IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Instagram est « l'application la plus invasive », selon une nouvelle étude de pCloud,
La société mère Facebook vient en deuxième position

Le , par Stan Adkens

268PARTAGES

18  0 
Vous êtes-vous déjà demandé combien de vos données personnelles vos applications iPhone préférées utilisent ou divulguent ? Grâce à une nouvelle étude, vous pouvez rapidement le découvrir – et ce n'est peut-être pas une surprise qu'Instagram et Facebook figurent parmi les "pires". L'étude a révélé qu'Instagram collecte 79 % des données personnelles de ses utilisateurs et les partage avec des tiers, notamment l'historique de recherche, la localisation, les contacts et les infos financières.

Nous utilisons des applications tous les jours – et il n'y a pas grand-chose que nous faisons en ligne sans elles, qu'il s'agisse de transactions bancaires, de suivi de notre forme physique, de discussions avec des amis ou de jeux. Si vous vous demandez dans quelle mesure les données que vous partagez avec ces applications sont réellement privées, et quelles sont celles qui partagent le plus ces informations, une nouvelle étude vous éclaire sur la question.


La société de stockage dans le Cloud pCloud a fait cette découverte après avoir analysé les étiquettes de confidentialité des applications récemment introduites dans l'App Store d'Apple et que les entreprises sont désormais tenues d'inclure. Le service suisse de stockage Cloud a généré ce nouveau classement en vérifiant ces déclarations de confidentialité des applications, qu'Apple a commencé à exiger en décembre 2020.

« Toute information que vous acceptez de voir collectée par une appli lors de votre inscription peut être analysée à son profit et même partagée. Tout, de votre historique de navigation à votre localisation, en passant par vos coordonnées bancaires et votre forme physique, peut être précieux pour les applications qui peuvent le stocker, l'utiliser ou le revendre », a écrit Ivan Dimitrov, responsable numérique chez pCloud, dans un billet de blog détaillant la recherche.

« Avec plus d'un milliard d'utilisateurs actifs mensuels, il est inquiétant qu'Instagram soit une plaque tournante pour le partage d'une telle quantité de données de ses utilisateurs à leur insu », a-t-il ajouté.

pCloud a compté combien de fois une application utilisait des données personnelles pour de la publicité ou du marketing en interne, ou pour de la publicité des tiers. Apple répertorie les types de données divulguées par les applications en 14 catégories : Historique de navigation, coordonnées, contacts, diagnostics, informations financières, santé et forme physique, identifiants, localisation, achats, historique de recherche, informations sensibles, données d'utilisation, contenu utilisateur et autres données.

Désigné comme pire contrevenant du classement, Instagram partage 11 de ces 14 catégories, soit 79 %, avec des tiers à des fins de vente de publicités, selon pCloud. Il en utilise 12 sur 14, soit 86 %, pour ses propres publicités et son marketing.

Le deuxième pire contrevenant pour le partage des données personnelles de ses utilisateurs est la société mère d'Instagram, Facebook. Le réseau social obtient le même score de 86 % avec sa propre application en ce qui concerne la publicité et le marketing internes, et arrive en deuxième position dans le classement des partages avec des tiers avec un score de 57 % (8 sur 14).


LinkedIn et Uber Eats se partagent la troisième place parmi les applications qui ont partagé le plus de données personnelles avec des tiers, avec un score de 50 % chacun. Juste derrière eux se trouvent Trainline, YouTube et YouTube Music, avec 43 % (6 sur 14) chacun.

« Chaque fois que vous recherchez une vidéo sur YouTube, 42 % de vos données personnelles sont envoyées ailleurs. Ces données servent ensuite à déterminer les types de publicités que vous verrez avant et pendant les vidéos, et sont vendues à des marques qui vous cibleront sur d'autres plateformes de médias sociaux », dit pCloud.

« YouTube n'est pas le pire lorsqu'il s'agit de vendre vos informations. Cette récompense revient à Instagram, qui partage un pourcentage stupéfiant de 79 % de vos données avec d'autres entreprises. Cela inclut les informations d'achat, les données personnelles et l'historique de navigation. Pas étonnant qu'il y ait autant de contenu promu sur votre flux ».

En revanche, les autres applications de livraison de repas Just Eat, Grubhub et My McDonald's figurent parmi les rares applications qui ne communiquent aucune donnée sur leurs utilisateurs. Parmi les autres applications qui ont protégé les données de leurs utilisateurs figurent les applications de messagerie Signal et Telegram, axées sur la confidentialité, ainsi que les services de streaming en ligne BBC iPlayer et Netflix.

Quelle est la gravité de cette situation ?

Les nouvelles étiquettes de confidentialité d'Apple ont obligé les entreprises technologiques à rendre publique la manière exacte dont elles suivent les personnes, ce qui a récemment incité le moteur de recherche DuckDuckGo, axé sur la confidentialité, à accuser Google d' « espionner les utilisateurs ». Après avoir retardé la publication de ses étiquettes de confidentialité, Google a révélé la semaine dernière qu'il collectait la localisation, les informations financières, l'historique de navigation et les données audio des utilisateurs.

« Après des mois d'atermoiements, Google a enfin révélé la quantité de données personnelles qu'il collecte dans Chrome et l'application Google », peut-on lire dans un message publié sur le compte Twitter de DuckDuckGo. « Pas étonnant qu'ils aient voulu le cacher ».


Lorsque la mise à jour de l'App Store a été annoncée l'année dernière, les défenseurs de la vie privée ont déclaré que la nouvelle norme de transparence était essentielle pour l'avenir de la vie privée en ligne.

« Les changements signifient que les gens peuvent plus facilement prendre en compte les questions de confidentialité lorsqu'ils choisissent d'acheter ou de télécharger une application », a déclaré l'Autorité britannique de la concurrence et des marchés (CMA), qui a contribué à faire pression pour les nouveaux labels. « La sauvegarde du contrôle des personnes sur leurs données est importante pour la protection de la vie privée ainsi que pour le bon fonctionnement du marché ».

En répondant à une demande de commentaire, un porte-parole de Facebook a déclaré : « Nous avons intégré la transparence dans nos produits et des contrôles qui aident les gens à gérer leur vie privée », dit-il. « Mais le format des étiquettes d'Apple, sur lequel ce rapport s'appuie largement, est trop large et ignore comment les données sont utilisées en contexte. Ils ne nous permettent pas d'offrir aux gens des informations spécifiques sur les types de données que nous collectons et où nous les collectons, ce qui entraîne malheureusement une certaine confusion ».

Cela n’est peut-être pas vraiment dérangent que des tiers voient ce qu’un utilisateur a pu acheter sur Instagram, mais ça l’est lorsque Instagram partage ses informations financières, ses coordonnées, ses contacts et ses historiques de recherche et de navigation. Il faut également garder à l'esprit que ces classements sont entièrement basés sur ce que les développeurs d'applications ont choisi de partager avec Apple. Les applications qui ne divulguent pas toutes ces informations peuvent être expulsées de l'App Store, mais cela ne signifie pas qu'elles sont toutes honnêtes.

Il est également déjà connu que des milliers d'applications iPhone laissent échapper des informations personnelles à partir de leurs serveurs back-end sur le Cloud. Il y a fort à parier que de nombreuses applications iPhone comportent des erreurs de fuite de données personnelles dans leur code, dont elles ne sont pas conscientes.

Dans l'ensemble, Facebook et Instagram collectent et partagent le plus de données sur leurs utilisateurs. Mais il y a lieu de s'inquiéter en ce qui concerne WhatsApp. En janvier 2021, WhatsApp a mis à jour sa politique de confidentialité. Dans le sillage de cette mise à jour, de nombreuses personnes sont passées à Signal et Telegram. Bien que WhatsApp ait précisé par la suite que sa nouvelle politique ne s'appliquerait qu'aux utilisateurs communiquant avec des entreprises qui s'intègrent à WhatsApp – et que l'application ne pouvait pas fouiner dans les discussions privées, les journaux d'appels ou les lieux partagés – cela a conduit à des préoccupations croissantes concernant la confidentialité des données.

L'application de messagerie populaire ne collecte et ne partage qu'environ 5 % de vos données, selon cette étude, mais n'oubliez pas que si vous utilisez WhatsApp pour communiquer avec une entreprise, l'application partagera votre numéro de téléphone, votre localisation, vos données de transaction, l'identifiant de votre appareil, l'interaction avec le produit et les identifiants de l'utilisateur avec Facebook.

Le bon côté des choses est que vous pouvez contrôler une grande partie de ce que les applications collectent et partagent à votre sujet. Lorsque vous ouvrez une application pour la première fois, elle vous demande plusieurs autorisations, que vous pouvez accorder, refuser ou accorder uniquement pendant l'utilisation de l'application. Vous pouvez également accéder à l'application "Réglages" de votre iPhone pour affiner ce qu'une application collecte à votre sujet.

Source : pCloud

Et vous ?

Que pensez-vous de cette étude ?
Instagram et Facebook collectent et partagent le plus de données sur leurs utilisateurs, selon pCloud. Quels commentaires en faites-vous ?
Que vous inspire cette collecte massive de données d’applications et leur partage à des fins de publicité ?

Voir aussi :

iOS 14 : Facebook incite les utilisateurs à ne pas refuser le pistage publicitaire, assurant que le pistage permet d'aider les entreprises qui reposent sur la publicité
Les développeurs examinent des techniques invasives de suivi des utilisateurs dans l'iOS 14, pour contourner la prochaine mise à jour de la confidentialité d'Apple
WhatsApp pourrait fermer votre compte si vous refusez de partager vos données avec Facebook, une Màj de ses conditions d'utilisation lui permettent de collecter presque toutes vos données personnelles
Facebook alerte les utilisateurs professionnels de sa plateforme au sujet des fonctionnalités de confidentialité d'iOS 14, qui auront un impact sur le marketing

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de walfrat
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 23/03/2021 à 9:31
J'ai un collègue qui affirme qu'après avoir tenu une conversation par oral avec des potes, il a commencé à recevoir des pubs sur le sujet de la conversation de la part de .. Google.

En soi peut-être que les applis Google collecte moins de volume de données, mais quelque chose me dit qu'il savent beaucoup mieux l'exploiter, c'est leur spécialité après tout.
2  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/03/2021 à 15:07
J'ai voulu installer cette merde pour faire plaisir a un pote, et cette cochonnerie a commencer à aspirer toutes mes données sans me demander mon avis, jamais vu une pareille merde.
J'ai désinstallé cette chose et plus jamais je ne l'installerais.
1  0 
Avatar de puffola
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 23/03/2021 à 9:42
Wow, je n'ai aucune de ces app sur mon telephone!
0  0 
Avatar de smarties
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/03/2021 à 10:27
Citation Envoyé par puffola Voir le message
Wow, je n'ai aucune de ces app sur mon telephone!
Idem, les rares fois où j'ai besoin d'aller sur Facebook ou Youtube, je le fais le navigateur (Firefox).
0  0 
Avatar de mountain54
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 28/08/2021 à 15:09
Instagram: je ne l'utilise que pour exposer des photos...rien de perso,ma bobine encore moins.

quand à Facebook: le seul interet: certains groupes: armes/tir,usinage.. meme politiques.et Market

à la moindre phrase:mot qui déplait aux censeurs du Maghreb : bloqué une semaine,un mois..sans etre gêné de laisser passer allègrement trafics de cigarettes et de drogue,prostitution..
0  0