IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tesla licencie 229 employés de l'Autopilote, ferme son bureau de San Mateo et dépose une plainte,
D'abord Argo, maintenant Tesla. La conduite autonome se heurte-t-elle à un autre mur ?

Le , par Bruno

248PARTAGES

6  0 
Tesla licencie 229 employés chargés de l'annotation des données qui font partie de la grande équipe Autopilot de l'entreprise et ferme le bureau de San Mateo, en Californie, où ils travaillaient, selon un dépôt réglementaire californien. L’entreprise de technologie de conduite autonome dont le siège social est situé à Pittsburgh.

Dans un article publié en début de ce mois, nous avons précédemment rapporté que près de 200 employés étaient licenciés. La loi WARN ACT oblige les employeurs qui procèdent à des licenciements massifs à publier un avis de 60 jours pour les travailleurs concernés. La plupart des travailleurs concernés par ce licenciement occupaient des emplois moyennement peu qualifiés et faiblement rémunérés, comme l'étiquetage des données de l'Autopilot, qui consiste à déterminer si l'algorithme de Tesla a bien ou mal identifié un objet, selon une source.


Ces licenciements s'inscrivent dans le cadre de la réduction de 10 % des effectifs annoncée le mois dernier par Elon Musk, PDG de Tesla. Dans ses offres d'emploi, Tesla a déclaré que les données étiquetées étaient « un élément essentiel pour la formation de puissants réseaux neuronaux profonds, qui aident à conduire les véhicules Tesla de manière autonome ». Les employés de Buffalo (New York) et de San Mateo ont passé des heures à étiqueter les images des voitures et de l'environnement dans lequel elles circulent, comme les panneaux de signalisation et les voies de circulation.

Il convient de noter que les licenciements massifs ne sont pas une pratique inhabituelle pour Musk et Tesla. L'entreprise a supprimé des centaines de travailleurs en octobre 2017, 9 % du personnel en juin 2018 et environ 7 % en janvier 2019, puis a réduit les salaires et mis les employés au chômage technique en avril 2020. Musk a récemment envoyé un courriel à l'échelle de l'entreprise affirmant que, pour les travailleurs qui ne se sont pas présentés au bureau (sauf s'il a la permission de continuer à travailler à domicile), « nous considérerons que vous avez démissionné. »

La semaine dernière, les avocats des plaignants ont déposé une motion d'urgence demandant à un juge d'interdire au constructeur de véhicules électriques de forcer les travailleurs à signer des décharges en échange d'une indemnité de départ inférieure à celle prévue par la loi fédérale.

Deux anciens employés ont cependant intenté un procès contre l'entreprise, affirmant que Tesla a violé la loi fédérale en ne donnant pas de préavis de 60 jours avant de procéder à un licenciement collectif dans son usine Gigafactory au Nevada. Dans le rapport sur les licenciements de San Mateo, auraient mentionné que la plupart des travailleurs ont été licenciés en fonction de leurs performances - ce qui signifie que Tesla ne serait pas tenu de donner un préavis des licenciements.

Le mois dernier, des factures et d'autres documents ont laissé voir que Tesla a payé MWW PR pour surveiller un groupe Facebook d'employés de Tesla et pour mener des recherches spécifiquement sur les organisateurs sur les réseaux sociaux en 2017 et 2018. Deux choses que MWW PR surveillait de près pour Tesla étaient des discussions sur les réseaux sociaux alléguant des pratiques de travail déloyales chez Tesla, et des discussions relatives à un procès pour harcèlement sexuel, selon les documents décrivant leur travail. Les employés actuels et anciens de Tesla ont déclaré qu'ils pensaient que l'entreprise surveillait toujours les travailleurs sur les réseaux sociaux et ont partagé des copies de la politique de communication actuelle de l'entreprise.

En 2017 et 2018, alors que certains travailleurs cherchaient à former un syndicat à l'usine Tesla de Fremont, en Californie, la société de véhicules électriques d'Elon Musk payait un cabinet de conseil, MWW PR, pour surveiller les employés d'un groupe Facebook et plus largement sur les réseaux sociaux, selon des factures et autres documents examinés par les médias. Deux choses que MWW PR a surveillées de près étaient des discussions alléguant des pratiques de travail déloyales chez Tesla et une poursuite pour harcèlement sexuel, selon les documents décrivant leur travail.

D'abord Argo, maintenant Tesla. La conduite autonome se heurte-t-elle à un autre mur ?

Argo AI est une entreprise de technologie de conduite autonome dont le siège social est situé à Pittsburgh, en Pennsylvanie. L'entreprise a été cofondée en 2016 par Bryan Salesky et Peter Rander, des vétérans des programmes de conduite automatisée de Google et d'Uber. Elle est aujourd’hui soutenue par Ford et Volkswagen. Argo AI a licencié environ 150 employés, comme l'ont rapporté Bloomberg et le Wall Street Journal. Le mouvement est censé compenser une période de croissance rapide, au cours de laquelle la société a embauché plus d'employés que nécessaire.

« Avec une croissance incroyable et des progrès réalisés dans notre mission de déploiement de véhicules sans conducteur, nous apportons des ajustements prudents à notre plan d'affaires pour mieux continuer sur la voie du succès », a déclaré Argo AI. Comme l'a noté le WSJ, les licenciements représentent environ 6 % de l'équipe de 2 000 personnes de l'entreprise basée à Pittsburgh.


Argo AI a été fondée en 2016 par Bryan Salesky, l'ancien responsable du développement du matériel pour les véhicules autonomes (VA) de Google, et Peter Rander, qui était auparavant responsable de l'ingénierie pour la branche de conduite autonome d'Uber. Ford a injecté un milliard de dollars dans l'entreprise en 2017, et Volkswagen a suivi avec un investissement de 2,6 milliards de dollars en 2020. « Argo est un partenaire essentiel de notre service de conduite autonome, et nous continuerons à les soutenir et à travailler ensemble sur le développement de la technologie de conduite autonome qui alimentera notre service de conduite autonome », a déclaré Bradley Carroll, porte-parole de Ford, dans une déclaration.

Ce financement a permis à l'entreprise de développer son activité AV dans plusieurs villes américaines ainsi qu'à l'étranger. Argo AI est actuellement en train de tester des véhicules entièrement autonomes à Miami et à Austin et prévoit de s'associer à Lyft dans ces deux villes. Elle s'associe également à Walmart pour déployer un service de livraison sans chauffeur à Miami, Austin et Washington, D.C., et travaille à la réalisation de son objectif de lancer un service de covoiturage automatisé avec Volkswagen en Allemagne d'ici 2025.

Et vous ?

Êtes-vous surpris par ces licenciements chez Tesla ?

À votre avis, comment l'autopilot de Tesla va-t-il s'améliorer si Musk vire l'équipe ?

En avez-vous déjà été témoin ou connaissez-vous des travailleurs qui ont subi un licenciement ?

À votre avis, pensez-vous de la concurrence dans ce secteur pourra en profiter ?

Voir aussi :

Tesla licencie des centaines de travailleurs de l'Autopilot dans le cadre d'une réduction de personnel, le PDG Musk a déclaré que 10 % des employés salariés perdraient leur emploi

Tesla a surveillé ses employés sur Facebook avec l'aide d'une entreprise de relations publiques lors de la poussée syndicale de 2017

Mercedes-Benz annonce que l'option de conduite autonome de niveau 3 est prête à être mise en œuvre, Drive Pilot coûtera 5 000 euros sur la Classe S et 7 430 euros sur l'EQS en Allemagne

Un propriétaire de Tesla fait exploser sa Model S plutôt que de payer une facture de réparation de 22 600 dollars, pour changer uniquement la batterie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/07/2022 à 7:27
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'Autopilot de Tesla ?
Je ne comprends pas pourquoi un système qui ne serait pas capable de passer l'examen du permis de conduire peut être testé sur les routes par autre chose que des professionnels.
Selon vous, le logiciel est-il fiable ? Améliore-t-il réellement la sécurité sur la route ?
Un logiciel qui a tué deux motards en 1 mois?
Selon vous, qu'est-ce qui explique la grande confiance des conducteurs de Tesla dans l'Autopilot ?
Elon Musk est un gourou que certains suivent aveuglément.
Probablement l'attrait de la technologie et l'envie d'être le premier à avoir utiliser ce système fantasmé par la SF depuis des décennies.
Et peut être aussi la charge mentale dont le système libère : Certains soir je serais bien heureux que quelqu'un conduise ma voiture à ma place.
6  1 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 14/07/2022 à 7:32
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Êtes-vous surpris par ces licenciements chez Tesla ?
Ils étaient déjà annoncé, comment être surpris?
En plus Tesla a l'air habitué des vagues de licenciements, c'est un "bon" moyen de maitriser sa charge salariale:
On vire des gens --> plus besoin de les payer
Les restants ont l'impression d'être constamment sur la sellette --> ça calme les envies d'augmentation et permet de rajouter de la pression par les managers
On "purge" la société des contestataires réels, supposés, on prévient au passage l'arrivée d'un syndicat
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
À votre avis, comment l'autopilot de Tesla va-t-il s'améliorer si Musk vire l'équipe ?
C'est une excellente question qu'il faudrait poser à M. Musk.
Lors du dernier accident évité entre une Tesla et un tram la voiture avait bien repérée l'obstacle mais à décidé de forcer le passage ou de rentrer dedans, donc ce n'est pas un problème d'étiquetage.

Sinon ma réponse est cynique : il suffit d'embaucher une autre équipe moins chère
4  0 
Avatar de smarties
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/07/2022 à 11:03
Pour moi la conduite autonome est une utopie :
- quand un avion se pose en urgence sur une autoroute, la voiture devrait ralentir et s'arrêter mais elle doit être capable de détecter tous les éléments aériens.
- comment détecter des personnes qui jettent des pierres sur les voitures depuis un pont ?
- ...

Donc même autonome il y aura toujours des accidents.

Si des choses pouvaient être autonome ça pourrait être les trains/trams/metros (et c'est en partie le cas)
4  0 
Avatar de TJ1985
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/07/2022 à 8:18
Tesla produit des véhicules électriques. Ils semblent agréables et en général appréciés de leurs propriétaires. Personnellement j'ai toujours eu deux réticences, la première venant de l'origine du courant consommé, l'autre motivée par la présence d'une immense télé en manière de tableau de bord. Quand je conduis, je regarde la route et le trafic.

Pourquoi s'obstiner a promettre des fonctions qui ne marchent manifestement pas, et aux dépens de vies humaines ?
Il y a quelques années Audi démontrait un système de conduite quasi-autonome sur autoroute en zone de trafic dense. C'était impressionnant et convaincant. Pourtant à ma connaissance ce système n'est toujours pas proposé à la vente et on n'en parle plus beaucoup. Pourquoi ? Peut-être sont-ils plus lucides que les gens de Tesla, peut-être que n'ayant pas de gourou pour les abriter des conséquences de leurs erreurs les ingénieurs font leur boulot ?

Lorsque je constate le comportement de mon correcteur orthographique, je me dis qu'il y a encore du chemin pour qu'un automate de prédiction basé sur des statistiques atteignent un niveau approchant l'intelligence. Alors pour conduire une voiture en milieu ouvert, avec plein de choses vivantes autour, à moi la peur !
5  1 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/07/2022 à 14:55
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Je ne comprends pas pourquoi un système qui ne serait pas capable de passer l'examen du permis de conduire peut être testé sur les routes par autre chose que des professionnels.
Parce que le monde n'est pas le même selon que l'on est un plouc comme la plupart d'entre nous, ou l'homme le plus riche du monde...
5  2 
Avatar de petitours
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 26/07/2022 à 21:30
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Qu'il est effrayant de voir un prototype testé par des amateurs sans la moindre formation ni méthodologie ni avertissement des autres usagers. Alors même que le véhicule a 50km/h a 74 fois l'énergie d'une balle de AK47 sortie de canon, 505 fois l’énergie du AK47 à 130km/h et 1200x à 200km/h, vitesse que le truc atteint en quelques secondes.

Qu'il est encore plus effrayant que nos sociétés démocratiques ne sachent pas interdire cette pratique plus rapidement.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Que pensez-vous de l'Autopilot de Tesla ?
Que demander à un conducteur d’être attentif pour pallier aux erreurs du système alors que le système enlève 100% de l'attention au conducteur est fondamentalement une aberration. Ça renvoi au test par des amateurs dans leur vie de touts les jours. Un pro aurait un cadre, une concentration adaptée et même des équipements pour veiller au maintien de son attention ; un amateur qui rentre du boulot creuvé va dormir à moitié ou totalement s'il a rien à faire.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Selon vous, le logiciel est-il fiable ? Améliore-t-il réellement la sécurité sur la route ?
L'article lui même témoigne qu'il n'est pas fiable. Les vidéos sont même effrayantes quand on voit des objets clignoter, un coup sur la route, un coup sur le trottoir. Le truc voit flou et cherche absolument à dire qu'il voit quelquechose sans rien changer à l'allure du véhicule.
Un être humain attaché à ne pas avoir d'accident va à minima ralentir quand il hésite sur ce qu'il voit, le temps d'être sur.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Selon vous, qu'est-ce qui explique la grande confiance des conducteurs de Tesla dans l'Autopilot ?
Je crois qu'il y a qu'une poignée de gens qui sont concernés et qu'on doit parler d'attachement, pas de confiance. On parle surtout de ces gens parce que Musk est très habile en com.
4  1 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/08/2022 à 15:58
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Mais je suis d'accord, pour beaucoup de chose, un bouton est vachement plus simple à utiliser et plus fiable dans le temps et moins cher à réparer.
Je suis un fervent défenseur des boutons, je ne comprend pas l'amour pour le tactile...
A moins que le tactile soit un autre moyen de faire de l'obsolescence programmée, mais je commence à être complotiste.
3  0 
Avatar de darklinux
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/07/2022 à 5:20
Je trouve cela pour le moins . Étonnant , comment Tesla , qui était en avance sur la concurrence , au hasard : Nvidia , arrive à un tel plantage en un an de temps… L'autopsie post mortem de Tesla va être intéressant
2  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 03/08/2022 à 13:52
A noter aussi le problème (pas seulement lié à Tesla) de la généralisation du tout tactile dans les habitacles qui est une hérésie en terme d'ergonomie (sans parler d'une panne d'affichage où je ne vois pas comment on s'en sort). On n'a pas fait mieux que les boutons physiques pour régler les commandes en gardant vue sur la route.
2  0 
Avatar de Doatyn
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/07/2022 à 8:30
Quand une nouveauté arrive, je me demande toujours à quoi ça sert ou à quoi ça peut servir.
Par exemple, les systèmes de radar ou de caméra pour aider à faire un créneau, c'est génial.
Là, j'ai du mal à voir l'intérêt par rapport à l'argent englouti. S'il y a un conducteur, qu'il conduise, non ?
Ou alors, on s'en sert sans conducteur (retour de soirée arrosée, transporter les gosses à l'école, envoyer la voiture chercher quelque chose, ...)
Mais là, la fiabilité doit approcher les 100.000 %, et les systèmes de sécurité ne doivent pas être bloquants.
Il y a encore du boulot, et c'est sûr que c'est dingue de la faire circuler au milieu des autres voitures sans avoir un opérateur qualifié et attentif.

En ce moment, il y a des tests de véhicules de transport en commun, tel Nayva à Lyon. Il va très lentement et suit un parcours balisé et que je sache il y a toujours un opérateur dedans.
Une chose que je suis curieux de voir, c'est le véhicule autonome de transport qui est projeté entre Vernon et Giverny, qui est prévu rouler au milieu de la circulation et à la même vitesse que les autres véhicules.
1  0