IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tesla confronté à une nouvelle enquête de la NHTSA sur son système d'intelligence artificielle "Autopilot"
Après la mort de trois personnes dans un accident impliquant un model S

Le , par Nancy Rey

399PARTAGES

3  0 
Le constructeur de véhicules électriques Tesla fait l'objet d'une enquête du gouvernement américain concernant son système Autopilot alimenté par l'IA, après qu'un récent accident de Model S a fait trois morts et trois blessés en Californie ce mois-ci. L’agence américaine de sécurité automobile a déclaré mercredi avoir ouvert une enquête sur l’accident mortel qui pourrait avoir été causé par son système avancé d'aide à la conduite.


L'accident, impliquant une Tesla Model S modèle 2022 qui a percuté un équipement de construction à Newport Beach la semaine dernière, est l'un des 35 qui font l'objet d'une enquête de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) américaine impliquant des véhicules Tesla dans lesquels des systèmes avancés d'aide à la conduite comme Autopilot ont été soupçonnés d'être utilisés depuis 2016.

Au total, 14 décès par accident ont été signalés dans le cadre de ces enquêtes sur Tesla, dont les trois décès récents. La NHTSA a confirmé la nouvelle enquête sur un accident de Tesla Model S survenu le 12 mai dernier, qui a tué trois personnes dans le véhicule et blessé trois travailleurs, lorsqu'il a heurté un équipement de construction le long de la Pacific Coast Highway à Newport Beach. La police de Newport Beach a refusé de dire mercredi si le véhicule Tesla était en mode Autopilot au moment de l'accident, précisant que l'enquête se poursuit.

Le système Autopilot de Tesla et d'autres systèmes d'aide à la conduite qui prennent en charge certaines tâches à la place du conducteur font l'objet d'une attention accrue. Tesla indique sur son site web qu'Autopilot fournit une assistance au conducteur en permettant aux véhicules de se diriger, d'accélérer et de freiner automatiquement, mais « nécessite une supervision active du conducteur et ne rend pas le véhicule autonome ». La NHTSA note qu'il n'y a pas de véhicules autonomes en vente qui permettraient aux conducteurs de ne pas faire attention.

En juin dernier, la NHTSA a ordonné aux constructeurs automobiles de signaler tout accident survenu sur la voie publique impliquant des véhicules entièrement autonomes ou dotés de systèmes d'aide à la conduite partiellement automatisés. Les systèmes partiellement automatisés peuvent maintenir un véhicule centré sur sa voie et à une distance sûre des véhicules qui le précèdent. Selon la NHTSA, les données peuvent montrer s'il existe des schémas communs dans les accidents impliquant ces systèmes.

La NHTSA envoie chaque année des équipes spéciales chargées de mener plus d'une centaine d'enquêtes approfondies sur des « accidents réels uniques » afin de « réaliser rapidement des enquêtes approfondies qui peuvent être utilisées par la communauté de la sécurité automobile pour améliorer les performances de ses systèmes de sécurité avancés ».

Sur les 35 enquêtes spéciales sur les accidents menées par la NHTSA sur Tesla depuis 2016 et impliquant des systèmes avancés d'aide à la conduite, l'utilisation d'Autopilot a été exclue dans trois cas. La NHTSA a indiqué séparément mercredi qu'elle avait ouvert en avril une autre enquête spéciale sur un accident impliquant une Tesla Model X de 2016 dans une collision en Floride ayant causé un blessé léger, qui pourrait également avoir impliqué l'utilisation d'un système avancé d'aide à la conduite.

En août, la NHTSA a déclaré qu'elle avait ouvert une évaluation préliminaire officielle des défauts du système Autopilot et qu'elle avait identifié au moins une douzaine d'accidents impliquant des modèles Tesla et des véhicules d'urgence. Cette enquête est toujours en cours.
La NHTSA enquête également sur deux accidents impliquant des Volvo, un accident de navette Navya, deux impliquant des Cadillac, un dans une Lexus et un dans une Hyundai. L'un des accidents impliquant des Volvo était un véhicule de test autonome d'Uber qui a renversé et tué un piéton de l'Arizona en mars 2018.

L'enquête est un deuxième coup dur pour Tesla cette semaine, après les révélations du consultant en sécurité Sultan Qasim Khan selon lesquelles un piratage permet de déverrouiller les voitures Tesla Model 3 et Y et de démarrer le moteur sans avoir à s'y introduire physiquement. Khan affirme qu'il est possible de tromper le système d'entrée de la voiture en lui faisant croire que le propriétaire se trouve à proximité du véhicule. Cela permet de déverrouiller les portes et de démarrer le moteur, ce qui rend hypothétiquement facile pour un voleur de s'enfuir dans une Tesla coûteuse sans même une égratignure sur la peinture.

Source : NHTSA (1, 2)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Pensez-vous que les noms Autopilot et FSD induisent les conducteurs en erreur ? Doivent-ils, à votre avis, être changés ?

Voir aussi :

Tesla déclare aux législateurs américains que le système Autopilot nécessite une "surveillance constante", et conforte les critiques selon lesquelles le nom induit les conducteurs en erreur

Tesla doit désormais signaler les accidents liés à son Autopilot au gouvernement ou s'exposer à des amendes, d'après une décision de l'agence fédérale chargée de la sécurité routière

Autopilot de Tesla : les États-Unis enquêtent sur la fonctionnalité après que 11 Tesla se sont écrasées contre des véhicules d'urgence

Trente accidents de Tesla liés au système de conduite assistée font l'objet d'une enquête aux États-Unis, les accidents ont fait 10 morts depuis 2016

Le Gouvernement américain demande à Tesla pourquoi les gens peuvent jouer à des jeux vidéo dans des voitures en mouvement, la fonctionnalité fait l'objet d'un examen

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !