IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tesla déclare aux législateurs américains que le système Autopilot nécessite une "surveillance constante",
Et conforte les critiques selon lesquelles le nom induit les conducteurs en erreur

Le , par Bill Fassinou

294PARTAGES

4  0 
L'Autopilot et le Full Self-Driving (FSD) de Tesla continuent de susciter les craintes des autorités américaines, après les accidents mortels de ces dernières années et les comportements parfois dangereux des deux systèmes que rapportent les testeurs. Dans une lettre récente adressée à deux sénateurs démocrates, Tesla a défendu les avantages en matière de sécurité de l'Autopilot et du FSD, mais a reconnu que les deux systèmes nécessitent "une surveillance et une attention constantes de la part du conducteur". Les sénateurs avaient déclaré à l'entreprise le mois dernier que sa technologie mettait la vie des conducteurs en danger.

Tesla a étendu l'année dernière le déploiement du FSD à 60 000 utilisateurs, ce qui a suscité des critiques selon lesquelles la société mettrait en danger la sécurité en testant sa technologie avec des conducteurs non formés sur la voie publique. Ainsi, les sénateurs démocrates Richard Blumenthal et Ed Markey ont écrit à Elon Musk, PDG de la société, le 8 février pour lui faire part de leurs "préoccupations importantes" concernant ses systèmes Autopilot et FSD, qui ont suscité l'attention des régulateurs de la sécurité. Environ un mois après, Tesla a répondu aux sénateurs, avec des déclarations "très éloignées du point de vue de Musk".

Dans une lettre datée du 4 mars, Rohan Patel, directeur principal de Tesla chargé de la politique publique et du développement commercial, a déclaré que l'Autopilot et le FSD améliorent la capacité de ses clients à "conduire de manière plus sûre que le conducteur moyen aux États-Unis". Patel décrit l'Autopilot et le FSD comme des systèmes de niveau 2 "qui nécessitent une surveillance et une attention constantes de la part du conducteur". « Ces fonctions sont capables d'effectuer certaines, mais pas toutes, des tâches de conduite dynamique (DDT) qui peuvent être effectuées par des conducteurs humains », note-t-il dans la lettre.



Cette description semble en effet contredire l'image trop optimiste de Tesla qui présente le produit comme étant "entièrement autonome". Dans sa lettre, Patel donne un aperçu plus nuancé (et très probablement vérifié sur le plan juridique) de l'Autopilot et du FSD que ce que Musk fournit généralement sur Twitter et dans d'autres commentaires publics. Lors d'une récente conférence téléphonique sur les résultats, Musk a affirmé que le FSD sera plus sûr que la conduite humaine d'ici la fin de 2022. Patel n'applique pas la même échéance, mais il insiste sur le fait que les fonctions de conduite avancées de Tesla sont plus sûres que la conduite humaine.

Il note : « par exemple, au quatrième trimestre de 2021, Tesla a enregistré un accident pour 6, 96 millions de kilomètres parcourus au cours desquels nos conducteurs utilisaient la technologie Autopilot, alors que les données les plus récentes de la NHTSA montrent qu'un accident automobile se produit tous les 779 000 kilomètres ». Tesla publie souvent des rapports de sécurité qui reprennent ces mêmes statistiques afin de présenter l'Autopilot comme plus sûr que la conduite humaine. Mais les experts notent que ces statistiques sont en grande partie dénuées de sens, car l'Autopilot est principalement utilisé pour la conduite sur autoroute.

Selon eux, la comparaison avec les statistiques nationales qui incluent une grande variété d'environnements de conduite, y compris la conduite résidentielle et urbaine, donne à Tesla un avantage injuste. Patel poursuit en décrivant le système de surveillance du conducteur de Tesla, qui utilise des capteurs de couple dans le volant et (pour certains véhicules Model 3 et Model Y) des caméras dans l'habitacle pour surveiller l'attention du conducteur. Toutefois, il ne mentionne pas que les régulateurs et les experts en sécurité ont passé des années à supplier Tesla d'ajouter un meilleur système de surveillance du conducteur à ses voitures.

Musk a même admis que les accidents impliquant l'Autopilot sont dus à la complaisance, mais il a précédemment rejeté les appels de ses propres ingénieurs à ajouter une surveillance plus robuste du conducteur aux voitures de l'entreprise. Musk a déclaré à l'époque que cette technologie était "inefficace". Des entreprises telles que General Motors et Ford vendent actuellement des voitures équipées de systèmes de suivi des yeux par caméra, destinés à s'assurer que les conducteurs sont attentifs lorsqu'ils utilisent les fonctions de conduite mains libres. La lettre de Patel semble avoir révélé que Tesla se livre à un "marketing mensonger".

Et si le but de la lettre de Patel était d'apaiser les inquiétudes de Blumenthal et Markey quant à l'engagement de Tesla en matière de sécurité, cela ne semble pas avoir fonctionné. « Ce n'est qu'une nouvelle dérobade de la part de Tesla. Malgré son bilan troublant en matière de sécurité et ses accidents mortels, la société semble vouloir poursuivre ses activités comme si de rien n'était. Il est grand temps que Tesla reçoive le message : suivez la loi et donnez la priorité à la sécurité », ont-ils déclaré. Le constructeur automobile fait l'objet d'un certain nombre d'enquêtes, à la suite de plusieurs accidents mortels et reportages déroutants sur l'Autopilot.

Les sénateurs Blumenthal et Markey ont déclaré dans leur lettre que les plaintes et les enquêtes dressent un tableau troublant : « Tesla diffuse de façon répétée des logiciels sans tenir pleinement compte de leurs risques et de leurs implications, créant ainsi de graves dangers pour tous les usagers de la route ». Sous la pression des régulateurs, Tesla a accepté en janvier de rappeler environ 54 000 véhicules américains pour réviser un logiciel empêchant les véhicules de ne pas respecter les panneaux-stops. Il semble qu'il y a un écart entre les affirmations de Musk et les progrès réels sur l'Autopilot et le FSD.

Source : Lettre de Tesla aux sénateurs démocrates Richard Blumenthal et Ed Markey

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des déclarations du directeur principal de Tesla ?
Pensez-vous que Tesla ou Elon Musk se livre à un marketing mensonger ?
Pensez-vous que les noms Autopilot et FSD induisent les conducteurs en erreur ? Doivent-ils être changés ?

Voir aussi

Les accusations de crime impliquent pour une première une technologie automatisée largement utilisée, l'accusé utilisait Autopilot de Tesla dans l'incident qui a tué deux personnes

L'agence fédérale américaine NTSB accuse Tesla de commercialiser l'Autopilot, un système de conduite autonome, inachevé et défaillant, et appelle à une réglementation plus stricte du secteur

L'Autopilote des Tesla plus sûr que la conduite manuelle, d'après une enquête commandée par une société d'assurances

Trente accidents de Tesla liés au système de conduite assistée font l'objet d'une enquête aux États-Unis, les accidents ont fait 10 morts depuis 2016

Le Gouvernement américain demande à Tesla pourquoi les gens peuvent jouer à des jeux vidéo dans des voitures en mouvement, la fonctionnalité fait l'objet d'un examen

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !