Les développeurs de logiciels VPN en Chine font face à la répression de Pékin
Qui chercherait à contrôler l'usage de ces outils contre la censure

Le , par Christian Olivier, Rédacteur/Modérateur
La Chine s’est lancée dans une vaste opération de répression visant à interdire l’usage de logiciels qui permettent aux utilisateurs de contourner la censure sur Internet dans le pays. Ces mesures concernent aussi bien les entreprises que les particuliers. Les développeurs qui conçoivent ces logiciels et vivent de leur commercialisation ne sont pas épargnés par cette décision controversée qui affecte grandement les libertés individuelles.

Un réseau privé virtuel (VPN) utilise des serveurs à l’étranger pour fournir une connexion sécurisée à Internet. Il est essentiel en Chine de disposer de ce genre d’outil si vous souhaitez accéder à des sites comme Facebook, Gmail ou YouTube qui sont bloqués ou fortement censurés en Chine, alors qu’ils restent accessibles à l’extérieur des frontières de ce pays.

Un développeur chinois a confié à des reporters de la BBC à Shanghai que des policiers sont arrivés chez lui et lui ont réclamé son ordinateur pour la seule et unique raison qu’il développait et vendait sur l’App Store d’Apple un logiciel qui permet aux gens de contourner les restrictions difficiles qui limitent l’accès à Internet en Chine. Les policiers qui ont fait irruption chez ce développeur ne disposaient d’aucun mandat et ne lui ont communiqué aucun motif valable qui pourrait justifier une telle conduite. Ils lui ont juste dit : « si vous retirez l’application de l’App Store d’Apple, tout sera terminé ».

Désormais, les vendeurs de solutions VPN en Chine ont besoin d’une licence pour que leurs activités ne soient pas compromises. D’ailleurs, c’est ce souci de conformité vis-à-vis des nouvelles exigences de Pékin qui a poussé la société Apple à supprimer, il y a quelques jours, des dizaines d’applications VPN de son App Store, car elles n’étaient pas en règle. Et la position du fabricant d’iPhone et d’iPad est très claire à ce sujet : Apple ne fonctionnera qu’avec des personnes qui conçoivent et souhaitent commercialiser des applications VPN légales en Chine.


Il faut noter que des dizaines d’applications conçues par les entreprises étrangères pour aider les utilisateurs à contourner le système de filtres Internet instauré en Chine ont disparu de la plateforme de téléchargement en ligne d’Apple. Même si ce n’est pas la première fois qu’Apple supprime des applications à la demande de Pékin, de nombreux observateurs ont été extrêmement déçus de constater que la firme de Cupertino a cédé face à la pression du gouvernement chinois en acceptant de supprimer les applications VPN.

Un autre développeur chinois interrogé par BBC et qui a souhaité conserver l’anonymat pense que ce « nettoyage » entrepris par les autorités chinoises vise à protéger la position de monopole des grandes entreprises chinoises de télécommunication. D’après lui, le gouvernement n’a aucune envie de se débarrasser complètement de tous les VPN puisque, d'après lui, Pékin possède la technologie nécessaire pour le faire. Le gouvernement peut voir qui utilise ce type de logiciel et couper instantanément la connexion s’il le souhaite. Le développeur estime que c'est plutôt le contrôle total que recherche Pékin.

Pour l’instant, les perspectives d’affaires d’Apple en Chine sont mitigées. La firme technologique californienne vient de nommer son premier directeur général en Chine et nourrit d’ambitieux projets pour ce pays comme la construction d’un nouveau centre de données. En dépit des suggestions qui laissent croire qu’Apple « se bat contre » la répression gouvernementale pour l’accès à Internet, il semble que l’entreprise américaine a tout intérêt à se conformer à la réglementation chinoise si elle veut espérer concrétiser ses programmes de développement dans ce pays. La Chine voit des frontières virtuelles là où d’autres pays n’en voient aucune et elle utilise son appareil de sécurité pour forcer les personnes, les organisations et les entreprises qui sont sous sa juridiction à respecter ses lois même si elles vont à l’encontre de certaines libertés.

Source : BBC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Censure : le gouvernement chinois intime aux opérateurs de télécom de bloquer l'accès aux VPN personnels d'ici à février 2018 au plus tard
Le PDG d'Apple se justifie sur la censure des applications VPN en Chine en expliquant que la firme suit les lois des pays où elle opère
Affaire VPN et Apple en Chine : les Nations Unies envoient une demande d'éclaircissement à Tim Cook pour mieux comprendre le geste de son entreprise


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Old Geek Old Geek - Membre habitué https://www.developpez.com
le 11/08/2017 à 11:43
Les policiers qui ont fait irruption chez ce développeur ne disposaient d’aucun mandat

Il faudrait arrêter avec cette connerie de mandat, c'est pas parce que vous regardez trop de série américaines que tout les pays sont basé sur leurs loi...

En france non plus y'a pas à présenter de mandat, il suffit simplement d'une commission rogatoire délivré par un juge et les flics n'ont même pas à vous la présenter même si vous le réclamez...

Et ces fameux mandat ne seraient d'aucune utilité, on est pas autorisé à tirer avec une arme à feu sur quelqu'un qui tente de rentrer de force chez vous de façon illégale...
Offres d'emploi IT
Développeur Mobile
Adactive - Ile de France - Clichy (92110)
Chargé(e) de recrutement senior (H/F)
SMILE - Rhône Alpes - Lyon
Développeur / Lead développeur Odoo
Hudson - Rhône Alpes - Grenoble (38000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil