IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les fédéraux US mettent une prime de 10 millions de $ sur un ami de Poutine accusé de financement de trolls
Qui ont interféré dans les élections présidentielles de 2016

Le , par Patrick Ruiz

142PARTAGES

5  0 
Les fédéraux US ont mis en place une récompense de 10 millions de dollars pour l'obtention d'informations sur l'ingérence étrangère dans les élections américaines en général. L’initiative vise en particulier un oligarque russe et ami proche du président Vladimir Poutine accusé d'avoir financé une organisation qui s'est immiscée dans les élections présidentielles de 2016.

La prime, proposée dans le cadre du programme Rewards for Justice du Département d'État américain, vise spécifiquement à obtenir des renseignements sur l'Internet Research Agency (IRA) de la Russie, l'homme d'affaires Yevgeniy Viktorovich Prigozhin, et toute entité russe liée et associée pour leur engagement dans l'ingérence électorale américaine. L'IRA est un ensemble de trolls russes accusé d'avoir interféré dans l'élection présidentielle de 2016 et dont on pense qu'elle a aidé Donald Trump à battre Hillary Clinton.

Selon le gouvernement américain et des chercheurs en sécurité privée, cette organisation a mis en place un réseau privé virtuel de serveurs aux États-Unis ainsi que des centaines de faux comptes de médias sociaux se présentant comme de véritables militants de base pour diffuser de fausses nouvelles, semer la discorde politique, monter les Américains les uns contre les autres et aider à organiser des rassemblements. Selon le ministère de la Justice, l'IRA a commencé à saper le système politique américain en 2014 et a opéré par le biais de plusieurs sociétés-écrans, dont Internet Research, MediaSintez, GlavSet, MixInfo, Azimut et NovInfo.


Des données de 2016 font état de ce que cette organisation avait déjà dépensé 1,25 million de dollars par mois pour cibler les Américains avec des messages sur les médias sociaux, selon un rapport antérieur de Cisco Talos.

Prigozhin, quant à lui, était le financier présumé de l'opération. L'oligarque russe a des liens étroits avec Poutine, ce qui lui vaut le surnom de "chef de Poutine" pour ses restaurants et ses entreprises de restauration. Il est également recherché par le FBI pour ingérence électorale. Le Bureau le décrit comme le "principal bailleur de fonds" de l'IRA. Certaines de ses sociétés, dont Concord Management and Consulting et Concord Catering, ont envoyé des fonds, recommandé des travailleurs et supervisé les activités de l'IRA, d’après des rapports.

La récompense de 10 millions de dollars nomme également une douzaine d'autres ressortissants russes qui, selon le département d'État, ont mené des opérations d'influence pour l'IRA pendant l'élection présidentielle de 2016 : Mikhail Ivanovich Bystrov, Mikhail Leonidovich Burchik, Aleksandra Yuryevna Krylova, Anna Vladislavovna Bogacheva, Sergey Pavlovich Polozov, Maria Anatolyevna Bovda, Robert Sergeyevich Bovda, Dzheykhun Nasimi Ogly Aslanov, Vadim Vladimirovich Podkopaev, Gleb Igorevich Vasilchenko, Irina Viktorovna Kaverzina et Vladimir Venkov.

Ces 12 personnes, ainsi que Prigozhin et l'IRA, ont toutes été inculpées en 2018 suite à l'enquête de l'avocat spécial Robert Muller sur l'ingérence russe dans l'élection de 2016. Les Fédéraux demandent à toute personne ayant des informations sur l'IRA, Prigozhin ou toute autre personne ou organisation russe liées à l'ingérence dans les élections américaines de contacter le bureau de Rewards for Justice via un canal de signalement des tuyaux basé sur Tor.

Source : US Dept of State

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Trump accuse Google de vouloir œuvrer à lui faire perdre les élections présidentielles de 2020 et lui lance un avertissement
La technologie blockchain est-elle adaptée pour voter pendant des élections ? Non, selon des experts qui ont présenté un rapport au Congrès US
Le procureur spécial qui a accusé 12 militaires russes d'ingérence dans les élections US de 2016 rend son rapport après 22 mois d'enquête
USA : le piratage russe du système électoral avait une portée très étendue, selon le rapport de la Commission sénatoriale du renseignement

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sanderbe
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/08/2022 à 21:21
Bonsoir,

Les fédéraux US mettent une prime de 10 millions de $ sur un ami de Poutine accusé de financement de trolls qui ont interféré dans les élections présidentielles de 2016

Qu’en pensez-vous ?
Et combien mettent les russes sur la tête d'américains ?
0  0