IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Taïg Khris, le champion de sports extrêmes, lance « Albums », un réseau social de partage de photos,
Axé sur la vie privée, le contrôle et la qualité

Le , par Bruno

202PARTAGES

14  0 
Après s’être lancé sur le marché des télécoms avec sa start-up OnOff, qui permet d’héberger les numéros de téléphone dans le cloud pour les rendre indépendants d’une carte SIM, Taïg Khris, triple champion du monde de roller sur rampe, lance un nouveau réseau social nommé Albums, qui permet de partager des photos et des vidéos tout en protégeant la vie privée de l'utilisateur. Pour se différencier d’Instagram, leader en la matière avec plus d’un milliard d’utilisateurs actifs mensuels et réputé pour être une source de données pour sa maison-mère Facebook, Taïg Khris défend une approche plus respectueuse de la vie privée des utilisateurs avec Albums.

« Mon ambition est de créer l’application de référence pour partager nos photos et vidéos tout en protégeant nos données personnelles. Je lance Albums pour préserver la vie privée de millions de personnes et leur donner les outils appropriés pour enfin partager et contrôler les milliers de photos et vidéos qu’ils créent au quotidien », a déclaré Taïg Khris. Rendu publique officiellement le mercredi 17 mars. L’ambition d'Albums est de s'imposer à l'échelle mondiale, à l'instar de WhatsApp sur la messagerie ou Instagram de Facebook.

« Des milliers de photos et vidéos dorment sur nos téléphones et aucun réseau social ne permet de les sauvegarder, les organiser et les partager de manière différente en fonction de nos contacts, indique l'ancien sportif de haut niveau. Beaucoup les partagent via WhatsApp, mais ce n'est pas du tout fait pour ça, la qualité y est dégradée et c'est compliqué d'en retrouver dans les fils de discussion. »

Alors que la concurrence propose des images souvent compressées afin d'en limiter l'espace de stockage sur le cloud, Albums donne la possibilité de stocker des images en haute définition. Il est ainsi possible de choisir les photos et les vidéos que l’on souhaite extraire et stocker sur son mur en sélectionnant notamment la qualité des images. Les utilisateurs sont en effet invités à créer un album qui peut être totalement privé ou collaboratif. Le créateur d'un album va ainsi choisir qui, parmi ses amis, peut voir et même contribuer à enrichir cet album.

La sécurité étant un facteur clé dans les applications de réseaux sociaux, le promoteur de ce nouveau réseau social met aussi l’accent sur le contrôle, la qualité et la vie privée avec un système de chiffrement de bout en bout en cours de développement. « Il y a aujourd’hui plusieurs applications de messagerie sécurisées disponibles, mais pas pour la gestion des photos et vidéos », déclare Taïg Khris. « Nous avons démarré un processus d’agrément auprès de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information). Nous voulons être certains que la sécurité de notre app n’est pas qu’un argument marketing, mais correspond bien aux exigences d’organismes experts en sécurité comme l’ANSSI. Ce processus prendra plusieurs mois, mais une fois validé, nous proposerons l’une des apps les plus sécurisées au monde pour la photo et la vidéo », a ajouté Taïg Khris.


L'entrepreneur français d'origine algérienne prévoit de proposer dans les prochains mois la possibilité d’acheter de l’espace de stockage dans le cloud d’Albums, de manière à libérer de l’espace sur les smartphones des utilisateurs. « Au fil des mois, nous allons ajouter des fonctionnalités et améliorer l’usage pour arriver à un produit répondant parfaitement aux attentes. Pour peut-être devenir un jour un réseau social aussi connu que les plus grands réseaux sociaux étrangers », espère-t-il. Le défi est ambitieux, difficile à relever, mais il est la hauteur de son promoteur. Une levée de fonds d'environ 2,5 millions d'euros serait en cours et plusieurs noms de célébrités et d'entrepreneurs iconoclastes de la Tech européenne circulent déjà parmi les investisseurs potentiels.

En décembre 2020, la Commission fédérale du commerce (FTC) américaine – principale autorité en matière de concurrence aux États-Unis et 48 États américains ont déposé des plaintes contre Facebook. Ils accusent le réseau social d'abuser de sa position dominante pour étouffer la concurrence en rachetant des startups en pleine croissance, comme ce fut le cas avec Instagram et WhatsApp. « Les actions de Facebook pour asseoir et maintenir son monopole privent les consommateurs des avantages de la concurrence, estime dans un communiqué de presse Ian Conner, directeur du Bureau de la concurrence de la FTC. Notre objectif est de faire reculer le comportement anticoncurrentiel de Facebook afin que l'innovation et la libre concurrence puissent prospérer. »

Et vous ?

Que pensez-vous d'Albums, le réseau social de partage de photos lancé par Taïg Khris ?

Quels commentaires faites-vous de l'action de Ian Conner, qui vise à faire reculer le comportement anticoncurrentiel de Facebook ?

Voir aussi :

Facebook fait état d'une baisse de 2 millions d'utilisateurs actifs quotidiens aux États-Unis et au Canada, la montée en puissance que Facebook a connue au début de la pandémie semble se résorber

Les propriétaires d'Oculus sont prévenus que s'ils quittent Facebook, leurs achats seront supprimés. Un jailbreak de l'Oculus Quest 2 permet de contourner la nécessité d'utiliser Facebook

Les îles Salomon et le Viêtnam menacent d'interdire Facebook sur leurs territoires, critique contre le gouvernement et demandes de censure non respectées sont les raisons évoquées par les deux nations

Instagram de Facebook oblige désormais les internautes à s'identifier pour consulter les profils publics, une mesure qui est mal accueillie par les utilisateurs

235 millions de profils d'utilisateurs d'Instagram, TikTok et YouTube ont été exposés dans une fuite massive de données, social Data, la société à l'origine de la fuite, a fermé la base de données

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de puffola
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 23/03/2021 à 9:29
Une nouvelle app qui respecte la vie privée c'est toujours une bonne nouvelle
4  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/03/2021 à 9:58
Il y a deux problèmes de vie privées avec les réseaux sociaux :
1. celle qu'on abandonne fondamentalement en la publiant (c'est à dire rendre public : l'opposé de privée.),
2. celle qu'on nous vole en nous sur-analysant.

Un réseau social, fondamentalement, ne peut pas être respectueux de la vie privée. Et quand il essaye de donner au mieux la maitrise de la diffusion de nos contenu, il échoue. Cf Google+ qui avec son système de cercle avait une définition simple et précise pour définir qui voyait quoi.

Je lui souhaite toute la réussite possible, mais il ne faut pas se leurrer, "publier" quoi que ce soit, c'est antinomique avec vie privée, et de plus en plus avec le temps, vu que tous les gouvernements du monde tentent d'abolir l'anonymat sur internet...
3  0 
Avatar de smarties
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/03/2021 à 10:15
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Il y a deux problèmes de vie privées avec les réseaux sociaux :
1. celle qu'on abandonne fondamentalement en la publiant (c'est à dire rendre public : l'opposé de privée.),
2. celle qu'on nous vole en nous sur-analysant.

Un réseau social, fondamentalement, ne peut pas être respectueux de la vie privée. Et quand il essaye de donner au mieux la maitrise de la diffusion de nos contenu, il échoue. Cf Google+ qui avec son système de cercle avait une définition simple et précise pour définir qui voyait quoi.

Je lui souhaite toute la réussite possible, mais il ne faut pas se leurrer, "publier" quoi que ce soit, c'est antinomique avec vie privée, et de plus en plus avec le temps, vu que tous les gouvernements du monde tentent d'abolir l'anonymat sur internet...
Tout à fait d'accord avec toi.

Si on veut de la vie privée, on héberge nous même ses données et on partage au besoin à quelques personnes (famille, amis d'un même évènement) et c'est tout !
Maintenant on peut être au courant de tout ce qui se passe dans notre entourage avec les réseaux sociaux qui limitent les interactions je trouve : je trouve ça inquiétant de voir souvent des groupes de personnes qui se connaissent mais ne parlent pas car elles ont le nez sur leur téléphone à surfer sur les réseaux sociaux.
3  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 23/03/2021 à 13:39
sa sens le flop quand même...
je lui souhaite de réussir mais pleins d'autres réseaux ont été crée pour concurrencer Facebook et co avec comme argument la vie privée, quand bien même c'est vrai/c'est mieux que les gafam, ces réseaux reste aujourd'hui très minoritaire/déficitaire jusqu’à disparaître.

Je crois plus au réseau social de Trump, c'est un homme très influent qui peut attirer des millions de gens (marché américain et même international) sur sa plateforme, ca peut faire pencher la balance.

Mais Taïg Khris... c'est juste un français (marché intérieure faible) et assez peu connu (c'est pas Trump ou Lionel Messi), bref je pense que ça fermera dans 1-2ans. En 2021 il est illusoire de concurrencer un réseau social (instagram), un moteur de recherche (google), un os (windows/android). Ce sont des services "gratuit" auquel les gens sont habituées et veulent tout simplement pas changé.
Dans le marché payant ou du pro par contre, l’argument des fonctionnalités, de l'expérience utilisateur et du prix peuvent suffire.

Les succès aujourd'hui sont chinois (alibaba, tiktok...) à cause du protectionnisme qui leurs ont donné une base d'utilisateur fidèle et qui permet a ces services aujourd'hui de s'étendre. Et encore dans certains pays c'est la "guerre totale", en inde par exemple Amazon et Alibaba se batte a coup de milliards pour conquérir le pays.

Après parfois y'a des exceptions, j'utilise signal depuis 4ans, (ca ma value quelques complexité de refuser whatsapp aupres de mes potes, ma propagande aupres de ce service n'avait aucun effet...) et depuis 3-4 mois mnt tout mon cercle d'amis migre de whatapp vers signal avec l'affaire du rapprochement whatsapp-facebook.
1  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/03/2021 à 14:21
Si on en juge par ce qu'il a fait avec son précédent business, à savoir onoff :
1) offre gratuite pour ramasser un max de gogos
2) passage à une offre pas trop chère pour ne pas couler son bilan, mais garder un max de gogos
3) une fois bien fidélisés, passer à une offre chère, pour rentabiliser l'affaire, les utilisateurs étant coincés dans un marché captif (tu as déjà uploadés tes trucs et saisis tes contacts) , donc pour pas avoir tout à refaire tu fais quoi, tu paie.

Donc la c'est gratuit, donc c'est cool. Ca va devenir payant, puis très cher...

Même chose que Wix.
0  0