IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

SpaceX a évité une attaque de brouillage russe en Ukraine
Et le Pentagone prend des notes

Le , par Bruno

408PARTAGES

6  0 
L'arrêt des efforts de la Russie pour mener une guerre électromagnétique en Ukraine montre à quel point il est important de réagir rapidement, et de stopper immédiatement, de telles attaques, ont déclaré mercredi des experts du Pentagone. Mais les États-Unis doivent s'améliorer dans leur propre réponse rapide à la guerre électromagnétique, ont-ils déclaré lors de la conférence C4ISRNET de mercredi, et ils peuvent apprendre beaucoup de la façon dont le secteur privé a géré ces situations.

Dave Tremper, directeur de la guerre électronique au sein du bureau du secrétaire à la défense, a souligné la capacité de SpaceX, le mois dernier, à contrecarrer rapidement les efforts de la Russie pour brouiller son service haut débit par satellite Starlink, qui permettait à l'Ukraine de rester connectée à Internet. Le fondateur de SpaceX, Elon Musk, a dirigé des milliers de terminaux Starlink vers l'Ukraine après qu'un fonctionnaire lui a envoyé un tweet demandant de l'aide pour maintenir le pays assiégé en ligne.

Le brigadier-général Tad Clark, directeur de la direction de la supériorité du spectre électromagnétique de l'armée de l'air, a déclaré que les guerres modernes feront de plus en plus appel à la guerre électromagnétique, notamment pour façonner le champ de bataille au début des conflits.


« Le lendemain après que les médias ont fait état de l'effort de brouillage russe, Starlink a mis une ligne de code et l'a réparée », a déclaré Tremper. « Et soudain, cette attaque de brouillage russe n'était plus efficace. Du point de vue du technologue en guerre électronique, c'est fantastique... et la façon dont ils ont réussi à le faire m'a mis la puce à l'oreille. »

Le gouvernement, quant à lui, dispose d'un « délai important pour effectuer ce type de corrections », car il doit analyser ce qui s'est passé, décider comment y remédier et mettre en place un contrat à cet effet. « Nous devons être capables de faire preuve d'agilité, a déclaré Tremper. Nous devons être en mesure de modifier notre posture électromagnétique afin de pouvoir changer, de manière très dynamique, ce que nous essayons de faire sans perdre de capacité en cours de route. »

La redondance est également essentielle pour que les États-Unis puissent continuer à fonctionner sur un autre système si une attaque électromagnétique réussit à en neutraliser un, a ajouté Tremper.

Selon Clark, les États-Unis doivent faire preuve de beaucoup plus d'innovation lorsqu'il s'agit de construire de nouveaux équipements de guerre électronique. Il ne suffira pas d'acheter des versions améliorées des systèmes existants, a-t-il ajouté, les États-Unis doivent concevoir de nouveaux systèmes offrant une résilience et une rapidité bien supérieures.

Il s'agit notamment d'intégrer l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique dans les systèmes de nouvelle génération afin de pouvoir réagir plus rapidement, a-t-il ajouté. Le recours accru à l'ingénierie numérique peut également aider les militaires à modéliser de nouveaux équipements à l'aide d'un ordinateur et à régler les problèmes avant de passer par le long processus d'acquisition et d'essai habituel.

Selon Clark, le Compass Call de l'armée de l'air en cours de développement, l'EC-37B, est un excellent exemple de la façon dont l'ingénierie numérique transforme la manière dont le service aborde les nouvelles capacités de guerre électromagnétique.

Les programmeurs et les ingénieurs travaillent avec les opérateurs du Compass Call sur le terrain pour trouver des moyens créatifs de brouiller les signaux ennemis, a expliqué Clark. L'invasion de l'Ukraine par la Russie a appris aux États-Unis beaucoup de choses sur la sophistication et la fiabilité de l'équipement russe, ont-ils dit, et sur la capacité de leurs troupes à effectuer des missions de manière synchronisée.

En particulier, dit Tremper, cela a montré combien il est important de former correctement le personnel affecté aux opérations de guerre électromagnétique. Essayer de mener une guerre électromagnétique tout en se déplaçant à l'intérieur du territoire que l'on envahit, et non dans un endroit sécurisé, rend les choses encore plus difficiles.

« C'est un problème très difficile, si vous n'avez pas d'opérateurs bien entraînés, a déclaré Tremper. Le degré de coordination et de synchronisation de ces types d'opérations est tel qu'un opérateur insuffisamment formé aura plus de mal à mener à bien ce type d'événements. » Tremper a déclaré que le Pentagone s'attendait à une démonstration d'armes électroniques « beaucoup plus forte » de la part de la Russie, mais il a précisé que cela ne signifiait pas que tous les efforts de la Russie avaient échoué.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Les terminaux Starlink promis par Elon Musk sont arrivés en Ukraine, comme le confirme le ministre en charge du Numérique du pays en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet

Le patron de SpaceX, Elon Musk, prévient que son système Starlink pourrait être visé en Ukraine, étant le seul système de communication non russe qui fonctionne encore dans le pays

Elon Musk a révélé que SpaceX se prépare à se défendre contre les cyberattaques et le brouillage des signaux, il se refuse également à bloquer les sources d'information russes de son réseau

Elon Musk dit que Starlink est actif en Ukraine en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet, l'UE entend se doter de sa propre constellation de satellites pour l'Internet haut débit

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Fagus
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 14:51
Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain
Non, c'est juste ce qu'il se passe quand on laisse les gens libre sans trop d'impots. Certains arrivent à émmerger. En bourse, si tu est connu pour être efficace et tout réussir tu peux décrocher des milliard. De plus évidemment le gouvernement soutiens ses entreprises mais pas plus que la France, l'Europe ou la Chine
Le libéralisme est sans doute un bel idéal, mais plus européen qu'américain. De mémoire, il y a peu, le budget de space X c'est au moins 80% de commande publique, versus 1/3 pour Ariane. Sans compter que l’émergence aux USA est aidée par un marché assez protectionniste (je ne parle même pas de la Chine), et que les impôts aux USA peuvent aussi être très élevés pour les particuliers. (Par contre, la bienveillance face à l'optimisation fiscale des multinationales...)

À la base, le crédo de starlink c'était de lancer une flotte de taille délirante pour un segment de marché très petit : le segment solvable de la population qui vit à la campagne sans le haut débit terrestre. Si l'armée américaine n'avait pas toujours été derrière et que les acteurs boursiers sont un minimum lucides, ça ne pourrait pas marcher.

Comme dit plus haut, si les Américains avaient annoncé le lancement de 40k satellites militaires et occuper l'essentiel d'une orbite, ça aurait fait plus de tollé que l'histoire de la libre concurrence et d'un milliardaire génial.
5  0 
Avatar de Jules34
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 11:56
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
[B][SIZE=4]
Que pensez-vous des préoccupations chinoises ? Vous semblent-elles légitimes ?
Partagez-vous la conjecture militaire développée par China Military sur l'usage de Starlink par l'armée américaine ?
Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain. Je sais plus dans quel post sur le site j'avais développé la théorie.

Comme l'espace n'est pas susceptible d'appropriation et qu'il est interdit d'y apporter de l'armement, bien sûr qu'un guguss avec un passeport américain allait créer une super boite pleine de gentille intention, dont je me demande encore avec quel argent elle fonctionne : imaginez vous le truc : c'est déjà plus de 10 000 machins en orbite, 42 000 en projet, comment une société commerciale peut faire çà dès 2015 alors que le lancement commercial n'a pas eu lieu avant 2019 ????

Comme d'habitude on vous vend le truc bien : les pauvres en Afrique pourront enfin s'abonner à TIK TOK et les méchants ne seront plus méchant !!

Mais très vite la peinture tombe et on voit bien qu'effectivement, le premier objectif de cette ruée vers l'espace est bel et bien l'occupation stratégique de l'espace par saturation pour s'assurer l'hégémonie sur cet espace. C'est tout de suite moins noble... (d'ailleurs à quel moment il est noble de vouloir envoyer du netflix par satellite mais c'est une autre question...).

Pire encore et la j'ai frémis : effectivement en cas de panne au sol, ce mégalomane de Musk détient la meilleure roue de secours pour internet !! Je sais pas pour vous mais ce serait dieu le père que je méfierais quand même.

Le truc avec les USA c'est qu'ils sont plus malin que les chinois et les russes, ils vous font croire que vous êtes du bon côté, du côté "démocratique" (USA : pays avec la plus grande population carcérale du monde, il faut se poser les bonnes questions) alors qu'en fait, comme le dit la propagande russe et chinoise, ce sont bel et bien les Américains qui accule les autres pays du monde à accepter son hégémonie sur les autres.
7  4 
Avatar de walfrat
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 13:01
Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain. Je sais plus dans quel post sur le site j'avais développé la théorie.

Comme l'espace n'est pas susceptible d'appropriation et qu'il est interdit d'y apporter de l'armement, bien sûr qu'un guguss avec un passeport américain allait créer une super boite pleine de gentille intention, dont je me demande encore avec quel argent elle fonctionne : imaginez vous le truc : c'est déjà plus de 10 000 machins en orbite, 42 000 en projet, comment une société commerciale peut faire çà dès 2015 alors que le lancement commercial n'a pas eu lieu avant 2019 ????

Comme d'habitude on vous vend le truc bien : les pauvres en Afrique pourront enfin s'abonner à TIK TOK et les méchants ne seront plus méchant !!

Mais très vite la peinture tombe et on voit bien qu'effectivement, le premier objectif de cette ruée vers l'espace est bel et bien l'occupation stratégique de l'espace par saturation pour s'assurer l'hégémonie sur cet espace. C'est tout de suite moins noble... (d'ailleurs à quel moment il est noble de vouloir envoyer du netflix par satellite mais c'est une autre question...).

Pire encore et la j'ai frémis : effectivement en cas de panne au sol, ce mégalomane de Musk détient la meilleure roue de secours pour internet !! Je sais pas pour vous mais ce serait dieu le père que je méfierais quand même.
Heu, je n'aime pas les USA, mais sur ce coup ils sont simplement pragmatique.

Tu veux de qu'on t'autorise à lancer 40k satellites et qu'en plus on finance ? Ok mais on veut aussi pouvoir s'en servir militairement.

Du simple pragmatisme, et n'oublie pas que les forces tel que la Chine et l'Inde par exemple peuvent détruire un satellite avec un missile, imagine qu'ils en détruisent ne serait-ce qu'une centaine une fois la constellation déployé, ça risque de faire tellement de débris que c'est l'ensemble du système qui s'effondrera, et le plus grand perdant sera donc ... les USA, et d'autres dont certains éléments vitals ne dépendant uniquement que de Starlink.
3  2 
Avatar de abriotde
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 13:36
Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain
Non, c'est juste ce qu'il se passe quand on laisse les gens libres sans trop d'impôts. Certains arrivent à émerger. En bourse, si tu est connu pour être efficace et tout réussir, tu peux décrocher des milliards. De plus, évidemment, le gouvernement soutient ses entreprises mais pas plus que la France, l'Europe ou la Chine. C'est simplement que les USA savent le faire et que Musk sait utiliser l'argent intelligemment.

Imagine qu'ils en détruisent ne serait-ce qu'une centaine une fois la constellation déployé, ça risque de faire tellement de débris que c'est l'ensemble du système qui s'effondrera
Eh bien ce n'est pas aussi simple, car comme l'a dis Musk "l'espace est vide". Il y a plein de satellites mais la densité est faible. Et même s'ils bougent vite, la probabilité qu'ils ont de se cogner est faible, d'autant plus faible, que Starlink fonctionne à basse altitude, à une altitude où les déchets ne peuvent pas rester longtemps (à cause des micro-frottements avec l'atmosphère). Alors bien sûr les déchets sont un problème pour un satellite qui est amorti sur 20 ans et et qui n'a pas de remplaçant. Mais pour une constellation comme Starlink, où chaque fusée en lance 60 en payant la facture avec un autre gros satellite... La donne est différente. Même avec beaucoup de débris, sur 40 000 satellites, la destruction n'est pas si simple sachant qu'avec 1 000 ou 2 000 satellites le réseau est encore fonctionnel. Il existe des missiles anti-satellites, mais 1 missile détruit 1 satellite (et même s'il évolue pour en détruire 2 ou 3 cela ne change pas la donne) et coûte extrêmement cher et ne peut pas être lancé facilement à grande cadence... Détruire 100 satellites ne met pas le système à plat loin de là et n'est pas du tout facile.

C'est le principe qui fait la robustesse d'un réseau décentralisé multi-agent... Comme internet. Il est facile de le mettre à plat s'il y a des points centraux, mais sinon...
3  2 
Avatar de emilie77
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 14:08
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
c'est déjà plus de 10 000 machins en orbite, 42 000 en projet
Le volume dans lequel ils sont dispersés est énorme.
Même sur une seule surface, ils seraient encore dispersés.
Imaginez seulement 10 000 voitures à la surface de la terre...
En plus la surface encore augmentées de centaines de kilomètres de rayon supplémentaire et des machins qui peuvent se déplacer à différentes hauteurs
1  1 
Avatar de walfrat
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 14:32
Mais pour une constellation comme Starlink, ou chaque fusée en lance 60 en payant la facture avec un autre gros satellite... la donne est différentes. Même avec beaucoup de débris, sur 40 000 satellites, la destruction n'est pas si simple sachant qu'avec 1 000 ou 2 000 satellites le réseau est encore fonctionnel. Il existe des missiles anti-satellites, mais 1 missile détruit 1 satellites (et même s'il évolue pour en détruire 2 ou 3 cela ne change pas la donne) et coûte extrêmement cher et ne peut pas être lancé facilement à grande cadence... Détruire 100 satellites ne met pas le système à plat loin de là et n'est pas du tout facile.
Ce n'est pas l'impression que m'avais donné certains articles sur des manœuvres en urgences pour cause de débris de satellites. Après possible que ça ne concerne pas la même orbite que celle de Starlink pour le coup.
0  0 
Avatar de commandantFred
Membre actif https://www.developpez.com
Le 11/05/2022 à 23:51
Evidemment, un pays qui contrôle l'information, ne reconnait pas la liberté d'expression, qui bannit quantité de sites étrangers ne risque pas d'apprécier l'accès direct, sans intermédiaire à l'internet US depuis n'importe quel point de son territoire...

Les gens qui ont connu la guerre froide savent combien il était difficile voire impossible d'accéder à l'information dans ces pays.

L'internet joue parfaitement son rôle en empêchant les manipulations de masse contrôlées par les gouvernements. En même temps,, il propage la haine des groupes radicaux, celle des pays spécialisés dans la désinformation. On lui doit les fameuses fake news, probablement le brexit, la Catalogne, la radicalisation des gilets jaunes, les mouvements anti vaccins et dieux sait quelles horreurs (terrorisme). La liste est infinie.

Notez qu'il existe des sites de fact checking. Voir cette page à ce sujet :
https://www.internetsanscrainte.fr/d...e-faire-pieger

L'internet est encore un adolescent imprévisible, en crise permanente, où se déroulent des conflits d'opinion dont certains sont amplifiés par des budgets militaires ou para militaires. En France, je dirais que le secteur nucléaire collabore probablement avec des puissances étrangères pour écraser ses concurrents en passant par les forums, Youtube, les réseaux sociaux...

Toutes ces forces essayent de dominer l'information parce qu'elles ne peuvent pas la réduire au silence. A ce titre, l'anonymat a quelques bons côtés si on considère les ennuis que peuvent coûter une opinion dissonante sur la "guerre" en Ukraine pour quelqu'un qui a le mauvais passeport.

Merci à l'internet, merci à Musk et à Obama à qui on doit le concept de "fake news". Et tant pis si c'est D. Trump qui l'utilise le plus.

Voir l'histoire de Socrate qui disait que la langue était la meilleure et la pire des choses...
0  0