IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Waymo annonce l'arrivée de voitures sans chauffeur à San Francisco
L'entreprise étend également sa zone de service à Phoenix

Le , par Nancy Rey

509PARTAGES

4  0 
Waymo prévoit de commencer à proposer des trajets dans ses véhicules entièrement autonomes, sans conducteur de sécurité humain derrière le volant, à San Francisco. L'entreprise issue de Google indique que ses véhicules sans conducteur sont pour l'instant réservés aux employés, mais qu'ils seront bientôt accessibles aux membres du programme "Trusted Tester" de l'entreprise. Waymo fait également de grands pas en Arizona. La zone de service de l'entreprise s'étend enfin au centre-ville de Phoenix après avoir opéré exclusivement dans les zones de Chandler, Gilbert, Mesa et Tempe pendant près de cinq ans. Depuis plus d'un an, Waymo effectue des trajets sans chauffeur dans ces villes en dehors de Phoenix. La société fait partie d'une poignée d'entreprises qui tentent de lancer un service commercial à grande échelle autour de véhicules autonomes, comme Argo AI (qui est soutenu par Ford et Volkswagen) et Cruise (qui est soutenu par General Motors).


Waymo teste des véhicules autonomes à San Francisco depuis une décennie, remontant à l'époque où ce n'était encore qu'un projet excentrique au sein de la division X de Google. En 2017, l'entreprise a lancé un service de covoiturage limité à l'extérieur de Phoenix, qui a finalement grandi pour inclure plus de 300 véhicules. C'est ainsi que les choses sont restées pendant plusieurs années, Waymo concentrant méticuleusement ses efforts sur une petite zone de service en Arizona. Finalement, la société a étendu ses tests près du siège de Google à Mountain View pour inclure les rues denses et complexes de San Francisco.

L'année dernière, l'entreprise a lancé son programme Trusted Tester, qui est essentiellement un remodelage du programme "Early Rider" qu'elle a mis en place à Phoenix. Les clients intéressés par l'utilisation des robotaxis de Waymo s'inscrivent sur une liste d'attente et, une fois approuvés, signent des accords de non-divulgation pour avoir accès aux premières technologies de l'entreprise. À terme, le service s'étendra à des clients réguliers qui seront libres de parler publiquement (et de publier sur les médias sociaux) de leurs expériences d'utilisation des véhicules autonomes de Waymo, comme ils le font en Arizona. Cela peut donner lieu à de gros titres embarrassants, comme lorsqu'une camionnette Waymo sans conducteur s'est retrouvée coincée à une intersection à Chandler, ce qui a incité l'entreprise à envoyer une équipe d'assistance routière pour venir l'extraire.

Plus tôt cette année, Waymo a obtenu le feu vert pour commencer à faire payer les trajets dans ses taxis autonomes à San Francisco. La California Public Utilities Commission (CPUC) a accordé à l'entreprise un permis qui l'autorise à faire payer les trajets tant qu'un conducteur humain de sécurité est au volant. La Californie exige que les sociétés de véhicules électriques obtiennent une série de permis pour pouvoir commencer à gagner de l'argent avec leurs véhicules électriques. Le département des véhicules motorisés de l'État supervise les permis d'essai, tandis que la CPUC détermine quand ces entreprises peuvent démarrer des activités commerciales. Le permis obtenu par Waymo est l'une des dernières étapes requises avant que l'entreprise ne puisse lancer une activité de robotaxi bien étoffée. L'entreprise devra également obtenir un permis distinct pour faire payer les trajets dans ses véhicules sans conducteur.

Les véhicules seront disponibles 24 heures sur 24, sept jours sur sept, précise Waymo. (Cruise, une société rivale de véhicules audiovisuels, a obtenu un permis pour offrir des services de transport aux membres du public dans ses véhicules sans conducteur à San Francisco, mais seulement la nuit). Waymo teste actuellement au moins une centaine de véhicules dans le centre-ville de San Francisco ainsi que dans et autour des bureaux de Google à Mountain View. L'année dernière, l'entreprise a enregistré le plus grand nombre de kilomètres parcourus de manière autonome parmi toutes les entreprises autorisées à tester dans l'État : 2,3 millions de kilomètres, une énorme augmentation par rapport à 2020, où elle avait environ 629 000 kilomètres parcourus, et même par rapport à l'année prépandémique de 2019, avec 1,45 million.

Waymo n'en est encore qu'aux premiers stades de la commercialisation de son service dans la région de la baie. De novembre à janvier, Waymo a déclaré avoir fourni des trajets à 1 503 passagers, selon la CPUC. L'expansion de la zone de service de Waymo à Phoenix et le lancement imminent de trajets sans conducteur à San Francisco signalent le sentiment de confiance de l'entreprise, qui pense que ses véhicules peuvent fonctionner en toute sécurité et efficacement dans des environnements urbains plus denses. Cruise aime souligner qu'elle se concentre uniquement sur les villes denses comme San Francisco, ce qui contraste avec l'approche de Waymo, qui commence dans des environnements secs, plats et ensoleillés comme Chandler. À l'avenir, ces critiques sont susceptibles d'avoir moins de poids.

La conduite sans les mains autorisée en France dès l'été 2022

En France, la loi relative à la circulation routière impose aux automobilistes de ne pas lâcher le volant. D’ailleurs, une alerte sonore retentit dans les véhicules les plus élaborés pour empêcher la survenue d’un incident. Toutefois, la conduite sans assistance humaine de classe 3 sera bientôt autorisée en France. Cette directive sera effective à partir du 14 juillet 2022. Après l'Allemagne, la France adoptera prochainement la conduite autonome de classe 3 . Cela signifie que le véhicule autonome pourra circuler sans assistance humaine. D'ailleurs, certaines Mercedes, récemment sorties, en sont déjà équipées.

D'autres voitures en seront également équipées dans quelques mois. À terme, l'ensemble des marques devraient installer la conduite automatisée sur leurs véhicules . Toutefois, certains paramètres doivent être réunis avant d'envisager la conduite autonome de catégorie 3 sur les routes françaises :
  • un séparateur central est obligatoire sur les routes à voies multiples ;
  • la vitesse maximale n'excède pas les 60 km/h ;
  • aucun piéton ou cycliste ne devra se trouver près de la chaussée réservée aux voitures autonomes.

D'ailleurs, la Sécurité Routière met en garde : « Sur les routes hexagonales, cela se fera sur des parcours prédéfinis dont l'adéquation avec les capacités du véhicule aura été vérifiée et validée ».

Source : Waymo

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Pensez-vous que les véhicules autonomes rendent le trajet plus sûr ?
Pensez-vous qu'ils créeront un manque de travail dans le transport routier ?

Voir aussi :

Des centaines de personnes utilisent déjà les taxis autonomes de Waymo en Arizona, sur plus de 1000 inscrites au service Waymo One

Le DMV autorise Cruise et Waymo à offrir des services commerciaux dans certaines parties de la région de la baie de San Francisco, Cruise essayera des voitures sans conducteur derrière le volant

Les camions à conduite autonome de Waymo vont bientôt commencer à transporter du fret au Texas, la filiale d'Alphabet sera en concurrence avec TuSimple et Plus.ai

Waymo ouvre son service de voiture entièrement sans conducteur au grand public dans la région de Phoenix en Arizona, dans un rayon d'environ 129 kilomètres carrés

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/04/2022 à 7:28
Je sais que nous aurons des voitures sans conducteur d'ici dix ans, et je sais qu'il y aura des avantages, mais est-ce qu'un gouvernement a déjà commencé à planifier la transformation relativement rapide de l'industrie des camions et des taxis lorsque cela " fonctionnera " ?

Les retombées vont être intenses :

* Les arrêts de ravitaillement en carburant vont changer du tout au tout. Quel est l'intérêt de la moitié des motels sur les longs trajets quand votre voiture peut rouler toute la nuit et se recharger automatiquement à un arrêt ?

* La réduction des temps d'arrêt dans le transport de marchandises aura un impact sur les temps de fonctionnement dans tous les autres secteurs.

* Des voies réservées aux véhicules autonomes qui s'alignent sur les horaires de circulation, créant ainsi une expérience de conduite à deux vitesses.

* Un énorme afflux de conducteurs sans emploi qui, je suppose, pourraient obtenir des emplois de type "chauffeur".

* Problèmes de sécurité, problèmes juridiques complexes en cas d'accident.

* Faux taxis qui font vivre une mauvaise expérience à un client pour "rigoler".

Je sais que tout cela est extrême, mais si l'histoire est l'étude du passé pour comprendre le présent, la science-fiction est l'étude du "futur" pour prédire les problèmes de demain.
0  0