IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google pourrait faire l'objet d'un recours collectif pour la fermeture des comptes gratuits G Suite
Un cabinet d'avocats a déjà ouvert une enquête sur la question

Le , par Stéphane le calme

123PARTAGES

14  0 
Google annonce la fin de la gratuité pour les premiers utilisateurs du service G Suite à domaine personnalisé. Il s’agit d’un service qui permet d'utiliser les applications Google sur un domaine personnalisé, ce qui permet d'avoir une adresse électronique Google qui se termine par votre domaine au lieu de « gmail.com ». Pendant les six premières années d'existence de ce service, le niveau de base permettait de créer gratuitement un compte de domaine personnalisé. Désormais, les utilisateurs Google doivent payer pour avoir le privilège d'utiliser un domaine personnalisé avec un compte Google. Une situation qui a conduit les avocats de Chimicles Schwartz Kriner & Donaldson-Smith à ouvrir une enquête sur la question pour un éventuel recours collectif.

Alors que Gmail est gratuit et destiné aux particuliers, G Suite est payant et destiné aux entreprises. L'offre se présente comme une alternative à Microsoft 365. Avec Gmail, l’utilisateur dispose d'un compte e-mail personnel, d'un espace de stockage dans Google Drive et d'un accès à des applications telles que Google Documents, Slides et Sheets.

Google a annoncé la fermeture des comptes G Suite gratuits si le titulaire du compte ne passe pas à un compte payant. L’entreprise envoie des e-mails aux utilisateurs de comptes « G Suite legacy free edition », leur indiquant qu'ils ont jusqu'au 1er juillet pour commencer à payer. À partir du 1er mai, Google essaiera de « mettre à niveau » automatiquement les utilisateurs vers un compte payant s'il dispose d'informations de facturation. En l'absence de telles informations en juillet, les comptes seront suspendus. Après 60 jours, ces comptes perdront l'accès aux services « essentiels » de Google, comme Gmail et l'agenda.

« Si vous choisissez d'attendre, Google procédera automatiquement à la transition des abonnements à compter du 1er mai 2022. Nous allons faire passer votre organisation à un nouvel abonnement Google Workspace sur la base des fonctionnalités que vous utilisez actuellement », indique Google sur son blog.

Rappelons que le domaine personnalisé de Google a été lancé en 2006 sous le nom de Google Apps for Your Domain. Le service a connu plusieurs changements de nom depuis lors « Google Apps for Work », puis G Suite et maintenant Google Workspace. Mais la configuration a toujours été la même : l’utilisateur bénéficie de Gmail et d'autres applications Google, mais elles ont été personnalisées pour entreprise, ce qui leur donne un aspect plus professionnel qu'une adresse e-mail gmail.com. Aujourd'hui, le service est proposé à partir de 6 dollars par utilisateur et par mois, avec des niveaux supérieurs pour des besoins de stockage plus importants.


Chimicles Schwartz Kriner et Donaldson-Smith ont décidé d'ouvrir une enquête sur l'affaire pour un éventuel recours collectif.

Ils ont déjà poursuivi Google pour les problèmes d'arrêt précoce et de démarrage du Nexus 6P, les boucles d'amorçage du Nexus 5X, les problèmes de microphone du Pixel 2016 et des problèmes sur le Pixel 3.

Le cabinet d'avocats Chimicles Schwartz Kriner & Donaldson-Smith a également déposé un recours collectif contre Nintendo of America pour des réclamations liées à un dysfonctionnement des contrôleurs de la Switch Joy-Con connu sous le nom de « dérive » Joy-Con. Une action qui a fait suite à une enquête préliminaire ouverte par la firme le 18 juillet 2019 dans laquelle elle sollicitait des plaintes en ligne concernant les contrôleurs Joy-Con. Andrew Ferich, avocat associé chez CSK&D, a déclaré que la société avait été contactée par « plus de 5 500 consommateurs » dans les 24 heures avec des inquiétudes concernant la qualité du produit. À la suite de cela et de ses recherches antérieures, l'entreprise a décidé d'ouvrir un dossier. Pour mémoire, il s'agissait prétendument d'un défaut matériel dans lequel les sticks analogiques des contrôleurs enregistrent le mouvement sans être touchés. La dérive peut faire en sorte que tout en jouant à des jeux comme Super Mario Odyssey, Mario commence à marcher dans une direction sans que l'utilisateur appuie sur le stick analogique gauche.

En somme, il s'agit d'une entreprise bien connue pour ces grands recours collectifs contre les société technologiques.

Cette fois-ci, elle a décidé de s'attaquer à Google dans le contexte des fermetures de compte gratuits G Suite.

Il faut préciser qu'aucune plainte n'a encore été déposée ; pour le moment, les avocats impliqués ne font que collecter des informations pour un éventuel procès à l'avenir une fois que tous les faits seront clairs (et que Google ait eu le temps de reconsidérer ses actions).

Pour certains, la décision de Google semblait déraisonnable, car les clients utilisant ces anciens comptes ne sont pas en mesure de transférer des achats ou des éléments tels que des remises d'abonnement avec droits acquis vers de nouveaux comptes. En effet, lorsqu'il a été demandé s'il était possible de transférer des achats entre comptes, un représentant de Google a confirmé que ce n'était pas le cas :

« Non, les clients ne peuvent pas transférer ces abonnements et achats d'un compte Google gratuit. Si un client ne souhaite pas effectuer la mise à niveau, il ne lui sera pas demandé de renoncer à ses identifiants de connexion et il ne perdra pas l'accès aux autres services Google, tels que YouTube, Photos et Google Play, ni de contenu payant, y compris les achats sur YouTube et Play Store. Ils pourront continuer à se connecter à leurs services Google et à des sites tiers avec des informations d'identification Google. Si un client n'effectue pas la mise à niveau, seuls les services principaux d'un l'abonnement Google Workspace du client, tel que Gmail, Agenda, Drive et Meet, seront suspendus. Dans cet état, les utilisateurs ne pourront ni recevoir ni envoyer d'e-mails, y compris l'authentification des réinitialisations de mot de passe par e-mail. Sans accès à Gmail dans l'état suspendu, nous recommandons aux clients d'utiliser une adresse e-mail différente pour envoyer et recevoir des e-mails, y compris la modification des identifiants et l'authentification des nouveaux mots de passe ».

Cela signifie que des années d'achats liés à Google Play (potentiellement des centaines voire des milliers de dollars d'actifs tels que des achats de films et de musique pour un client donné, sur des milliers de clients concernés) pourraient être liés à des comptes dans un état suspendu en raison de la transition. Google a explicitement confirmé que c'était le cas, bien que les clients puissent choisir de continuer à utiliser leur compte suspendu aux côtés d'un compte fonctionnel.

Essentiellement, tous ceux qui ont migré vers l'un de ces comptes alors qu'ils étaient encore proposés gratuitement devront débourser de l'argent supplémentaire pour que leurs achats existants restent liés à un compte entièrement fonctionnel, et certains estiment que c'est assez ridicule. L'avocat Benjamin F Johns, associé du cabinet Chimicles et al., en fait partie :

« Cela semble être une stratégie classique d'appât et de changement : inciter les personnes et les entreprises à s'inscrire à un service prétendument gratuit, puis, des années après que les clients se sont habitués à utiliser leurs comptes G Suite, les obliger à faire le choix intenable entre payer pour ce service ou en perdant essentiellement l'accès à celui-ci. Imaginez si Facebook commençait soudainement à facturer ses utilisateurs ».

Encore une fois, aucune plainte n'a encore été déposée, et Google pourrait encore contourner l'un de ces problèmes en permettant simplement aux clients de transférer leurs achats et abonnements vers un autre compte entièrement fonctionnel ou en continuant à permettre aux clients d'utiliser gratuitement leurs anciens comptes G Suite. Cette dernière option semble la moins probable des deux.

Source : Chimicles Schwartz Kriner & Donaldson-Smith

Et vous ?

Faites-vous partie de ceux qui ont bénéficié des comptes gratuits G Suite ?
Que pensez-vous de la possibilité du recours collectif ?
Que pensez-vous des propos de cet avocat : « Cela semble être une stratégie classique d'appât et de changement : inciter les personnes et les entreprises à s'inscrire à un service prétendument gratuit, puis, des années après que les clients se sont habitués à utiliser leurs comptes G Suite, les obliger à faire le choix intenable entre payer pour ce service ou en perdant essentiellement l'accès à celui-ci. Imaginez si Facebook commençait soudainement à facturer ses utilisateurs ».

Voir aussi :

G Suite devient Google Workspace et s'accompagne d'une meilleure intégration des différents services comme Gmail et Chat, tout en apportant une nouvelle identité visuelle
Google peut lire le contenu des documents traités avec sa suite de logiciels G Suite sur son cloud, en êtes-vous indifférent ou dérangé ?
Google augmentera de 20 % le prix des éditions G Suite Basic et G Suite Business, qui seront désormais plus chères que leur équivalent sur Office 365
Gmail : après ses débuts sur la version grand public, le mode confidentiel débarque en version bêta sur G Suite, l'offre pour les entreprises

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/01/2022 à 19:20
c'est la strategie de google.

tout leurs services sont gratuits jusqu'a avoir rendu dépendants leur utilisteurs. une fois dépendants, soit vous payez soit on vous supprime le service.

un jour gmail deviendra surement payant. donc il faut commencer a avoir un plan B..
7  0 
Avatar de koyosama
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/01/2022 à 19:53
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
c'est la strategie de google.

tout leurs services sont gratuits jusqu'a avoir rendu dépendants leur utilisteurs. une fois dépendants, soit vous payez soit on vous supprime le service.

un jour gmail deviendra surement payant. donc il faut commencer a avoir un plan B..
Non tkt les dealers de drogues ont la meme stratégie. Technique de la degustation gratuite, vieux comme le monde.
6  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 23/01/2022 à 1:07
Citation Envoyé par koyosama Voir le message
Non tkt les dealers de drogues ont la meme stratégie. Technique de la degustation gratuite, vieux comme le monde.
Personnellement, je pense sérieusement que ₲oo₾£€ à une longue expérience dans les techniques de vente digne des dealers et escrocs.

Dans le cas de Google Chrome, il s'agit d'un logiciel fondé sur Chromium (libre et gratuit), qui réalise le même service moyennant retrait de données privées. J'estime que Google Chrome est un inutilitaire (https://assiste.com/Inutilitaire.html), et quasiment une escroquerie (https://assiste.com/Rogue_informatique.html). La situation est la même pour ChromeOS (par rapport à GNU/Linux) et peut-être même pour Android (malheureusement, ₲oo₾£€ à réussit à développer une infrastructure qui allait avec, mais je me demande encore quel est le bénéfice pour l'utilisateur d'utiliser Android, si l'on exclut les applications uniquement compatibles Android).
0  0