Censure : le gouvernement chinois intime aux opérateurs de télécom de bloquer l'accès aux VPN personnels
D'ici à février 2018 au plus tard

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
La Chine renforce chaque jour un peu plus le contrôle qu’elle a sur ses réseaux de télécommunications. Avant janvier 2017, l’utilisation d’un VPN sur le sol chinois ne nécessitait pas d’accord de ce gouvernement. Depuis fin janvier 2017 cependant, l’usage « non autorisé » d’un tel service est illégal en Chine. Les choses vont bon train dans le sens du renforcement de ce contrôle, et d’ici à février 2018 au plus tard, il est possible que les tentatives d’utilisation d’un client VPN s’avèrent totalement inutiles une fois dans ce pays.

Bloomberg rapporte en effet que China Mobile, China Unicom et China Telecom, tous des opérateurs de télécom publics, ont reçu instruction gouvernementale de bloquer les accès aux réseaux privés virtuels (VPN) personnels. À en croire Bloomberg, la possibilité d’user d’un client VPN, après avoir obtenu une autorisation, s’étend jusqu’au 1er février 2018. Passé cette date, il sera impossible – du moins, théoriquement – de faire usage d’un tel service.

Si la décision semble anodine parce que, se diront certains, elle ne concerne que les Chinois, il faudrait rappeler que la Chine, qui se veut désormais être un pays de libre-échange, attire actuellement pas mal de monde. Dans ces conditions, un étranger en transit en Chine devra se contenter de cet Internet « hyper filtré » que les autorités mettent à disposition des populations dans ce pays.

Pour ceux qui ne sont pas au fait du contenu desdites restrictions, cela voudrait de façon brossée dire : pas de Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Dailymotion, etc. ou de possibilité d’accéder à des articles jugés « choquants » par le gouvernement chinois, ce, pour toute la durée du séjour en Chine.

La décision aura également un impact sur les activités des personnes morales, en l’occurrence les multinationales qui font un usage extensif de ressources disponibles de « l’autre côté de la muraille de Chine numérique ». Le gouvernement chinois aurait prévu des canaux VPN spéciaux pour lesquels chacune d’elles devra s’enregistrer auprès de ses services.

Cela suppose qu’après enregistrement, le réseau privé virtuel d’entreprise permettant à une entreprise située en France et à sa filiale basée en Chine de communiquer, devrait continuer d’être fonctionnel. Des craintes subsistent cependant sur la capacité de telles entreprises à continuer à s’appuyer sur le télétravail.

De telles dispositions impliquent en effet qu’un employé situé en Chine ne peut communiquer de façon sécurisée avec le réseau local de la filiale chinoise, puisque sevré d’accès à un réseau local privé personnel.

Qu’on se le dise, il y a une crainte encore plus grande, celle de voir de tels modèles être récupérés à l’échelle planétaire. C’est bien le cas de le relever quand on jette un œil aux contenus de la « Snooper Charter’s » dont Theresa May, l’actuel Premier ministre britannique, se veut le défenseur.

Source : Bloomberg

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

La nouvelle loi chinoise sur la cybersécurité entre en vigueur le 1er juin, les entreprises IT auront l'obligation de stocker leurs données localement
Grande-Bretagne : Theresa May veut créer un nouvel Internet contrôlé et réglementé par le gouvernement
La chancelière allemande Angela Merkel laisse entrevoir un avenir avec plus de contrôle sur Internet de la part des gouvernements



Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 11/07/2017 à 8:47
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Qu’on se le dise, il y a une crainte encore plus grande, celle de voir de tels modèles être récupérés à l’échelle planétaire.
Ça me rappel une news de 2014 :
Christophe Barbier : "Ça se régule aussi Internet... Les Chinois, ils y arrivent bien !"

Nous sommes dans un système totalitaire mou, on nous fait croire que nous sommes libres, mais on cherche à nous supprimer le maximum de liberté au nom de la lutte contre le terrorisme (en France nous sommes en état d'arrêt d'urgence depuis beaucoup trop de temps).

Les chinois ont peut être leur alternatives à Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Dailymotion, etc.
Avatar de Mimoza Mimoza - Membre habitué https://www.developpez.com
le 11/07/2017 à 9:10
La chine ne fait que nous devancer de quelques années …
Avatar de scandinave scandinave - Membre averti https://www.developpez.com
le 11/07/2017 à 12:43
Les VPNs feront passer tout le trafique sur le port 443 en HTTPS. A moins de controller tout ce qui est installé sur les PC Chinois, je vois pas comment ils pourront empêcher quoi que ce soit.
Mais effectivement, on à bien un petit député qui va proposer la même chose d'ici 1 ou deux ans.
Avatar de UndeadangerousK UndeadangerousK - Membre régulier https://www.developpez.com
le 11/07/2017 à 13:47
De toute façon, grace a google, facebook, etc, internet est déjà bridé. Donc je vois pas à quoi ca sert de vouloir le brider plus sinon a faire exploser un modèle économique déjà bien établi..
Avatar de caramon _majere caramon _majere - Membre régulier https://www.developpez.com
le 11/07/2017 à 15:51
Personne n'a lu que David Cameron alors premier ministre anglais (et l'actuelle May) ont demandé l'interdiction des VPN personnel pour lutter le terrorisme ?
En France une bouteille à la mer avait été lancé aussi sur la suppression des VPN ...pour lutter contre le terrorisme ...

Regarde les autres mais pas ce que je te fais.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 11/07/2017 à 15:59
Citation Envoyé par caramon _majere Voir le message
...pour lutter contre le terrorisme ...
C'est ça le discours officiel :
- La Chine est une terrible dictature, internet est censuré, ils sont vraiment méchant
- Nous sommes les gentils, mais nous sommes sous la menace de terrible terroristes, par conséquent nous allons censurer internet, mais non pas parce que nous sommes méchant, mais car nous voulons lutter contre le terrorisme

C'est de la dictature avec des étapes supplémentaires, avec une démocratie en carton.

Cela dit, en principe l'état d'urgence devrait se terminer en autonome :
VIDÉO - MACRON ANNONCE LA FIN DE L'ÉTAT D'URGENCE... ET DE NOUVELLES MESURES ANTITERRORISTES
ANNONCE - Après deux ans d'état d'urgence, la France devrait en sortir d'ici l'automne prochain, a annoncé Emmanuel Macron devant le Congrès réunis à Versailles.
La Police et la Justice ont des pouvoirs pendant l'état d'urgence qu'ils n'ont pas en temps normal.
Offres d'emploi IT
Ingénieur d'affaires h/f
Kacileo - Bourgogne - Dijon (21000)
Administrateur système et réseaux (H/F)
Atos - Lorraine - Metz/Strasbourg
Ingénieur systèmes et bases de données
E ConsultingRH - Nord Pas-de-Calais - Lens (62300)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil