IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des véhicules Teslas exécutant Autopilot étaient impliqués dans 273 accidents signalés depuis l'année dernière
Selon les données de la National Highway Traffic Safety

Le , par Stéphane le calme

418PARTAGES

13  0 
La National Highway Traffic Safety Administration a publié des données sur la sécurité, ou son absence, des systèmes avancés d'aide à la conduite. Depuis juin 2021, les constructeurs automobiles sont tenus d'informer la NHTSA si l'un de leurs véhicules est impliqué dans un accident alors qu'ils utilisent des systèmes de conduite partiellement automatisés, également appelés systèmes SAE de niveau 2. Comme beaucoup le soupçonnaient, le système Autopilot de Tesla était à l'origine de la majorité des accidents depuis le début de la période de référence. En fait, Tesla représentait les trois quarts de tous les accidents ADAS, soit 273 accidents sur 367 signalés entre juillet 2021 et le 15 mai 2022. La nouvelle fournit encore plus de données sapant les affirmations de sécurité de Tesla concernant son système Autopilot.

Les véhicules Tesla exécutant son logiciel Autopilot ont été impliqués dans 273 accidents signalés au cours de l'année écoulée environ, selon les régulateurs, bien plus que ce que l'on savait auparavant. Un rapport qui fournit des preuves concrètes concernant les performances réelles des fonctionnalités futuristes de Tesla.

Les chiffres, qui ont été publiés par la National Highway Traffic Safety Administration pour la première fois mercredi, montrent que les véhicules Tesla représentaient près de 70% des 392 accidents impliquant des systèmes avancés d'assistance à la conduite signalés depuis juillet dernier, et la majorité des décès et blessures graves, dont certaines remontent à plus d'un an. Huit des accidents de Tesla ont eu lieu avant juin 2021, selon les données publiées par la NHTSA mercredi.

Auparavant, la NHTSA avait déclaré avoir enquêté sur 42 accidents impliquant potentiellement l'assistance au conducteur, dont 35 incluaient des véhicules Tesla, dans un ensemble de données plus limité qui remontait à 2016.

Sur les six décès répertoriés dans l'ensemble de données publié mercredi, cinq étaient liés à des véhicules Tesla – dont un accident de juillet 2021 impliquant un piéton à Flushing, dans le Queens, et un accident mortel en mars à Castro Valley, en Californie. Certains remontaient à 2019.

Certains experts émettent des réserves quant à la sécurité du mode Full Self-Driving de Tesla

Tesla Autopilot est une suite de systèmes qui permet aux conducteurs de céder le contrôle physique de leurs véhicules électriques, bien qu'ils doivent faire attention à tout moment. Les voitures peuvent maintenir la vitesse et la distance de sécurité derrière les autres voitures, rester dans leurs lignes de voie et effectuer des changements de voie sur les autoroutes. Un ensemble étendu de fonctionnalités encore en version bêta, le "Full Self-Driving", ajoute la possibilité de manœuvrer dans les rues urbaines et résidentielles, de s'arrêter aux panneaux d'arrêt et aux feux de circulation, et de faire des virages tout en naviguant d'un point à un autre.

Mais certains experts en sécurité des transports ont exprimé des inquiétudes quant à la sécurité de la technologie, car elle est testée et formée sur les routes publiques avec d'autres conducteurs. Les autorités fédérales ont ciblé Tesla ces derniers mois avec un nombre croissant d'enquêtes, de rappels et même d'avertissements publics dirigés contre l'entreprise.

Le nouvel ensemble de données découle d'une ordonnance fédérale de l'été dernier obligeant les constructeurs automobiles à signaler les accidents impliquant l'assistance à la conduite afin d'évaluer si la technologie présentait des risques pour la sécurité. Il a été constaté que les véhicules de Tesla éteignaient le système avancé d'assistance à la conduite, Autopilot, environ une seconde avant l'impact, selon les régulateurs.

L'ordonnance de la NHTSA obligeait les fabricants à divulguer les plantages où le logiciel était utilisé dans les 30 secondes suivant le crash, en partie pour atténuer la crainte que les fabricants cachent les plantages en affirmant que le logiciel n'était pas utilisé au moment de l'impact.

« Ces technologies sont très prometteuses pour améliorer la sécurité, mais nous devons comprendre comment ces véhicules fonctionnent dans des situations réelles », a déclaré l'administrateur de la NHTSA, Steven Cliff, lors d'un appel aux médias concernant l'ensemble complet de données des fabricants.

Tesla a déclaré qu'Autopilot est plus sûr que la conduite normale lorsque les données d'accident sont comparées. La société a également souligné le grand nombre de décès par accident de la circulation sur les routes américaines chaque année, estimé par la NHTSA à 42 915 en 2021, saluant la promesse de technologies comme Autopilot à «*réduire la fréquence et la gravité des accidents de la circulation et sauver des milliers de vies chaque année ».

Les données opposant la conduite normale au pilote automatique ne sont pas directement comparables, car le pilote automatique fonctionne en grande partie sur les autoroutes. Le PDG de Tesla, Elon Musk, avait cependant décrit Autopilot comme « sans équivoque plus sûr ».

Aucun accident ni aucune blessure impliquant Full Self-Driving, selon Elon Musk

Musk a déclaré en janvier qu'il n'y avait eu aucun accident ni aucune blessure impliquant le logiciel bêta Full Self-Driving, qui a été déployé pour un nombre plus limité de conducteurs à des fins de test. Les responsables de la NHTSA ont déclaré que leurs données ne devaient pas préciser si la conduite entièrement autonome était active au moment de l'accident.


Les rapports présentent une nouvelle fenêtre sur des systèmes comme Autopilot, mais la base de données reste un travail en cours - avec de nombreuses inconnues même dans les données brutes et les questions laissées en suspens. Les données ne se prêtent pas facilement à des comparaisons entre différents constructeurs, car elles n'incluent pas d'informations telles que le nombre de kilomètres parcourus par les différents systèmes d'assistance à la conduite ou l'étendue de leur déploiement dans les flottes des constructeurs automobiles.

Pourtant, les informations donnent aux régulateurs un aperçu plus complet qu'auparavant. Avant, les régulateurs s'appuyaient sur une collecte fragmentaire de données provenant des médias, des notifications des fabricants et d'autres sources sporadiques pour en savoir plus sur les incidents impliquant une assistance avancée à la conduite.

« Cela a révélé que plus d'accidents se produisent que la NHTSA ne le savait auparavant », a déclaré Phil Koopman, professeur d'ingénierie à l'Université Carnegie Mellon qui se concentre sur la sécurité des véhicules autonomes. Il a noté que les rapports peuvent omettre plus d'accidents mineurs, y compris les cintreuses d'ailes.

L'ensemble de données n'inclut pas toutes les informations qu'il serait utile de connaître, mais cela pourrait être une première indication de l'accent mis sur la collecte de plus d'informations et leur utilisation pour améliorer les technologies et les réglementations de sécurité, a déclaré Bryant Walker Smith, professeur de droit à l'Université de Caroline du Sud qui étudie les technologies de transport émergentes.

« La promesse de ceux-ci, le potentiel de ceux-ci est en fin de compte de rendre la conduite plus sûre », a-t-il déclaré à propos des technologies d'assistance à la conduite. « C'est une question ouverte de savoir si ces systèmes dans leur ensemble ou des systèmes individuels ont accompli cela ».

Les politiques s'en mêlent

Des entreprises telles que Tesla collectent plus de données que d'autres constructeurs automobiles, ce qui pourrait les laisser surreprésentées dans les données, selon des experts des systèmes ainsi que certains responsables qui se sont exprimés sous couvert d'anonymat pour décrire franchement les résultats. Tesla pilote également une grande partie de la technologie, dont certaines sont livrées en standard sur ses voitures, la mettant entre les mains d'utilisateurs qui se familiarisent plus rapidement avec elle et l'utilisent dans une plus grande variété de situations.

Plusieurs législateurs ont pesé sur le rapport mercredi, certains appelant à une enquête plus approfondie et à d'éventuelles normes de sécurité pour les voitures dotées de la technologie. Le sénateur Richard Blumenthal (D-Conn.) a qualifié les découvertes de « profondément alarmantes ».

« C'est une sonnette d'alarme qui confirme bon nombre des avertissements que nous avons lancés au fil des ans », a-t-il déclaré. « La fréquence et la gravité de ces accidents sont une cause de carte jaune et peut-être de carton rouge sur certaines de ces technologies ».

Blumenthal et le sénateur Edward J. Markey (D-Mass.) ont précédemment critiqué Tesla pour avoir mis des logiciels sur les routes « sans pleinement tenir compte de ses risques et de ses implications ». Lors d'un appel avec les médias mercredi, Markey a dénoncé l'affirmation de Tesla selon laquelle la technologie d'Autopilot rend les voitures plus sûres.

« Ce rapport fournit des preuves supplémentaires qui freinent les affirmations de Tesla », a-t-il déclaré.

Les sénateurs ont envoyé une lettre à la NHTSA, disant qu'ils étaient « profondément troublés » par les données et appelant le régulateur « à utiliser toutes ses autorités d'enquête et de réglementation pour faire la lumière nécessaire sur cette industrie incontrôlable et imposer des garde-fous pour empêcher plus de décès ».

Dans la lettre, les sénateurs ont spécifiquement souligné les 273 accidents « stupéfiants » signalés par Tesla.


Une succession d'accidents

La technologie d'assistance à la conduite a gagné en popularité, car les propriétaires ont cherché à confier davantage de tâches de conduite à des fonctionnalités automatisées, qui ne rendent pas les voitures autonomes, mais peuvent offrir un soulagement de certaines exigences physiques de la conduite. Les constructeurs automobiles tels que Subaru et Honda ont ajouté des fonctionnalités d'assistance à la conduite qui agissent comme un régulateur de vitesse plus avancé, en gardant des distances définies par rapport aux autres véhicules, en maintenant la vitesse et en suivant les lignes de voies marquées sur les autoroutes.

Mais aucun d'entre eux ne fonctionne dans un ensemble de conditions aussi large, telles que les rues résidentielles et urbaines, que les systèmes de Tesla. La NHTSA a révélé la semaine dernière qu'Autopilot de Tesla était installé sur environ 830 000 véhicules datant de 2014.

Autopilot a suscité plusieurs enquêtes réglementaires, notamment sur les collisions avec des véhicules d'urgence en stationnement et la tendance des voitures à s'arrêter pour des dangers imaginaires.

Dans le cadre de son enquête sur les collisions avec des véhicules d'urgence en stationnement, la NHTSA a déclaré qu'elle examinait si Autopilot « pourrait exacerber les facteurs humains ou les risques comportementaux pour la sécurité ».

Autopilot a été lié à des décès dans des accidents à Williston et Delray Beach, en Floride, ainsi que dans le comté de Los Angeles et à Mountain View, en Californie. Les fonctions d'assistance au conducteur ont attiré l'attention de la NHTSA, qui réglemente les véhicules à moteur, et du National Bureau de la sécurité des transports, un organisme indépendant chargé d'enquêter sur les incidents de sécurité.

L'année dernière, les régulateurs fédéraux ont ordonné aux constructeurs automobiles, dont Tesla, de soumettre des rapports d'accident dans la journée suivant l'apprentissage de tout incident impliquant une assistance à la conduite ayant entraîné un décès ou une hospitalisation en raison d'une blessure ou impliquant une personne heurtée. Les entreprises sont également tenues de signaler les accidents impliquant la technologie qui comprenait le déploiement d'un coussin gonflable ou les voitures qui ont dû être remorquées.

L'agence a déclaré qu'elle recueillait les données en raison des « risques uniques » de la technologie émergente, afin de déterminer si les fabricants s'assurent que leur équipement est « exempt de défauts qui présentent un risque déraisonnable pour la sécurité des véhicules à moteur ».

Les constructeurs automobiles et les quincailliers ont signalé 46 blessés dans les accidents, dont cinq blessés graves. Mais le taux total de blessures pourrait être plus élevé – 294 des accidents ont eu un nombre « inconnu » de blessures.

Un décès supplémentaire a été signalé, mais les régulateurs ont noté qu'il n'était pas clair si la technologie d'assistance à la conduite était utilisée.

Honda a signalé 90 accidents au cours de la même période impliquant des systèmes avancés d'assistance à la conduite, et Subaru en a signalé 10.

Dans un communiqué, le porte-parole de Honda, Chris Martin, a appelé à la prudence lors de la comparaison des données des rapports d'accident des entreprises, notant que les entreprises ont différentes façons de collecter des informations. Les rapports de Honda « sont basés sur des déclarations de clients non vérifiées concernant l'état des systèmes ADAS au moment d'un accident signalé », a-t-il déclaré.

Certains systèmes semblent se désactiver dans les moments précédant un crash, permettant potentiellement aux entreprises de dire qu'ils n'étaient pas actifs au moment de l'incident. La NHTSA enquête déjà sur 16 incidents impliquant Autopilot où des véhicules Tesla ont percuté des véhicules d'urgence en stationnement. En moyenne, dans ces incidents, la NHTSA a déclaré*: « Autopilot a interrompu le contrôle du véhicule moins d'une seconde avant le premier impact ».

Les régulateurs ont également publié des données sur les accidents signalés par les systèmes de conduite automatisés, communément appelés voitures autonomes. Ces voitures sont beaucoup moins courantes sur les routes, chargées d'équipements sophistiqués et non disponibles dans le commerce. Au total, 130 accidents ont été signalés, dont 62 de Waymo, une société sœur de Google appartenant à Alphabet (maison-mère de Google).

Le porte-parole de Waymo, Nick Smith, a déclaré dans un communiqué que la société voyait l'intérêt de collecter les informations et a déclaré que « toute exigence de déclaration devrait être harmonisée dans toutes les juridictions américaines afin de limiter la confusion et de permettre potentiellement des comparaisons plus significatives, et les efforts de la NHTSA sont une étape vers la réalisation de cet objectif ».

Le rapport sur les systèmes de conduite automatisée ne fait état d'aucun décès et d'un blessé grave. Il y a également eu un rapport d'accident de conduite automatisée impliquant Tesla, qui a testé des véhicules autonomes dans des capacités limitées, bien que les circonstances de l'incident ne soient pas immédiatement claires.

Dans les accidents où l'assistance avancée à la conduite a joué un rôle et où de plus amples informations sur la collision étaient connues, les véhicules sont le plus souvent entrés en collision avec des objets fixes ou d'autres voitures. Parmi les autres, 20 ont percuté un poteau ou un arbre, 10 animaux ont été percutés, deux ont percuté des véhicules d'urgence, trois piétons ont été percutés et au moins un véhicule a percuté un cycliste.

Lorsque les véhicules ont signalé des dommages, c'était le plus souvent à l'avant de la voiture, ce qui a été le cas dans 124 incidents. Les dommages étaient plus souvent concentrés sur l'avant gauche, ou côté conducteur, de la voiture, plutôt que sur le côté passager.

Les incidents ont été fortement concentrés en Californie et au Texas, les deux États les plus peuplés ainsi que les endroits américains où Tesla a élu domicile. Près d'un tiers des accidents impliquant l'assistance au conducteur, 125, se sont produits en Californie. Trente-trois ont eu lieu au Texas.

Source : NHTSA

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Tesla licencie un employé qui a publié sur YouTube des vidéos d'un accident impliquant le Full Self-Driving et lui coupe également l'accès à la version bêta du FSD
Trente accidents de Tesla liés au système de conduite assistée font l'objet d'une enquête aux États-Unis, les accidents ont fait 10 morts depuis 2016
Tesla confronté à une nouvelle enquête de la NHTSA sur son système d'intelligence artificielle "Autopilot" après la mort de trois personnes dans un accident impliquant un model S

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 9:19
Citation Envoyé par Uther Voir le message
C'est fou qu'on parle systématiquement de Tesla pour lancer les trolls alors que ce genre de triste accident est déjà arrivé avec bien d'autres marques de voitures. Mais il faut croire que Tesla fait plus de clics.
On peut aussi dire qu'il s'agit du retour de bâton des campagnes d'Elon Musk sur ses voitures.

On nous a noyés a une époque sur les Tesla, l'autopilot, la démonstration de la solidité des vitres etc.
12  1 
Avatar de OuftiBoy
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 8:29
Citation Envoyé par gukbib Voir le message
quelle surprise, un nouvel article anti-Musk !!!
DVP, me semble-t-il, parle beaucoup de Musk parce que :

- lui-même n'arrête jamais de parler,
- de faire des petits et stupides message sur X,
- de vendre du vent depuis 10 ans concernant tesla,
- de ne plus savoir où il va.

Au début, le personnage était atypique et même sympathique. Mais force est de constater qu'il par à la dérive depuis quelques années maintenant. Les investisseurs qui continuent à lui faire "confiance", sont dans une position délicate. Ils ont 2 choix. Arrêter les frais et perdre énormément, on continuer en espérant que le vent tourne dans qlq temps.

J'ajouterai que j'ai vraiment du mal à comprendre qu'on tente de le défendre, c'est un millionnaire égocentrique, qui se comporte comme un ado attardé qui semble faire une poussée d'acné et de multiples crises d'hystéries. Il devient même gênant à agir de la sorte, c'est pathétique. Il semblerait que pour certains, il ne faut pas toucher à leur petit Musk-Musk, tout comme il y'a quelques années, on ne pouvait rien dire sur Job.

Ces gens ne sont ni des "visionnaires", ni des "bienfaiteurs" de l'humanité, et n'en ont rien à foutre de "ceux d'en bas" qu'ils regardent avec un mépris et une arrogance. Ils sont perchés tout là haut et n'ont plus les pieds sur terre. Les défendre (à moins d'être actionnaire), c'est du fanatisme. Job, Musk, Altman & compagnie, même combat.

BàV et Peace & Love.
12  1 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 13:28
Citation Envoyé par kmedghaith Voir le message
Je ne comprends pas toute cette propagande constante contre Musk et Tesla sur dvp.com, il y a un article presque diffamatoire chaque jour.
J'aimerais comprendre quel crime il a commit et quelle relation avec ce site qui est sensé être centré sur l'informatique et le développement.
Tu n'a pas lu les articles, tu réagis stupidement sans rien comprendre, c'est Elon Musk lui même qui dit qu'il ne veux pas qu'on dise que Tesla c'est un constructeur automobile mais une société d'informatique (FSD, Robots optimus, etc).
Ca n'a rien à voir avec de la "diffamation", encore une fois tu n'a pas du tout lu les articles, ces articles ne font que remonter des rapports, des études, recouper des faits vérifiables, qui montrent que par exemple Elon Musk est un gros bouffon car il n'arrête pas de mentir tous le temps, a tel point qu'il a avoué non seulement sur twiter mais aussi à la justice qu'il ne fait que ça , mentir, exemples :
- "Le FSD est un autopilot" : mensonge, les gens qui le branchent en meurent, et pendant ce temps Mercedes sort un FSD level 3 donc de meilleur niveau que celui de Musk.
- Elon Musk est un escroc patenté, il a été prouvé qu'il a fait truquer des vidéos de pubs pour le FSD, pour tromper les acheteurs potentiels.
- "Il faut réglementer l'IA" : mensonge, pendant ce temps Elon Musk investi des milliards sur Grok, et Grok n'est un gros générateur de fake news.
- Hyperloop, le train du futur : Mensonge, c'était une escroquerie depuis le départ, même des régions ont perdu des millions dans ce projet bidon, et la société à déposé le bilan.

Je ne suis pas contre Musk dans sa globalité, je pense que par exemple ce qu'il à fait avec Space X c'est une belle réussite, mais c'est normal que developpez dénonce tous les mensonges et toutes les escroqueries de Musk.

Le fait que certains magazines ne font que vanter Musk et les Tesla c'est une honte, ça c'est les budgets pub qui musèle ces médias, et sur Tesla ces médias passent en vrai des publie reportages. Il a été prouvé que des journalistes fassent des tests totalement bidons sur les tesla, évidement ils repartent avec une Tesla offerte, mais de qui se moque t'on ? En vrai les acheteurs des Tesla sont le plus souvent furieux, c'est tellement décevant qu'ils disent qu'ils ne voudrons plus jamais acheter une Tesla.

Le fait que les auteurs qui contribuent à developpez dénoncent toutes les escroqueries comme les mensonges d'Elon Musk, les imprimantes HP, les scandales broadcom et Reddis, les malversations de Microsoft et d'Oracle c'est au contraire une chance énorme qu'on a nous, d'autant qu'on peu bien se marrer après en commentaires
10  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 7:40
Quelle surprise une nouvelle connerie de Musk
10  0 
Avatar de AndMax
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 11:41
L'ennui c'est que dans le secteur IA/robotique, il n'a pas encore de produit réellement opérationnel. Le "Full Self Driving" sur les voitures n'a pas encore reçu la moindre certification (contrairement à Mercedes), et ne permet absolument pas d'opérer un taxi autonome (ou "robotaxi") comme cela a été annoncé de très nombreuses fois. Il y a tout un monde entre l'autonomie (qui permet de ne pas surveiller le véhicule en permanence) et cette conduite assistée appelée à tord FSD. Ce truc devait pourtant être disponible "right now" depuis 2017 d'après les déclarations du patron de Tesla. Une vidéo frauduleuse produite par Tesla laissait croire aux investisseurs et clients qu'une Tesla pourrait conduire de manière autonome sur de grandes distances sans aucune intervention humaine, même en ville. D'autre part, le robot humanoïde "Tesla Bot" est encore très loin d'un produit fini à moins de pouvoir se contenter d'un truc qui marche tout droit sur une surface parfaitement plane.

Le Tesla semi qui devait aussi proposer la conduite autonome n'est toujours pas livré, alors qu'il a été annoncé en 2017 pour des livraisons qui commenceraient en 2019.

Il faut donc mettre en relation ces déclarations très "optimistes" (ou mensongères) avec la réalité, et cela rappelle forcément d'autres affaires où les entreprises ou dirigeants ont été condamnés pour fraude massive pour des déclarations similaires:
- Theranos qui affirmait pouvoir automatiser de très nombreux tests sanguins à partir de petits échantillons: https://fr.wikipedia.org/wiki/Theranos
- Nikola Motor Company qui affirmait pouvoir produire des camions: https://en.wikipedia.org/wiki/Nikola_Corporation

Vu les commentaires, oui il y a un décalage profond entre ceux qui voient Tesla comme un constructeur automobile et qui apprécient ou non les voitures déjà sur le marché, et ceux qui mettent en relation la valorisation en bourse de Tesla avec les revenus ou perspectives de revenus de l'entreprise.
10  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 8:46
Citation Envoyé par gukbib Voir le message
quelle surprise, un nouvel article anti-Musk !!!
Ce n'est pas un article anti-musk, c'est une information.
9  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 10:17
Citation Envoyé par kmedghaith Voir le message
Je ne comprends pas
T'as cassé une chaîne de 5 articles sans commentaire !

Les articles qui parlent de Tesla sont partout, ce n'est pas propre à ce site.
On ne sait pas, mais si ça se trouve, ils génèrent des vues.

Citation Envoyé par kmedghaith Voir le message
ce site qui est sensé
J'imagine que les Chroniqueur Actualités comme Mathis Lucas et Stéphane le calme sont plus au courant de la ligne éditorial du site que nous.
Tesla est une entreprise technologique, Facebook est une entreprise technologique, donc "un gars de Faceboook parle de Tesla" c'est validé

======
Je comprend pourquoi des gens n'aiment pas Tesla.
Les médias et les investisseurs en on trop fait depuis trop longtemps, c'est saoulant à la longue.
Tesla a toujours été surestimé, ils ne vendent pas tant de voitures que ça.
Et de toute façon les voitures électriques n'intéressent pas grand monde…
Je ne suis pas convaincu que ce soit une technologie qui a de l'avenir, ça m'étonnerait que ça devienne un truc grand succès public, c'est trop contraignant et ça n'aura jamais une grande durée de vie. À moins d'une révolution technologique dans le domaine des batteries, en tout cas pour le moment c'est lourd, ça coute cher, c'est extremement polluant à produire.

Et il y aussi des gens qui n'aiment pas Elon Musk, que ce soit à cause de l'aide à la conduite, de Twitter, d'Hyperloop, ou autres.
Elon Musk a la capacité d'attirer les investisseurs, ce qui est énervant quelque part.

Il n'y a aucune corrélation entre la réalité et la bourse :
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Il convient de noter que Tesla est le constructeur automobile le plus valorisé au monde avec une capitalisation boursière de 585 milliards de dollars, très loin devant Toyota qui occupe la deuxième place avec 57 milliards de dollars.
C'est n'importe quoi cette capitalisation boursière.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Musk a ensuite publié un autre message :
Je ne suis pas convaincu par ses capacités de stratège.
Parce que là ça peut provoquer un effet Streisand, en répondant à Dustin Moskovitz, il lui donne de la visibilité.
Du coup il y a des gens qui vont penser que Tesla a commit des fraudes.
9  1 
Avatar de OuftiBoy
Membre averti https://www.developpez.com
Le 01/05/2024 à 14:27
Je ne vais pas me faire des amis, mais objectivement, concernant Tesla, le gars a vendu qlq chose qui n'existe pas et n'existera pas avant longtemps. J'ai du mal a comprendre que la grosse majorité des acheteurs d'une Tesla et de son "FSD" qui n'est toujours pas là depuis 10 ans que Musk le promet, ne font pas une "class action" pour demander remboursement.

Ceci sans provocation, mais j'aimerais comprendre.

Tout comme je n'ai jamais vu le coût (en électricité) ou du moins les KW au 100km. Argument qui était toujours affiché lorsque l'on parlaient des voitures thermiques. L'info est peut-être disponible qlql part, mais je ne l'ai pas vue, et dans ce cas, j'aimerais que qlq un de plus éclairé que moi me fasse une comparaison entre une "électrique" et son modèle plus ou moins équivalent en "Thermique".

La seule raison d'acheter une Tesla, c'est un peu la même que pour acheter un iPhone (même si un iPhone garde une meilleurs valeur pour la revente), c'est une histoire de "marque", de différenciation social.

Tesla perd en valeur, mais le conseil d'administration est près a lui donner 56 M$ de bonus ? C'est a n'y rien comprendre. Qu'a-t-il fait pour mériter ce "bonus" totalement extravagant ? Bon, c'est plus ou moins que ce qu'il a payé pour le rachat de Twitter (X), qui perd lui aussi de plus en plus de valeur, au rythme des "Tweet" de Musk. Il y a peut-être un lien ?

Et son fameux Hyperloop, qui allait tout révolutionner, qu'en est-il ?

SpaceX semble par contre une réussite, mais ne serait-ce pas dû au fait que la NASA "subventionne" (par son aide et/ou le payement des "services" a un prix supérieur) ?

Si on refait l'historique, Musk a commencé avec "PayPal" (une réussite), et tout le reste c'est enchainé lorsqu'il l'a revendu. Maintenant, c'est son IA (Grok) qui coûte une blinde, et qui (tout comme les autres IA) n'arrivera jamais aux promesses vendues. Je n'ai rien contre l'IA, qui peut être une aide précieuse (un outil parmi tant d'autres) dans certains domaine.

Si je prend l'exemple de la génération de code, qui va entrer les bon prompt ? Qui va être l'irresponsable qui ne va pas surveiller la réponse de l'IA ? Ici aussi, l'IA est survendue. Si je rentre le prompt "crée moi l'équivalent d'Excel", va-t-elle me donner une solution ? Et si elle provoque la disparition des développeurs, qui va créer les prochaines IA ? Si on pousse le raisonnement par l'absurde, il ne restera plus qu'un super PDG dans toutes les entreprises qui seront de A à Z gérée par l'IA ? Quelqu'un y crois ? Et une fois que tout sera remplacé par "l'IA", qui pourra acheter les produits créés ? D'autres "IA" ?

Bref, je pense qu'on fonce dans le mur, et je reste très pessimiste pour l'avenir, en espérant ne plus être là pour le voir

BàV et "Peace & Love"
8  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 25/08/2023 à 8:19
Bis repetita

Je ne suis même plus étonné, et presque plus révolté de lire ça.
Supprimons les traces pour que ça n'existe plus.
La méthode est redoutable et paye à long terme.
7  0 
Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 9:44
Entre les promesses non tenues, les abonnements sur la voiture et les finitions mauvaises (l'apparence générale est bonne mais quand on regarde de près, il y a des choses moyennes notamment au niveau des joints), je comprends que Tesla soit en perte de vitesse.
7  0