USA : sept conseillers en cybersécurité de l'administration Trump démissionnent
à cause de l'attitude du président US sur des dossiers sensibles

Le , par Christian Olivier, Rédacteur
Sept des 27 membres du National Infrastructure Advisory Council (NIAC) ont récemment claqué la porte de l’administration Trump. Le NIAC fait référence à l’organisme américain qui habituellement est chargé de conseiller le gouvernement américain et son président en exercice sur les questions en rapport avec la sécurité des systèmes informatiques critiques dont tous les Américains dépendent, y compris les systèmes électoraux.

Plus tôt dans l’année, d’autres conseillers comme Brian Krzanich, PDG d’Intel, ou Elon Musk, le PDG de Tesla, avaient également choisi de prendre leur distance avec le gouvernement Trump à cause de leur point de vue trop divergent sur certains dossiers. Mais le président américain ne se soucie généralement guère des opinions contraires à la sienne et encore moins des conseillers démissionnaires puisqu’en réponse aux départs du CEO d’Intel et ceux d’Under Armour et Merck, il avait posté un message sur son compte Twitter disant qu’il y a beaucoup d’autres candidats qui sont d'ores et déjà prêts à les remplacer.


En s’attardant sur le contenu de la lettre de démission qui a été dévoilée dans la presse américaine, il est possible de déterminer les causes qui ont motivé le départ en masse des membres démissionnaires du NIAC. Parmi les nombreux points de désaccord qui ont été évoqués dans cette lettre, il y a notamment ceux qui font référence à l’attitude de l’actuel président américain vis-à-vis des problèmes de sécurité informatique. Donald Trump ne s’intéresserait pas suffisamment aux questions en rapport avec la cybersécurité qui représentent un enjeu vital pour la nation américaine. Des motifs d’ordre plus politiques comme l’attitude décriée du président américain en exercice après les violences menées par des militants d’extrême droite à Charlottesville ou encore sa décision contestée de faire sortir les États-Unis des accords de Paris sur le climat.

Bien qu’il ait accepté la mise en place de meilleurs dispositifs de sécurité pour les réseaux gouvernementaux, Trump s’est montré incapable de cerner et de traiter avec sérieux les problèmes de sécurité informatique de manière globale. Il a, par exemple, à plusieurs reprises rejeté les conclusions des services de renseignement américains qui désignaient pourtant la Russie comme le responsable d’une vaste campagne de piratage et de propagande qui a compromis l’élection présidentielle américaine de 2016. De même, sans prendre le temps de considérer les conseils qui lui avaient été donnés, il est allé jusqu’à militer pour la création d’un groupe de travail sur la cybersécurité avec la Russie.

Source : Fortune, NextGov (PDF)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Les milliardaires de la Tech et d'autres PDG se séparent du conseil de la Maison-Blanche après une énième bourde du Président Trump
USA : quelles sont les implications de la victoire de Donald Trump sur l'écosystème technologique ? Rétrospective sur son programme électoral
Defcon 2017 : les hackers parviennent à pirater toutes les machines de vote américaines disponibles, l'attaque gagnante se fait en quelques minutes


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 12:43
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Des motifs d’ordre plus politiques comme l’attitude décriée du président américain en exercice après les violences menées par des militants d’extrême droite à Charlottesville
Non, les violences n'étaient pas "menées" par des militants d'extrême-droite, c'est même l'inverse. C'est bien l'extrême-gauche qui s'organise pour aller tabasser leur opposants politiques (pas nécessairement d'extrême-droite) à chaque manifestations. À essayer de déclencher des émeutes pour interrompre les manifestations quel qu’en soit le prix, et le tout sous le soutiens des média de gauche américains.
Avatar de ParseCoder ParseCoder - Membre habitué https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 12:54
Rien de nouveau sous le soleil, la cabale continue.

Trump avait proposé conjointement avec Poutine une coopération USA-Russie sur les questions de cybersecurité. C'est passé à la trappe à cause des cassandres incompétents qui font feu de tout bois pour virer Trump. Si les russes n'avaient pas été sincères dans cette démarche il eut été facile de le montrer, dans le cas contraire ça aurait bénéficié à tout le monde. Dommage.

Le soit disant hack du DNC par les russes a été clairement démontré comme étant un hoax par les Veteran Intelligence Professionals for Sanity (VIPS):


Il n'y a strictement aucun consensu scientifique sur le réchauffement climatique. Il y a même un biais politque évident derrière cette thèse, par exemple les statuts du GIEC mentionnent que son but est de prouver que l'homme a une influence sur le climat, et non simplement l'étude du climat.

Conclusion: ce qui met en danger la sécurité des USA c'est pas Trump, même s'il a clairement des défauts, c'est ceux qui sabotent activement cette administration et qui jouent à orchestrer un début de guerre civile pour se débarasser de lui. Cette lettre de démission est une bouffonerie. C'est du bruit, encore du bruit.
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 13:02
Citation Envoyé par ParseCoder Voir le message
Il n'y a strictement aucun consensu scientifique sur le réchauffement climatique.
Ce n'est pas tout à fait vrai. On a un consensus scientifique pour dire que actuellement "ça se réchauffe", et que l'action de l'Homme influence ce phénomène. Là où il y a un peu plus de débats, c'est sur les modèles prédictifs (prévisions des températures à quelques années), la part exacte de l'Homme dans ce réchauffement, les conséquences de ce réchauffement à long terme, etc.La plus grosse difficulté étant sur la prédiction, car potentiellement très influencée par les décisions humaines/politiques.
Avatar de Lcf.vs Lcf.vs - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 13:28
Ben, il est pas complètement con... si on sécurise le tout, comment pourrait-il être réélu ?
Avatar de LSMetag LSMetag - Membre expert https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 13:32
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Ce n'est pas tout à fait vrai. On a un consensus scientifique pour dire que actuellement "ça se réchauffe", et que l'action de l'Homme influence ce phénomène. Là où il y a un peu plus de débats, c'est sur les modèles prédictifs (prévisions des températures à quelques années), la part exacte de l'Homme dans ce réchauffement, les conséquences de ce réchauffement à long terme, etc.La plus grosse difficulté étant sur la prédiction, car potentiellement très influencée par les décisions humaines/politiques.
Au passage, un ouragan ça se forme avec la vapeur dégagée des océans quand ils sont chaud. La chaleur elle vient d'où ? Les scientifiques se sont accordés sur le fait que le CO2 et le Méthane étaient la cause majeure de la dégradation de la couche d'ozone (oui je sais on a le droit de péter).

Sachant que cette année on a consommé 400% de nos ressources annuelles (100% correspond au renouvellement de ce qu'on a utilisé pour l'année qui suit), pourcentage toujours en augmentation, on va avoir moins d'arbres (entre autre), moins d'absorption de CO2 donc, et les dégagements de CO2 vont continuer avec le Diesel et l'absence d'efforts de la part de certains pays (si l'on ne compte pas ceux qui sont en cours d'industrialisation).

Trump décédera peut-être dans 40 ans des suites d'une canicule prolongée. En tout cas, au centre-est de la France, en 20 ans ça a beaucoup changé. On enchaîne les canicules chaque année dès le mois de mai (avant il n'y avait presque jamais de canicule), il n'y a plus de neige l'hiver,...

D'après certaines études, il se pourrait que dans 50 ans, il fasse plus de 50° dans certaines régions de France...
Avatar de Zirak Zirak - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 13:39
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Non, les violences n'étaient pas "menées" par des militants d'extrême-droite, c'est même l'inverse. C'est bien l'extrême-gauche qui s'organise pour aller tabasser leur opposants politiques (pas nécessairement d'extrême-droite) à chaque manifestations. À essayer de déclencher des émeutes pour interrompre les manifestations quel qu’en soit le prix, et le tout sous le soutiens des média de gauche américains.
lul

Bizarrement, ce n'est pas ce que montre un reportage en immersion pendant les évènements de chez je ne sais plus quelle chaîne américaine au sein de cette extrême-droite justement. Les mecs étaient limite fier qu'il y ait eu un mort, et disaient qu'ils n'hésiteraient pas à recommencer si nécessaire pour "nettoyer" le pays.

Mais c'est vrai que l'extrême-gauche, c'est des salops, ils n'hésitent même pas à se faire rouler dessus par leurs opposants pour interrompre des manifestions "pacifiques" de nazis qui se baladent avec des fusils d'assaut automatique...

Ce qu'il ne faut pas lire...
Avatar de Mimoza Mimoza - Membre actif https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 13:46
@ParseCoder : Tu pêche à la dynamite ? C'est pas possible de sortir autant de troll en aussi peu de ligne sinon. Tu dévie très largement du sujet qui plus est, il te manque juste un point godwin pour faire la total.
Avatar de abriotde abriotde - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 13:56
les conséquences de ce réchauffement à long terme
Il est effectivement très difficile de prédire exactement ce qui va se passer mais ce qui apparaît clairement c'est que les conséquences seront en grande partie négatives. L'histoire à très souvent montré des cas ou l'homme à détruit son écosystème de manière brutal ce qui a conduit à sa perte. L'exemple le plus célèbre est l'île de Pâques, mais il y a aussi de nombreuses inondations majeure (aggravé par des actions de l'homme), et notamment des civilisations qui se sont éteintes...
La crise écologique entraîne une crise financière, qui elle même entraîne une crise politique elle même entraînant le chaos et la fin de la civilisation. Le problème est que généralement le pouvoir politique prends conscience du problème trop tard a un moment ou il ne peux pas contrôler la situation et ne sais même plus trop quel action corrective mené.
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 14:01
Citation Envoyé par Lcf.vs Voir le message
Ben, il est pas complètement con... si on sécurise le tout, comment pourrait-il être réélu ?
Malheureusement, je crains qu'il n'aura pas trop de difficultés à se faire réélire.Une certaine partie de la gauche américaine est tellement énervante, malhonnête, et hypocrite, au point même de s'aliéner leurs propres partisans, que les américains voteront contre par réactance. On en parle pas beaucoup dans nos média Européens, mais cela fait quelques années qu'il y a des dérives d'une partie de cette gauche et un certain nombre d'américains en ont marre, et à juste titre.Berkeley, Yale, Evergreen, et tant d'autres exemples d'une bêtise incroyable et consternante, bien au-delà du niveau de Trump... et pourtant on ne peut pas dire qu'il n'y ai pas de challenge.
Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
Au passage, un ouragan ça se forme avec la vapeur dégagée des océans quand ils sont chaud. La chaleur elle vient d'où ?
Au hasard je dirais :
  • chaleur de la Terre ;
  • rayonnements direct du soleil ;
  • rayonnement indirect du soleil (effet de serre) ;
  • courant marins.

Mais je ne comprends pas trop le sens de ta question.
Avatar de tylerkay tylerkay - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 14:08
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Non, les violences n'étaient pas "menées" par des militants d'extrême-droite, c'est même l'inverse. C'est bien l'extrême-gauche qui s'organise pour aller tabasser leur opposants politiques (pas nécessairement d'extrême-droite) à chaque manifestations. À essayer de déclencher des émeutes pour interrompre les manifestations quel qu’en soit le prix, et le tout sous le soutiens des média de gauche américains.
Non, dire que les violences sont organisées par l'extrême-gauche (antifa) est de la propagande d'extrême-droite.

Il y avait bien des américains avec les drapeaux sudistes et nazis cote à cote criant "Heil Trump"... et l'assassin d'Heather Heyer et l'agresseur de 19 autres personnes est un suprématiste blanc, "fasciné" par les nazis.

Trump lui-même a déclaré : "Laziness is a trait in blacks... i believe that" (Trumped! 1991).

Trump est un raciste, les Etats-Unis ont un problème avec le racisme (et les minorités en général), et cela n'est pas récent. La violence commence ici, et fini par une voiture qui tue une jeune femme ou un flic qui abat un black sans autre raison que sa couleur de peau.
Offres d'emploi IT
Formation Développeur Logiciel
AFPA - Nord Pas-de-Calais - Lomme (59160)
Développeur d'application mobile F/H
Zenika - Ile de France - Paris (75000)
Tech Lead PHP H/F
Smile - Pays de la Loire - Nantes (44000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil