opérations de Facebook

Facebook est l'une des premières cibles du RGPD. Le numéro un des réseaux sociaux a en effet déjà fait l'objet de plusieurs enquêtes de la part des autorités de protection des données de certains pays l'UE, sur l'utilisation des données des utilisateurs et le suivi des activités en ligne. Et pour les décisions qui ont déjà été rendues dans les différents pays, Facebook a été trouvé en violation de la vie privée des utilisateurs. En France et dans d'autres pays, à l'issue des enquêtes des autorités locales de protection des données, la firme de Mark Zuckerberg a été accusée de collecter et d'utiliser de manière illégale les données de ses utilisateurs, mais également des non-utilisateurs.

Dans une enquête antitrust en Allemagne, Facebook est même accusé de profiter de sa position dominante pour extorquer des données personnelles aux utilisateurs. Dans chacun des pays, Facebook a toutefois contesté les décisions estimant être conformité avec les lois européennes en vigueur sur la protection des données. Mais, le géant américain serait moins en mesure de l'affirmer s'il ne prend pas de mesures avec l'arrivée du RGPD. C'est ce qui pourrait expliquer cette décision de déployer un nouveau centre de confidentialité à l'échelle mondiale qui permettra aux utilisateurs de gérer plus facilement leurs données.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de cette annonce de Facebook ?
Croyez-vous que le RGPD sera en mesure d’inciter les géants américains de l’Internet à mieux respecter la vie privée des utilisateurs ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Cpt Anderson Cpt Anderson - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 24/01/2018 à 11:44


Celle-la, elle devrait être en bonne position dans la liste des fake news distillée par les médias de propagande.

Avatar de VivienD VivienD - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 24/01/2018 à 12:39
On s'entraîne déjà pour le premier avril, à ce que je vois. D'un autre côté, le chiffre d'affaire annuel de Facebook étant de 27,368 milliards de dollars américains en 2016, l'amende maximale vaudrait environ 1,095 milliards de dollars; même pour Facebook, ça doit picoter.
Avatar de Luckyluke34 Luckyluke34 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 24/01/2018 à 13:21
Que pensez-vous de cette annonce de Facebook ?
Que c'est une simple déclaration d'intention, de la pure com destinée à gagner du temps en attendant qu'ils mettent vraiment quelque chose en place. L'annonce ne contient aucun élément tangible qui montre comment Facebook compte se mettre en conformité avec la RGPD, ni quand.
Avatar de Anselme45 Anselme45 - Membre habitué https://www.developpez.com
le 24/01/2018 à 13:59
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Facebook va déployer de nouveaux outils pour permettre aux utilisateurs de mieux contrôler leur vie privée
Ou comment offrir une feuille de vigne transparente pour cacher l'intimité du mec qui se promène "à poil" sur la voie publique!
Avatar de Rapmerd3ur Rapmerd3ur - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 24/01/2018 à 15:05
Je n'utilise plus Facebook depuis une vingtaine d'années. C'est triste de voir qu'il est devenu un site Internet.
Avatar de paidge paidge - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 25/01/2018 à 9:25
Vous pouvez envoyer votre facture Facebook à Mark Zuckerberg grâce à ce petit outil : https://docs.google.com/forms/d/e/1F...o0ciQ/viewform
Avatar de Madmac Madmac - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 26/01/2018 à 2:19
Citation Envoyé par paidge Voir le message
Vous pouvez envoyer votre facture Facebook à Mark Zuckerberg grâce à ce petit outil : https://docs.google.com/forms/d/e/1F...o0ciQ/viewform
Je ne ferais pas partie de ces gens. Je passe plus de temps en enlever leur message de ma boite de courriel que sur leur site. Pour une curieuse raison, Gmail n'accepte pas de considérer leur messages comme des pourriels.
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 29/01/2018 à 11:35
Effet RGPD : Facebook révèle ses principes de confidentialité pour la première fois
pour vous aider à choisir quelles données partager et avec qui

La directrice des opérations de Facebook, Sheryl Sandberg, a annoncé la semaine dernière que la société va créer un nouveau centre de confidentialité qui va regrouper les paramètres du réseau social en un seul endroit. Eh bien, Facebook vient de publier ses principes de confidentialité pour la première fois et envisage encore de déployer des vidéos éducatives pour aider les utilisateurs à contrôler les accès à leurs informations. C'est ce qu'a annoncé aujourd'hui Erin Egan, Chief Privacy Officer du numéro un des réseaux sociaux.

Ces nouvelles mesures prises par Facebook s'inscrivent dans le cadre d'un plan de préparation à l'entrée en vigueur du RGPD le 25 mai. Visant à donner aux Européens plus de contrôle sur leurs informations et la manière dont les entreprises les utilisent, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est la plus grande révision des règles de confidentialité des données personnelles depuis la naissance d'Internet. Il prévoit une pénalité pouvant aller jusqu'à 4 % du chiffre d'affaires annuel global ou 20 millions d'euros (en fonction du montant qui sera le plus élevé) pour les entreprises qui seront en violation de la loi. Sont notamment concernées par ce règlement les industries qui recueillent une grande quantité de données sur leurs clients, des entreprises technologiques aux assureurs et aux banques.

Facebook est donc l'une des premières cibles du RGPD, d'autant plus que l'entreprise est déjà confrontée à plusieurs enquêtes de la part des autorités de protection des données (DPA) de certains pays l'UE, sur l'utilisation des données des utilisateurs et le suivi des activités en ligne. Et pour les décisions qui ont déjà été rendues dans les différents pays, Facebook a d'ailleurs été trouvé en violation de la vie privée des utilisateurs ; les DPA ayant constaté que le géant américain collecte et utilise de manière illégale les données de ses utilisateurs, mais également des non-utilisateurs. Facebook est même accusé en Allemagne, dans le cadre d'une enquête antitrust, de profiter de sa position dominante pour extorquer des données personnelles aux utilisateurs. Mais dans chacun des cas, la firme de Mark Zuckerberg s'est réfugiée sous les lois européennes actuelles en la matière qui visiblement ne semblent pas être adaptées au contexte actuel ; ce qui justifie d'ailleurs la mise en place du RGPD.


Pour revenir aux principes de confidentialité publiés par Facebook, lesquels sont distincts des termes et conditions d'utilisation convenus lors de l'ouverture d'un compte, il s'agit de donner aux utilisateurs plus de contrôle sur leur confidentialité, mais aussi leur donner la possibilité de décider quelles informations partager, et avec qui. « Nous savons que Facebook est avant tout une plateforme d’échange, mais tout le monde n’a pas envie de tout partager avec tout le monde, même avec nous. Il est important que vous ayez des choix concernant la manière dont vos données sont utilisées », a écrit Egan dans un billet de blog.

Les principes de confidentialité de l'entreprise consistent également à aider les utilisateurs à comprendre comment leurs données sont utilisées, à garantir la sécurité de ces informations, à améliorer constamment les nouveaux contrôles et à rendre des comptes aux régulateurs. « En plus de contrôles complets de confidentialité, nous testons rigoureusement la sécurité des données de nos produits. Nous rencontrons également des régulateurs, des législateurs et des experts dans le monde pour avoir leur avis sur nos pratiques et politiques de données », explique l'entreprise.

Toutes ces informations – y compris la politique d'utilisation des données, les paramètres pour permettre aux utilisateurs de contrôler les publicités qui leur sont présentées ou encore gérer leur confidentialité – sont regroupées en un seul endroit sur la page Privacy Basics de Facebook. D'après Facebook, à compter de ce lundi, les utilisateurs seront invités à travers leurs fils d'actualités à vérifier leurs paramètres de confidentialité, pour s'assurer qu'ils sont d'accord avec les données qu'ils partagent et les personnes avec qui elles sont partagées.

Sources : The Guardian, Principes de confidentialités de Facebook

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Un premier pas acceptable vers le respect de la vie privée des utilisateurs de Facebook ?
Qu'attendez-vous concrètement de Facebook en matière de protection des données ?
Contacter le responsable de la rubrique Accueil