IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Compute North, le fournisseur d'infrastructures de minage de crypto, s'est déclaré en faillite. L'entreprise doit jusqu'à 500 millions de dollars
à au moins 200 créanciers

Le , par Stéphane le calme

98PARTAGES

13  0 
Compute North, le fournisseur d’infrastructures de minage de cryptomonnaie basé à Eden Prairie, a déposé jeudi un dossier de faillite en vertu du chapitre 11 devant un tribunal du Texas.

Dans un dossier déposé auprès du tribunal américain des faillites du district sud du Texas, la société a indiqué qu’elle devait jusqu’à 500 millions de dollars à au moins 200 créanciers. Compute North, qui a annoncé avoir levé plus de 385 millions de dollars de fonds plus tôt cette année, attribue la responsabilité à la chute des prix des cryptomonnaies et à d’autres « conditions défavorables de marché ».

Dans une déclaration au tribunal, le directeur financier Barry Coulby a déclaré « qu'une confluence d’événements a créé une crise de liquidité qui a gravement entravé la capacité de Compute North à achever le développement de plusieurs nouvelles installations ».


Les dépôts en vertu du chapitre 11 permettent à une entreprise de continuer à fonctionner pendant qu'elle élabore un plan de remboursement des créanciers. La société a déposé son bilan pour stabiliser ses activités pendant qu'elle se restructure sous la protection des tribunaux, a déclaré Kristyan Mjolsnes, responsable du marketing et de la durabilité de Compute North.

Compute North a débuté en 2017 dans les opérations de cryptominage, se diversifiant dans des services de colocation qui fournissaient une alimentation à faible coût pour les centres de données, selon le site Web de la société. En avril, la société a inauguré une installation de coimplantation de 300 mégawatts à Granbury, au Texas.

Compute North a annoncé en février une collecte de fonds de 385 millions de dollars, consistant en un tour de table de série C de 85 millions de dollars et un financement par emprunt de 300 millions de dollars. Mais il est tombé en faillite alors que les mineurs luttent pour survivre dans un contexte de la chute des prix du bitcoin, de la hausse des coûts de l'électricité et des difficultés record dans le minage du bitcoin. Le dépôt est susceptible d'avoir des implications négatives pour l'industrie. Compute North est l'un des plus grands fournisseurs de centres de données pour les mineurs et a conclu plusieurs accords avec d'autres grandes sociétés de minage.

« Les prix des cryptomonnaies se sont effondrés – les prix du bitcoin ont récemment atteint des creux qui étaient de près de 75% inférieurs à leurs sommets historiques à la fin de 2021 – tandis que les tarifs facturés pour l’électricité nécessaire au minage de bitcoin ont essentiellement doublé au cours de l’année dernière », a expliqué le directeur financier Barry Coulby.

Le PDG Dave Perrill a démissionné plus tôt ce mois-ci, mais continuera de siéger au conseil d'administration. Drake Harvey, qui a été directeur de l'exploitation au cours de la dernière année, a pris le rôle de président de Compute North. Compute North possède quatre installations aux États-Unis – deux au Texas et une dans le Dakota du Sud et le Nebraska, selon son site Web.

Certains des partenaires de la société incluent Marathon Digital, où Compute North a mis en ligne 40 mégawatts (MW) d'une installation éolienne de 280 MW dans son comté d'Upton, dans l'ouest du Texas. La société de services d'hébergement et de courtage d'exploitation de minage Bitcoin Compass Mining a également déclaré récemment qu'elle travaillerait avec Compute North sur un partenariat d'hébergement de 75 MW pour son centre de données de Granbury, au Texas. Compass a déclaré dans un tweet qu'il examinait les demandes de mise en faillite et Compute North a informé la société que le dépôt ne devrait pas perturber les opérations de minage.


« La société a engagé une procédure volontaire en vertu du chapitre 11 pour lui donner la possibilité de stabiliser ses activités et de mettre en œuvre un processus de restructuration complet qui nous permettra de continuer à servir nos clients et partenaires et de réaliser les investissements nécessaires pour atteindre nos objectifs stratégiques », a expliqué un porte-parole de la société.

Le PDG Dave Perrill a démissionné plus tôt ce mois-ci mais, continuera de siéger au conseil d'administration, a ajouté le porte-parole. Drake Harvey, qui a été directeur de l'exploitation au cours de la dernière année, a pris le rôle de président de Compute North, a déclaré le porte-parole.

Marathon a également tweeté que les dépôts de protection contre la faillite n'affecteront pas ses opérations actuelles de minage et qu'il est en communication avec Compute North.


Pendant ce temps, le cryptomineur Hive Blockchain (HIVE) a également conclu un accord avec Compute North le 7 mars, pour une capacité minière de 100 MW.

Cependant, Hive a décidé de se retirer de l'accord avec Compute North, après avoir constaté un risque de coûts d'électricité plus élevés au Texas, a déclaré le président et chef de l'exploitation, Aydin Kilic. « En faisant notre diligence raisonnable sur l'écosystème de minage au Texas, nous avons vu le risque d'augmentation des coûts de l'électricité ainsi que les retards dans la mise sous tension de nouveaux projets en raison du nouveau processus d'approbation requis par ERCOT », a déclaré Kilic. « Alors que HIVE s'est rendu au Texas à de nombreuses reprises cette année pour explorer le développement commercial, y compris pour effectuer une diligence technique en visitant un site de centre de données de niveau 0 de Compute North, aucun accord définitif n'a été conclu et HIVE opère actuellement au Canada, en Suède et en Islande », a-t-il ajouté.

Parmi les autres accords signés par Compute North, citons Atlas Mining, basé à Singapour, le chinois Crypto Miner The9, le mineur de bitcoins BitNile Holdings (NILE), Bit Digital (BTBT) et Sphere 3D (ANY).

Ce n'est pas la première structure dans l'univers des crypto à se déclarer en faillite cette année

En juillet, Celsius, la cryptobanque qui avait interrompu tous les retraits un mois avant, a déposé son bilan au titre du chapitre 11, laissant les utilisateurs se demander s'ils reverront un jour l'argent qu'ils ont investi dans la cryptobanque. Malheureusement pour l'utilisateur moyen, il devra faire la queue avec les autres créanciers de l'entreprise, ce qui a été rendu explicite dans les conditions de service incroyablement louches de la plateforme.

Quelles que soient les «récompenses» accumulées au cours du mois avant sa déclaration en faillite, c'est de l'argent imaginaire à ce stade, car les clients de Celsius auront probablement du mal à voir leur argent régulier revenir, sans parler des supposés « intérêts » gagnés. Celsius, pour sa part, essaie toujours de faire bonne figure à propos de tout cela, même en cas de faillite.

« Ces cas du chapitre 11 offrent à la société la meilleure opportunité de stabiliser l'entreprise, de réaliser une transaction de restructuration complète qui maximise la valeur pour toutes les parties prenantes et d'émerger du chapitre 11 positionné pour réussir dans l'industrie de la cryptomonnaie », a déclaré Celsius dans un e-mail aux utilisateurs.

« Nous nous excusons que la communication avec nos équipes et notre communauté ait été très limitée au cours des dernières semaines, et nous sommes impatients de pouvoir offrir une plus grande transparence avec tout le monde grâce à notre réorganisation, qui encourage le dialogue avec toutes les parties prenantes », a poursuivi Celsius.

Le jeton Celsius a perdu 79% de sa valeur au cours des six mois précédents sa déclaration en faillite, bien que des utilisateurs désespérés aient passé le mois de juin à essayer de faire une « pression des shorts » (short squeeze en anglais une séquence de marché ou un événement inattendu qui contraint des courtiers ayant vendu à découvert à racheter leurs positions dans l’urgence, alimentant ainsi une forte hausse des cours) en achetant autant de crypto Celsius que possible dans l'espoir de gonfler le prix. Cet effort n'a pas porté ses fruits puisqu'il a surtout servi à donner essentiellement plus d'argent aux personnes qui ont créé le problème en premier lieu.

Celsius a acheté une grande quantité de son propre jeton depuis juillet 2019 - environ 350 millions de dollars, selon le Financial Times - mais les fondateurs de la société vendaient énormément ces dernières années. Le cofondateur et PDG de Celsius, Alex Mashinsky, aurait réalisé des ventes particulièrement importantes, bien qu'il ait juré publiquement que les dirigeants de Celsius n'avaient pas vendu de jeton.

Sur la base des données publiques de la blockchain, il est estimé que Mashinsky a vendu pour environ 44 millions de dollars de crypto Celsius au fil des ans, selon le Financial Times.

Celsius a publié une vidéo sur YouTube expliquant ce qu'il fait en demandant la protection contre la faillite et a même donné une perspective plutôt rose en notant toutes les autres entreprises qui ont déposé le bilan et qui s'en sortent très bien. Et, oui, des entreprises comme General Motors et Marvel ont déposé leur bilan et ont rebondi, mais ces entreprises produisent en fait quelque chose. En tant que plateforme de cryptotrading, Celsius n'a pas créé de produit. Il a pris de l'argent aux clients et a conservé leur argent de monopole numérique pour eux. Ensuite, le marché de la crypto a chuté et cet argent de monopole numérique valait beaucoup moins. Dans certains cas, les jetons sont devenus totalement sans valeur.


Celsius répertorie 5,5 milliards de dollars de dettes dans son dossier de mise en faillite, dont 4,7 milliards de dollars sont dus aux utilisateurs de Celsius. Le problème est que Celsius ne répertorie que 4,3 milliards de dollars d'actifs, dont beaucoup sont illiquides, et cela en supposant même que ceux-ci ont été calculés correctement. Une grande partie des avoirs de Celsius se trouve dans son propre jeton cryptographique, également connu sous le nom de Celsius, qui a piqué du nez au cours de la dernière année. Et environ 1 milliard de dollars d'actifs sont immobilisés dans le centre de minage de bitcoins de la société.

« Une partie de la crypto de Celsius est liée à des activités de déploiement de crypto à long terme et illiquides; certains des actifs crypto de Celsius ont été prêtés à des tiers ; et certains des actifs crypto de Celsius ont été promis à l'appui d'emprunts ou vendus pour générer des liquidités utilisées pour acquérir de l'équipement de minage de Bitcoin et l'activité de stockage GK8 », indique le dossier.

« En raison de la variété des stratégies de déploiement d'actifs dans lesquelles la société s'est engagée, y compris les conditions et la durée pendant lesquelles ces stratégies "verrouillent" les actifs, et en raison de la baisse de la valeur des actifs numériques, Celsius n'a pas été en mesure à la fois de répondre aux retraits des utilisateurs et de fournir garantie supplémentaire pour soutenir ses obligations », poursuit le dossier.

Le minage de GPU n'est plus rentable après le passage d'Ethereum au mécanisme Proof-of-stake

La blockchain Ethereum a réussi la transition très attendue de type proof-of-work (PoW) à proof-of-stake (PoS). La conséquence la plus immédiate d'une fusion : la mise au chômage des mineurs d'Ethereum dans le monde, le minage n'étant plus rentable. Au cours des sept dernières années, des milliers de personnes ont acheté des cartes graphiques haut de gamme pour contribuer à la maintenance de la blockchain Ethereum - et pour gagner de l'éther nouvellement créé dans le processus. Le nouveau système de mise à jour de la blockchain Ethereum ne nécessite pas le même type de matériel lourd ni l'énorme facture d'électricité qui l'accompagne. Le prix des cartes graphiques d'occasion pourrait donc continuer à baisser à mesure que les mineurs d'Ethereum quittent le secteur.

Source : dépôt de bilan Compute North

Voir aussi :

Le PDG d'une plateforme crypto, à l'origine d'une escroquerie de 2,5 milliards de dollars, est arrêté et risque 40 564 ans de prison. Des membres de sa famille sont déjà sous les verrous
Poolin, la quatrième plus grosse plateforme de minage, suspend les retraits Bitcoin et Ether, invoquant des « problèmes de liquidité » en raison des récentes demandes croissantes de retraits

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/11/2022 à 14:45
Citation Envoyé par what_the_hack Voir le message
Chez moi, en France, l'état n'est pas démocratique. Le peuple n'a quasiment aucun pouvoir législatif, un très léger pouvoir judiciaire et aucun pouvoir exécutif. Le seul pouvoir qu'il a c'est d'élire ses maîtres parmi le petit groupe, une oligarchie donc. Mais voilà une thèse qui s'oppose à tout ce qu'on a appris aux petits français et qui leur fait remettre en question un système qui, bien qu'ils ne l'aient pas choisi, n'ont jamais cherché à critiquer.
Ce que tu dis, de mon point de vue est vrai.

Mais je préfère mille fois la France à n'importe quel pays d'Afrique du nord (voir de la plupart des pays d'Afrique tout court), certains pays d'Asie, ... bref, la majorité des pays dans le monde ou la notion de liberté ne vaut même pas 1/100000 ième de la France.

Le problème de la France et plus globalement l'Europe est la disparité entre sa caste politique qui sont quasiment tous des enfants de riches, gâtés, qui ne connaissent pas grand chose de la vie et le reste de la population qui sont l'opposé, ce qui était sensé justement ne pas être ce modèle là, dans le pays des lumières.
9  1 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/11/2022 à 16:09
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Contrairement à ce que croient certains, l'entreprise n'est pas une démocratie:

1. Il y a un chef qui a une vision, des objectifs pour son entreprise et il commande!

2. Les subalternes exécutent les ordres ou ils quittent le navire

3. Le chef peut se tromper ou être une m... incapable et dans ce cas il en paie le prix: Il fait faillite ou est viré par ses investisseurs

La seule question est donc pas de savoir si le mec dirigeait l'entreprise comme son fief personnel mais si l'entreprise était son fief personnel!!!
Tu n'as surtout pas lu l'article, tu fais parti des gens qui commentent juste en lisant le titre, tu es pathétique.
C'est pas ça le problème, le problème est autre, par exemple l'abus de bien social généralisé, c'est à dire utiliser les fonds de l'entreprise pour des dépenses personnelles.
L'article explique que la compta de cette entreprise est mensongère, ou pire qu'elle n'existe même pas ! Ou encore plus simple : 10 milliards de fonds détournés !

Bref ce présupposé "PDG" d'entreprise n'aurait pas été apte à passer un BEP comptable, c'est un baltringue, ou un abruti, ou un escroc, mais quand on lis ses propos qui ont étés publiés il y a peu, on devine que c'est tout à la fois, donc un guignol et un escroc
Ce qu'il a fait est condamnable, plusieurs années de prison, et l'enquête a été lancée. S'il est pas totalement stupide il n'a plus qu'à prendre les 10 milliards qu'il a détourné et aller se planquer au Costa Rica.
7  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 07/10/2022 à 14:58
Il manquait juste deux mots dans la citation, c'est pour ça qu'on ne comprenait pas :

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« Agir dans l'intérêt de notre communauté de dirigeants est notre priorité absolue.
C'est corrigé : l'intérêt de leur communauté est bien protégé en effet !
6  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/11/2022 à 19:27
Sauf que justement les vieux ne s'accumulent pas indéfiniment, sauf si la natalité tombait inexorablement jusqu'à 0. On obtient forcément un nouvel équilibre, certes moins favorable qu'avec une natalité plus élevée, mais tenable. Pareil pour les assurance qui peuvent avoir a augmenter leur prime pour couvrir un risque qui augmente. Ce qui fait que la Pyramide de Ponzi est illégale, c'est qu'aucun équilibre n'est possible. Elle tient provisoirement par sa croissance mais est techniquement condamnée a s'effondrer.
7  1 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 19:17
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Je parle du minimum vieillesse, ça ne devrait pas exister.
Je comprend que pour éviter de nourrir le pourcentage infime de parasite qu'il y a chez les travailleurs, tu préfères engraisser les financier, qui n'ont jamais travaillé de leur vie et qui sont du coup, par définition, des parasites dans leur extrême majorité.

Belle morale, j'imagine que tes parents sont fiers de toi.
6  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/11/2022 à 10:06
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Je parle du minimum vieillesse, ça ne devrait pas exister.
D'ailleurs si quelqu'un d'affamé te croise il devrait te bouffer non ?
6  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 15:41
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Le système de retraite est une arnaque pure et dure elle fait croire aux gens qu'ils cotisent pour eux alors que ce n'est pas le cas sinon ils ne seraient pas obliger de "cotiser" c'est donc un ponzi. Tu n'es absolument pas sûr de toucher la totalité de ce que tu as "cotisé" tout au long de tes années de travail.
Regarde la vidéo en entier.

Il y a une chose de certaine, depuis le début et encore aujourd'hui, tu es CERTAIN de toucher plus que ce que tu as à cotiser. Pour 2 raisons :
- Ta pension retraite est indexée sur tes meilleures années
- les retraites, même si elles ne sont pas alignées sur l'inflation, la prennent en compte avec du retard. En prenant ça en compte sur 40 ans, un retraité d'aujourd'hui touche BIEN PLUS que ce qu'il a cotisé.

Et seules les réformes les unes après les autres essayent de détruire cet état de fait: Ralentissement des revalorisation, indexation sur de plus en plus d'année, allongement de la durée de cotisation...

Si ton seul argument contre la retraite c'est que tu as peur de ne pas toucher autant que ce que tu as cotisé, d'une part c'est juste faux, d'autre part, ce n'est pas en votant pour ceux qui veulent la détruire que ça va s'améliorer.

De toute façon, c'est simple, il n'existe aucune alternative plus équitable et humaine.
Tout ce qui est proposé à côté c'est d'engraisser des capitaliste qui sont pas content de pas pouvoir toucher aux centaines de milliards redistribuées sans faire intervenir de banque et qui n'ont aucun risque d'être engloutis par une crise financière. Crises qui se font de plus en plus fréquentes...
C'est à dire qu'en plus d'être moins équitable, moins humaine, la retraite par capitalisation est moins sûre.
5  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 16:48
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Je trouve plus juste de capitaliser de son côté, j'ai pas envie de payer une retraite à des feignants.
Tout retraité a cotisé c'est quoi ton histoire de fainéant ? Tu te sens concerné ? Les petites retraites concernent des salariés qui ont trimé en général et pas des personnes sur developpez.net sur leur temps de travail ... CQFD
6  1 
Avatar de diamondsoftware
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 25/09/2022 à 18:09
Enfin... ca commence...
Cette aberrance economique et ecologique doit cesser.
6  2 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 7:31
Citation Envoyé par weed Voir le message
On est tous jeunes ou d'une certain age
C'est marrant que tu réagisses à ça et pas aux cellules cancéreuses. Vieux signifie exactement la même chose que la périphrase "personne d'un certain age", qui sert juste à éviter le mot comme s'il était honteux. Vieux n'a rien une insulte, du moins j'espère, parce que j'ai l'intention de finir vieux.

Citation Envoyé par weed Voir le message
Je dirais qu'au contraire le système par répartition est pyramidale. Plus la natalité augmente, plus il y aura de future retraité. Nous l'avons bien vu avec nos parents avec le baby boom. Nous avons beaucoup de retraités. S'il fallait suivre la cadence et faire encore plus d'enfant, on reportait toujours le problème à plus tard, faire toujouts et toujours plus d'enfant. A un moment, cela va exploser.
Justement ce que je dis c'est que ça ne peut pas dériver indéfiniment (sauf si la natalité tombe jusqu'à 0). Ça fait plusieurs dizaines d'années que le taux de natalité est inférieur au taux de renouvèlement et donc que le nombre de cotisants diminue par rapport nombre de retraités. Pourtant le système marche encore, le rapport cotisation/retraite/durée de travail doit juste être régulièrement ajusté. Il est moins favorable que pendant les 30 glorieuses, mais il ne va pas dériver indéfiniment jusqu'à effondrement, alors que par construction, un système de Ponzi n'est pas tenable plus de quelques mois sans apport continu de nouveaux "cotisants".
4  0