IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Twitter admet avoir surévalué le nombre d'utilisateurs pendant des années
Avant le rachat par Elon Musk

Le , par Nancy Rey

164PARTAGES

4  0 
Alors qu'il se prépare à la possibilité de devenir la propriété exclusive d'Elon Musk, Twitter révèle qu'il a surévalué ses chiffres d'utilisateurs entre 2019 et 2021. Dans ses derniers rapports financiers, la plateforme affirme que les utilisateurs possédant plusieurs comptes ont été comptabilisés par inadvertance comme plusieurs personnes. La différence entre les chiffres n'a jamais dépassé 2 millions dans un sens ou dans l'autre, mais elle reflète la nature encore plus limitée de la croissance de Twitter. Twitter n'avait donc pas autant d'utilisateurs qu'elle le pensait : une situation difficile qui pourrait avoir encouragé l'entreprise à envisager plus sérieusement d'accepter la proposition d'Elon Musk de privatiser l'entreprise dans le cadre d'une transaction de 44 milliards de dollars. Selon les résultats de Twitter pour le premier trimestre 2022 publiés hier matin, l'entreprise admet avoir surestimé le nombre d'utilisateurs de son service pendant au moins trois ans en raison d'une erreur technique impliquant des comptes liés.


Dans son communiqué de résultats, Twitter explique avoir lancé en mars 2019 une fonctionnalité de liaison de comptes qui permettait aux utilisateurs possédant plus d'un compte Twitter de les relier entre eux dans son interface utilisateur, leur permettant ainsi de passer plus facilement d'une identité à l'autre. Ces comptes multiples appartenaient à une seule personne, clairement, mais continuaient d'être comptabilisés comme des mDAU (utilisateurs actifs quotidiens monétisables).

La mesure mDAU était déjà une méthode non standard inventée par l'entreprise pour mesurer le nombre d'utilisateurs du service. Twitter a eu cette idée après avoir eu du mal à montrer sa croissance en mesurant les utilisateurs actifs mensuels sur une base trimestrielle. Au lieu de cela, il a déclaré que la mesure mDAU représenterait les utilisateurs qui se sont connectés et ont accédé à Twitter un jour donné par le biais de son site Web et de ses applications et qui ont pu voir ses publicités. Elle a toutefois noté que cette mesure ne serait pas comparable aux informations similaires sur les utilisateurs actifs quotidiens fournies par d'autres entreprises, car celles-ci utilisent souvent une mesure plus large qui inclut les utilisateurs qui ne voient pas les publicités.

Cette mesure était destinée à donner aux annonceurs une meilleure idée du nombre de personnes sur Twitter susceptibles d'être ciblées par leurs messages de marketing au cours d'une période donnée. Et comme la publicité continue d'alimenter l'activité de Twitter, représentant la majorité de ses revenus, il s'agissait d'un indicateur important de la santé de Twitter. Malheureusement, cet indicateur était erroné.

Twitter affirme avoir réexaminé les chiffres de la mesure mDAU pour les derniers trimestres où il avait constaté une surestimation, et avoir ajusté les totaux. Ses conclusions indiquent que les mDAU étaient surévalués de 1,4 million à 1,9 million, selon le trimestre. La société a noté que les données refondues n'étaient pas disponibles avant le quatrième trimestre 2020 en raison de ses politiques de conservation des données, mais a déclaré que ses estimations suggéraient que les ajustements des périodes précédentes ne seraient pas plus importants que ceux observés au quatrième trimestre 2020.


Comme nous pouvons l’observer le voir sur l’image ci dessus, la surestimation s'est faite au fur et à mesure que la base globale d'utilisateurs de Twitter augmentait, pour aboutir à une surestimation de près de 2 millions de mDAU supplémentaires par rapport à la réalité de l'entreprise.

Un tel ajustement serait à peine une bavure pour un réseau social rival comme Facebook

Meta vient de déclarer que sa famille d'applications a vu 2,87 milliards d'utilisateurs au premier trimestre 2022, par exemple, et Facebook seul en a vu 1,96 milliard. Mais cela a plus d'importance sur un service aussi petit que Twitter qui a historiquement lutté avec une croissance stable des utilisateurs. En fait, la croissance du nombre d'utilisateurs a été une telle épine dans son pied qu'il a inventé cette nouvelle mesure pour mieux cacher ses problèmes en premier lieu.

Malgré cet ajustement, Twitter a terminé le trimestre avec un chiffre désormais précis de 229 millions de mDAU, en hausse de 15,9 % par rapport à la même période de l'année dernière, et dépassant les estimations des analystes de 226,9 millions. Cependant, la société s'était fixé l'objectif ambitieux d'atteindre 315 millions de mDAU d'ici 2023, tout en doublant ses revenus. Cet objectif de mDAU aurait représenté un taux de croissance annuel composé d'environ 20 % par rapport à sa base de 152 millions de mDAU rapportée au quatrième trimestre 2019. Twitter pensait pouvoir y parvenir grâce au développement de ses nouveaux produits, dont beaucoup étaient monétisables. Mais il est clair que Twitter a encore beaucoup à faire pour que ces investissements soient rentables, non seulement en dollars et en cents, mais aussi en attirant de nouveaux arrivants sur le réseau.

Ce n'est pas la première fois que Twitter rapporte des statistiques erronées autour des utilisateurs, mais c'est la première fois que cela a un impact sur Twitter depuis le passage aux mDAU. Au troisième trimestre 2017, l'entreprise a admis avoir surestimé ses MAU de 1 à 2 millions, à un moment où sa base de MAU était supérieure à 300 millions.

Cette erreur pourrait mettre Twitter dans une situation encore plus précaire vis-à-vis de ses annonceurs

Elon Musk a présenté un plan visant à adopter une politique de "liberté d'expression" sur Twitter, ce qui signifie souvent une attitude plus permissive envers les abus, les brimades et les discours de haine. Ce n'est pas une attitude contre laquelle les marques veulent se positionner. Certains signes indiquent que les annonceurs sont également nerveux et la réaction immédiate de ces derniers varie entre l'anxiété et la confusion. Les marques ont contacté les agences pour les aider à comprendre et à se préparer à ce qui va se passer chez Twitter. Un responsable d'agence a déclaré que certains signaux indiquaient que les annonceurs étaient prêts à arrêter de dépenser après la prise de contrôle par Musk, si nécessaire.

En réponse, Twitter a envoyé un courriel aux annonceurs, insistant sur le fait qu'il restera un endroit sûr pour les marques après le rachat de Musk. Il a entendu des préoccupations similaires de la part d'annonceurs qui adoptent une approche " Wait and see " pour le moment, avant d'ajuster leurs budgets. Un groupe d'annonceurs est toutefois plus inquiet : les constructeurs automobiles. Ils craignent que leurs campagnes de marketing ne s'étendent désormais à leur rival, Tesla, que Musk dirige également. Le PDG du fabricant de véhicules électriques Fisker, Henrik Fisker, a déjà supprimé son compte Twitter, par exemple.

Malgré les assurances de Twitter, c'est une promesse que les annonceurs savent qu'elle ne pourra pas vraiment tenir si Musk décide de faire des changements plus radicaux. Pour une entreprise aussi dépendante des revenus publicitaires que l'est actuellement Twitter, on se demande pourquoi elle accepterait un accord qui place un absolutionniste de la liberté d'expression à sa tête. Le mauvais comptage des utilisateurs par Twitter contribue, en partie, à expliquer pourquoi l'entreprise a accepté l'accord : parce que la croissance qu'elle croyait avoir réalisée était plus faible qu'elle ne le pensait.

Source : Twitter

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Elon Musk s'engage à « authentifier tous les humains » en achetant Twitter pour 44 milliards de dollars, voici comment la plateforme pourrait évoluer une fois qu'il en deviendra propriétaire

Rachat de Twitter par Elon Musk : interdiction temporaire des mises à jour de produits, après l'accord avec Elon Musk

L'Electronic Frontier Foundation dénonce l'achat de Twitter par Elon Musk. « Il met en évidence les risques pour les droits de l'homme et la sécurité personnelle »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Cygnus99
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 07/05/2022 à 12:30
J'aurais surtout aimé voir les algos de censure de cette boite.
1  0