Chiffrement : le CEO de BlackBerry promet de casser celui de ses équipements
Il suffira d'une demande du gouvernement US

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
La position du gouvernement étasunien (partagée par les autres membres de l’alliance Five Eyes) vis-à-vis du chiffrement est connue. Christopher Wray, qui succède à James Comey à la tête du FBI, l’a réaffirmée lors d’une récente sortie devant l’Association internationale des responsables des forces de l’ordre : il est nécessaire qu’un chiffrement « responsable » soit implémenté sur les dispositifs électroniques personnels. Le gouvernement des États-Unis a eu maille à partir avec les géants de la Tech quant à ce qui concerne cette rhétorique.

L’opposition qui continue de faire couler de l’encre à date est celle liée à l’affaire San Bernardinho de l’an dernier. Apple a refusé de se plier à une injonction du tribunal lui imposant d’aider le FBI à déchiffrer l’iPhone d’un des terroristes. D’après ce que rapporte Forbes à ce sujet, Amazon, Google et Microsoft ont ensuite manifesté leur soutien au géant de la marque à la pomme. En réalité, ce sont 14 entreprises qui se sont montrées solidaires de la cause d’Apple si l’on se réfère au texte du soutien juridique collectif annoncé sur cette plateforme. Esseulé, le gouvernement des États-Unis a quand même pu s’appuyer sur l’expertise du FBI pour casser le chiffrement de l’appareil. Avec une récente intervention du CEO de BlackBerry, le gouvernement des États-Unis peut désormais compter sur un membre de la Tech.

« BlackBerry va se plier aux injonctions de justice lui demandant de casser le chiffrement et procéder aux écoutes téléphoniques sur des cibles spécifiées », rapporte Forbes des propos de John Chen – CEO de l’entreprise – lors du BlackBerry Security Summit qui s’est tenu il y a une semaine. Voilà qui positionne BlackBerry comme le bras armé de l’implémentation de ce « chiffrement responsable » surtout que, comme le souligne Forbes, l’entreprise a déjà rendu des services similaires au gouvernement canadien. D’après une investigation de Vice rapportée par Forbes, le gouvernement canadien a obtenu les clés de chiffrement de la plateforme BBM de BlackBerry pour mener à bien le démantèlement d’une organisation criminelle dans une affaire qui remonte à 2010.

Le gouvernement des États-Unis bénéficie donc de la main tendue de BlackBerry mais il faudra, comme le souligne John Chen, arriver à vaincre les obstacles techniques sur le chemin. « Le chiffrement en est à un niveau de sophistication qu’il est difficile, même pour nous de le casser, de casser notre propre chiffrement, […], nous ne ferons des tentatives que dans le cas où nous recevons une décision de justice », a déclaré le CEO. De plus, la version d’Android qui équipe les BlackBerry est, d’après lui, meilleure qu’iOS lorsqu’il s’agit de protéger les données des utilisateurs. Consciemment ou pas, le CEO de BlackBerry joue à un double jeu : il tend le bras au gouvernement US en émettant des réserves qui sont de nature à exposer ses concurrents. Il y a là en effet de quoi penser que, contrairement à Apple et Cie, son entreprise serait la seule à œuvrer pour le chiffrement responsable.

Il y a même plus. Le CEO de BlackBerry se veut clair quant à ce que pour le moment les utilisateurs de sa marque ne seront pas informés sur ses possibles ouvertures aux autorités dans le cadre d’enquêtes. La marque BlackBerry déjà bien larguée en termes de parts de marché ne vient-elle pas là de recevoir une estocade fatale de la part de son propre CEO ?

Source : Forbes

Votre avis

Que pensez-vous de cette notion de « chiffrement responsable » ?

Que dire du positionnement du CEO de BlackBerry ?

Voir aussi

Le directeur du FBI prépare ses arguments pour une « conversation adulte » au sujet du chiffrement des dispositifs, dès l'année prochaine
Le FBI estime que ses malwares ne doivent pas être considérés comme des malwares parce que les intentions de l'agence ne sont pas malveillantes


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de John Bournet John Bournet - Membre averti https://www.developpez.com
le 31/10/2017 à 11:01
Un système de chiffrement qu'un tiers (non destinataire légitime) peut casser sur demande, est à jeter à la poubelle dans la seconde. Que dire du concept de "chiffrement responsable" , à part que c'est une n-ième tentative honteuse de travestir le sens des mots, en laissant supposer que ceux qui ne font pas de même sont "irresponsables", voire complices des vilains terroristes.
Le chiffrement est un outil idéologiquement et moralement neutre (comme un couteau ou une camionnette), la notion de responsabilité n'a rien à voir la-dedans.
Avatar de Vulcania Vulcania - Membre averti https://www.developpez.com
le 31/10/2017 à 11:24
Si quelqu'un peut accéder à mes données alors que je ne le veut pas, alors ces données ne sont pas sécurisées.
Ils peuvent croient autant qu'ils veulent à cette connerie de "chiffrement responsable", ils verront bien leurs ventes s'écraser.
Avatar de kedare kedare - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 31/10/2017 à 13:13
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Que pensez-vous de cette notion de « chiffrement responsable » ?
On dit "Backdoor"
Avatar de Loceka Loceka - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 31/10/2017 à 13:49
Citation Envoyé par Vulcania Voir le message
Ils peuvent croient autant qu'ils veulent à cette connerie de "chiffrement responsable", ils verront bien leurs ventes s'écraser.
Oui parce que c'est déjà le cas, mais pas pour cette raison.
J'ai bien l'impression qu'hormis quelques informaticiens (et vraiment pas tous) et encore moins de non-informaticiens, tout le monde s'en fiche totalement.
Avatar de Namica Namica - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 31/10/2017 à 19:51
Citation Envoyé par kedare Voir le message
On dit "Backdoor"
Non. Avec une "Backdoor", on dispose d'un accès immédiat comme si on s'était identifié.
Or :
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
... « Le chiffrement en est à un niveau de sophistication qu’il est difficile, même pour nous de le casser, de casser notre propre chiffrement, […], nous ne ferons des tentatives que dans le cas où nous recevons une décision de justice »
C'est donc différent d'une Backdoor. C'est plus comparable à ce qu'a fait le FBI : https://www.developpez.com/actu/9737...-aide-d-Apple/ (ios 9 à l'époque).
Mais cela veut dire aussi que le système de sécurité, tant du BlackBerry que de l'iPhone ont des faiblesses exploitables, même si c'est au prix de très gros efforts.
De toute façon vu les autres problèmes rencontrés par le protocole SS7 des opérateurs de téléphonie mobile
https://www.developpez.com/actu/7969...ner-l-Ukraine/ (voir aussi https://cryptoactu.com/dossier/pirat...-de-telephone/ ) les protections les plus sophistiquées des smartphones sont illusoires.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 01/11/2017 à 13:36
Ceux qui n'utilisent pas leurs propres chiffrements sont des gogos à plumer.
Avatar de vanquish vanquish - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 02/11/2017 à 9:08
Citation Envoyé par Namica Voir le message
Non. Avec une "Backdoor", on dispose d'un accès immédiat comme si on s'était identifié.
Ca s'appelle de l'humour de l'humour et du second degrés.
Avatar de koyosama koyosama - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 02/11/2017 à 14:38
Ah il y encore des gens qui achètent blackberry
Avatar de wazawag wazawag - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 08/11/2017 à 15:31
Il est normal de tout faire pour que la justice continue à protéger la société des malfaiteurs... Lorsque la justice demande une dérogation spéciale dans un cadre précis afin de capturer ces bandits.
Être complice d'une organisation criminelle ou terroriste n'est pas compatible avec les gens justes... Il en est de même pour une entreprise. C'est pour notre bien. BlackBerry fait preuve d'une grande responsabilité... Aux cas par cas... Contrairement à Apple qui donne tout depuis 2012 à la NSA en douce dans le cadre du Projet "PRISM"
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 08/11/2017 à 23:45
Citation Envoyé par wazawag Voir le message
Il est normal de tout faire pour que la justice continue à protéger la société des malfaiteurs... Lorsque la justice demande une dérogation spéciale dans un cadre précis afin de capturer ces bandits.
Être complice d'une organisation criminelle ou terroriste n'est pas compatible avec les gens justes... Il en est de même pour une entreprise. C'est pour notre bien. BlackBerry fait preuve d'une grande responsabilité... Aux cas par cas... Contrairement à Apple qui donne tout depuis 2012 à la NSA en douce dans le cadre du Projet "PRISM"
Il va falloir réfléchir sur ce que tu (nous) appelons "organisation criminelle" "terroriste" et "gens justes". On peut partir de "La République" de Platon qui, en fait, traitait de la justice (qu'est-ce qui est juste, comment être juste, comment être juge). Et puis l'Histoire à montré que les "organisations criminelles ou terroristes" sont l'appellation donnée par ceux qui sont au pouvoir. Spartacus, qui voulait la liberté des esclaves, était le pire criminel qui soit pour "le Sénat et le peuple de Rome". Et, plus près de nous, le réseau Manoukian.


Nos chers "alliés" américains ont d'ailleurs une vision bien sélective de ce qu'ils appellent "terroristes" ou "criminels". Notion non pérenne et qui peut virer à 180º comme on l'a vu avec Ben Laden et aussi avec le petit Nicolas recevant en grande pompe le dictateur libyen (mais aussi son sponsor) pour ensuite le faire assassiner quelques mois plus tard. Actuellement nous avons Macron qui fait le grand écart avec le "doitdelhommisme" et les dictateurs islamistes qui sont de bons acheteurs d'armes. Et ce ne sont pas quelques homosexuels torturés et quelques chrétiens massacrés qui feront pencher la balance de la "justice" de ces gens là. Thémis est vraiment bien aveugle et sa morale bien sélective.

"N'oubliez jamais que ce qu'il y a d'encombrant dans la morale, c'est que c'est toujours la morale des autres" (Léo Ferré, Préface)
Contacter le responsable de la rubrique Accueil