Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Inde rend obligatoire l'utilisation des solutions open source dans l'administration
Une grande victoire pour les logiciels libres ?

Le , par zoom61

62PARTAGES

10  1 
L'Inde annonce une politique Open source
grande victoire pour les logiciels libres


Le gouvernement a annoncé dimanche une politique sur l'adoption des logiciels Open source, qui rend obligatoire pour toutes les applications et les services du gouvernement d'être développés en utilisant des logiciels Open source, de sorte que les projets puissent «assurer l'efficacité, la transparence et la fiabilité de ces services à un coût abordable».

« Le gouvernement de l'Inde s'efforce d'adopter des logiciels Open source dans tous les systèmes e-gouvernance mis en œuvre par divers organismes gouvernementaux, comme une option privilégiée par rapport aux logiciels propriétaires », peut-on lire dans le décret du gouvernement.

En novembre dernier, le gouvernement cherchait à faire du développement Open source à grande échelle. Le mouvement est susceptible de rencontrer l'approbation de plusieurs militants à travers le pays.

Le code source, conformément à la politique annoncée récemment, doit être disponible pour la communauté et les utilisateurs finaux, leur permettant d'étudier et de modifier le logiciel et de le redistribuer.

Les États-Unis, Royaume-Uni et plusieurs pays de l'Union européenne préfèrent également l'utilisation de l'Open source aux logiciels propriétaires. Le gouvernement indien a déjà haussé son utilisation de la technologie Open source. Sa plate-forme de crowdsourcing MyGov.in est un exemple, qui a été entièrement développée en Open source.
La France de son côté est encore en retard, malgré la circulaire de 2012, qui prône l’usage des logiciels libres dans l’administration.

Source : ET Tech

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?

Pensez-vous que cela va lancer un grand mouvement ?

Notre gouvernement doit-il prendre les mêmes directives ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 01/04/2015 à 18:02
Citation Envoyé par Mouke Voir le message
quand on impose le libre, sommes-nous vraiment libre ?
Je pense qu'il ne faut pas tout confondre
Dans ce topic, il s'agit des administrations, bref, de l'Etat
Autrement dit, c'est l'Etat qui impose à ses administrations l'utilisation de logiciels open sources
Il n'est questions que des administrations et non des particuliers
En tant que particulier, on reste totalement libre d'utiliser les logiciels que l'on souhaite, quelque soit leur licence.

Et justement, imposer l'utilisation de softs libres aux administrations c'est également, par extension, imposer des formats ouverts et cela, est une garantie de la libertés des administrées.
6  1 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 01/04/2015 à 19:17
Après il faut savoir de quoi on parle : si le code est ouvert (tu peux regarder dedans), alors il est open source. Si tu ajoutes le fait que tu puisses le réutiliser/redistribuer librement, alors c'est un code libre (freedom), et s'il est gratuit... alors il est gratuit (free beer). Qui dit libre, dit nécessairement open, mais pas l'inverse : on pensera aux doubles licences, comme GPL pour une utilisation non commerciale et une licence pro pour du commercial, autrement dit tu ne peux pas réutiliser librement et ce n'est donc pas du code libre stricto sensu (parce que sous GPL sous certaines conditions seulement). Mais qui dit libre, ne dit pas gratuit, et qui dit gratuit ne dit pas libre (e.g. freeware).

Si le gouvernement indien favorise le code source ouvert et redistribuable, alors ils visent du libre.
5  0 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 01/04/2015 à 13:03
C'est une bonne nouvelle, il y a vraiment un mouvement d'adoption de l'opensource et de format ouvert/libre depuis ces dernières années
7  3 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 12/04/2015 à 6:19
Citation Envoyé par ChristianRoberge Voir le message
...Je dirais donc que l'open source est pour eux une façon déguisée de protectionniste en matière de logiciel. L'imposition des logiciels libres est donc une entrave au libre marché. En ce sens, c'est un baisse de la liberté de leur société et un peu de la notre. ...
Encore une fois, le gouvernement ne demande à aucun moment de remplacer des logiciels privatifs par des logiciels OpenSource. Il impose seulement :
Citation Envoyé par zoom61 Voir le message
...Le gouvernement a annoncé dimanche une politique sur l'adoption des logiciels Open source, qui rend obligatoire pour toutes les applications et les services du gouvernement d'être développés en utilisant des logiciels Open source, de sorte que les projets puissent «assurer l'efficacité, la transparence et la fiabilité de ces services à un coût abordable»...
C'est à dire que les applications développées par et pour l'administration indienne soit développées en OpenSource pour : «assurer l'efficacité, la transparence et la fiabilité de ces services à un coût abordable». Franchement, je ne vois vraiment pas pourquoi ce serait : "une entrave au libre marché".

Surtout que dans le libre marché, il y a aussi de l'OpenSource et donc aussi du libre ... donc préserver le libre marché en interdisant le libre serait encore plus une absurdité.
4  0 
Avatar de LeBressaud
Membre actif https://www.developpez.com
Le 01/04/2015 à 13:25
"[...] rend obligatoire pour toutes les applications et les services du gouvernement d'être développés en utilisant des logiciels Open source", vous vous emballez un peu je crois:

Government of India shall endeavour to adopt Open Source Software in
all e-Governance systems implemented by various Government
organizations, as a preferredoption in comparison to Closed Source
Software (CSS).
However, in certain specialised domains where OSS solutions meeting
essential functional requirements may not be available or in case of
urgent / strategic need to deploy CSS based solutions or lack of
expertise (skill set) in identified technologies, the concerned Government
Organization may consider exceptions, with sufficient justification.
(http://deity.gov.in/sites/upload_fil...ion_of_oss.pdf)

A mon avis il y aura toujours des justifications suffisantes pour rester sur du proprio.
3  0 
Avatar de Beanux
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 01/04/2015 à 14:44
Citation Envoyé par Mouke Voir le message
En même temps, quand on impose le libre, sommes-nous vraiment libre ?
Utiliser un logiciel libre ne signifie pas être libre. Tu as juste accès a son code source, voir plus selon les licences.
La "seule" chose que ça permet c'est de savoir ce qu'il y a dedans.

Exemple, ça permet d’éviter que le commerciale te vende une application top moumoute, sécurisé, fiable, sans backdoor (NSA quand tu nous tient ....) etc. Alors qu'il n'en est rien.
6  3 
Avatar de Namica
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/04/2015 à 22:32
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Après il faut savoir de quoi on parle : si le code est ouvert (tu peux regarder dedans), alors il est open source. Si tu ajoutes le fait que tu puisses le réutiliser/redistribuer librement, alors c'est un code libre (freedom), et s'il est gratuit... alors il est gratuit (free beer). Qui dit libre, dit nécessairement open, mais pas l'inverse : on pensera aux doubles licences, comme GPL pour une utilisation non commerciale et une licence pro pour du commercial, autrement dit tu ne peux pas réutiliser librement et ce n'est donc pas du code libre stricto sensu (parce que sous GPL sous certaines conditions seulement). Mais qui dit libre, ne dit pas gratuit, et qui dit gratuit ne dit pas libre (e.g. freeware).

Si le gouvernement indien favorise le code source ouvert et redistribuable, alors ils visent du libre.
Tout est dit.
Il faut se méfier de la significations accordée aux mots quant il s'agit de traductions.
Free ne veut pas nécessairement dire liberté au sens franco-français, comme le fait remarquer, à juste titre Mathieu Vergne.

La source de l'article ne mentionne d'ailleurs pas le FREE de RMS, elle dit:
"Government of India shall endeavour to adopt Open Source Software in all e-Governance systems implemented by various Government organizations, as a preferred option in comparison to Closed Source Software,"
On parle donc ici de l'Open Source et non du Free Software de RMS.
Ensuite il s'agit d'un choix du Gouvernement Indien pour ses propres organisations. C'est donc comparable à un choix d'une politique d'entreprise.
A part ceux qui travaillent à ce niveau de décision, est-vous - vous - toujours bien libre de vos choix de développement ?

Bien sur que non. Vos choix, sauf changement de type "Big Bang" doivent s'inscrire dans la politique de l'entreprise et la continuité/compatibilité de l'existant. Et s'il y a changement "Big Bang", n'est-il pas décidé au niveau de la politique de l'entreprise ?

Il me semble que les débats sur la notion de liberté sont ici un peu à côté de la plaque.

Quoi qu'il en soit, je salue cette politique du Gouvernement Indien.

Je remarque par ailleurs que même Microsoft s'y met avec l'ouverture de la nouvelle mouture de son navigateur Spartan et que cette ouverture est également accueillie favorablement.
3  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/04/2015 à 11:16
Citation Envoyé par Mouke Voir le message
En même temps, quand on impose le libre, sommes-nous vraiment libre ?

C'est quelque chose qui m'a toujours choqué dans les communautés libres. Certains sont des extrémistes (en tête de gondole, M. Stallman) pour qui l'usage du propriétaire est presque un crime.
A croire qu'il faudrait se brider à des logiciels moins bons parce qu'ils sont libres...

Si on nous impose quelque chose, alors nous ne sommes plus libres. Comment un logiciel libre imposé peut-il protéger notre liberté ?
Mais qui t'impose quoi que ce soit ? La FSF te dit ce qu'il faut faire pour améliorer ton indépendance et ta liberté, mais ils n'ont jamais envoyé la police à personne, hein.
4  1 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 07/04/2015 à 13:44
Citation Envoyé par frenchlover2 Voir le message
Enfin je be suis pas contre l'intiative mais je suis contre le fait qu'on impose Sa ,par contre je suis pour une loi qui force l,ouverture du code apres un certain nombre de vente ou d,années pour que l,on puisse continuer a apporter du support c,est comme pour le cas de XP Microsoft on doit ouvrir le code d,xp
Qui impose quoi, là ?

Le gouvernement indien a-t-il le droit de décider des logiciels qu'il veut utiliser ou pas ?
3  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/04/2015 à 8:13
De toutes façons, si j'ai bien lu, le gouvernement Indien demande à son administration d'utiliser l'OpenSource pour le développement de leurs applications internes. Comme l'Inde est loin d'être un nain dans le domaine de la programmation et qu'ils ont de nombreux développeurs de talent, c'est loin d'être une absurdité.

En plus, nulle part il est dit :
Utilisez des logiciels libres.
Mais il est dit :
Utilisez des logiciels OpenSource.

C'est pas la même idée qui est derrière, même si un logiciel libre est par essence OpenSource.
3  0