IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Poutine renforce le contrôle d'Internet et signe une loi obligeant les géants étrangers des médias sociaux à établira des succursales
Sur le territoire russe

Le , par Nancy Rey

284PARTAGES

7  0 
Le président russe Vladimir Poutine a promulgué un projet de loi qui oblige les entreprises étrangères du secteur des technologies de l'information à créer des unités locales sous peine de sanctions, y compris une éventuelle interdiction, alors que Moscou continue de tenter de renforcer son contrôle sur le flux d'informations sur Internet. Le projet de loi, signé par M. Poutine le 1er juillet dernier et placé sur le site officiel d'information juridique, oblige les sociétés informatiques étrangères dont l'audience quotidienne est d'au moins 500 000 personnes à créer en Russie des succursales à part entière qui seraient « responsables des violations de la législation russe ». Selon la loi, les propriétaires de ces services Internet devront établir des entités juridiques dans le pays à partir du 1er janvier 2022.


Une nouvelle loi russe obligera les grandes entreprises de médias sociaux à ouvrir des bureaux en Russie si elles ne veulent pas s'exposer à des interdictions de publicité ou à d'autres sanctions. La loi a été signée par le président Vladimir Poutine hier et s'appliquera aux entreprises étrangères qui « exercent des activités sur Internet en Russie ». Les succursales établies devront « représenter pleinement les intérêts des sociétés mères » et assumer la responsabilité de toute violation de la législation russe par les géants de la technologie.

Que doivent faire Google, Facebook et Twitter maintenant ?

Les sociétés informatiques seront donc obligées de se conformer à la législation russe, conformément à la nouvelle loi. À ce titre, elles devront restreindre les informations qui enfreignent la loi en Russie. Elles devront également enregistrer un compte personnel sur le site officiel du Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias (Roskomnadzor) et établir un formulaire de communication avec les citoyens et les autorités russes.. Si elles ne le font pas, Moscou sera libre de bloquer totalement ou partiellement leurs services dans le pays comme mesure de dernier recours, indique le document.

Les entreprises qui seront soumises à la nouvelle législation sont celles qui diffusent des informations en langue russe (ou dans celles parlées par les peuples de Russie), qui font la promotion de publicités ciblant les citoyens russes ou qui « traitent des informations » provenant de ces derniers ; et celles qui reçoivent de l'argent de citoyens russes.

Le gouvernement russe a cherché à freiner l'influence de la Big Tech dans le pays. En 2019, il a introduit une loi qui obligeait les fabricants d'appareils à préinstaller des applications de fabrication russe sur les smartphones, les téléviseurs et les ordinateurs (Apple étant autorisé à montrer plutôt les applications aux utilisateurs pendant le processus de configuration). Une foule de grandes entreprises technologiques, dont Facebook et Google, font également l'objet d'accusations dans le pays pour n'avoir prétendument pas supprimé le contenu illégal de leurs services.

Les entreprises étrangères ayant des bureaux locaux donnent aux gouvernements plus de poids lorsqu'il s'agit de faire appliquer leurs règles et réglementations, alors qu'ils auraient autrement moins d'outils pour le faire. Par exemple, en mai, les bureaux indiens de Twitter ont été perquisitionnés par la police après que le réseau social a apposé le label "média manipulé" sur le tweet d'un politicien.

Selon les auteurs du projet de loi, la nouvelle mesure pourrait toucher non seulement les moteurs de recherche (Google, Bing) ou les services de médias et messageries populaires (Facebook, Instargam, Telegram, Twitter ou Gmail), mais même les sites d'achat en ligne tels qu'Amazon, Ikea et Iherb. Le président Poutine a déclaré mercredi, lors d'une séance de questions-réponses organisée par Direct Line, que Moscou ne prévoyait pas de bloquer les sites de médias sociaux populaires tels que Facebook, Twitter et TikTok. Il a toutefois déclaré qu'il était « problématique » que ces services « refusent de se conformer à nos exigences et aux lois russes ».

La nouvelle loi intervient alors qu'Internet gagne rapidement en influence en Russie, offrant un canal pour contester le discours du Kremlin et incitant Poutine à tourner son regard vers les entreprises de médias sociaux. En 2019, la Russie a adopté une loi sur l'Internet souverain qui donne aux responsables des pouvoirs étendus pour restreindre le trafic en ligne, jusqu'à isoler le pays des connexions Internet transfrontalières en cas d'urgence nationale. Moscou a averti à plusieurs reprises qu'elle était prête à utiliser la loi Internet souverain si les troubles prenaient une ampleur sérieuse.

En janvier et début février, des plateformes telles que Facebook, YouTube et TikTok ont joué un rôle majeur dans la promotion d'une série de rassemblements antigouvernementaux massifs à Moscou et ailleurs, et ont marqué le début d'une intensification des efforts visant à contrôler ce qui apparaît en ligne en Russie.

Source : Nouvelle loi russe

Et vous ?

Quel est votre sur le sujet ?

Voir aussi :

La Russie envisage de bloquer l'accès aux réseaux sociaux qui sont discriminatoires à l'égard des médias d'État, elle prolonge jusqu'au 15 mai le ralentissement punitif imposé à Twitter

La Russie entame une procédure contre Google pour violation de la loi sur les données personnelles, et attend les réponses de Facebook et Twitter sur une demande de localisation de données similaires

Le responsable sécurité de la Russie déclare que Moscou va coopérer avec les USA contre les pirates informatiques : objectif atteignable avec un peu de volonté des parties ? Utopie ?

Un tribunal russe inflige une amende à Google et Facebook pour ne pas avoir supprimé des contenus jugés illégaux par Moscou

Moscou va obliger les entreprises de l'Internet à stocker leurs données en Russie, une nouvelle loi adoptée par le pays

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de 23JFK
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 02/07/2021 à 12:20
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
...
Comme dans tous les pays du monde.
4  0 
Avatar de esperanto
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/07/2021 à 14:16
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
C'est pourtant simple, il y a la bonne et la mauvaise manifestation.
La mauvaise manifestation, tu protestes contre le gouvernement démocratiquement élu de ton pays. En Russie par exemple.
La bonne manifestation, tu protestes contre le gouvernement de ton pays, en France par exemple... mais c'est une bonne manifestation parce qu'officiellement on est en démocratie.
4  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/07/2021 à 12:41
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Comme dans tous les pays du monde.
Oui mais ce qui est nouveau, c'est que ce sont les même entreprises qui disent ce qui est bon ou mauvais dans les différents pays du monde !
3  0 
Avatar de domi65
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 05/07/2021 à 12:36
Citation Envoyé par Jbx 2.0b Voir le message
on peut supposer que les gens ont un libre arbitre
On peut tout supposer. Mais lorsque la Presse appartient à une poignée de milliardaires, le libre arbitre est en réalité bien limité.
L'élection de macron est une aberration complète dans l'histoire.
3  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/08/2021 à 10:57
Citation Envoyé par krakatoa Voir le message
seuleument, en occident, en france, les médias sont à la bottes du gouvernement et de l'ideologie dominante
donc il n'y a pas de grande difference avec la russie et la chine, c'est pareil !
C'est oublier un peu vite qu'en France, comme dans tous les pays démocratiques, il est possible d'émettre des opinions différentes de celles du pouvoir en place sans aller en prison ou se faire assassiner.

C'est oublier aussi que dans les démocraties, les majorités changent au gré des élections, contrairement aux dictatures ou démocratures citées.

La presse écrite notamment, mais pas seulement, propose un panel de titres dont l'orientation politique couvre tout le spectre de l'extrême gauche à l'extrême droite en passant par toutes les nuances de couleurs, c'est loin d'être la cas en Chine et en Russie.
3  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/08/2021 à 11:10
Citation Envoyé par krakatoa Voir le message
faut que tu m'expliques comment on peut émettre une opinion quand un type est censuré de partout (TV, média sociaux...), quand il n'est invité nul part pour s'exprimer, quand un type se fait dézinguer de toute part (effet de meute médiatique)
faut que tu m'expliques cette belle démocratie ! je suis curieux
De qui s'agit il, soyons concrets, des faits ?

Citation Envoyé par krakatoa Voir le message
certes je te l'accorde, il ne fini pas au fond de l'eau avec une pierre attaché !
Et ça vous amuse ... Curieux !
3  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/08/2021 à 11:43
95% des journalistes sont de gauche

Vous pensez probablement à ceux qui écrivent dans "Le Figaro", "Le point", "L'express", "Valeurs Actuelles", "National Hebdo" ou "L'expansion" sans doute.
ou bien à ceux qui interviennent sur LCI, TF1, M6 ou BFM TV

Tous de dangereux média connus pour leurs opinions Trotzkistes
3  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/08/2021 à 12:46
Les affirmations péremptoires sans preuve ni référence quelconque n'apportent rien au débat.

Citation Envoyé par krakatoa Voir le message
de pleins de gens !
Donnez des exemples, avec des noms, des dates et des références étayant vos propos
Sans quoi il s'agit de simples rumeurs.

Citation Envoyé par krakatoa Voir le message
depuis, 30 ans, les medias ont faire la purge des journalistes et autres qui sont plutôt de droite.
Des noms, des dates, des références ?

Les sarcasmes n'ont pas plus d'intérêt :
Citation Envoyé par krakatoa Voir le message
AH AH AH AH AH


Ils sont symptomatiques de l'absence d'arguments étayés et vérifiés
Sauf erreur de ma part, TF1 reste le journal de loin le plus suivi en France, les sources en ce sens sont nombreuses
Par exemple ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Audien...fran%C3%A7aise
De plus, TF1 est un groupe qui possède de nombreuses autres chaînes de même coloration politique (difficile de les suspecter de gauchisme)
Il en va de même concernant le groupe Canal+ et le groupe M6

Citation Envoyé par krakatoa Voir le message
très bien d'avoir cité les 5%
t'as oublié France TV et France Inter, les plus écoutés !
C'est faux concernant France TV, voir plus haut.
Concernant la radio, France Inter est effectivement en tête des mesures d'audience, mais RTL la suit de très près et si on y ajoute les audiences des autres chaines généralistes RMC et Europe 1, elle est loin derrière.
cf. https://www.offremedia.com/audience-...as-progression
3  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/07/2021 à 11:52
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
En janvier et début février, des plateformes telles que Facebook, YouTube et TikTok ont joué un rôle majeur dans la promotion d'une série de rassemblements antigouvernementaux massifs à Moscou et ailleurs, et ont marqué le début d'une intensification des efforts visant à contrôler ce qui apparaît en ligne en Russie.
C'est pourtant simple, il y a la bonne et la mauvaise manifestation.
2  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/07/2021 à 16:00
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Non Macron n'est pas un accident, il est le choix logique de la génération des baby boomers, du libéral sociétal à la DSK, le candidat d'une population de vieux moisis voulant prendre leur revanche et se croyant revenus en mai 68. D'où Cohn Bendit sur les plateau télé, d'où l'infâme génuflexion devant le Boutfleflika dont le régime a tué bien plus d'arabes que les français durant la conquête, d'où l'IVG a 8 mois et j'en passe.

Cette génération haïssant tellement la nation qu'elle se rêvent en lander Allemand et roule en VW, qui avoue sans gêne aucune cirer les pompes de l'Oncle Sam pour finir sa vie en maison de retraite en Floride, et classe le républicain Asselineau à l'extreme droite.

Macron est le vrai candidat de la gauche, qui a voté pour lui comme un seul Homme/Femme.

L'accident, si accident il y eut réellement, fut que Fillon soit retiré de la course par un corps d'état ne se préoccupant plus des aspects même superficiels de la légalité.
Désolé de te contredire, mais Macron était le choix non pas de la gauche, mais du PS de Hollande/Valls, et ce PS n'est pas à gauche.
Le centre droit (UDI) s'est rallié à Macron car ils n'ont pas digéré l'élimination de leur chouchou (Juppé).

Ensuite, ce ne sont pas les papys boomer qui ont le plus porté Macron, mais la génération 90 avec la Startup Nation (tu crois que ce terme aux papy boomers ? )

Macron a été porté par les ultras riches (ne pas oublier d'où il vient). Peut-être qu'ils auraient supporter Juppé ou Fillon mais comme l'un a été évincé et l'autre s'est retrouvé empêtrer dans une affaire foireuse dont il n'a pas su se sortir... Dans ces milieux on achève bien les chevaux !

Bref, Macron est une aberration, comme l'a dit domi65.
2  0