IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk financera son rachat de Twitter avec de l'argent provenant de pays qui répriment la liberté d'expression
Le prince saoudien Alwaleed bin Talal a hâte de rejoindre son « nouvel » ami

Le , par Stéphane le calme

382PARTAGES

17  1 
Quand Elon Musk a annoncé son offre d'achat de Twitter le mois dernier, il a dit qu'il voulait faire du réseau social un phare pour la liberté d'expression. Mais alors que Musk se démène pour rassembler le financement de l'accord de 44 milliards de dollars, le milliardaire prévoit également d'accepter le financement de l'accord de deux pays qui ont historiquement restreint la liberté d'expression : l'Arabie saoudite et le Qatar.

La semaine dernière, Musk a vendu pour 8,4 milliards de dollars de ses propres actions Tesla, ce qui a entraîné une chute temporaire de 12 % du cours de l'action. Aujourd'hui, il a rassemblé 7,1 milliards de dollars supplémentaires auprès de 18 investisseurs, allant de sociétés de capital-risque et de gestionnaires d'actifs à des fonds privés et à une bourse de cryptomonnaies, selon un document déposé jeudi auprès de la SEC.

Le chef de Tesla a déployé des efforts considérables pour obtenir des soutiens extérieurs afin de se joindre à son offre audacieuse pour la plateforme de réseaux sociaux, même si les sociétés de capital-investissement traditionnelles impliquées dans les rachats par endettement ont largement évité la transaction.

L'opération transformerait Musk, qui se proclame « absolutiste de la liberté d'expression » et compte près de 91 millions d'adeptes sur le site, en un baron des médias sociaux contrôlant la manière dont des millions de personnes obtiennent des informations.

Jeudi, un dossier déposé auprès de la SEC a révélé de nouveaux financiers pour le plan de rachat de Musk, qui incluent le prince saoudien Alwaleed bin Talal et le fonds souverain du Qatar. Les deux pays imposent une censure sévère pour étouffer la dissidence : une loi qatarienne stipule que la diffusion « d'actualités fausses ou malveillantes » peut entraîner une peine de prison de cinq ans, tandis qu'en Arabie saoudite, les détracteurs du gouvernement ont été arrêtés et même assassinés. L'Arabie saoudite se classe au 166e rang sur 180 au classement mondial de la liberté de la presse, tandis que le Qatar se classe au 119e rang, selon l'indice de Reporters sans frontières.

La nouvelle méthodologie définit la liberté de la presse comme « la possibilité effective pour les journalistes, en tant qu'individus et en tant que groupes, de sélectionner, produire et diffuser des actualités et des informations dans l'intérêt public, indépendamment de toute ingérence politique, économique, juridique et sociale, et sans menace pour leur sécurité physique et mentale ». Afin de rendre compte de la complexité de la liberté de la presse, cinq nouveaux indicateurs sont désormais utilisés pour compiler l'Index : le contexte politique, le cadre juridique, le contexte économique, le contexte socioculturel et la sécurité.

Les pays avec le plus grand indice de liberté de la presse sont :
  1. la Norvège ;
  2. le Danemark ;
  3. la Suède ;
  4. l'Estonie ;
  5. la Finlande ;
  6. l'Irlande ;
  7. le Portugal ;
  8. le Costa Rica ;
  9. la Lituanie ;
  10. le Liechtenstein.

Notons que la France occupe la 26e place, une amélioration par rapport à l'année antérieure où elle occupait la 34e place bien que son indice n'ait pas subit une grande variation (77,40/100 en 2021 contre 78,53/100 en 2022). Reporters sans frontières note que « Le cadre législatif et réglementaire favorise la liberté de la presse et l'indépendance éditoriale, mais les mécanismes de lutte contre les conflits d'intérêts dans les médias sont insuffisants, inadaptés et dépassés. En réponse aux violences policières, un nouvel ensemble de réglementations pour le maintien de l'ordre dans les manifestations a été adopté, qui tient davantage compte des droits des journalistes. Mais les reporters ont également été la cible de nombreuses attaques physiques de la part des manifestants ».

Le prince Alwaleed a écrit sur Twitter que la Kingdom Holding Company, une société d'investissement qu'il contrôle, renouvellerait son investissement actuel de 1,9 milliard de dollars dans Twitter pour rejoindre Musk dans « ce voyage passionnant » : « C'était super de communiquer avec vous mon "nouvel" ami Elon Musk. Je crois que vous serez un excellent leader pour que Twitter propulse et maximise son grand potentiel. Kingdom KHC et moi sommes impatients de déployer nos ~ 1,9 milliard de dollars sur le "nouveau" Twitter et de vous rejoindre dans ce voyage passionnant ».


Cette décision intervient après qu'Alwaleed a rejeté le plan de Musk dans un tweet le mois dernier, affirmant que l'offre du PDG de Tesla ne se rapprochait pas de la « valeur intrinsèque » de l'entreprise. KHC est partie prenante de Twitter depuis 2011 : « Je ne crois pas que l'offre proposée par Elon Musk (54,20 $) se rapproche de la valeur intrinsèque de Twitter compte tenu de ses perspectives de croissance. Étant l'un des actionnaires les plus importants et à long terme de Twitter, Kingdom KHC et moi rejetons cette offre ».


Musk a répondu en posant des questions sur la taille de la participation du Royaume dans Twitter, ainsi que sur les opinions du pays sur la « liberté d'expression journalistique » : « Intéressant. J'ai juste deux questions, si vous me le permettez. Quelle part de Twitter le Royaume possède-t-il, directement et indirectement ? Quel est le point de vue du Royaume sur la liberté d'expression des journalistes ? »


L'Arabie saoudite a été fréquemment critiquée pour la censure et les violations des droits de l'homme, notamment le meurtre en 2018 du journaliste du Washington Post Jamal Khashoggi. Le gouvernement saoudien a nié toute implication de ses dirigeants.

Le prince n'a pas répondu publiquement aux questions de Musk, mais dans son tweet de jeudi, il a qualifié Musk de « "nouvel" ami » et « d'excellent leader ».

Le fonds souverain du Qatar contribuera également à hauteur de 375 millions de dollars à l'accord de rachat de Musk. En 2020, le pays a promulgué une loi qui menace d'emprisonner « quiconque diffuse, publie ou republie des rumeurs, des déclarations ou des actualités fausses ou biaisées, ou de la propagande incendiaire, dans le pays ou à l'étranger, dans l'intention de nuire aux intérêts nationaux, d'agiter l'opinion publique ou porter atteinte au système social ou au système public de l'État ».

L'année dernière, le gouvernement a arrêté sept personnes pour avoir utilisé les médias sociaux « pour diffuser de fausses nouvelles » lors de ses élections. Le pays a également une histoire de suppression de la liberté d'expression. En 2012, un poète qatari a été condamné à 15 ans de prison après avoir récité un poème critiquant le gouvernement.


Lorsque la loi de 2020 a été promulguée, Amnesty International l'a qualifiée de « nouveau coup dur porté à la liberté d'expression dans le pays » et a déclaré qu'il s'agissait « d'une violation flagrante du droit international des droits humains ». Musk a déclaré qu'il souhaitait garantir la liberté d'expression sur Twitter tant qu'il ne viole pas la législation locale. L'implication financière du Qatar le place donc dans une position potentiellement précaire.

Le financement et les conflits d'intérêts qu'il crée soulignent la difficulté à laquelle Musk sera confronté alors qu'il tente de mettre en œuvre sa vision pour Twitter. Musk a déclaré le mois dernier qu'il considérait la plateforme comme une place publique numérique. « Mon fort sentiment intuitif est qu'il est extrêmement important pour l'avenir de la civilisation d'avoir une plateforme publique de confiance maximale et largement inclusive pour l'avenir de la civilisation », a-t-il déclaré.

« Étant donné qu'en Arabie saoudite, une publication sur les médias sociaux critiquant le Coran peut vous valoir cinq ans de prison et 1 000 coups de fouet, nous sommes certains que la grande gueule d'Internet et son ami le prince Alwaleed auront beaucoup de choses à se dire au cours de leur passionnant voyage pour créer ce nouveau Twitter. », déclare un analyste.

Parmi les autres investisseurs figurent Lawrence J. Ellison Revocable Trust de Larry Ellison, le fonds de capital-investissement du cofondateur d'Oracle, qui a promis 1 milliard de dollars, Sequoia Capital, qui a investi 800 millions de dollars, et Vy Capital, qui a investi 700 millions de dollars. Musk a déclaré avoir reçu les lettres d'engagement de chaque investisseur le 4 mai.

L'offre de Musk pour racheter Twitter n'est pas une affaire réglée, puisqu'elle doit être approuvée par les actionnaires et les régulateurs. Néanmoins, il réfléchit déjà aux moyens de modifier la structure et la gestion de l'entreprise, ainsi qu'aux fonctionnalités à ajouter et aux nouveaux moyens de monétiser les tweets.

Musk prévoit entre autres de se séparer du PDG Parag Agrawal, qui devrait rester jusqu'à ce que l'accord soit finalisé. Il semble toutefois que le milliardaire de l'automobile n'ait pas le parfait remplaçant en tête, et qu'il fera donc office de PDG temporaire jusqu'à ce que la bonne personne se présente, rapporte CNBC. « Une fois l'accord conclu, nous ne savons pas dans quelle direction la plateforme va aller », a déclaré Agrawal au personnel lors d'une réunion de l'entreprise le mois dernier.

Musk a précédemment déclaré qu'il souhaitait déployer un système de paiement en cryptomonnaies et que Twitter dépende moins de la publicité pour gagner de l'argent. Il a également proposé que les organisations et les gouvernements paient pour utiliser le site, précisant que Twitter sera toujours gratuit pour les utilisateurs occasionnels.

Faire payer les gouvernements et les entreprises pour tweeter est plus simple, mais toujours délicat à mettre en œuvre. Par exemple, quelle doit être la taille d'une entreprise avant que vous la facturiez pour utiliser Twitter ? Vous ne voulez probablement pas que The Coca-Cola Company paie le même tarif qu'une brasserie locale, par exemple. Mais sinon, comment faites-vous la différence ? Évaluez-vous les frais en fonction du nombre d'abonnés (qui peut ne pas refléter la taille d'une entreprise), ou des revenus (qui nécessiteraient une validation), ou autre chose ? Et combien facturez-vous, même sur un système à plusieurs niveaux ? Demandez trop et vous repousserez les gens, ce qui réduira l'effet de réseau qui donne aux médias sociaux une grande partie de sa valeur en premier lieu. Trop peu et cela ne fera aucune différence pour vos revenus. Et ainsi de suite. Ce ne sont pas des questions insolubles, mais elles ne sont pas aussi simples non plus.

Elon Musk souhaite également que le service de messagerie directe de la plateforme prenne en charge le chiffrement de bout en bout et que la modération du contenu soit moins stricte.

Sources : SEC, Reporters sans frontières, prince Alwaleed (1, 2)

Et vous ?

Que pensez-vous de l'idée d'accepter de l'argent des entités provenant de pays qui répriment la liberté d'expression lorsqu'Elon Musk s'érige en champion de la liberté d'expression et veut en faire un mantra sur Twitter ?

Voir aussi :

Le conseil d'administration de Twitter accepte « à l'unanimité » l'accord de rachat d'Elon Musk pour 44 Mds $, la transaction devrait être conclue en 2022
Elon Musk suggère de facturer aux gouvernements et aux entreprises de « légers frais » pour utiliser Twitter, précisant que « Twitter sera toujours gratuit pour les utilisateurs occasionnels »
Elon Musk a vendu pour environ 8,5 Mds $ d'actions Tesla dans les jours qui ont suivi l'accord de rachat de Twitter, il souhaiterait embaucher un nouveau PDG pour Twitter

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/05/2022 à 8:26
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous de ces recherches ? Vous semblent-elles crédibles ?
Partagez-vous les conclusions selon lesquelles des politiques de modération plus faibles nuiraient ironiquement à la liberté d'expression ?
Quel est votre avis sur la liberté d'expression ? Jusqu'à quel point devrait-elle être permise sur les réseaux sociaux ?
Cette analyse me fait penser à une émission d'ARTE sur le "fabrique de l'ignorance" qui explique, comment la recherche (financé par des lobbys), par la surproduction d'études, rends la hiérarchisation des causes difficile et donc rends la réalité scientifique moins perceptible.
Le reportage se base en grande partie sur la façon dont le lobby du tabac a essayé de masquer les risques de fumer en finançant énormément de recherches sur les autres sources de risques pour la santé (pollution, nutrition, etc...)


Pour moi les recherches mentionnées dans l'article et dans le reportage suggèrent que l'excès d'information ne mène pas à la connaissance mais à l'ignorance.
Je pense que les réseaux sociaux amplifient ça parce qu'en plus de nous noyer d'informations, ils n'identifient ni la qualité de la source, ni la capacité de résonnance d'un groupe.

Je pense que nous sommes dans une période compliquée où la liberté d'expression doit être défendue mais certains de ses effets doivent être combattus au risque de voir certains groupes (zététiciens, complotistes, wokes, etc) devenir les détenteurs de la vérité et les censeurs des autres (reprenez la même liste en changeant l'ordre).
Je n'ai pas la solution à cette difficulté, je pense que personne ne l'a et que ne se baser que sur une personne pour Twitter est une erreur grave.
Ceci dit je pense que la position de défenseur de la liberté d'expression de Musk n'est que du marketing. D'ici quelques mois il deviendra la censure qu'il condamne aujourd'hui, les bannis ne seront juste pas les mêmes qu'hier. (Mais ceci n'est que mon intime conviction)
11  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/05/2022 à 11:22
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Mais le marxisme culturel est aussi en contradiction avec les croyances de millénal qu'ils sont tous des êtres exceptionnels (Snow flake). Comme des flocons de neige, tous uniques. Alors la réthorique victimaire s'appuie sur l'idée que notre appartenance à une race ou une culture est plus importante que notre individualité. Mais au fond, la majorité de gens comprennent que c'est un discours de lâche qui blâme la société pour tout leur problèmes personnelles. Ce discours a eu une certaine popularité, mais quand les gens qui diffusent ce discours ont tous des "Gueule de perdant". Ce discours n'est plus très vendeur aux États-Unis. Tu n'as qu'à voir ce qui arrive avec les entreprises qui ont épouser cette idéologie: Ils sont toutes sur le bord de la faillite. Tous les Américains connaissent l'expression :Get woke. Go Broke! (Devener un marxiste culturel, faite faillite.)
Tous ces événements que tu décris sont des épiphénomène assez négligeable mais mis en exergue par les réseaux sociaux.
4 glandus ont un militantisme extrême et tous les médias en parlent beaucoup plus que mérité.
Du coup d'autres glandus ont des réactions épidermiques contre, et sont aussi surmédiatisés.

Tout ça n'est que la continuité de la société du spectacle.

Déconnectez vous un peu, , regardez un peu autour de vous, vous verrez que ces sujet ne méritent pas autant d'attention et que plus vous vous impliquez, plus vous leur en donnez (en particulier dans le cas présent, en full hors sujet...)
10  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/05/2022 à 7:57
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Il vivent en reclusion , mais pas en autarcie. Ils dépendent du monde extérieur pour ce faire de l'argent. Ils ont probablement eu plus de contect que l'Américains moyen qui a véçu le confinement. Et ils l'ont contracter. Non seulement, ils l'ont contracter, mais ils ont délibérement contracté le virus. Comme ils le font pour les maladies enfantiles. Ce donc je te parlais, ce n'est pas le taux d'infection. Mais bien du taux de mortalité !
Une analyse de chiffres relevé dans des condition différentes, surtout dans une communauté aussi particulière que les amishs, peut être biaisée sur beaucoup de facteurs difficiles à prévoir.
Quand on a d'un coté des études en double aveugles randomisé, et de l'autre des chiffres sélectionnés a postériori dans des condition assez particulières, le niveau de fiabilité de l'un par rapport a l'autre est vite vu.

Et puis quitte a prendre des chiffres à posteriori, c'est révélateur de devoir aller s’embêter à aller chercher un cas très particulier comme les Amish, alors c'est assez facile de trouver à peu près partout dans le monde des chiffres qui contredisent ça. Par exemple on a les chiffres des hospitalisations en France qui couvrent une population bien plus diverse. Et là on voit que près de 80% des lits occupés en réanimation pendant la dernière vague l'étaient par des non vaccinés alors qu'ils ne constituaient plus que 10% de la population.

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
oscillaient jusqu'à 31.3%. Si tu as une autre théorie qu'un impact sur le système immunitaire pour expliquer cette oscillation, je serais intéressé à l'entendre.
Par exemple, vu qu'ils ne sont pas soumis au restriction sanitaires, il circulent plus et donc s'infectent plus. Et je suis sur qu'il peut y en avoir d'autre.
Encore une fois c'est le genre de biais qu'une étude en double aveugle randomisé permet d'écarter en sélectionnant des échantillons similaires a priori.
8  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/05/2022 à 10:09
Citation Envoyé par Uther Voir le message
(.../...)Le 6 janvier Trump n'a en effet pas lancé lui même un coup d'état, il a clairement laissé faire un mouvement qui avait l'intention d'en faire un pour lui. Il n'a aucun moment montré le moindre signe de réprobation de ce qui était en train de se passer.
C'est d'ailleurs superbizarre : il pousse les gens, il les chauffe à blanc, toujours par sous-entendus, avec des ficelles grosses comme une maison, et au moment ou il n'y a plus qu'à se baisser pour ramasser la mise, il se planque, et ne réagit pas quand son vice président appelle la garde nationale, mettant ainsi fin a un des coups d'états les plus mal gaulés de l'histoire de l'humanité. Et trahissant au passage ses supporters les plus dévoués, les laissant se faire arrêter en masse (sans compter ceux qui sont morts, 4 ou 5, de mémoire, suivant si on compte le suicidé ou pas). Un modèle.
7  0 
Avatar de mith06
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/05/2022 à 14:06
Fleur en plastique on t'a connu plus taquin que ça!!
6  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/05/2022 à 8:24
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Et il y en a beaucoup... Ce qui prouve qu'une étude publié n'est pas forcément prouvé. De plus, je trouve incohérent de se servir d'une vidéo Youtube pour prouver l’impossibilité d'une vidéo Youtube à apporter des preuves.
Le plus souvent la science ce n'est pas tout ou rien, mais ça n'est pas n'importe quoi pour autant, comme souhaiteraient beaucoup de gens qui cherche la petite bête qu'il utilisent pour réfuter en bloc ce qui ne leur plait pas, et sont beaucoup moins regardant pour prendre ce qui les arrange. Il y a divers niveau de certitude suite a différente études. Les effets qui peuvent fausser une étude sont connus et on essaye de les limiter, les revues prédatrices notamment sont mal notées et on sait qu'un article qui vient de là n'a que peu de valeur. C'est pour ça que je précise bien que ça n'est pas parfait, mais c'est bien mieux que les études des pseudo découvreur de vérité de YouTube qui sont publiés sans aucune vérification préalable.

Pour ce qui concerne la video YouTube, j'ai justement choisi ce média pour l'ironie de la chose. Cette vidéo ne prétend pas être une preuve scientifique : elle présente juste la facilité de création d'un faux document viral connu et donc pourquoi c'est indispensable de pouvoir valider la source des documents d'une vidéo. Et si vous pensez qu'elle est fausse, c'est encore mieux car on a bien la preuve qu'on ne peut pas faire confiance de facto a une vidéo YouTube.

Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Le raisonnable, c'est le rapport bénéfice/risque. Aujourd’hui, un gros pourcentage de gens on eu le covid sans passer par la case forme grave/hôpital. Le rapport bénéfice/risque du vaccin devient dans ce cas automatiquement défavorable, puisque le vaccin est censé protégé des formes graves.
La c'est l'exemple même d'un problème de sélection (c'était notamment un des problème de l'étude de Raoult, qui avait modifié ces échantillon a postériori). On ne sait pas a l'avance si on va faire une forme grave ou non. Des formes qui auraient été graves peuvent se transformer en cas formes non graves suite à la vaccination.
C'est là ou une analyse médicale est particulièrement pertinente : elle fait ses conclusions à partir d'échantillon déterminés à l'avance pour éliminer de nombreux biais dont ce genre de mauvaise sélection rétrospective.

Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
C'est totalement faux. Il s'agit d'un mensonge historique. De nombreuses découvertes scientifiques étaient extrêmement controversées, et certaines tout simplement ignorés. Je vous conseille de lire L'ordre du discours de Michel Foucault (https://idoc.pub/documents/michel-fo...s-mwl1g56w2vlj).
Je ne dit pas qu'il n'y a pas eu de nombreuse controverses scientifiques sur des problèmes que l'on ne maitrisait pas encore assez (atomisme, organisation céleste, propagation des ondes, information cachées en physique quantique, ...) mais elles ont le plus souvent été réglées à partir du moment ou il y a eu des preuves scientifiques sérieuses qui expliquaient correctement la situation. Le problème avec la sélection naturelle, le climatoscepticisme ou les traitements du covid, c'est que les résultats sont clairs pour l’écrasante majorité des personnes du milieu, mais qu'il y a des mouvements de société qui les remettent en cause.

Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
De plus, opposer opinions et données scientifiques n'a aucun sens, car l'opinion est toujours valable, y compris en science, car l'homme ne dispose tout simplement pas de toutes les données de l'univers, et doit donc faire des suppositions, au risque de se tromper.
La science doit évidement composer avec divers niveaux de certitude. On fait bien évidement des hypothèses mais elles sont quand même censées se reposer sur des données scientifiques.
Quand je parle d'opinion j'entends plutôt qu'on se base sur des facteurs non scientifiques, mais qui nous influent forcement, comme nos croyances religieuses, nos intérêts personnels, ou autre doctrines politiques, économiques, ...
Il n'est pas évident de détacher ces aspects, mais le but d'un bon protocole scientifique est justement d'essayer de faire ça au mieux, là ou au contraire, les réseaux sociaux amplifient la diffusion des opinions motivées.

Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Donc la fin du libre arbitre concernant le covid ? Pourquoi pas, mais dans ce cas, il convient de faire pareil dans tous les domaines relevant de la santé. Bien sûr, tout le monde sera contre. Mais dans ce cas, pourquoi uniquement le covid ??
Pourquoi soigne t'on les personnes qui tentent de ce suicider ? Pourquoi la ceinture de sécurité ? Pourquoi les normes de sécurité en général ? Les gens pourraient être libre de choisir la sécurité ou non.
Ce genre de dilemme ne date absolument pas du Covid.

Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
C'est incroyable comme les scientistes réécrivent l'histoire. Sur un ancien fil de discussion (sur Developpez), les opposants à l'hydroxychloroquine encensaient le Remizir.
Merci de ne pas mélanger science et scientisme ou le quidam lambda qui poste sur developpez et un scientifique expert du sujet. La communauté scientifique n'a jamais prétendu que le Remdesivir était une solution certaine au Covid19. C'est juste que certaines institutions médicales ont estimé que c'était une sujet de recherche plus intéressant que la chloroquine qui faisait la une des journaux à l'époque. Les deux se sont révélés inefficaces in-vivo alors qu'ils donnaient des résultats in vitro.
7  1 
Avatar de totozor
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/05/2022 à 7:51
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Le coup d'état, ce sont les Démocrates qu'ils l'ont réussi: Ils ont voler une élection. Le fils de Biden a vendu du trafic d'influence en Ukraine, en plus d'être un drogué et un pédophile. Si le contenu de son ordinateur personnel n'avait pas été cacher au public, les Démocrates n'auraient eu aucune chance d'être élue.

La "tentative" auquelle tu refère est une réaction normale de la POPULATION. Il y avait suffisament de preuve de fraude pour justifier une enquête. Et la personne en charge (Mike Pence) s'est dégonfler. Associer l'utilisation d'un amendement de la constitution à une tentative de coup d'état est carrément de la démagogie. C'est comme de dire que demander un enquête policière pour un crime pourrait-être parfois illégal.

La preuve que c'est un mensonge est que les Démocrates n'ont pas exiger d'enquête. Si ce n'est pas une de leur manoeuvre politique, ils auraient sauter sur l'occasion pour empêcher Trump de se représenter. La présence d'agitateur du FBI a été démontré.
Cet homme de paille monumental.
Ce qui est reproché à Trump est avéré.
Dire qu'il est moins pire que Biden est juste un moyen de détourner le débat.
De plus tu ne sembles pas parler de Biden mais de son fils.
J'ai aussi envie d'être complotiste à mon tour, es tu vraiment en train de dire que Trump, le cador des media, a été empêcher de mettre sur la place publique les méfaits du fils Biden? Comment penser ça quand on voit les twits qu'il a fait pendant sa présidence?
8  2 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 15/05/2022 à 9:16
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Quand des postiers font prendre avec des sacs pleins de d'enveloppes de votes.
Sauf qu'aucune source sérieuse ne l'atteste.
Les organismes américains en charge du contrôle des élections en ont validé le résultat.
Pourtant, Donald Trump a verrouillé l'administration américaine en nommant ses supporters à tous les postes clef, autant dire que s'il y avait le moindre début de commencement d'amorce de soupçon de fraude, il y a bien longtemps que les élections auraient été annulées.

Bref, propager ce genre de rumeurs n'est que propos nauséabond dénué d'intérêt.
7  1 
Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/05/2022 à 9:31
« Les investisseurs sont épuisés par le spectacle de Musk »

Ah, oui vraiment ? Comment peut-on être étonnée quand on sait qui est Musk, qu'il passe son temps à se la jouer, à affirmer tout et n'importe quoi sur Twitter ? En gros, si les gens ont investi dans Musk et reprochent à Musk de faire son Musk, ces gens sont juste des imbéciles. Ils avaient qu'à investir dans des personnes ou des entreprises plus stables. Bande d'ânes.
6  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/05/2022 à 18:00
La seconde vague du Brésil, avec le variant Gamma, est arrivée avant les vaccins, donc non, ça ne peut pas être leur faute.
Inutile de préciser a quelqu'un de supérieurement intelligent que le cas d'une personne en particulier au milieu de milliard d'autres ne prouve rien.

A noter que les effets du vaccin sont a la fois inconnus et précis suivant comment ça arrange votre discours. D'abord vous reconnaissez l'efficacité de la vaccination en disant quand même que celui du covid est trop expérimental, puis ça cause évidement c'est des problèmes cardiaques, puis maintenant ça diminue l'immunité naturelle au Covid, alors que si il y a un truc dont on est absolument certain que ça ne fait pas, c'est bien ça. En cherchant encore un peu des vidéos sans prendre aucun recul, je pense que vous allez bientôt réussir a nous "prouver" que les vaccins sont la cause de la guerre en Ukraine. Au moins, ça serait chronologiquement possible.
6  1