Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Étude : les panneaux solaires créent 300 fois plus de déchets que les centrales nucléaires
Le solaire est-il une solution pour les datacenters ?

Le , par Michael Guilloux

236PARTAGES

15  2 
La protection de l’environnement est devenue l’affaire des géants de la technologie. Et cela a été prouvé à travers le grand mouvement de protestation contre la décision de Trump de faire sortir les États-Unis de l’accord de Paris sur le climat. En dehors de cela, ces entreprises orientent depuis un bon moment leurs stratégies de sorte à être en phase avec la protection de l’environnement. Que ce soit pour les centres de données ou locaux, des entreprises comme Apple, Google, Microsoft et Amazon veulent passer à l’énergie renouvelable.

Prenons le cas de Microsoft par exemple. Alors que l’entreprise annonçait quatre nouveaux centres de données l’an dernier, le géant de logiciel s’est engagé à utiliser plus d'énergies renouvelables dans ses datacenters. Microsoft a annoncé un objectif de 50 % d'énergies renouvelables provenant des éoliennes, des centrales solaires et hydroélectriques. Google a, pour sa part, annoncé qu’il fonctionnera à 100 % sur des énergies renouvelables en 2017 pour l'ensemble de ses centres de données et bureaux. Google compte notamment sur les énergies éolienne et solaire. Pour son nouveau siège social de plus 55 000 m2 en construction, il semble aussi que Google compte utiliser de l'énergie solaire pour son alimentation en énergie. Pour ce faire, l'installation de plusieurs panneaux solaires sur le toit du complexe serait prévue.

Déjà un habitué de l’utilisation de panneaux solaires, Apple a également annoncé au début de cette année son projet de construire une ferme solaire dans l'État du Nevada pour alimenter l’un de ses centres de données situé dans la localité. Sur son nouveau campus Apple Park, ce sont également des panneaux solaires qui couvrent les toits des bâtiments.

On peut également citer Amazon qui a annoncé en mars dernier un projet d’installation de panneaux solaires dans 50 de ses installations à travers le monde. Tout cela montre l’intérêt croissant des géants de l’IT pour l’énergie renouvelable, notamment le solaire et les panneaux solaires. Mais, si leur intention est de protéger l’environnement, il semble alors qu’ils se trompent de solutions lorsqu’ils ont recours aux panneaux solaires ; c’est ce que vient de conclure une nouvelle étude d’Environmental Progress (EP), une organisation qui lutte pour la promotion de l’énergie propre.

EP a considéré ici uniquement l'énergie solaire photovoltaïque, c'est-à-dire l'énergie électrique produite à partir du rayonnement solaire grâce à des panneaux ou des centrales solaires photovoltaïques. En se basant sur son étude, l’organisation atteste que les déchets toxiques des panneaux solaires usés représentent maintenant une menace environnementale globale. Son étude montre en effet que les panneaux solaires créent 300 fois plus de déchets toxiques que les centrales nucléaires, pour une même quantité d’énergie produite. « Si le solaire et le nucléaire produisent la même quantité d'électricité au cours des 25 prochaines années que le nucléaire produit en 2016 et que les déchets sont empilés sur les terrains de football, les déchets nucléaires atteindraient la hauteur de la tour de Pise (52 mètres), tandis que les déchets solaires atteindraient la hauteur de deux monts Everest (16 km) », ajoute EP.


Quantité (en mètre cube) de déchets produits par TWh d'énergie

Dans l’étude, sont définis comme déchets toxiques les assemblages combustibles usés (pour les centrales nucléaires) et les panneaux solaires eux-mêmes (pour le solaire) ; lesquels incluent des métaux lourds et toxines similaires, comme dans les appareils électroniques, tels que les ordinateurs et les smartphones.

Pour ces calculs, EP a estimé le nombre total de panneaux solaires opérationnels en 2016 et a supposé qu'ils seraient tous usés dans 25 ans – la durée de vie moyenne d'un panneau solaire. L’organisation a ensuite estimé la quantité d'assemblages combustibles usés des centrales nucléaires qui seraient générés sur une période de 25 ans. En estimant également la quantité d’énergie produite dans les deux cas, EP a déduit la quantité de déchets par unité de mesure énergétique.

D’après l’organisation, les panneaux solaires contiennent des métaux toxiques comme le plomb, qui peuvent endommager le système nerveux, ainsi que le chrome et le cadmium, qui sont des cancérogènes connus. Avec la quantité de déchets qu’ils produisent, cela pourrait donc créer de grands dégâts écologiques. « Nous parlons beaucoup des dangers des déchets nucléaires, mais ces déchets sont soigneusement surveillés, réglementés et éliminés », explique Michael Shellenberger, fondateur d’Environmental Progress. « Mais nous ignorions qu'il y aurait tant de panneaux, une quantité énorme qui pourrait causer autant de dégâts écologiques », dit-il.

Le plus inquiétant, comme le note EP, c’est que la quantité de panneaux solaires croît très rapidement. En novembre dernier, le ministère japonais de l’Environnement notait que la quantité de panneaux solaires produits chaque année dans le pays passerait de 10 000 à 800 000 tonnes d'ici 2040, et le Japon n'avait aucun plan pour éliminer les déchets en toute sécurité. Même la Californie, leader du déploiement de panneaux solaires n’a aucun plan dans ce sens, d’après EP. Seule l’Europe exige aux fabricants de panneaux solaires de collecter et d’éliminer les déchets à la fin de vie de leurs produits.

Source : Environmental Progress

Et vous ?

Que pensez-vous de cette étude ? Quelles sont ses limites ?
Pensez-vous que l’énergie solaire n’est pas une solution écologique pour alimenter les datacenters ?

Voir aussi :

Amazon amorce la pose de panneaux solaires sur les toits de ses centres de production de par le monde
Apple va installer une ferme solaire de 200 MW dans l'État du Nevada pour alimenter son datacenter et les résidents locaux en énergie propre

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Iradrille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/07/2017 à 19:43
Autre question: est-ce qu'on peut réellement comparer 300 kg de batteries / électronique / panneaux solaire usés à 1kg de déchet nucléaire ?
(J’oublie toute la partie fabrication / transport, m'enfin).
21  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 03/07/2017 à 23:49
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
« Nous parlons beaucoup des dangers des déchets nucléaires, mais ces déchets sont soigneusement surveillés, réglementés et éliminés », explique Michael Shellenberger
Il nous prend pour des ploucs, ce neuneu ?

Tout le monde sait très bien qu'ils sont bêtement entreposés loin des regards en espérant que les fûts qui les contiennent résisteront pendant des centaines de milliers d'années à toutes les dégradations possibles et imaginables, quel naze !

Et quand on pense à tout ce qui a été balancé à la mer sans autre forme de procès, on tremble -- surtout les enfants de Grande-Bretagne, directement exposés aux retours des profondeurs pas si profondes que ça, tous comptes faits (docu d'il y a qq mois sur Arte, cherchez) avec comme conséquence une augmentation significative des cancers et autres saloperies...
18  0 
Avatar de megahertz77
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 04/07/2017 à 10:53
Peut on comparer 1 tonne d'uranium avec 300 tonnes de déchets qui n'émettent quasiment aucune radiation, et qui même peuvent être recyclés en partie ??? C'est comme comparer 1 tonne de cyanure, avec 300 tonnes de bouteilles d'eau !

C'est une étude issue d'un groupe lobbyiste, c'est certain ! Comparaison tirée par les cheveux, c'est même ahurissant que ça soit relayé sans discernement !
12  1 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 03/07/2017 à 19:35
cette étude est très intéressante, elle remet bien en cause les l'utilisation de l'expression énergie "propre"/"verte".
Pour l'heure l'énergie la plus propre je pense reste les éoliennes (terrestre et offshore), qui sont de plus fabriqué en France (le transport est donc le moins polluant possible).

Par contre l'article parle de panneau photovoltaïque qui est selon moi une vaste blague... l'avenir du solaire industriel est plus dans les centrales solaire, fonctionnant avec des miroirs qui chauffe de l'eau.
9  0 
Avatar de halaster08
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 04/07/2017 à 8:51
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Mais nous sommes très loin de trouver une source d'énergie plus propre que le nucléaire...
C'est vrai, c'est difficile de trouver plus propres que les déchets nucléaires qui restent dangereux plusieurs centaines/million d'années.
Sans parler des centrales en fin de vie dont on se sait pas quoi en faire ...
Le nucléaire c'est l'avenir ...
9  0 
Avatar de sinople
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/07/2017 à 9:08
J'ai surtout l'impression que c'est une étude torchon à 2 balles... Faudrait prendre en compte la centrale aussi et pas seulement le combustible. Quand on voit le bordel actuel pour le démontage des premières centrales maintenant en bout de vie, on se dit que les fûts de déchet des combustibles ne sont que la pointe de l'iceberg.

J'ajouterais qu'il faudrait aussi prendre en compte/pondéré avec : La toxicité des déchets et leur potentiel de réutilisation. Et probablement que j'oublie d'autre chose.

Maintenant il est clair que si on suit la méthode traditionnel de gestion des déchets pour ces panneaux solaires (c'est à dire en tas dans un coin), ça ne va pas tant améliorer que ça la dégradation de notre environnement.
9  0 
Avatar de lln78
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 06/07/2017 à 17:50
L'organisation qui a commis l'étude citée est dirigée par un pro-nucléaire, Michael Shellenberger.
Pas besoin d'aller plus loin !

Comme quand une entreprise qui fait des panneaux solaires nous dit que l'éolien c'est nul : on ne lit même pas l'étude, on sait que c'est faussé

Bon, et puis le monsieur oublie un peu toutes les parties irradiées des centrales, ça doit peser un peu, non ?

Pour moi c'est du pro-nucléaire, du solaire-bashing et ça n'a aucun intérêt comme étude !
8  0 
Avatar de tchize_
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/07/2017 à 0:28
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
Il nous prend pour des ploucs, ce neuneu ?
L'article fait la comparaison avec le nucléaire surtout pour mentionner qu'on a toujours pas dans certains continents de filiaires de recyclage des panneaux PV et qu'on court à la catastrophe si on remplace le parc existant par du PV sans en tenir compte. Quand les nappes sont polluées par les métaux lourds issus des PV, ca fera du dégat sur des centaines d'années aussi, tout comme le nucléaire. Bon l'avantage, c'est que les PV, on peut potentiellement les recycler, faut juste le vouloir plutôt que de faire ce qu'on fait depuis 50 ans avec l'électro: tout balancer en Afrique pour que ça y soit cramé. Pour le nucléaire: personne jusqu'à présent n'a eu le culot de mettre en place une filière de "participation à l'effort de développement nucléaire en Afrique"

Je vous laisse, j'ai un business juteux à monter en Afrique...
7  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/07/2017 à 9:00
Citation Envoyé par halaster08 Voir le message
Sans parler des centrales dont on se sait pas quoi en faire ...
Ah ouais, "ils" en ont parlé aux infos, récemment, le démantèlement de Super-Phénix, le machin qui devait produire plus d'énergie qu'il n'en consommait, 4 ans d'utilisation, 50 ans de démontage et c'est pas fini, faut compter encore environ 20 ans...
Et je ne parle pas du pognon englouti , ni des résidus du démontage .

Vraiment des boulets !
7  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/07/2017 à 10:17
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Vous êtes sarcastique, mais au final, aujourd'hui, le nucléaire c'est moins polluant que les panneaux solaires.
On te dit qu'il faut tout prendre en compte, tu le fais exprès ou quoi ?

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est pas avec des panneaux solaires que tu vas produire 10 000 GWh/an comme une centrale nucléaire.
On a vraiment besoin de 10 000 GWh/an ? Pour quoi foutre ? Pour avoir des immeubles de bureaux éclairés tout le week-end ?
On est vraiment trop cons, on ne mérite que de crever par la pollution qu'on aura générée et qu'on refuse de voir...
7  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web