Google peut lire le contenu des documents traités avec sa suite de logiciels G Suite sur son cloud
En êtes-vous indifférent ou dérangé ?

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Quel est votre sentiment en sachant que Google peut lire vos documents de G Suite ?
Le 31 octobre dernier, plusieurs utilisateurs de Google Docs ont manifesté des plaintes concernant l’accès à certains fichiers partagés qui leur était refusé et des documents qui étaient accessibles à leur propriétaire, mais ne pouvaient pas être partagés. Pour les utilisateurs non familiers à cette solution, Google Docs est un logiciel de traitement de texte développé par Google et disponible en ligne. Elle fait partie de G Suite, la suite applicative de type cloud de Google qui fédère les applications web comme Gmail, Google Agenda, Google Drive, Google Sheets, Google Slides, Google Form, Google Hangout et plus encore. Étant hébergés en ligne, ces outils s’avèrent assez pratiques dans la mesure où ils facilitent le travail collaboratif.

Après avoir constaté le blocage de l’accès à leurs documents Google Docs le 31 octobre dernier, les utilisateurs auraient reçu dans les heures qui ont suivi un message de la part de l’entreprise et qui se présentait comme suit : « Ce matin, nous avons fait un push de code qui a incorrectement signalé un petit pourcentage de Google Docs comme abusifs, ce qui a provoqué le blocage automatique de ces documents. Un correctif est en place et tous les utilisateurs doivent avoir un accès complet à leurs documents .» À la suite de ce message, l’entreprise s’est également excusée des désagréments occasionnés par cette erreur et a annoncé que des mesures seraient prises afin d’éviter qu’un tel incident se produise à nouveau.

Pour mieux comprendre comment cet incident serait survenu, il faut savoir que Google procède à un scan automatique des documents circulant sur sa plateforme en ligne afin de s’assurer qu’aucune violation des conditions d’utilisation n’est commise. Apparemment, un mauvais paramétrage aurait marqué certains documents en ligne comme violant les conditions d’utilisation de la plateforme en ligne de Google, ce qui aurait entraîné le blocage de l’accès à ces documents partagés par les utilisateurs. Parmi les motifs qui peuvent entraîner une violation des conditions d’utilisation, nous avons l’utilisation de logiciels malveillants, le recours à la violence, les discours haineux, le harcèlement sexuel explicite et bien d’autres choses.

Bien évidemment, les réactions ont été nombreuses à la suite de cette erreur. Alors que certains affichaient des réactions assez modérées, d’autres étaient ulcérés par cette erreur qui pour eux ressemblait à une prise d’otage des documents des utilisateurs.

Mais au-delà de cette erreur, cette affaire vient mettre en lumière le fait que les documents hébergés sur la plateforme cloud de Google sont parcourus par l’entreprise même si Google affirme qu’elle a recours à un système automatique pour analyser le contenu des documents d’utilisateurs afin de fournir personnellement aux utilisateurs « des fonctionnalités pertinentes de produits telles que des résultats de recherche personnalisés, des publicités personnalisées et la détection de spam et de logiciels malveillants. »

Pour certaines personnes, cela ne devrait pas choquer les utilisateurs de savoir que leurs données sont parcourues par le système de l’entreprise afin de fournir des services personnalisés. Un des arguments mis en avant par ces personnes est que l’entreprise met son application gratuitement à leur disposition, il est donc évident qu’elle paye l’utilisation de cette application et de sa plateforme avec leurs données.

Mais pour d’autres personnes, les données personnelles doivent être effectivement personnelles. Cela sous-entend que les entreprises ne devraient pas les parcourir, peu importe les raisons avancées. Ces derniers avancent que si cela devait se faire, alors l’entreprise qui souhaite parcourir les documents des utilisateurs devrait envoyer une note explicite à chaque utilisateur afin que celui-ci donne son consentement avant que ses données soient parcourues par un système automatisé ou un homme.

Au regard de ces opinions controversées, quel est votre avis personnel sur la question ? Êtes-vous pour ou contre la lecture de vos données sur le cloud par les entreprises qui les hébergent ?

Source : Motherboard, CNN, Conditions d’utilisations de Google Drive

Et vous ?

Êtes-vous indifférent au fait que Google puisse lire le contenu des documents traités avec ses logiciels G-Suite et les verrouiller ?

Êtes-vous plutôt opposé à cette pratique ?

Voir aussi

Google annonce l'arrêt du scan des emails de l'offre gratuite de Gmail à des fins publicitaires et s'aligne ainsi avec l'offre G suite
Google Drive va vous permettre d'effectuer des sauvegardes de votre ordinateur dès le 28 juin grâce à la fonctionnalité Backup and Sync
Google Apps for Work devient G Suite et reçoit un lot de nouveautés permettant la collaboration intelligente entre équipes


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 08/11/2017 à 10:58
Je veux bien que Google s'instruise en lisant ma recette de clafouti aux pommes. Pour le reste tout ce qui est mis sur un nuage quelconque doit être crypté avec PGP. Pas compliqué à faire.
Avatar de kedem.ferre kedem.ferre - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 11/11/2017 à 10:42
Pour vraiment répondre à la question posée, il faudrait d'abord rectifier certains points de cet article.

Encore une fois, on ne fait pas la distinction entre services grand public (ici gmail.com) et services professionnels (ici G Suite). Je ne sais pas à qui profite cet amalgame, mais si on veut débattre et se positionner, mieux vaut faire preuve d'honnêteté intellectuelle.

Ensuite, l'auteur de l'article poursuit les amalgames et entretient la confusion en utilisant le terme "G Suite" pour désigner les services SaaS disponibles avec un compte grand public gmail.com.

Pour gmail.com, il y a des CGU qu'on accepte ou non, mais il y a consentement (même si effectivement, l'utilisateur y gagnerait à ce que ce soit un peu plus lisible - mais la lecture des CGU de Qwant n'est guère plus facile). Les CGU spécifient ce traitement dénoncé, donc avant de se plaindre, il faut lire, et ne pas accepter les yeux fermés en se disant que les CGU doivent certainement correspondre à ce qu'on souhaite / imagine... pour ensuite transformer la pensée magique en accusation diabolique.

G Suite n'a pas de CGU, vu que c'est un service professionnel ; il y a en revanche un contrat opposable en droit. Les données appartiennent à l'utilisateur, contrairement à gmail.com (même distinction entre Facebook grand public et le service professionnel Facebook Workplace).

Bref, je suis tout à fait pour un débat citoyen autour de la sécurité et de la vie privée, c'est me semble-t-il nécessaire. Mais pour débattre et s'enrichir des arguments contradictoires, il faut un minimum de distance critique, sinon ce n'est pas un débat, mais une juxtaposition de points de vue non étayés, et ça ne fait pas avancer les choses.

Comme pour Mozilla, qui ne crie pas sur les toits que le développement de Firefox a surtout été possible grâce au soutien financier de... Google, à plus de 90%... (jusqu'en 2014).
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 11/11/2017 à 12:58
Citation Envoyé par kedem.ferre Voir le message
Pour vraiment répondre à la question posée, il faudrait d'abord rectifier certains points de cet article.
.../...
Pas besoin de ratiocinations sur des CGU qu'on ne lit jamais et dont la NSA et autres se tapent comme de l'an 40. Si on veut sécuriser un document qui va se promener dans le vaste monde on l'encrypte épicétou.
Avatar de kedem.ferre kedem.ferre - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 11/11/2017 à 14:25
Je repose la question : à qui profite l'amalgame gmail.com vs G Suite ??? À moins que ce soit de l'ignorance et/ou de la paresse intellectuelle...
Avatar de kedem.ferre kedem.ferre - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 12/11/2017 à 14:19
Et sinon, les données sont cryptées avec G Suite (mais apparemment pas de bout en bout). Mais quel service SaaS crypte ses données clients de bout en bout ?
Avatar de cdubet cdubet - Membre actif https://www.developpez.com
le 13/11/2017 à 11:28
A partir ou vous mettez des documents dans le cloud, il faut pas s etonner si d autres les lisent vu que c est dans leurs serveurs
Et il faut etre tres tres naif pour penser qu une entreprise qui vit de la publicite (genre google ou facebook) vont resister a la tentation (et je parle meme pas d officine qui n ont pas de scrupule genre NSA)

Donc se plaindre que google lise ses donnees,c est comme se plaindre qu il y a de la pub pour coca cola sur TF1
Contacter le responsable de la rubrique Accueil