IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La nouvelle plateforme de médias sociaux de Trump viole la licence de Mastodon
Truth Social peut utiliser le code de Mastodon mais doit laisser les autres le faire à leur tour

Le , par Nancy Rey

112PARTAGES

9  0 
Mastodon a envoyé à l'entreprise de l'ancien président Donald Trump une notification officielle l'informant qu'elle enfreint les règles en utilisant le code open source de Mastodon pour construire son réseau social, nommé Truth. Cette nouvelle provient d'un billet de blog d'Eugen Rochko, fondateur de Mastodon. Mais d'autres personnes avaient déjà signalé que l'organisation à l'origine de Truth, le Trump Media and Technology Group (ou TMTG), violait la licence du logiciel Mastodon en ne fournissant pas le code source du site construit par-dessus. Le groupe de Trump dispose de 30 jours à compter de l'envoi de la lettre pour se conformer à la licence ou cesser d'utiliser le logiciel, faute de quoi il pourrait définitivement perdre le droit de le faire.


Vendredi, Mastodon a annoncé qu'il avait envoyé une lettre officielle à la plateforme "Truth Social" de Trump, lui demandant de se conformer à la licence de source ouverte du code informatique de Mastodon dans les 30 jours. Si Truth Social ne le fait pas, Mastodon pourrait poursuivre la plateforme pour violation du droit d'auteur, selon le fondateur de Mastodon, Eugen Rochko.

Alors que Truth n'a pas encore été officiellement lancé, des internautes ont découvert qu'une version de test présentait essentiellement la même interface que Mastodon, et qu'une partie du code du site était identique à celui de l'autre réseau social. En soi, c'est l'utilisation prévue d'un logiciel libre, mais comme l'a souligné la semaine dernière le Software Freedom Conservancy, les applications ou les sites Web basés sur un logiciel qui utilise la licence AGPLv3 doivent à leur tour fournir leur propre code source. Selon la fondation qui a rédigé la licence AGPL, celle-ci a pour but d'améliorer les logiciels de la communauté : si vous améliorez quelque chose que quelqu'un d'autre a fait, il doit pouvoir bénéficier de votre travail comme vous l'avez fait pour le sien.

« Nous sommes fiers de fournir un logiciel qui permet à quiconque de gérer sa propre plateforme de médias sociaux indépendamment des grandes technologies. Mais la condition à laquelle nous publions notre travail gratuitement en premier lieu est l'idée que, comme nous donnons aux opérateurs de la plateforme, les opérateurs de la plateforme nous rendent la pareille en fournissant leurs améliorations pour nous et tout le monde », écrit Mastodon dans le billet de blog.

Dans le même billet de blog, Mastodon a également déclaré que les conditions d'utilisation comprenaient un passage qui affirmait que le site était propriétaire et que tout le code source était détenu par TMTG. Maintenant que la vérité a été révélée, TMTG devra soit reconstruire le site sans utiliser le code de Mastodon (un défi de taille, car il n'est pas particulièrement facile de démarrer un site de réseau social) soit publier son code source et modifier les conditions de service. Mastodon a également exprimé sa déception de travailler avec des personnes " opposées " à ses valeurs, mais a ajouté : « la réalité du travail sur des logiciels libres est que vous renoncez à la possibilité de choisir qui peut et ne peut pas les utiliser dès le départ, donc, dans un sens pratique, le seul problème que nous pouvons avoir avec quelque chose comme Truth Social est qu'ils ne respectent même pas la licence de logiciel libre sous laquelle nous publions notre travail ».

Ce n'est pas la première fois que Mastodon doit faire face, comme le dit Rochko, à des « personnes aussi opposées à ses valeurs » qui tentent de construire au-dessus de sa plateforme open source. En 2019, Gab, un réseau social connu pour avoir été banni de presque tout en raison du nombre d'utilisateurs toxiques qu'il comptait, a décidé d'utiliser Mastodon comme backend. Mais contrairement à cette situation, où Gab n'enfreignait pas vraiment de règles (du moins en ce qui concerne son utilisation du logiciel), Truth viole l'AGPL en utilisant le code de Mastodon de manière non autorisée.

Personne ne sait comment TMTG va réagir maintenant qu'il a été mis à terre, mais il devra répondre s'il ne veut pas s'exposer à une éventuelle action en justice. Dans un courriel, Rochko ajoute : « La licence dont nous parlons ici est une construction juridique et non un objet physique ou une clef numérique. Nous parlons donc de la révocation de la licence dans le sens où un tribunal le jugerait ainsi. L'utilisation du code sans licence signifierait une violation du droit d'auteur, et les voies de la lutte contre la violation du droit d'auteur nous seraient alors ouvertes ».

Le groupe à but non lucratif, Software Freedom Conservancy, menace également de poursuivre la plateforme de médias sociaux de Trump pour ne pas avoir respecté la licence logicielle de Mastodon. « S'ils ne le font pas dans les 30 jours, leurs droits et permissions dans le logiciel sont automatiquement et définitivement résiliés. C'est ainsi que fonctionne la disposition curative de l'AGPLv3, sans exception, même si vous êtes un magnat de l'immobilier, une star de la télé-réalité, ou même un ancien Président des États-Unis », a écrit le groupe la semaine dernière.

Source : Billet de blog

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Le réseau social TRUTH de Trump aurait violé les termes du code open source sur lesquels il est construit, plagiat, photos obscènes, usurpation d'identité, le réseau social est attaqué de toute part

Une erreur de codage de débutant qui pourrait avoir été utilisée pour le piratage de Gab provenait de son directeur technologique, le site a masqué les preuves de l'introduction du code non sécurisé

IBM aide les développeurs dans l'utilisation de l'open source et de l'apprentissage automatique, avec de nouveaux outils : Dax et Kabanero

L'Inde rend obligatoire l'utilisation des solutions open source dans l'administration, une grande victoire pour les logiciels libres ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/11/2021 à 12:26
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
t'es peut-être mieux renseigné que moi ^^
Un mec d'EDF m'a dit qu'on avait construit les premières centrales sans avoir aucune idée de comment les démanteler et comment traiter à long terme les déchets nucléaire et en espérant que dans les 40/50 ans d'espérance de vie des centrales la science aura trouvé une solution, entre temps une reserve est faite au doigt mouillé.

Spoiler alerte: Pas de solution miracle en vue ^^
En même temps, plus les déchets ont une longue durée de vie, moins ils sont dangereux, tu peux te frotter le visage avec du thorium tous les jours pour le restant de tes jours tu te mangera moins de radioactivité que la radio que t'as faite étant jeune.
3  1 
Avatar de onilink_
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 03/11/2021 à 15:46
On est sensé atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 [1].

Les premières fusions à pleine puissance d'Iter sont prévu pour 2035 [2].
Cette étape servira seulement à montrer si oui ou non la fusion est exploitable pour produire un surplus d'énergie.
Iter n'est qu'une (très grosse) expérience scientifique.

Si ils arrivent à suivre le planning (ce qui n'est pas gagné), en 2035 on aura seulement la preuve (ou non) que la fusion est une solution faisable technologiquement pour produire de l’énergie. Ça ne veut pas du tout dire qu'on aura des centrales utilisables.

Miser sur la fusion pour régler le réchauffement climatique actuel est à la fois un coup de poker (rien ne dit que les résultats en 2035 seront positif) et un tour de passe passe pour faire croire que la fission est optionnelle.
La fusion est un projet a long terme et n'a pas la vocation de régler les problèmes énergétiques actuels, mais ceux d'un futur plus ou moins lointain.

Et dire qu'on ne sait pas quoi faire des déchets nucléaires est simplement mensonger.
Cf le projet Cigéo: https://www.andra.fr/cigeo

[1] https://ec.europa.eu/clima/eu-action...rm-strategy_fr
[2] http://www.iter.org/faq#When_will_ITER_be_operational
2  1 
Avatar de vaild
Membre averti https://www.developpez.com
Le 04/11/2021 à 11:46
je suis fasciné par cette capacité incroyable des fanatisés politiques à sortir de n'importe quel débat pour l'orienter vers un terrain qu'ils croient maitriser pour valoriser leurs idées ou leur candidat, tout en étant parfaitement hors-sujet.
je propose qu'on laisse tomber ce genre de disgression absurde pour se recentrer sur le débat concerné.

ah, et sachant parfaitement que les extrémistes de tous poils (gauche ou droite, trump ou mélenchon, whatever) sont de loin ceux qui braillent le plus et le plus fort, même s'ils ne représentent qu'une fraction infime de la population, je sais d'avance que le ration pouce vert / pouce rouge sera largement en ma défaveur, prouvant leur teignacité (nouveau mot, cadeau).
3  2 
Avatar de koni08
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 03/11/2021 à 14:04
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Ou alors, au lieu d'écouter BFM, tu va sur la chaîne youtube de Méluche et tu te rend compte que sa pensée est plus complète, mais qu'il n'a jamais l'occasion de l'approfondir sur ce genre de plateau.
En gros, il veut sortir du nucléaire, oui, mais déjà, pas du jour au lendemain façon Allemagne, et surtout uniquement de la Fission. Il nourrit de grands espoirs sur la fusion et je pense qu'Iter récupérera un beau paquet de subvention s'il est président.

Il ne remet pas en cause la nécessité d'être indépendant énergétiquement et compte bien l'être avec des énergies renouvelable, voilà tout.

Ensuite il n'est pas contre la fission nucléaire pour "protéger la nature", quoi que le traitement des déchets radioactifs soit un problème sérieux, mais bien pour protéger les hommes en cas de catastrophe nucléaire.

Le problème étant que l'on a un parc vieillissant de centrales nucléaire, en général des génération 2 et que l'on a du mal à en créer de nouvelles, comme le montre l'EPR à Flamanville qui est une génération 3 (il existe une génération 4 également).
On a du mal aussi à les démanteler, ou plus précisément, le coût de démantèlement à largement été sous évalué. Du coup, on prolonge la durée de vie de nos centrales, en augmentant le risque d'incident/d'accident dans le futur.

En bref, le nucléaire, tel quel, on ne sait ni arrêter, ni avancer. dire "Le nucléaire n'est pas une solution politiquement correcte mais c'est une solution" est une simplification trompeuse.

Je pense que pour l'avenir de l'humanité, il y a deux solutions : la décroissance de la consommation électrique ou la fusion nucléaire. Tout le reste n'est que temporaire.

Et moi je te conseillerais d'arrêter de donner des leçons d'écolo et de te recentrer sur les sujets informatique.

Le coût du démantèlement de nos 58 réacteurs est un argument bidon relayé par tous les écolos sur les plateaux tv que tu sembles critiquer..
il suffit de regarder le rapport de la cour des comptes, qui suite à ces arguments dans les médias, avait demandés une étude sur les conséquence d'un potentiel doublement du coût du démantèlement initialement prévu par l'exploitant => ça représente une hausse de 5%..

A te lire, il n'y a personne qui réalise la maintenance dans les réacteurs? Tu penses qu'on tourne avec les mêmes équipements depuis la mise en service?
Dans un réacteur REP on peut quasiment remplacer n'importe quel équipement, sauf la cuve.. et c'est elle qui détermine la durée de vie..

Quand au démantèlement en lui même, il reste très peu de chose sur un site en quelques années, mais pour la partie cuve, sache que le temps joue en la faveur des intervenants, ça s'appelle la décroissance radioactive, c'est elle qui établit finalement la durée d'un démantèlement..
Mais compte tenu de la pression des écolos dans le débat publique, EDF part maintenant sur des scénarios rapide de démantèlement avec découpe sous eau, ce qui induira forcément de la dosimétrie supplémentaire pour les intervenants..

Le monde de demain sera surtout avec des factures d'élec doublés voir même avec des délestages, par nos mauvais choix politiques et les influences de l'UE..
Car même si aujourd'hui on décidait de relancer notre indépendance énergétique avec le renouvellement d'un parc nucléaire standardisé, via un président nous soumis aux dogmes de l'UE, on arriverait techniquement à reconstruire que 40%..
5  5 
Avatar de ChemOuRoussOuJadot
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 04/11/2021 à 10:06
Le réchauffement climatique n'existe que dans la tête de ceux qui veulent anéantir la civilisation occidentale.

Le giec est une imposture qui sert les gouvernements pour emmerder leur population. Comme avec le covid.
0  8