IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Facebook et Instagram vont autoriser de façon temporaire les appels à la violence contre les Russes en général en représailles à l'opération militaire en Ukraine
Selon des courriels internes de Meta

Le , par Patrick Ruiz

170PARTAGES

14  0 
Les plateformes Facebook et Instagram permettront aux utilisateurs d'appeler à la violence contre le président russe, les soldats russes dans le contexte de l'opération militaire en Ukraine et de façon générale les citoyens russes. C'est la conséquence d'une modification temporaire de la politique des plateformes en matière de discours haineux, qui interdit les appels à la violence et l'incitation.

Le géant de la filière technologique américaine va autoriser les posts qui appellent à la mort du président russe Vladimir Poutine et du président biélorusse Alexandre Loukachenko. Deux catégories additionnelles d’expressions politiques qui violent en principe la politique desdites plateformes en matière de discours haineux, mais qu’elles vont autoriser sont : les appels à la violence contre les soldats russes lancés sur le terrain de l’opération militaire en Russie et de façon générale ceux contre les citoyens russes . Les courriels indiquent que les appels à la violence contre les Russes sont autorisés lorsque le post parle sans détour de l'invasion de l'Ukraine avec des mentions comme « mort aux envahisseurs russes. »



La manœuvre fait suite au blocage de Facebook par le régulateur des communications russe. Motif : recensement d’au moins 26 cas de discrimination contre les médias et les ressources d'information russes depuis octobre 2020. En réponse, le président de Meta chargé des affaires mondiales, Nick Clegg, avait tweeté : « Bientôt, des millions de Russes ordinaires se retrouveront coupés d'informations fiables, privés de leurs moyens quotidiens de se connecter avec leur famille et leurs amis et privés de leur liberté d’expression. Nous continuerons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour restaurer nos services afin qu'ils restent disponibles pour que les gens puissent s'exprimer et s'organiser pour agir en toute sécurité. »

« Les cas de blocage d’accès à Facebook doivent être traités par les Nations Unies comme des crimes de guerre. C’est aussi dangereux que les menaces nucléaires : la liberté d’expression qui est un droit de l’Homme est menacée. Il est temps d'apprendre à nos enfants comment survivre en cas de telles catastrophes sur Internet », avait commenté un internaute. La décision russe de bloquer Facebook et Twitter est elle aussi fondée sur « la violation des droits fondamentaux des citoyens russes et la violation des principes clefs de la libre circulation de l’information. »

Ainsi, en plus des hommes qui se battent sur le terrain, la guerre en Ukraine se déroule également sur deux autres fronts : la guerre cybernétique et la guerre de communication. Le Parlement russe a voté à l'unanimité pour approuver un projet de loi criminalisant la diffusion intentionnelle de ce que la Russie considère comme des informations « fausses » (elle se veut dissuasive pour les Russes qui seraient tentés de faire usage de leur liberté d’expression comme le suggèrent les Américains). Le règlement prévoit des amendes ou des peines de prison pour la diffusion de fausses informations sur l'armée, ainsi que des amendes pour les personnes qui appellent publiquement à des sanctions contre la Russie. Les tribunaux prononceront les peines les plus sévères pour les fausses nouvelles qui pourraient entraîner des conséquences graves.

La Russie est entrée dans sa phase de préparation active de déconnexion de l’Internet mondial, d’après ce que rapporte le média biélorusse Nexta qui a publié des photos de documents officiels relatifs à la manœuvre. En réponse à cet état de choses, les citoyens russes se tournent en masse vers les VPN.

Et vous ?

Que vous inspirent ces appropriations respectives des notions de modération des contenus en ligne, de liberté d’expression, de libre circulation de l’information par les parties russe et américaine ?

Voir aussi :

Microsoft : l'invasion de l'Ukraine par la Russie est « illégale et injustifiée », l'entreprise dit soutenir les efforts humanitaires des Ukrainiens

Google a interdit samedi à l'organe de presse étatique russe RT et à d'autres chaînes de recevoir de l'argent pour les publicités diffusées sur leurs sites Web, applications et vidéos YouTube

AMD et Intel auraient suspendu leurs livraisons de processeurs à usage industriel à la Russie, TSMC pourrait leur emboîter le pas dans les prochaines heures

L'Ukraine fait pression pour débrancher la Russie d'Internet, les experts estiment que cela pourrait être un désastre

Apple interrompt toutes les ventes de produits en Russie, arrête les exportations et limite Apple Pay, en représailles au lancement de l'opération militaire russe en Ukraine

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Cpt Anderson
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 9:50
La propagande de guerre a toujours été dégueulasse, qu'on se place dans un camp ou dans un autre. Ca devrait être interdit. Je pense aux gens d'origine Russe qui sont en France aujourd'hui, qui ne sont pas favorables à l'intervention de Poutine et qui vont recevoir des insultes voir des coups, à cause de ce genre de connerie.
Vraiment je ne félicite pas l'occident pour sa gestion catastrophique de cette crise.
18  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 11:25
Je pense, j'espère en tout cas, que ces russes vivant en France auront en majorité affaire à des personnes qui ne font pas l'amalgame entre les choix de Poutine et ceux de la population russe.
Si on en croit les informations parcellaires qu'on a de l'opinion publique russe, et sous réserve que ces informations soient fiables, la population russe n'est pas massivement favorable à cette guerre.
9  1 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 12:19
Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
Je pense, j'espère en tout cas, que ces russes vivant en France auront en majorité affaire à des personnes qui ne font pas l'amalgame entre les choix de Poutine et ceux de la population russe.
Franchement, je l'espère pour ces gens... Ce que fait Meta est dangereux. Lors de la seconde guerre mondiale, des dizaines de milliers de civils Américains ont été incarcérés dans des camps dans leur propre pays parce qu'ils étaient d'origine Japonaise, du fait des réactions de la population Américaine à leur encontre après Pearl Harbor.
7  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 15:28
Meta, toujours à la pointe des idées à la con... autoriser les appels à la violence, carrément ?
7  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 15:40
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Au contraire, au Collège dans les classes de mes enfants, les profs d'histoires expliquent le conflit en Ukraine en faisant un parallèle avec l’Allemagne nazi. Je ne vois pas un seul point commun entre ces deux guerres. Soit-disant que la Russie veut s’étendre comme l'Allemagne nazi de l'époque ! Ces imb**** de profs ont une connaissance géopolitique au niveau des pâquerettes et encore.
Attention : faire un parallèle c'est comparer les choses, dire ce qui les rend similaires, mais aussi ce qui les différencie et non pas forcément les considérer comme égales.

Si cette mise en parallèle est bien faite, c'est un bon exercice. Sans forcer à une conclusion (c'est à chacun, donc chaque enfant de le faire), la mise en évidence des similitudes et des différence peut justement aider les enfants à ne pas confondre les deux situations.
4  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 14:04
Des russes installés en France sont déjà stigmatisés, notamment des enfants en classe, etc...
3  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 23:07
Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message

Le rôle d un soldat est de tuer ou d être tué. Ne pas parlé de la mort d un soldat, ou interdire d appeller à la mort des soldats va à l encontre de ce fait.
Sauf que si c'était une histoire de liberté d'expression, alors ce serait appliqué à tous les conflits dans le monde. Là c'est partial, et ça ressemble franchement à de l'appel à la haine.

Encore une fois, les civils Américains d'origine Japonaise n'y étaient pour rien dans le bombardement de Pearl Harbor, mais c'est ce qui arrive quand on exacerbe les sentiments d'une population envers une autre.
2  0 
Avatar de BleAcheD
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 9:24
Meta = 🤡
2  1 
Avatar de Mercenary Developer
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 13:54
... Ou plutôt si, il manquerai plus que VKontakte (qui d'ailleurs n'est pas censuré pour l'instant) fasse la même chose envers les ukrainiens...
0  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 14:37
Citation Envoyé par prune02 Voir le message
Des russes installés en France sont déjà stigmatisés, notamment des enfants en classe, etc...
Source ?

Si avéré, on peut penser que les enseignants sont là pour expliquer la situation et stopper l'hémorragie, en tout cas dans les petites classes.
1  1