IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

19 millions de bitcoins, sur une limite de 21 millions imposée dès le départ par son créateur, ont déjà été minés.
Les experts pensent que le dernier bitcoin sera miné en 2140

Le , par Stéphane le calme

473PARTAGES

4  0 
Bitcoin a franchi une étape importante : en franchissant le minage du 19 millionième Bitcoin, le moment où le dernier nouveau bitcoin entrera dans le monde se rapproche de plus en plus. Dès la création de la devise, Satoshi Nakamoto a décidé de limiter la quantité de bitcoins à 21 millions.

Bitcoin a été créé pour être de l'argent avec une offre fixe que personne ne peut changer. Les premiers bitcoins ont été minés en 2009, pendant la Grande Récession.

La Grande Récession a été une période de déclin général marqué (récession) observée dans les économies nationales à l'échelle mondiale entre 2007 et 2009. L'ampleur et le moment de la récession ont varié d'un pays à l'autre. À l'époque, le Fonds monétaire international (FMI) avait conclu qu'il s'agissait de la crise économique et financière la plus grave depuis la Grande Dépression. L'un des résultats a été une grave perturbation des relations internationales normales.

Les causes de la Grande Récession comprennent une combinaison de vulnérabilités qui se sont développées dans le système financier, ainsi qu'une série d'événements déclencheurs qui ont commencé avec l'éclatement de la bulle immobilière aux États-Unis en 2005-2012. Lorsque les prix des logements ont chuté et que les propriétaires ont commencé à abandonner leurs hypothèques, la valeur des titres adossés à des hypothèques détenus par les banques d'investissement a diminué en 2007-2008, entraînant l'effondrement ou le renflouement de plusieurs d'entre elles en septembre 2008.

L’une des caractéristiques les plus importantes du Bitcoin est la limitation du nombre de Bitcoins en circulation. La création de nouveaux Bitcoins est prévisible et transparente pour tous. Cela diffère du secteur bancaire traditionnel, où les banques centrales peuvent continuer à imprimer plus d'argent, presque sans limitation. L'un des termes importants dans le monde du Bitcoin, qui concerne l’offre limitée, est ce que l’on appelle le block halving.

L'offre totale de BTC est limitée et prédéfinie dans le protocole Bitcoin à 21 millions, la récompense de minage (comment les Bitcoins sont créés) diminuant avec le temps. Ce graphique montre combien de Bitcoins ont déjà été minés ou mis en circulation.


Un message peut être ajouté à chaque morceau de transactions validées par le réseau bitcoin. Dans ce premier bloc, qui a sans aucun doute été miné par le créateur de Bitcoin, Satoshi Nakamoto, le message disait : « The Times 03/Jan/2009 Le chancelier est au bord d'un deuxième plan de sauvetage pour les banques ». Cela est compris à la fois comme la preuve que le bloc est sorti au plus tôt le jour où le titre a été publié (The Times est un quotidien britannique) et aussi comme un commentaire sur le système financier mondial.

Les pièces seront libérées à un rythme prévu, au moyen de récompenses sous la forme de bloc. Une récompense de bloc est une quantité de Bitcoins que les mineurs reçoivent en récompense de leur travail. Les mineurs maintiennent et sécurisent le réseau Bitcoin, principalement en ajoutant de nouveaux blocs pleins de transactions à la chaîne de blocs, la blockchain. C’est un travail crucial et important, c’est pourquoi il est récompensé.

Pour le moment, la récompense de bloc est de 6,25 Bitcoins pour chaque bloc, ce qui vaut plus d'un quart de million d'euros aux prix actuels (262 582 euros). Ce sont des Bitcoins nouvellement créés qui sont ajoutés à l'offre actuelle. La récompense de bloc est divisée par deux tous les quatre ans environ. Cette période est alors appelée Bitcoin block halving. Cette réduction de moitié a lieu tous les 210 000 blocs. L'exploitation d'un bloc prenant en moyenne dix minutes, on peut donc estimer qu'il existe un bloc de Bitcoins divisé par deux environ tous les quatre ans. Cela continuera jusqu'à ce que 21 millions de Bitcoins aient été minés.

Une fois que 21 millions de bitcoins auront été minés, il ne sera plus possible d'extraire de nouvelles devises. Le code du Bitcoin, tel que décrit dans le livre blanc de la cryptomonnaie, ne permet pas d'ajouter de nouveaux tokens une fois ce seuil dépassé. D'après les experts, il faudra attendre 2140 pour que l'ultime Bitcoin soit extrait par une ferme de minage.

Après que le dernier bloc de Bitcoins ait été divisé par deux, les mineurs ne recevront plus de récompense en bloc. À ce stade, ils ne gagneront plus que des Bitcoins au moyen des coûts de transaction. Cela signifie que les coûts de transaction joueront un rôle plus important à l'avenir.

« Une fois qu’un nombre prédéterminé de pièces a été mis en circulation, l’incitation peut être entièrement financée par les frais de transaction et ne plus requérir aucune inflation », explique Satoshi Nakamoto dans le livre blanc. Dans un courrier électronique échangé avec d'autres acteurs phares du réseau Bitcoin, il a ensuite précisé que « la quantité en circulation totale sera de 20 999 999,9769 pièces ».

On peut se demander si l'offre réelle, c'est-à-dire le nombre de bitcoins actuellement en circulation sur le marché, est en fait de 19 millions. Beaucoup de bitcoins ont été perdus pour diverses raisons, le problème est qu'il n'y a aucun moyen de savoir exactement combien. D'après une étude de Chainalysis, une société spécialisée dans l'analyse de la blockchain, plus de 20 % des 19 millions de bitcoins existants sont d'ailleurs bloqués sur des portefeuilles perdus. De nombreux investisseurs ont en effet perdu l'accès à leur réserve de cryptomonnaies. D'autres détenteurs conservent soigneusement leurs devises sur des wallets depuis plusieurs années.

Nous pouvons citer le cas de Stephen Thomas, un développeur d'origine allemande vivant à San Francisco, qui avait encore deux chances l'année dernière pour trouver un mot de passe qui valait début 2021. Ces deux tentatives lui auraient permis de déverrouiller un disque dur, appelé IronKey, contenant les clefs privées d'un portefeuille numérique renfermant 7 002 bitcoins (environ 294 millions d'euros).

Pour rappel, IronKey est le nom de marque d'une famille de dispositifs portables de stockage chiffré USB appartenant à Kingston Digital, la filiale de mémoire flash de Kingston Technology Company Inc. Thomas a perdu, il y a des années, le papier où il avait noté le mot de passe de son disque dur IronKey, qui donne aux utilisateurs dix possibilités avant qu'il ne se bloque et chiffre son contenu pour toujours. Il avait déjà épuisé 8 d'entre elles, ce qui signifie qu'après deux nouvelles tentatives erronées, il perdra ses bitcoins.

En janvier 2021, Wallet Recovery Services, une entreprise qui aide à retrouver les clefs numériques perdues, a déclaré avoir reçu 70 demandes par jour de personnes qui voulaient de l'aide pour récupérer leurs biens, soit trois fois plus que le mois précédent. Les propriétaires de bitcoins privés de leur portefeuille parlent de jours et de nuits interminables de frustration. Certains parmi eux possèderaient des jetons de Bitcoin depuis ses débuts il y a dix ans, lorsque personne n'avait confiance dans la valeur de ces pièces numériques. « Au fil des ans, je dirais que j'ai passé des centaines d'heures à essayer de retrouver ces portefeuilles », a déclaré Brad Yasar, un entrepreneur de Los Angeles qui possède quelques PC de bureau contenant des milliers de bitcoins qu'il a créés, ou minés, au début de la technologie. Alors que ces bitcoins valent aujourd'hui des centaines de millions de dollars, il a perdu ses mots de passe il y a de nombreuses années et a mis les disques durs qui les contenaient dans des sacs sous vide, hors de vue.

« Je ne veux pas qu'on me rappelle chaque jour que ce que j'ai maintenant est une fraction de ce que j'aurais pu avoir et que j'ai perdu », a-t-il déclaré. En raison de l'infrastructure sur laquelle le Bitcoin a été bâti, ces détenteurs de bitcoins demeureront des « millionnaires manqués », à moins de retrouver un jour leurs clefs privées.

Source : blockchain

Et vous ?

Que pensez-vous des cryptomonnaies en général ? De Bitcoin en particulier ?
Avez-vous investi dans une ou plusieurs cryptomonnaies ? Lesquelles ?
Que pensez-vous du fait de limiter le nombre de bitcoin à 21 millions dès le départ ?

Voir aussi :

Des mots de passe perdus privent des millionnaires du bitcoin de leur fortune, environ 140 milliards de dollars en bitcoins seraient dans des portefeuilles perdus ou bloqués
La NSA aurait découvert l'identité réelle de Satoshi Nakamoto, le mystérieux créateur du Bitcoin
Environ 3,8 millions de bitcoins y compris ceux de Satoshi Nakamoto, l'inventeur du bitcoin, seraient définitivement perdus, rapporte Chainanalysis

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !