Face à la pression du gouvernement chinois, Apple craque et retire les applications VPN étrangères
De son App Store

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Les logiciels conçus par les entreprises étrangères pour aider les utilisateurs à contourner le système de filtres Internet instauré en Chine ont disparu de la plateforme de téléchargement d’Apple. Pour quelles raisons ?

ExpressVPN, l’une des sociétés qui a été touchée par ce « nettoyage » d’Apple, a indiqué dans un billet de blog que « Nous avons reçu une notification d'Apple aujourd'hui, le 29 juillet 2017, à environ 04:00 heure GMT, qui nous a indiqué que l'application ExpressVPN iOS a été retirée du China App Store. Notre recherche préliminaire indique que toutes les principales applications VPN pour iOS ont été supprimées. »

« Les utilisateurs en Chine qui ont accès à l'App Store d'un territoire différent (c'est-à-dire qui indiquent une adresse de livraison hors des frontières chinoises) ne sont pas touchés; ils peuvent télécharger l'application iOS et continuer à recevoir les mises à jour comme précédemment », a noté ExpressVPN avant de publier une lettre d’Apple qui lui a signifié que l’application a été supprimée de la version chinoise de l’App Store parce qu’elle « comporte du contenu qui est illégal en Chine ».

« Nous sommes déçus de ce développement, car il représente la mesure la plus drastique que le gouvernement chinois a prise pour bloquer l'utilisation des VPN à ce jour et nous sommes troublés de voir Apple aider les efforts de censure de la Chine. ExpressVPN condamne fermement ces mesures qui menacent la liberté d'expression et les libertés civiles », a continué ExpressVPN, dénonçant une décision « surprenante et malheureuse » .


De son côté, Star VPN a également indiqué avoir reçu une notification d'Apple indiquant que son application était retirée de la version chinoise de l'App Store « C'est un précédent très dangereux qui peut conduire à des actions similaires dans des pays comme les EAU où le gouvernement contrôle l'accès à Internet. »

Sunday Yokubaitis, président de Golden Frog, une société spécialisée dans le développement de logiciels axés sur la confidentialité et la sécurité parmi lesquels VyprVPN, a également déclaré que son logiciel avait été retiré de l’App Store. « Nous avons pourtant joyeusement signé l’amicus brief pour appuyer Apple dans sa bataille sur les portes dérobées qui a été lancée contre le FBI », a-t-il rappelé. Aussi, « Nous sommes extrêmement déçus qu’Apple se soit incliné face à la pression de la Chine et a décidé de supprimer les applications VPN sans citer aucune loi ou règlement chinois qui rend le VPN illégal. »

Il a ajouté que « Nous considérons l'accès à Internet en Chine comme une question de droits de l'homme, et je me serais attendu à ce qu’Apple accorde plus de valeur aux droits de l'homme qu’aux profits. »

De son côté, Apple a fait un communiqué dans lequel l’éditeur d’iOS a assuré que la Chine a annoncé cette année que tous les développeurs offrant des VPN devaient au préalable obtenir une licence gouvernementale. « Nous avons dû supprimer en Chine certaines applications VPN qui ne respectent pas les nouvelles réglementations », a déclaré la société, ajoutant que « Ces applications restent disponibles dans tous les autres marchés où elles font des affaires. »

Ce n'est pas la première fois qu’Apple supprime des applications à la demande du gouvernement chinois. Aussi, certains pourraient prendre ces mesures comme l’illustration d’un rapprochement entre Pékin et Apple où ce dernier aiderait le pouvoir en place à renforcer son contrôle de l’Internet. Cet exemple pourrait également marquer la première fois que la Chine arrive à influencer avec succès une plateforme technologique internationale aussi importante qu’Apple pour aller contre les éditeurs logiciels.

Il faut également rappeler que la Chine est le plus grand marché d’Apple en dehors des frontières américaines, ce qui peut sans doute expliquer pourquoi l’entreprise peut être aussi vulnérable face aux requêtes des autorités chinoises. Apple a appliqué un certain nombre de mesures pour s’assurer de rester dans les bonnes grâces de Pékin. L'année dernière, suite à une demande des autorités, l’entreprise a accepté de supprimer des applications de médias étrangers de sa vitrine en ligne.

Ce mois-ci, l’entreprise a déclaré qu'elle va ouvrir son premier centre de données en Chine pour se conformer à une nouvelle loi qui pousse les entreprises étrangères à stocker plus de leurs données en Chine.

Dans ses mesures de répression de l’Internet, la Chine avait bloqué partiellement WhatsApp, l’application de messagerie de Facebook, empêchant le transfert de médias sur l’étendue de son territoire.

Source : ExpressVPN, Star VPN, Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de kilroyFR kilroyFR - Membre averti https://www.developpez.com
le 30/07/2017 à 21:35
En quoi ce serait reprehensible apres tout c'est leur choix. Il suffit d'etre allé en chine pour se rendre compte que comme en israel ils ont l'obsession de la securité (meme pour rentrer dans les gares ferroviaires il faut passer les bagages comme pour un aeroport).
Quand on va en chine on utilise d'autres applis/sites c'est tout. Tout est filtré mais on s'y fait apres tout.

Peut etre que si dans nos pays occidentaux bien pensant on surveillait un peu mieux ce qui se passait sur le net en ne facilitant pas les echanges entres groupes a tendances radicales ca nous apporterait un peu plus de securité.
Ce qui est amusant sur le coup c'est Apple qui a l'habitude de toujours decider pour tout et impose a tout le monde tout ce qu'il veut est pour le coup bien dans ses petits souliers. business is business.
Avatar de eclesia eclesia - Rédacteur https://www.developpez.com
le 31/07/2017 à 0:22
Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
En quoi ce serait reprehensible apres tout c'est leur choix. Il suffit d'etre allé en chine pour se rendre compte que comme en israel ils ont l'obsession de la securité (meme pour rentrer dans les gares ferroviaires il faut passer les bagages comme pour un aeroport).
Quand on va en chine on utilise d'autres applis/sites c'est tout. Tout est filtré mais on s'y fait apres tout.

Peut etre que si dans nos pays occidentaux bien pensant on surveillait un peu mieux ce qui se passait sur le net en ne facilitant pas les echanges entres groupes a tendances radicales ca nous apporterait un peu plus de securité.
Ce qui est amusant sur le coup c'est Apple qui a l'habitude de toujours decider pour tout et impose a tout le monde tout ce qu'il veut est pour le coup bien dans ses petits souliers. business is business.
Comparer la Chine à Israel c'est un peu fort. Lorsque la chine c'est accaparé le Tibet, c'était plus humain que la ségragation mise en place dans le territoire occupé de palestine, sans oublier le camp de la mort v2.0 qu'est devenu la bande de gaza. Bref ne compare pas ce qui ne peut pas se comparer, c'est insultant pour la chine et les chinois.

Apple n'a pas eu le choix c'est tout, c'était quitter le pays ou ca.

Coté occident, il faut regarder la cause du probleme, pas mettre un sparadrap sur le pue qui coule. augmenter la surveillance betement ne fait qu'aggraver les choses. mais c'est un autre sujet.
Avatar de 23JFK 23JFK - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 31/07/2017 à 5:47
Interdire ce genre de logiciel ne va pas empêcher les membres des organisations criminelles de déployer leurs propres solutions pour communiquer par-delà les censures gouvernementales. Ces interdictions n'entravent que la liberté des gens qui obéissent aux lois. Quant à l'attitude d'Apple, je trouve qu'elle est très exactement ce que l'on pouvait attendre de cette société qui n'a pour seul objectif que d'amasser des dollars en pressant leurs clients sans le moindre complexe.
Avatar de kilroyFR kilroyFR - Membre averti https://www.developpez.com
le 31/07/2017 à 9:20
Citation Envoyé par eclesia Voir le message
Comparer la Chine à Israel c'est un peu fort. Lorsque la chine c'est accaparé le Tibet, c'était plus humain que la ségragation mise en place dans le territoire occupé de palestine, sans oublier le camp de la mort v2.0 qu'est devenu la bande de gaza. Bref ne compare pas ce qui ne peut pas se comparer, c'est insultant pour la chine et les chinois.

Apple n'a pas eu le choix c'est tout, c'était quitter le pays ou ca.

Coté occident, il faut regarder la cause du probleme, pas mettre un sparadrap sur le pue qui coule. augmenter la surveillance betement ne fait qu'aggraver les choses. mais c'est un autre sujet.
C'est toi qui les compare, moi je dis juste que sur le coté securitaire sur place ils ont les memes preoccupations (sur le reste de la comparaison (propos politiques sur bande de gaza, tibet etc hors sujets) je te laisse libre de tes propos qui t'appartiennent).
Non ca ne les insulte pas, au contraire je trouve que dans nos democraties pour reduire le sentiment d'insecurité on devrait s'en inspirer (relis mon texte au lieu de l'interpreter).
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre émérite https://www.developpez.com
le 31/07/2017 à 9:54
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Quant à l'attitude d'Apple, je trouve qu'elle est très exactement ce que l'on pouvait attendre de cette société qui n'a pour seul objectif que d'amasser des dollars en pressant leurs clients sans le moindre complexe.
Si ça avait été l'inverse, on aurait dit que les gouvernements sont à genoux devant les grandes puissances financières...
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Membre expert https://www.developpez.com
le 31/07/2017 à 10:23
Citation Envoyé par ZenZiTone Voir le message
Si ça avait été l'inverse, on aurait dit que les gouvernements sont à genoux devant les grandes puissances financières...
Certainement, mais Apple avait la solution de dire, que pour eux, la liberté de leurs clients primait, et qu'il se retirait du marché chinois... Mais, ça, c'est dans un monde ou l'individu prime sur la billet de banque, ...
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre émérite https://www.developpez.com
le 31/07/2017 à 10:44
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Mais, ça, c'est dans un monde ou l'individu prime sur la billet de banque, ...
On est d'accord Reste plus qu'à espérer qu'un jour, ce même individu se préoccupe au moins autant des autres individus que de ses billets de banque Car il ne faut pas oublier que le monde est fait d'individus et que les grandes puissances ne sont que des entités détenu par une minorité de ceux-ci.
Avatar de Claude Michel Claude Michel - Membre émérite https://www.developpez.com
le 02/08/2017 à 22:07
Le PDG d’Apple se justifie sur la censure des applications VPN en Chine
en expliquant que la firme suit les lois des pays où elle opère

La semaine dernière, Apple a fini par céder aux pressions du gouvernement chinois, et a supprimé certaines applications VPN sur son App Store en Chine ; des applications qui permettent aux utilisateurs de se connecter à Internet en contournant le système de surveillance instauré par les autorités chinoises. Ainsi les principales applications VPN comme ExpressVPN, Star VPN et VyprVPN ont été retirées du China App Store avant de recevoir des notifications d’Apple au sujet de cette suppression.

Alors que les éditeurs de ces applications expriment leur déception par rapport à « la mesure la plus drastique prise par le gouvernement chinois » et « la collaboration d’Apple », la firme a décidé de s'expliquer. C’est son PDG, Tim Cook, qui vient de s’exprimer en revenant sur le sujet des applications VPN de China App Store. Selon Tim Cook, il est évident qu’Apple ne préfère pas la suppression de ces applications, mais la firme doit quand même suivre les lois des pays où elle fait des affaires. « Nous préférerions évidemment ne pas supprimer les applications, mais comme nous le faisons dans d'autres pays, nous suivons la loi partout où nous faisons des affaires », a-t-il déclaré. Tim Cook trouve aussi qu’il faut s'aligner avec les décisions des gouvernements des pays, même en cas de désaccord : « Nous croyons [au respect des décisions] des gouvernements même lorsque nous ne sommes pas d'accord », dit-il.


Tim Cook, le PDG d'Apple

Le chef de l’entreprise a bien insisté sur le fait que cet incident était différent de celui de San Bernardino. Pour lui, dans le cas de San Bernardino, Apple était soutenu par la loi face au FBI. « Certaines personnes ont essayé de la lier à la situation aux États-Unis l'année dernière, et elles sont très différentes. Dans le cas des États-Unis, la loi aux États-Unis nous a soutenus, ce qui était très clair », a-t-il dit en ajoutant que « dans le cas de la Chine, la loi est également très claire là-bas. Et comme nous le ferions si les États-Unis ont changé la loi ici, nous devrions la respecter dans les deux cas. Cela ne signifie pas que nous n'indiquons pas notre point de vue de manière appropriée. Nous faisons toujours cela. »

Source : BBC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Face à la pression du gouvernement chinois, Apple craque et retire les applications VPN étrangères de son App Store
Avatar de Cpt Anderson Cpt Anderson - Membre actif https://www.developpez.com
le 03/08/2017 à 11:37
J'en connais qui se sont fait fusiller pour avoir tenu de telles propos pendant la 2e guerre mondiale.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 03/08/2017 à 13:52
Cela n'est plus une question de commerce International, mais belle et bien de si il y a encore des employés dans l'entreprise.
Et surtout les lois qui prévalent sur un lieu d'activité professionnelle via un territoire bien précis.

Je pari que le duel traditionnel vs moderne n'a pas vraiment à voir avec cela.

GNU/GPL ? C'est encore autre chose... Et cela sans conclure à une équivalence comme pour les diplômes...
Offres d'emploi IT
Service manager H/F
Sogeti - Régions - Ouest - Poitou Charentes - Niort (79000)
Développeur Architecture Web.Net H/F
Pages Jaunes - Ile de France - 75002 PARIS / Boulevard Sébas
Consultant MDM senior H/F
Atos - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil