IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk a déclaré qu'il annulerait la suspension définitive de Donald Trump sur Twitter
Estimant que bannir Trump était « moralement répréhensible et carrément stupide »

Le , par Stéphane le calme

175PARTAGES

4  0 
Twitter Inc. a été « insensé à l'extrême » en bannissant l'ancien président américain Donald Trump de sa plateforme et sa suspension permanente devrait être levée, a déclaré Elon Musk, le milliardaire qui a obtenu un accord avec le conseil d'administration de Twitter pour faire l'acquisition de la société de médias sociaux. « J'annulerais la suspension définitive », a déclaré Musk lors d'une conférence mardi lorsque l'intervieweur a posé directement des questions sur Trump. « Les suspensions définitives sapent fondamentalement la confiance dans Twitter en tant que place publique où chacun peut exprimer son opinion ». Expulser l'ancien président du site « n'a pas mis fin à la voix de Trump », a déclaré Musk lors du sommet Financial Times Future of the Car, s'exprimant à distance par vidéo. « Ça va l'amplifier chez la droite. C'est pourquoi c'est moralement répréhensible et carrément stupide ».

Le conseil d'administration de Twitter a annoncé ce 25 avril 2022 avoir accepté une offre du milliardaire Elon Musk qui a proposé de racheter la société de médias sociaux et de la privatiser, a annoncé la société lundi. Selon les termes de l'accord, les actionnaires de Twitter recevront 54,20 $ pour chaque action ordinaire de Twitter qu'ils détiennent à la clôture de la transaction proposée. Le prix d'achat représente une prime de 38 % par rapport au cours de clôture de Twitter le 1er avril 2022, qui était le dernier jour de bourse avant que Musk ne divulgue sa participation d'environ 9 % dans Twitter

Bret Taylor, président indépendant du conseil d'administration de Twitter, a déclaré : « Le conseil d'administration de Twitter a mené un processus réfléchi et complet pour évaluer la proposition d'Elon en mettant délibérément l'accent sur la valeur, la certitude et le financement. La transaction proposée offrira une prime en cash substantielle, et nous pensons qu'elle est la meilleure voie à suivre pour les actionnaires de Twitter ».

Parag Agrawal, PDG de Twitter, a déclaré : « Twitter a un objectif et une pertinence qui ont un impact sur le monde entier. Profondément fier de nos équipes et inspiré par le travail qui n'a jamais été aussi important ».

Quand Elon Musk a annoncé son offre d'achat de Twitter le mois dernier, il a dit qu'il voulait faire du réseau social un phare pour la liberté d'expression : « La liberté d'expression est le fondement d'une démocratie qui fonctionne, et Twitter est la place publique numérique où sont débattues des questions vitales pour l'avenir de l'humanité », a déclaré Musk. « Je veux aussi rendre Twitter meilleur que jamais en améliorant le produit avec de nouvelles fonctionnalités, en rendant les algorithmes open source pour accroître la confiance, en vainquant les spambots et en authentifiant tous les humains. Twitter a un potentiel énorme - j'ai hâte de travailler avec l'entreprise et la communauté des utilisateurs pour le débloquer ».

Donald Trump, reviendra, reviendra pas ?

Comme pour souligner son accord avec le crédo de la liberté d'expression qu'il a annoncé suivre, Elon Musk a déclaré que la décision de Twitter de bannir Donald Trump était « moralement répréhensible » et qu'il annulerait le bannissement s'il venait à finaliser son acquisition en cours de Twitter ».

Le journaliste du Financial Times, Peter Campbell, a demandé à Musk s'il annulerait le bannissement de Trump lors d'une session liminaire lors d'une conférence du FT mardi : Campbell a demandé dans une interview qui, par ailleurs, se concentrait principalement sur l'industrie automobile : « envisagez-vous de laisser Donald Trump revenir ? »

« La réponse est que j'annulerais les suspensions définitives », a déclaré Musk, ajoutant qu'il n'était pas garanti que son accord pour acheter Twitter soit conclu. « Je pense que c'était une décision moralement mauvaise, pour être clair, et stupide à l'extrême », a également déclaré Musk. Campbell a rappelé que Trump avait été banni pour incitation à la violence. « Même après avoir encouragé la foule qui s'est rendue au Capitole des États-Unis, certains d'entre eux portant des nœuds coulants, vous pensez toujours que c'était une erreur de supprimer son compte ? » a demandé Campbell.

Musk a répondu: « S'il y a des tweets qui sont faux, ceux-ci doivent être soit supprimés, soit rendus invisibles, et une suspension temporaire est appropriée, mais pas une suspension permanente ». Notant que Trump « a publiquement déclaré qu'il ne reviendrait pas sur Twitter et qu'il ne serait que sur Truth Social », Musk a déclaré que « bannir Trump de Twitter n'a pas mis fin à la voix de Trump ».


Musk a échangé avec Jack Dorsey sur les suspensions définitives

Musk, le PDG de Tesla et SpaceX, a également déclaré avoir parlé avec le co-fondateur de Twitter et ancien PDG Jack Dorsey des suspensions permanentes :

« J'en ai parlé à Jack Dorsey et lui et moi sommes du même avis, à savoir que les suspensions permanentes devraient être extrêmement rares et vraiment réservées aux comptes qui sont des robots ou des spams, des comptes frauduleux, où il n'y a aucune légitimité au compte du tout. Je pense qu'il n'était pas correct de bannir Donald Trump.

« Je pense que c'était une erreur car cela a aliéné une grande partie du pays et n'a finalement pas empêché Donald Trump de se faire entendre. Il va maintenant être sur Truth Social comme le fera une grande partie de la droite aux États-Unis, et donc je pense que cela pourrait finir par être franchement pire que d'avoir un forum unique où tout le monde peut débattre ».


Mais Truth Social ne parvient pas à décoller.

L'application Truth Social qui ressemble énormément à Twitter, s'est trouvée pendant un certain temps en tête des téléchargements de l'App Store. Mais le fait que l'application ne fonctionne que sur iOS, en plus de n'être disponible qu'aux États-Unis et d'avoir fait face à un certain nombre de problèmes techniques ont très vite stoppé son élan. L'application n'était pas opérationnelle sur navigateur web, ce qui aurait permis aux utilisateurs de smartphones Android de s'y rendre.

En outre, lors de son lancement, l'application avait rencontré un certain nombre de soucis techniques. En a résulté une longue liste d'attente pour s'y inscrire. Cette dernière ne semble aujourd'hui pas avoir évolué, comptant au moins un million et demi de personnes. Certains estiment que le plus grand problème de Truth Social est toutefois l’absence de sa star. Donald Trump n’y a toujours rien publié. Les autres grandes figures du trumpisme se contentent, elles, d’y recopier leurs messages Twitter. Dans ces conditions, difficile de convaincre leurs partisans de migrer sur un autre réseau, aussi « libre » soit-il.

Musk a déclaré que son opposition aux suspensions permanentes ne signifie pas que Twitter sous sa propriété n'émettra jamais de suspensions ou ne supprimera jamais de tweets : « Cela ne veut pas dire qu'ils peuvent dire ce qu'ils veulent », a déclaré Musk. « S'ils disent quelque chose qui est illégal ou simplement destructeur pour le monde, il devrait peut-être y avoir un délai d'attente, une suspension temporaire, ou ce tweet particulier devrait être rendu invisible ou avoir une traction très limitée. Mais je pense que les suspensions permanentes sapent fondamentalement la confiance sur Twitter comme une place publique où chacun peut exprimer son opinion ».

Lorsque Twitter a banni Trump en janvier 2021, la société a déclaré : « nous avons définitivement suspendu le compte en raison du risque de nouvelles incitations à la violence ». Twitter a expliqué que les élus et les dirigeants mondiaux ont une certaine latitude, mais « ces comptes ne sont pas entièrement au-dessus de nos règles et ne peuvent pas utiliser Twitter pour inciter à la violence, entre autres ».


Jack Dorsey, avait estimé à l'époque que la mise à l'écart de Donald Trump était « la bonne » décision, mais constituait néanmoins un « échec » et « (établissait) un précédent » qui lui semblait « dangereux » par rapport au pouvoir détenu par les grandes entreprises :

« Je ne célèbre ni ne suis fier de devoir bannir Donald Trump de Twitter, ou la façon dont nous en sommes arrivés à cette situation. Après un avertissement clair que nous allions prendre cette mesure, nous avons pris une décision avec les meilleures informations dont nous disposions sur la base des menaces à la sécurité physique à la fois sur et en dehors de Twitter. Était-ce correct*? Je pense que c'était la bonne décision pour Twitter. Nous avons fait face à une circonstance extraordinaire et intenable, nous obligeant à concentrer toutes nos actions sur la sécurité publique. Les dommages hors ligne résultant du discours en ligne sont manifestement réels, et ce qui motive avant tout notre politique et son application.

« Cela dit, devoir bannir un compte a des ramifications réelles et importantes. Bien qu'il existe des exceptions claires et évidentes, je pense qu'une interdiction est un échec de notre part pour promouvoir une conversation saine. Et un temps pour nous de réfléchir à nos opérations et à l'environnement qui nous entoure. Le fait de devoir prendre ces mesures fragmente la conversation publique. Ils nous divisent. Ils limitent le potentiel de clarification, de rédemption et d'apprentissage. Et crée un précédent qui me semble dangereux : le pouvoir qu'un individu ou une entreprise a sur une partie de la conversation publique mondiale.

« Le contrôle et la responsabilité de ce pouvoir ont toujours été le fait qu'un service comme Twitter n'est qu'une petite partie de la conversation publique plus large qui se déroule sur Internet. Si les gens ne sont pas d'accord avec nos règles et notre application, ils peuvent simplement se rendre sur un autre service Internet. Ce concept a été remis en question la semaine dernière lorsqu'un certain nombre de fournisseurs d'outils Internet fondamentaux ont également décidé de ne pas héberger ce qu'ils trouvaient dangereux. Je ne crois pas que cela ait été coordonné. Plus probablement : les entreprises sont arrivées à leurs propres conclusions ou ont été enhardies par les actions des autres.

« Ce moment dans le temps pourrait nécessiter cette dynamique, mais à long terme, elle sera destructrice pour le noble objectif et les idéaux de l'internet ouvert. Une entreprise qui prend la décision commerciale de se modérer est différente d'un gouvernement qui supprime l'accès, mais peut ressentir à peu près la même chose. Oui, nous devons tous porter un regard critique sur les incohérences de notre politique et de son application. Oui, nous devons examiner comment notre service pourrait inciter à la distraction et au mal. Oui, nous avons besoin de plus de transparence dans nos opérations de modération. Tout cela ne peut pas éroder un Internet mondial libre et ouvert. La raison pour laquelle j'ai tant de passion pour Bitcoin est en grande partie à cause du modèle qu'il démontre*: une technologie Internet fondamentale qui n'est contrôlée ou influencée par aucun individu ou entité. C'est ce qu'Internet veut être, et avec le temps, il le sera davantage ».

Musk « contre une censure qui va bien au-delà de la loi »

Musk a déclaré qu'il achetait Twitter pour protéger la liberté d'expression sur la plateforme. La définition de Musk de la liberté d'expression suggère qu'il est prêt à se conformer à toutes les restrictions d'expression imposées par le gouvernement, mais qu'il ne supprimerait aucun contenu à moins qu'il ne soit spécifiquement interdit par la loi.

« Par "liberté d'expression", j'entends simplement ce qui correspond à la loi », a écrit Musk le 26 avril. « Je suis contre la censure qui va bien au-delà de la loi. Si les gens veulent moins de liberté d'expression, ils demanderont au gouvernement d'adopter des lois pour Par conséquent, aller au-delà de la loi est contraire à la volonté du peuple.

Twitter a historiquement interdit ou suspendu des comptes et supprimé des tweets pour violation des règles de l'entreprise, en s'appuyant sur son propre droit du premier amendement de modérer la plateforme. Vendredi, un juge fédéral de Californie a rejeté la plainte de Trump dans laquelle l'ancien président contestait sa suspension définitive de Twitter.

Sources : Financial Times Future of the Car, Jack Dorsey

Et vous ?

Que pensez-vous de la perspective d'Elon Musk ?

Voir aussi :

Truth Social, le réseau social de Donald Trump, est qualifié de désastre six semaines après son lancement
Un juge rejette la plainte de Trump visant à lever l'interdiction de Twitter, alors que Truth Social, le réseau social privé de l'ex-président, ne parvient pas à décoller
Elon Musk financera son rachat de Twitter avec de l'argent provenant de pays qui répriment la liberté d'expression, le prince saoudien Alwaleed bin Talal a hâte de rejoindre son « nouvel » ami

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/05/2022 à 8:26
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous de ces recherches ? Vous semblent-elles crédibles ?
Partagez-vous les conclusions selon lesquelles des politiques de modération plus faibles nuiraient ironiquement à la liberté d'expression ?
Quel est votre avis sur la liberté d'expression ? Jusqu'à quel point devrait-elle être permise sur les réseaux sociaux ?
Cette analyse me fait penser à une émission d'ARTE sur le "fabrique de l'ignorance" qui explique, comment la recherche (financé par des lobbys), par la surproduction d'études, rends la hiérarchisation des causes difficile et donc rends la réalité scientifique moins perceptible.
Le reportage se base en grande partie sur la façon dont le lobby du tabac a essayé de masquer les risques de fumer en finançant énormément de recherches sur les autres sources de risques pour la santé (pollution, nutrition, etc...)


Pour moi les recherches mentionnées dans l'article et dans le reportage suggèrent que l'excès d'information ne mène pas à la connaissance mais à l'ignorance.
Je pense que les réseaux sociaux amplifient ça parce qu'en plus de nous noyer d'informations, ils n'identifient ni la qualité de la source, ni la capacité de résonnance d'un groupe.

Je pense que nous sommes dans une période compliquée où la liberté d'expression doit être défendue mais certains de ses effets doivent être combattus au risque de voir certains groupes (zététiciens, complotistes, wokes, etc) devenir les détenteurs de la vérité et les censeurs des autres (reprenez la même liste en changeant l'ordre).
Je n'ai pas la solution à cette difficulté, je pense que personne ne l'a et que ne se baser que sur une personne pour Twitter est une erreur grave.
Ceci dit je pense que la position de défenseur de la liberté d'expression de Musk n'est que du marketing. D'ici quelques mois il deviendra la censure qu'il condamne aujourd'hui, les bannis ne seront juste pas les mêmes qu'hier. (Mais ceci n'est que mon intime conviction)
11  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/05/2022 à 11:22
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Mais le marxisme culturel est aussi en contradiction avec les croyances de millénal qu'ils sont tous des êtres exceptionnels (Snow flake). Comme des flocons de neige, tous uniques. Alors la réthorique victimaire s'appuie sur l'idée que notre appartenance à une race ou une culture est plus importante que notre individualité. Mais au fond, la majorité de gens comprennent que c'est un discours de lâche qui blâme la société pour tout leur problèmes personnelles. Ce discours a eu une certaine popularité, mais quand les gens qui diffusent ce discours ont tous des "Gueule de perdant". Ce discours n'est plus très vendeur aux États-Unis. Tu n'as qu'à voir ce qui arrive avec les entreprises qui ont épouser cette idéologie: Ils sont toutes sur le bord de la faillite. Tous les Américains connaissent l'expression :Get woke. Go Broke! (Devener un marxiste culturel, faite faillite.)
Tous ces événements que tu décris sont des épiphénomène assez négligeable mais mis en exergue par les réseaux sociaux.
4 glandus ont un militantisme extrême et tous les médias en parlent beaucoup plus que mérité.
Du coup d'autres glandus ont des réactions épidermiques contre, et sont aussi surmédiatisés.

Tout ça n'est que la continuité de la société du spectacle.

Déconnectez vous un peu, , regardez un peu autour de vous, vous verrez que ces sujet ne méritent pas autant d'attention et que plus vous vous impliquez, plus vous leur en donnez (en particulier dans le cas présent, en full hors sujet...)
10  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/05/2022 à 7:57
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Il vivent en reclusion , mais pas en autarcie. Ils dépendent du monde extérieur pour ce faire de l'argent. Ils ont probablement eu plus de contect que l'Américains moyen qui a véçu le confinement. Et ils l'ont contracter. Non seulement, ils l'ont contracter, mais ils ont délibérement contracté le virus. Comme ils le font pour les maladies enfantiles. Ce donc je te parlais, ce n'est pas le taux d'infection. Mais bien du taux de mortalité !
Une analyse de chiffres relevé dans des condition différentes, surtout dans une communauté aussi particulière que les amishs, peut être biaisée sur beaucoup de facteurs difficiles à prévoir.
Quand on a d'un coté des études en double aveugles randomisé, et de l'autre des chiffres sélectionnés a postériori dans des condition assez particulières, le niveau de fiabilité de l'un par rapport a l'autre est vite vu.

Et puis quitte a prendre des chiffres à posteriori, c'est révélateur de devoir aller s’embêter à aller chercher un cas très particulier comme les Amish, alors c'est assez facile de trouver à peu près partout dans le monde des chiffres qui contredisent ça. Par exemple on a les chiffres des hospitalisations en France qui couvrent une population bien plus diverse. Et là on voit que près de 80% des lits occupés en réanimation pendant la dernière vague l'étaient par des non vaccinés alors qu'ils ne constituaient plus que 10% de la population.

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
oscillaient jusqu'à 31.3%. Si tu as une autre théorie qu'un impact sur le système immunitaire pour expliquer cette oscillation, je serais intéressé à l'entendre.
Par exemple, vu qu'ils ne sont pas soumis au restriction sanitaires, il circulent plus et donc s'infectent plus. Et je suis sur qu'il peut y en avoir d'autre.
Encore une fois c'est le genre de biais qu'une étude en double aveugle randomisé permet d'écarter en sélectionnant des échantillons similaires a priori.
8  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/05/2022 à 10:09
Citation Envoyé par Uther Voir le message
(.../...)Le 6 janvier Trump n'a en effet pas lancé lui même un coup d'état, il a clairement laissé faire un mouvement qui avait l'intention d'en faire un pour lui. Il n'a aucun moment montré le moindre signe de réprobation de ce qui était en train de se passer.
C'est d'ailleurs superbizarre : il pousse les gens, il les chauffe à blanc, toujours par sous-entendus, avec des ficelles grosses comme une maison, et au moment ou il n'y a plus qu'à se baisser pour ramasser la mise, il se planque, et ne réagit pas quand son vice président appelle la garde nationale, mettant ainsi fin a un des coups d'états les plus mal gaulés de l'histoire de l'humanité. Et trahissant au passage ses supporters les plus dévoués, les laissant se faire arrêter en masse (sans compter ceux qui sont morts, 4 ou 5, de mémoire, suivant si on compte le suicidé ou pas). Un modèle.
7  0 
Avatar de totozor
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/05/2022 à 7:51
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Le coup d'état, ce sont les Démocrates qu'ils l'ont réussi: Ils ont voler une élection. Le fils de Biden a vendu du trafic d'influence en Ukraine, en plus d'être un drogué et un pédophile. Si le contenu de son ordinateur personnel n'avait pas été cacher au public, les Démocrates n'auraient eu aucune chance d'être élue.

La "tentative" auquelle tu refère est une réaction normale de la POPULATION. Il y avait suffisament de preuve de fraude pour justifier une enquête. Et la personne en charge (Mike Pence) s'est dégonfler. Associer l'utilisation d'un amendement de la constitution à une tentative de coup d'état est carrément de la démagogie. C'est comme de dire que demander un enquête policière pour un crime pourrait-être parfois illégal.

La preuve que c'est un mensonge est que les Démocrates n'ont pas exiger d'enquête. Si ce n'est pas une de leur manoeuvre politique, ils auraient sauter sur l'occasion pour empêcher Trump de se représenter. La présence d'agitateur du FBI a été démontré.
Cet homme de paille monumental.
Ce qui est reproché à Trump est avéré.
Dire qu'il est moins pire que Biden est juste un moyen de détourner le débat.
De plus tu ne sembles pas parler de Biden mais de son fils.
J'ai aussi envie d'être complotiste à mon tour, es tu vraiment en train de dire que Trump, le cador des media, a été empêcher de mettre sur la place publique les méfaits du fils Biden? Comment penser ça quand on voit les twits qu'il a fait pendant sa présidence?
8  2 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 15/05/2022 à 9:16
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Quand des postiers font prendre avec des sacs pleins de d'enveloppes de votes.
Sauf qu'aucune source sérieuse ne l'atteste.
Les organismes américains en charge du contrôle des élections en ont validé le résultat.
Pourtant, Donald Trump a verrouillé l'administration américaine en nommant ses supporters à tous les postes clef, autant dire que s'il y avait le moindre début de commencement d'amorce de soupçon de fraude, il y a bien longtemps que les élections auraient été annulées.

Bref, propager ce genre de rumeurs n'est que propos nauséabond dénué d'intérêt.
7  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/05/2022 à 18:00
La seconde vague du Brésil, avec le variant Gamma, est arrivée avant les vaccins, donc non, ça ne peut pas être leur faute.
Inutile de préciser a quelqu'un de supérieurement intelligent que le cas d'une personne en particulier au milieu de milliard d'autres ne prouve rien.

A noter que les effets du vaccin sont a la fois inconnus et précis suivant comment ça arrange votre discours. D'abord vous reconnaissez l'efficacité de la vaccination en disant quand même que celui du covid est trop expérimental, puis ça cause évidement c'est des problèmes cardiaques, puis maintenant ça diminue l'immunité naturelle au Covid, alors que si il y a un truc dont on est absolument certain que ça ne fait pas, c'est bien ça. En cherchant encore un peu des vidéos sans prendre aucun recul, je pense que vous allez bientôt réussir a nous "prouver" que les vaccins sont la cause de la guerre en Ukraine. Au moins, ça serait chronologiquement possible.
6  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/05/2022 à 1:20
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Mon but n'est pas de tenter de "prouver" quoique ce soit (je n'ai pas cette prétention), mais parmi les gens que je connais (pas mal de monde), plusieurs personnes possédant un schéma vaccinal complet ont eu le covid avec de très fort symptômes, et l'ont transmis à de nombreuses personnes. Je n'est pu constater en pratique aucune différence de réaction au covid entre les personnes 0 doses, 1 d., 2d. et 3d.
Bien sur, personne ne peut constater ce genre de chose par lui même, c'est pour ça qu'il y a des études cliniques.

Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Je ne pense pas que mon échantillon de personne soit suffisant pour juger de manière générale, mais j'en tire deux conclusions :
1. la protection offerte n'est absolument pas absolu (je ne peux pas en dire plus que ça, car mes données ne sont pas suffisantes).
Bien évidement et personne de sérieux n'a jamais prétendu ça, c'est juste les râleur habituels qui laissent entendre que c'est le cas pour pouvoir se plaindre qu'on leur ment.
Ce qui avait été annoncé, c'est une diminution des formes graves de plus de 90%. Dans la pratique on était même à 94% en France lors de la dernière vague d'après ce qui a été constaté par les hôpitaux.

Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
2. le passe sanitaire (et encore plus vaccinal), s'apparente à une escroquerie (sur ce point, j'en suis quasiment sûr, car même si la transmissibilité est statistiquement plus faible, j'ai de nombreux cas concrets de contamination par des personnes vaccinées, ce qui me suffit pour affirmer que la possibilité est trop importante pour accorder une crédibilité au pass sanitaire)
Que les personnes vaccinées puissent être contaminées et contaminer, là encore, c'est pas un scoop. C'est juste que les conséquence sont moins graves quand on est vacciné.

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
C'est vrai que j'ai crue que c'était le cas. Mais avec les études sur des communautés comme les Amish, démontre que immunité naturelle est plus efficace. Et elle démontre que plus vous êtes vaccinés, plus vos chances de rattraper le virus.
Les Amish ont un mode de vie particulier assez reclus, donc si on les compare à des personnes avec un mode de vie différent, ça n'est pas pertinent.
La sélection de chiffres à postériori permet de choisir les cas qui arrangent. Une vraie étude médicale se fait avec des échantillons similaires pour éviter ça.

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
(Les États-Unis limitent l'utilisation du vaccin Johnson & Johnson Covid sur le risque rare de caillot sanguin.)
La France aussi. Là encore, ça n'a rien de caché, ça fait partie du niveau de risque qui a été mesuré et documenté.

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
POLITICSSTUNNER: De nouvelles données de Walgreens révèlent que les non vaccinés ont le taux de positivité le plus bas pour COVID – les groupes triple et double Vaxxed ont le pire taux.
Encore une fois des chiffres pris sans pincettes a postériori peuvent facilement contenir des biais volontaires ou non. En l’occurrence je vois un problème évident : le taux de positif aux tests n’est absolument pas une mesure du risque global d'infection.
Les non vaccinés sont contraints par les politiques de type passe-sanitaire à se faire contrôler préventivement, pour pouvoir accéder à des services. Les vaccinés au contraire ne se font généralement tester que quand ils ont des symptômes ou qu'ils ont été à risque. Donc forcément les vaccinés ont plus de chances d'être positifs lorsqu'ils passent un test, c'est l'inverse qui serait surprenant.
Ça m'a pris 30 secondes d'imaginer ce genre de biais possible et il y en a probablement des dizaines d'autres dans un sens ou dans l'autre. Encore une fois si on fait des études scientifiques, c'est pas pour rien, c'est pour éliminer ce genre de chose.
5  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 18/05/2022 à 10:12
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Encore une fois, tu parler à tort et à travers. Les Républicains n'étaient pas en position pour forcer des enquêtes, car les lois électorales sont faite par les États. Et pour cette raison que l'enquête sur la bavure du FBI n'a débuté qu'il n'y a quelque mois. Mais le film a déclenché de nouvelles enquêtes parce que de plus en plus de citoyen ont l'impression que la justice locale n'a pas fait correctement leur travail. Et comme Biden est le président le plus incompétent depuis les derniers 50 ans. Il y a beaucoup de gens qui souhaite le voir partir.
Comme tous les complotistes, vous êtes hermétiques aux raisonnements cartésiens, mais à l'inverse aveuglés par toutes les rumeurs.
C'est sidérant !
6  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/05/2022 à 7:51
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Désolé mais tu es complètement dans les choux: Google Durham probe .

La seule variable qui reste est: La justice va-t-elle mettre Hillary en prison.
J'ai googlé et malgré les médias habituels pro-trump qui en font veulent monter ça en épingle, ça ne suffit pas a innocenter Trump. A priori, il y a eu des proches de Clinton qui ont voulu apporter des éléments a l’enquête sans préciser leur situation, c'est en effet critiquable. Mais ça ne remet pas en question le fond de l'affaire, d'autant plus que les éléments en cause n'ont pas été retenus dans l’enquête à l'époque.

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Comme je l'ai expliqué à un autre participant, un président américain a des pouvoirs très limité sur ce qui ce passe à l'intérieur du pays..
Et comme je l'ai déjà dit, bien que ses pouvoir légaux soient limités, Trump avait une capacité de mobilisation de ses partisans folle, notamment via Twitter. Il a tout fait pour les exciter avant l'assaut, et il a clairement indiqué qu'il ne ferait rien pour les calmer pendant l'assaut, alors qu'il était informé en temps réel de la situation.

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Est-ce que tu trolles ou tu les pense vraiment? La réduction de la liberté d'expression en Occident, cela ne peut-être considéré par aucune mesure un épiphénomène. Et c'est partout: Dans les universités, les nouvelles, l'humour.

Ce sketchs ne passerait plus en France: h ttps://www.dailymotion.com/video/xmy7iu
Rien n'est moins sûr. On peut toujours rire de tout tant que l'intention derrière n'est pas malsaine, ou alors j'ai du m’imaginer Jeremy Ferrari et Groland.
Parce que si tu regrettes le temps ou on pouvait se moquer sincèrement du nez crochu des juifs, perso ça me manque pas.

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
La culture américaine n'est peut-être ta spécialité, mais je te signale la destruction des références culturelles importantes: Star Trek, Star Wars, Doctor Who. Destruction de l'industries des Comics: Marvel et DC.
C'est visiblement toi qui connais très mal la culture américaine. Les Comics ont toujours évolué avec leur époque, sur le fond comme la forme, les comics des années 40, sont très différent de ceux des années 60, qui sont eux mêmes très différent de ceux des années 90, et ainsi de suite. Quant à Star Trek ou Doctor Who c'est pareil, chacune des séries est lourdement influencée par son époque de réalisation.
Il ne s'agit pas de détruire quoique se soit mais d'évoluer avec son temps, et les vielles séries et comics sont toujours disponibles si tu veux. Je peux te le garantir, je me suis refait récemment les vieux spider-man et Star Trek. J'ai pas encore vu les derniers Doctor Who, mais si le fait que le docteur soit une femme te pose problème, sache qu'on sait depuis les années 80, soit longtemps avant le wokisme, que c'était une éventualité possible.

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Et je pourrais ajouter l'impact du Wokisme sur les jeux vidéos: Le plus évident est qu'un AAA occidental ne pourrait jamais produire un jeu comme Nier Automata.
Il y a beaucoup de polygones dans cette scène.
Pour le coup si il y a bien un endroit ou l'excès de wokisme n'est pas un grave problème, c'est bien le jeu vidéo. Les personnages féminins avec une poitrine XXL et les armures qui couvrent 10% du corps pour les personnages féminin contre 90% des personnages masculins, c'est clairement pas ce qui fait la qualité d'un jeu. Avoir des personnages correctement proportionnés n'aurait pas fait de Nier Automata un moins bon jeu, et ça aurait aussi fait beaucoup de bien a Xenoblade 2.
Après si c'est ton kif, c'est pas un problèmes y'a plein de jeux dédiés à ça.
5  0