IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La nouvelle mise à jour de Google Docs pourrait s'attaquer à Microsoft Word
Et aussi à Notion

Le , par Bruno

204PARTAGES

3  0 
La dernière mise à jour de Google Docs met les documents sans page à la disposition de tous les utilisateurs, après que la société a annoncé cette fonctionnalité en mai dernier. Elle ajoute également de nouvelles fonctionnalités telles que des résumés de documents générés par l'IA, des aperçus en ligne de Google Maps et la possibilité de rédiger des e-mails avec d'autres utilisateurs avant de les transférer vers Gmail.

« Il est difficile de reproduire des pages physiques en tant qu'application Web, et il est également difficile d'avoir une expérience de défilement infini très fluide qui prend en charge les cas d'utilisation pour lesquels les gens utilisent Google Docs », explique Vishnu Sivaji, chef de produit chez Google Workspace. « Ce qui m'enthousiasme, c'est que nous avons déjà tous de très bons produits dans Workspace, nous réfléchissons donc maintenant à la manière de rendre ces capacités faciles à découvrir et fluides à utiliser en les reliant entre elles », ajoute-t-il.


Google a annoncé en début d’année la fin de la gratuité pour les premiers utilisateurs du service G Suite à domaine personnalisé. Il s’agit pour ce cas d’un service qui permet d'utiliser les applications Google sur un domaine personnalisé, ce qui permet d'avoir une adresse électronique Google qui se termine par votre domaine au lieu de « gmail.com ». Pendant les six premières années d'existence de ce service, le niveau de base permettait de créer gratuitement un compte de domaine personnalisé. Désormais, les utilisateurs Google doivent payer pour avoir le privilège d'utiliser un domaine personnalisé avec un compte Google.

« Pour conserver vos services et vos comptes, examinez les informations ci-dessous et passez à une édition supérieure d'ici le 1er mai 2022. La transition vers Google Workspace se déroule en quelques étapes et ne provoque aucune interruption pour vos utilisateurs. Une fois la procédure terminée, vous pouvez utiliser votre nouvel abonnement sans frais au moins jusqu'au 1er juillet 2022 », Google.

Google a également ajouté un moyen de rédiger des messages Gmail dans Docs, afin que les utilisateurs puissent collaborer à la rédaction de messages avant de transmettre le contenu à Gmail proprement dit. Enfin, une fonctionnalité récemment ajoutée aux notes de réunion permet aux utilisateurs d'extraire des contacts, des actions et d'autres détails des événements de Google Agenda. Vous pouvez vous attendre à ce que les frontières entre les différents produits de Google Workspace s'estompent d'autres manières à l'avenir. « Nous constatons qu'il n'y a plus de place pour le travail en silo, explique Sivaji. Cette idée de s'appuyer sur un seul outil adapté à un cas d'utilisation spécifique est obsolète. »

La mise à jour peut être considérée comme faisant partie d'un effort plus large pour concurrencer des startups telles que Notion et Coda, qui imaginent l'édition de documents autour de pages dynamiques et fluides. Ces produits ont également attiré l'attention de Microsoft, qui a annoncé une toute nouvelle application d'édition de documents appelée Loop en novembre dernier. Si Google ne réinvente pas fondamentalement Docs, il s'appuie sur son écosystème d'autres applications et services pour rendre les documents plus dynamiques et moins proches de la page imprimée.

Pour la plupart des utilisateurs de Google Docs, le changement le plus frappant sera le nouveau format sans page, qui étend l'espace blanc aux deux bords de l'écran et se passe des marqueurs de page utilisés pour l'impression. Il permet également une conception entièrement réactive, dans laquelle les documents se réorganisent lorsque les utilisateurs ajustent la taille de la fenêtre de leur navigateur. (La pagination restera la valeur par défaut, mais les utilisateurs peuvent passer au formatage sans pagination sous Fichier > Configuration).

Alors que le formatage sans page est devenu une évidence sur les nouveaux outils d'édition tels que Notion, Craft et Skiff, Sivaji explique que cela a été un défi majeur pour Google, nécessitant une année de développement de l'infrastructure pour s'assurer que cela fonctionne même pour les documents complexes et volumineux.
D'autres changements ne seront pas aussi immédiatement perceptibles, mais ils témoignent de la direction que prend Google Documents, et la suite Workspace dans son ensemble.

Les résumés de documents créés à l'aide de la technologie d'IA, par exemple, apparaîtront dans une barre latérale où les utilisateurs pourront les accepter ou modifier leur texte. Lorsque les utilisateurs survolent des liens vers un autre document contenant un résumé, celui-ci apparaît dans une fenêtre d'aperçu.

D'autres produits Google sont également intégrés à Docs. Lorsqu'ils établissent un lien vers un lieu dans Google Maps, les utilisateurs pourront formater le lien comme une simple adresse ; en le survolant, ils feront apparaître un panneau contextuel contenant un résumé et un lien vers un itinéraire. Les utilisateurs pourront ensuite ouvrir une barre latérale Google Maps pour plus de détails.

Sivaji souligne que Google ne construit pas de nouveaux produits pour remplacer ses produits existants. Pour ce faire, dit-il, il faudrait que les utilisateurs découvrent et apprennent à utiliser une énième application, et pour les entreprises, cela nécessiterait davantage de formation des employés. « Nous pensons que nous disposons d'excellents points de départ et que le pouvoir réside dans la connexion de toutes ces capacités », déclare-t-il.

Microsoft Loop

Pour certains analystes, la dernière mise à jour de Google Docs vient comme un coup subtil à Microsoft, qui a présenté un nouveau produit appelé Loop qui ressemble beaucoup à Notion et Coda. Microsoft Loop est une plateforme de collaboration en ligne développée par Microsoft. Loop se compose de trois éléments : Loop Components, Loop Page et Loop Workspace. Elle a été officiellement annoncée le 2 novembre 2021 comme la dernière application Microsoft 365 de Microsoft. Elle permettra aux utilisateurs d'établir des liens avec les documents Office traditionnels, mais il offrira également sa propre toile pour les mots et les tableaux. (Microsoft n'a pas encore lancé Loop, et a seulement promis plus de détails "dans les mois à venir". Microsoft Loop permet :


  • de créer en commun, s'appuyer sur les idées des autres et ajouter un peu de personnalité. Loop est une toute nouvelle façon de travailler ensemble, conçue pour le monde hybride ;
  • tout voir en un seul endroit : organise ce dont l’utilisateur a besoin pour son projet, comme des fichiers, des liens et des données provenant d'autres applications, dans un seul espace de travail. Travaillez en réunion ou sur des documents à l'aide de composants portables et toujours à jour ;
  • de se connecter naturellement avec des émojis et des expressions. Collaborez facilement et suivre les progrès réalisés grâce aux notifications, aux modifications mises en évidence, aux étiquettes d'état et aux listes de tâches.

Si l'approche de Google est logique, notamment pour les utilisateurs actuels de Docs, elle pourrait également s'avérer contraignante. Avec Notion et Coda, par exemple, chaque note peut avoir son propre ensemble de sous-pages, et les deux applications permettent de passer d'une page à l'autre grâce à un menu latéral. Le concept de sous-pages peut être un outil puissant pour la gestion de projets, c'est l'un des principaux éléments les plus appréciés sur Notion. « C'est un domaine dans lequel nous investissons activement, déclare Sivaji. Je m'attends à ce qu'il y en ait encore plus, mais nous voulons nous assurer qu'il répond aux besoins des gens d'une manière qui ne soit pas brusque et qui soit naturelle. »

Les modèles partageables sont également devenus un phénomène pour Notion et Coda, dont les utilisateurs ont créé des suiveurs d'habitudes, des planificateurs de projets et des systèmes d'étude que d'autres utilisateurs peuvent installer. Notion a récemment réorganisé sa galerie de modèles pour y inclure des offres gratuites et payantes, et Coda a créé un fonds pour les créateurs afin de disposer d'un écosystème complet pour l'achat et la vente de modèles. Certains de ces modèles sont si avancés qu'ils ressemblent à des applications à part entière.

Ce concept ne semblait pas être sur le radar de Sivaji. lorsque je l'ai évoqué, il s'est contenté de souligner que certains utilisateurs vendent des modèles Google Slides et que les utilisateurs de Workspace peuvent créer et partager des modèles au sein d'une organisation. Si Google a l'intention de créer un écosystème de modèles, Sivaji n'y a pas fait allusion.

Et vous ?

Que pensez-vous des outils collaboratifs ?

Êtes-vous pour Google Docs ou pour Microsoft Loop ?

Voir aussi :

Google fermera les comptes G Suite gratuits si le titulaire du compte ne passe pas à un compte payant, les utilisateurs ont jusqu'au mois de mai pour passer à la caisse

Google augmentera de 20 % le prix des éditions G Suite Basic et G Suite Business, qui seront désormais plus chères que leur équivalent sur Office 365

Google peut lire le contenu des documents traités avec sa suite de logiciels G Suite sur son cloud, en êtes-vous indifférent ou dérangé ?

Gmail : après ses débuts sur la version grand public, le mode confidentiel débarque en version bêta sur G Suite, l'offre pour les entreprises

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de nhugodot
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 26/02/2022 à 11:40
Je cherchais depuis très longtemps enfin un outil non pas ''bureautique'' qui mime le papier comme MS Office depuis 40 ans mais au-delà, un vrai espace de travail ''multi-médias'' collaboratif, tout en un, comme tout WordPress et que le web permet justement. Triste de voir que Google , champion du web, n'avait fait que copier Microsoft, sans révolution que le web permet justement. Encore une fois ils répondent et copient pour ne pas perturber leur base de clients. Or les clients sont de deux types, les conservateurs qui miment le papier avec de la vente bureautique et resteront sur Microsoft, et les innovateurs qui cherchent toujours à faire autrement, mieux, et étaient justement passés de IE6 à Chrome, de Yahoo à Google, de de Office à gDoc, de Hotmail à Gmail... Mais là, Google est devenue le mammouth qui a plus a perdre qu'à gagner en 20 ans et Notion est le nouveau challenger... Google a perdu son âme ?

Bizarrement le français Slite n'est qu'en anglais. Reste donc pour nous francophones C'ickUp, premier à être devenu francophone, et Google. ClickUp est plus un outil de gestion de projet qui a ajouté un wiki, gDoc le contraire. Les deux limités, versus Notion &co (Slite, Slab, Coda, et surtout l'étonnant Fibery !)... L'anglais ne me poserait pas problème pour travailler seul mais puisque c'est collaboratif, je risque fort d'inviter un français peu anglophone dessus et donc les maillons faibles dictant le choix, ce sera Google ou ClickUp. Et ayant déjà tout sur Drive (Workspace maintenant), je n'ai plus qu'à espérer que Google fasse du bon boulot... Wait&see...
1  0