IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Chine « profondément alarmée » par le potentiel de Starlink à aider l'armée américaine dans sa domination totale de l'espace
Potentiel encore plus révélé durant la guerre en Ukraine

Le , par Stéphane le calme

255PARTAGES

14  0 
Ces derniers temps, les observateurs militaires chinois ont été de plus en plus préoccupés par le potentiel du réseau de satellites Starlink de SpaceX pour aider l'armée américaine à dominer l'espace, en particulier durant la guerre en Ukraine, où Elon Musk a activé les satellites Starlink pour rétablir les communications qui s'étaient arrêtées suite aux bombardements par les troupes russes.

Un article récent dans le journal officiel des forces armées chinoises a suggéré que la communauté internationale devrait être en état d'alerte maximale pour les risques associés au système Internet par satellite Starlink, car l'armée américaine pourrait potentiellement l'utiliser pour dominer l'espace extra-atmosphérique. L'article est intervenu un jour avant le lancement par SpaceX de la fusée Falcon 9 qui a décollé le 6 mai du Launch Complex 39A au Kennedy Space Center, transportant 53 satellites Internet Starlink vers l'orbite terrestre basse (LEO).

L'article sur China Military Online, le site d'information officiel affilié à la Commission militaire centrale (CMC), la plus haute organisation de défense nationale chinoise dirigée par le président Xi Jinping lui-même, note le rôle de SpaceX Starlink pendant la guerre russo-ukrainienne, où Elon Musk a fourni des terminaux Starlink pour rétablir les communications dans les parties du pays où la connexion Internet ou téléphonique avait cessé suite au bombardement par les troupes russes.

« Starlink était le seul système de communication non russe qui fonctionnait encore dans certaines parties de l'Ukraine à la suite de l'invasion », a déclaré le fondateur de SpaceX, Elon Musk. Cependant, il y a également eu des rapports selon lesquels Starlink aurait aidé les forces armées ukrainiennes à effectuer des frappes de précision contre des chars et des positions russes, ce qui n'a pas échappé aux observateurs militaires chinois :

« Pendant le conflit russo-ukrainien, SpaceX a fourni des services Internet haut débit à l'Ukraine en lui offrant des tonnes d'appareils de communication par satellite. En plus de soutenir la communication, Starlink, comme l'ont estimé les experts, pourrait également interagir avec les drones et, en utilisant les mégadonnées et la technologie de reconnaissance faciale, aurait peut-être déjà joué un rôle dans les opérations militaires de l'Ukraine contre la Russie.

SpaceX a décidé d'augmenter le nombre de satellites Starlink de 12 000 à 42 000 - l'expansion incontrôlée du programme et l'ambition de l'entreprise de l'utiliser à des fins militaires devraient mettre la communauté internationale en état d'alerte ».

Starlink aide l'Ukraine à combattre la Russie

L'unité de reconnaissance aérienne ukrainienne Aerorozvidka a utilisé Starlink pour surveiller et coordonner les drones permettant aux soldats de tirer des armes antichars avec une précision ciblée. Seuls les débits de données élevés du système peuvent fournir la communication stable requise. « Nous utilisons l'équipement Starlink et connectons l'équipe de drones à notre équipe d'artillerie », a déclaré au Times un officier de l'unité ukrainienne de reconnaissance aérienne, Aerorozvidka. « Si nous utilisons un drone à vision thermique la nuit, le drone doit se connecter via Starlink au gars de l'artillerie et créer une acquisition de cible », a déclaré l'officier.

Un autre événement remarquable a été la réponse rapide de SpaceX à un effort de brouillage russe visant son service satellite Starlink, qui a été apprécié par le directeur de la guerre électromagnétique du Pentagone. Elon Musk avait affirmé que la Russie avait bloqué les terminaux Starlink en Ukraine pendant des heures d'affilée, après quoi il a également déclaré que suite à une mise à jour logicielle, Starlink fonctionnait normalement.

« Et soudain, cette [attaque de brouillage russe] n'était plus efficace. Du point de vue du technologue Electronic Warfare, c'est fantastique… et la façon dont ils ont fait ça m'a fait pleurer », a déclaré Dave Tremper, directeur de la guerre électronique pour le bureau du secrétaire à la Défense, en réponse aux affirmations de Musk.

Coopération de Starlink avec l'armée américaine

L'article de China Military Online a énuméré les nombreux cas depuis 2019 où Starlink a coopéré avec l'armée américaine, qui comprenait également le test de transmission de données réussi mené par l'US Air Force (USAF) le 31 mars :

« Alors que Starlink prétend être un programme civil qui fournit des services Internet à haut débit, il a une solide expérience militaire, comme en témoigne le fait que certains des sites de lancement sont construits au sein de la base aérienne de Vandenberg et l'interconnexion cryptée entre les satellites et les chasseurs de l'Air Force ont été inclus dans leurs tests de vérification technique.

« En fait, Starlink a coopéré à plusieurs reprises avec l'armée américaine. En 2019, SpaceX a reçu des fonds de l'US Air Force pour tester la capacité des satellites Starlink à se connecter aux avions militaires sous cryptage ; en mai 2020, l'armée américaine a signé un accord avec SpaceX sur l'utilisation du haut débit de Starlink pour transmettre des données sur les réseaux militaires ; en octobre 2020, SpaceX a remporté un contrat de 150 millions de dollars pour développer des satellites à usage militaire ; en mars 2021, il a annoncé son intention de travailler avec l'US Air Force pour tester davantage l'Internet Starlink.

« Une fois terminés, les satellites Starlink peuvent être montés avec des dispositifs de reconnaissance, de navigation et météorologiques pour améliorer encore la capacité de combat de l'armée américaine dans des domaines tels que la télédétection de reconnaissance, le relais de communication, la navigation et le positionnement, l'attaque et la collision, et l'abri spatial.

« De toute évidence, les applications militaires du programme Starlink donneront à l'armée américaine une longueur d'avance sur le futur champ de bataille et deviendront un "complice" des États-Unis pour continuer à dominer l'espace ».


Les tests visaient à évaluer et à explorer les communications à haut débit à l'appui des opérations du F-35A dans des endroits éloignés ou austères et l'USAF a déclaré avoir observé des vitesses de connexion environ 30 fois plus rapides que les systèmes de satellites militaires actuels, ce que l'article n'a pas oublié de mentionner :

« Le 31 mars, l'armée de l'air des États-Unis a publié un article de presse sur son site Web officiel indiquant que ses avions de combat F-35A avaient effectué une transmission de données réussie à l'aide de satellites Startlink pendant le test d'une semaine, à des vitesses allant jusqu'à 160 m/s, soit une connexion 30 fois plus rapide que les connexions traditionnelles ».

Il a également évoqué la possibilité, citant à nouveau des experts anonymes, que Starlink pourrait former un deuxième Internet indépendant qui menacerait la souveraineté du cyberespace des États :

« Selon les experts, un ailier sans pilote équipé d'un dispositif Starlink peut servir de plateforme de relais tactique pour transmettre des données aux avions de chasse, ce qui signifie qu'un opérateur peut commander un grand nombre de drones pour effectuer des tâches en même temps.

« Le programme Starlink est un mégaprojet qui tisse un nouveau filet sur la terre. Défiant les restrictions géographiques et topographiques, il fournit des services d'accès Internet haut débit sans fil à des cibles dans les airs - aussi bien qu'au sol, au large, en haute montagne, dans le désert ou dans des zones reculées, avec la possibilité de refaire le paysage Internet mondial.

« Certains experts ont déclaré que si SpaceX installe quelques serveurs racine dans l'espace, cela peut faire de Starlink le deuxième Internet mondial indépendant, ce qui posera un sérieux défi à tous les pays pour défendre leur souveraineté dans le cyberespace et protéger la sécurité de leurs informations ».

SpaceX monopolise des ressources stratégiques dans l'espace

Une autre préoccupation des analystes militaires chinois a été la rareté des bandes de fréquences et des créneaux orbitaux pour le fonctionnement des satellites, qui, selon eux, sont rapidement acquis par d'autres pays :

« La position orbitale et la fréquence sont des ressources stratégiques rares dans l'espace. À l'heure actuelle, l'orbite géosynchrone est presque entièrement occupée et la ruée vers les positions de l'orbite terrestre basse et de l'orbite terrestre moyenne est devenue plus intense. Le LEO est capable d'accueillir environ 50 000 satellites, dont plus de 80 % seraient pris par Starlink si le programme devait lancer 42 000 satellites comme il l'a prévu. SpaceX entreprend un mouvement d'enclos dans l'espace pour prendre une position avantageuse et monopoliser les ressources stratégiques.

« SpaceX est déjà devenu un "mastodonte" spatial contrôlant toute une chaîne industrielle indépendante intégrant la fabrication de satellites, la construction de stations au sol, le lancement et la récupération de fusées, ainsi que l'exploitation et les services de satellites. Si et lorsqu'il est profondément lié à la conduite sans pilote, à l'IdO, aux données cloud et à la ville intelligente, il se développera dans une toute nouvelle industrie et chaîne de valeur, donnera naissance à une gigantesque biosphère Starlink et monopolisera le futur marché des applications spatiales. Le monopole et l'hégémonie sont des sœurs jumelles. Il y a de fortes chances que Starlink soit exploité par les États-Unis obsédés par l'hégémonie pour plonger le monde dans un autre chaos ou calamité ».

Les observateurs militaires chinois ont déclaré à plusieurs reprises que les États-Unis avaient une longueur d'avance dans l'espace - considéré comme un futur champ de bataille par les militaires du monde entier - en se précipitant pour établir le réseau de communications militaire de nouvelle génération basé sur la capacité Internet par satellite.

Cela dit, ce n'est pas la première fois que la Chine s'inquiète de Starlink. En décembre 2021, la Chine s'est plainte au Comité spatial des Nations Unies que sa station spatiale Tiangong avait eu deux quasi-accidents avec des satellites Starlink.

En outre, il y a eu un autre article publié en janvier par China Military Online, qui a averti que « Starlink, malgré sa cape civile, constitue une menace élevée ». « L'espace est une ressource commune partagée par toute l'humanité, et son exploration et son utilisation concernent les intérêts communs de l'humanité. Aucun pays ne doit s'en accaparer et l'espace orbital est encore moins le privilège exclusif de l'Amérique », indique l'article.

Sources : China Military Online, Air Force américaine

Et vous ?

Que pensez-vous des préoccupations chinoises ? Vous semblent-elles légitimes ?
Partagez-vous la conjecture militaire développée par China Military sur l'usage de Starlink par l'armée américaine ?

Voir aussi :

Elon Musk a révélé que SpaceX se prépare à se défendre contre les cyberattaques et le brouillage des signaux, il se refuse également à bloquer les sources d'information russes de son réseau
SpaceX a évité une attaque de brouillage russe en Ukraine et le Pentagone prend des notes
Que s'est-il passé après l'arrivée du service Internet par satellite de Starlink en Ukraine ? Les drones ukrainiens utiliseraient Starlink pour pilonner les chars russes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Fagus
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 14:51
Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain
Non, c'est juste ce qu'il se passe quand on laisse les gens libre sans trop d'impots. Certains arrivent à émmerger. En bourse, si tu est connu pour être efficace et tout réussir tu peux décrocher des milliard. De plus évidemment le gouvernement soutiens ses entreprises mais pas plus que la France, l'Europe ou la Chine
Le libéralisme est sans doute un bel idéal, mais plus européen qu'américain. De mémoire, il y a peu, le budget de space X c'est au moins 80% de commande publique, versus 1/3 pour Ariane. Sans compter que l’émergence aux USA est aidée par un marché assez protectionniste (je ne parle même pas de la Chine), et que les impôts aux USA peuvent aussi être très élevés pour les particuliers. (Par contre, la bienveillance face à l'optimisation fiscale des multinationales...)

À la base, le crédo de starlink c'était de lancer une flotte de taille délirante pour un segment de marché très petit : le segment solvable de la population qui vit à la campagne sans le haut débit terrestre. Si l'armée américaine n'avait pas toujours été derrière et que les acteurs boursiers sont un minimum lucides, ça ne pourrait pas marcher.

Comme dit plus haut, si les Américains avaient annoncé le lancement de 40k satellites militaires et occuper l'essentiel d'une orbite, ça aurait fait plus de tollé que l'histoire de la libre concurrence et d'un milliardaire génial.
5  0 
Avatar de Jules34
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 11:56
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
[B][SIZE=4]
Que pensez-vous des préoccupations chinoises ? Vous semblent-elles légitimes ?
Partagez-vous la conjecture militaire développée par China Military sur l'usage de Starlink par l'armée américaine ?
Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain. Je sais plus dans quel post sur le site j'avais développé la théorie.

Comme l'espace n'est pas susceptible d'appropriation et qu'il est interdit d'y apporter de l'armement, bien sûr qu'un guguss avec un passeport américain allait créer une super boite pleine de gentille intention, dont je me demande encore avec quel argent elle fonctionne : imaginez vous le truc : c'est déjà plus de 10 000 machins en orbite, 42 000 en projet, comment une société commerciale peut faire çà dès 2015 alors que le lancement commercial n'a pas eu lieu avant 2019 ????

Comme d'habitude on vous vend le truc bien : les pauvres en Afrique pourront enfin s'abonner à TIK TOK et les méchants ne seront plus méchant !!

Mais très vite la peinture tombe et on voit bien qu'effectivement, le premier objectif de cette ruée vers l'espace est bel et bien l'occupation stratégique de l'espace par saturation pour s'assurer l'hégémonie sur cet espace. C'est tout de suite moins noble... (d'ailleurs à quel moment il est noble de vouloir envoyer du netflix par satellite mais c'est une autre question...).

Pire encore et la j'ai frémis : effectivement en cas de panne au sol, ce mégalomane de Musk détient la meilleure roue de secours pour internet !! Je sais pas pour vous mais ce serait dieu le père que je méfierais quand même.

Le truc avec les USA c'est qu'ils sont plus malin que les chinois et les russes, ils vous font croire que vous êtes du bon côté, du côté "démocratique" (USA : pays avec la plus grande population carcérale du monde, il faut se poser les bonnes questions) alors qu'en fait, comme le dit la propagande russe et chinoise, ce sont bel et bien les Américains qui accule les autres pays du monde à accepter son hégémonie sur les autres.
7  4 
Avatar de walfrat
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 13:01
Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain. Je sais plus dans quel post sur le site j'avais développé la théorie.

Comme l'espace n'est pas susceptible d'appropriation et qu'il est interdit d'y apporter de l'armement, bien sûr qu'un guguss avec un passeport américain allait créer une super boite pleine de gentille intention, dont je me demande encore avec quel argent elle fonctionne : imaginez vous le truc : c'est déjà plus de 10 000 machins en orbite, 42 000 en projet, comment une société commerciale peut faire çà dès 2015 alors que le lancement commercial n'a pas eu lieu avant 2019 ????

Comme d'habitude on vous vend le truc bien : les pauvres en Afrique pourront enfin s'abonner à TIK TOK et les méchants ne seront plus méchant !!

Mais très vite la peinture tombe et on voit bien qu'effectivement, le premier objectif de cette ruée vers l'espace est bel et bien l'occupation stratégique de l'espace par saturation pour s'assurer l'hégémonie sur cet espace. C'est tout de suite moins noble... (d'ailleurs à quel moment il est noble de vouloir envoyer du netflix par satellite mais c'est une autre question...).

Pire encore et la j'ai frémis : effectivement en cas de panne au sol, ce mégalomane de Musk détient la meilleure roue de secours pour internet !! Je sais pas pour vous mais ce serait dieu le père que je méfierais quand même.
Heu, je n'aime pas les USA, mais sur ce coup ils sont simplement pragmatique.

Tu veux de qu'on t'autorise à lancer 40k satellites et qu'en plus on finance ? Ok mais on veut aussi pouvoir s'en servir militairement.

Du simple pragmatisme, et n'oublie pas que les forces tel que la Chine et l'Inde par exemple peuvent détruire un satellite avec un missile, imagine qu'ils en détruisent ne serait-ce qu'une centaine une fois la constellation déployé, ça risque de faire tellement de débris que c'est l'ensemble du système qui s'effondrera, et le plus grand perdant sera donc ... les USA, et d'autres dont certains éléments vitals ne dépendant uniquement que de Starlink.
3  2 
Avatar de abriotde
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 13:36
Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain
Non, c'est juste ce qu'il se passe quand on laisse les gens libres sans trop d'impôts. Certains arrivent à émerger. En bourse, si tu est connu pour être efficace et tout réussir, tu peux décrocher des milliards. De plus, évidemment, le gouvernement soutient ses entreprises mais pas plus que la France, l'Europe ou la Chine. C'est simplement que les USA savent le faire et que Musk sait utiliser l'argent intelligemment.

Imagine qu'ils en détruisent ne serait-ce qu'une centaine une fois la constellation déployé, ça risque de faire tellement de débris que c'est l'ensemble du système qui s'effondrera
Eh bien ce n'est pas aussi simple, car comme l'a dis Musk "l'espace est vide". Il y a plein de satellites mais la densité est faible. Et même s'ils bougent vite, la probabilité qu'ils ont de se cogner est faible, d'autant plus faible, que Starlink fonctionne à basse altitude, à une altitude où les déchets ne peuvent pas rester longtemps (à cause des micro-frottements avec l'atmosphère). Alors bien sûr les déchets sont un problème pour un satellite qui est amorti sur 20 ans et et qui n'a pas de remplaçant. Mais pour une constellation comme Starlink, où chaque fusée en lance 60 en payant la facture avec un autre gros satellite... La donne est différente. Même avec beaucoup de débris, sur 40 000 satellites, la destruction n'est pas si simple sachant qu'avec 1 000 ou 2 000 satellites le réseau est encore fonctionnel. Il existe des missiles anti-satellites, mais 1 missile détruit 1 satellite (et même s'il évolue pour en détruire 2 ou 3 cela ne change pas la donne) et coûte extrêmement cher et ne peut pas être lancé facilement à grande cadence... Détruire 100 satellites ne met pas le système à plat loin de là et n'est pas du tout facile.

C'est le principe qui fait la robustesse d'un réseau décentralisé multi-agent... Comme internet. Il est facile de le mettre à plat s'il y a des points centraux, mais sinon...
3  2 
Avatar de emilie77
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 14:08
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
c'est déjà plus de 10 000 machins en orbite, 42 000 en projet
Le volume dans lequel ils sont dispersés est énorme.
Même sur une seule surface, ils seraient encore dispersés.
Imaginez seulement 10 000 voitures à la surface de la terre...
En plus la surface encore augmentées de centaines de kilomètres de rayon supplémentaire et des machins qui peuvent se déplacer à différentes hauteurs
1  1 
Avatar de walfrat
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 14:32
Mais pour une constellation comme Starlink, ou chaque fusée en lance 60 en payant la facture avec un autre gros satellite... la donne est différentes. Même avec beaucoup de débris, sur 40 000 satellites, la destruction n'est pas si simple sachant qu'avec 1 000 ou 2 000 satellites le réseau est encore fonctionnel. Il existe des missiles anti-satellites, mais 1 missile détruit 1 satellites (et même s'il évolue pour en détruire 2 ou 3 cela ne change pas la donne) et coûte extrêmement cher et ne peut pas être lancé facilement à grande cadence... Détruire 100 satellites ne met pas le système à plat loin de là et n'est pas du tout facile.
Ce n'est pas l'impression que m'avais donné certains articles sur des manœuvres en urgences pour cause de débris de satellites. Après possible que ça ne concerne pas la même orbite que celle de Starlink pour le coup.
0  0 
Avatar de commandantFred
Membre actif https://www.developpez.com
Le 11/05/2022 à 23:51
Evidemment, un pays qui contrôle l'information, ne reconnait pas la liberté d'expression, qui bannit quantité de sites étrangers ne risque pas d'apprécier l'accès direct, sans intermédiaire à l'internet US depuis n'importe quel point de son territoire...

Les gens qui ont connu la guerre froide savent combien il était difficile voire impossible d'accéder à l'information dans ces pays.

L'internet joue parfaitement son rôle en empêchant les manipulations de masse contrôlées par les gouvernements. En même temps,, il propage la haine des groupes radicaux, celle des pays spécialisés dans la désinformation. On lui doit les fameuses fake news, probablement le brexit, la Catalogne, la radicalisation des gilets jaunes, les mouvements anti vaccins et dieux sait quelles horreurs (terrorisme). La liste est infinie.

Notez qu'il existe des sites de fact checking. Voir cette page à ce sujet :
https://www.internetsanscrainte.fr/d...e-faire-pieger

L'internet est encore un adolescent imprévisible, en crise permanente, où se déroulent des conflits d'opinion dont certains sont amplifiés par des budgets militaires ou para militaires. En France, je dirais que le secteur nucléaire collabore probablement avec des puissances étrangères pour écraser ses concurrents en passant par les forums, Youtube, les réseaux sociaux...

Toutes ces forces essayent de dominer l'information parce qu'elles ne peuvent pas la réduire au silence. A ce titre, l'anonymat a quelques bons côtés si on considère les ennuis que peuvent coûter une opinion dissonante sur la "guerre" en Ukraine pour quelqu'un qui a le mauvais passeport.

Merci à l'internet, merci à Musk et à Obama à qui on doit le concept de "fake news". Et tant pis si c'est D. Trump qui l'utilise le plus.

Voir l'histoire de Socrate qui disait que la langue était la meilleure et la pire des choses...
0  0