IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

61 % de l'énergie pour le minage du bitcoin proviendraient des combustibles fossiles
L'extraction du bitcoin ralentirait la transition vers des alternatives vertes

Le , par Bruno

290PARTAGES

4  0 
Alors qu’Elon Musk et son entreprise Tesla ont choisi d’investir dans le bitcoin, certains défenseurs de l'environnement ou activistes préoccupés par le changement climatique estiment que le bitcoin "tue la planète". Alors qu’Elon Musk et son entreprise Tesla ont choisi d’investir dans le bitcoin, certains défenseurs de l'environnement ou activistes préoccupés par le changement climatique estiment que le bitcoin tue la planète.

L'extraction du bitcoin contribuerait à ralentir la transition vers des alternatives vertes en augmentant les revenus de l'extraction du gaz. Au total, 61 % de l'exploitation minière du bitcoin serait alimentée par des combustibles fossiles, ce qui entraîne des émissions de CO2 équivalentes à celles de l'ensemble des 5 millions d'habitants de la Nouvelle-Zélande et a conduit de nombreux journaux à conclure que le bitcoin pourrait pousser notre planète au bord du gouffre.

Selon les dernières données disponibles de l'Université de Cambridge et de l'Agence internationale de l'énergie, au rythme actuel, le minage du bitcoin consomme environ la même quantité d'énergie par an que celle consommée par les Pays-Bas en 2019. Une étude de 2019 publiée dans la revue scientifique Joule indique également que la production de bitcoin génère entre 22 et 22,9 millions de tonnes d'émissions de dioxyde de carbone par an.

Utilisation croissante de l'énergie par le bitcoin


La décision de Tesla d'inscrire le bitcoin à son bilan a fait augmenter le prix du bitcoin, ce qui a rendu l'exploitation minière du bitcoin plus rentable pour les mineurs, et a donc augmenté les émissions de l'industrie minière. L'inclusion historique de la cryptomonnaie dans le portefeuille d'investissement de Tesla pourrait compliquer l'éthique de zéro émission de la société, à un moment où les considérations ESG sont devenues un facteur majeur pour les investisseurs mondiaux.

Pour les défenseurs de l'environnement, l’attitude des dirigeants de Tesla en faveur du bitcoin est ridicule. Pour rendre la ridicule décision de Tesla encore plus évidente, en moyenne, une seule transaction de bitcoin consomme autant d'énergie que la conduite sur 5 000 km dans une Tesla. « Nous sommes bien sûr très préoccupés par le niveau des émissions de dioxyde de carbone générées par l'extraction de bitcoin », a déclaré Ben Dear, PDG d'Osmosis Investment Management. « Nous espérons que lorsque les projets de Tesla dans le domaine du bitcoin seront terminés, elle se concentrera sur la mesure et la publication de l'ensemble de ses facteurs environnementaux, et si elles continuent à acheter ou commencent à extraire du bitcoin et qu’elle inclut les données de consommation énergétique pertinentes dans ces publications », a-t-il ajouté.

Pour rappel, Tesla a annoncé en début de mois qu’elle acceptera le bitcoin comme moyen de paiement dans un proche avenir. L’entreprise a également effectué un investissement de 1,5 Md$ dans la cryptomonnaie, entraînant une augmentation de la valeur du bitcoin de 10 %.

« En janvier 2021, nous avons mis à jour notre politique d'investissement afin de nous offrir plus de flexibilité pour diversifier davantage et maximiser les rendements de nos liquidités qui ne sont pas nécessaires pour maintenir une liquidité opérationnelle adéquate. Dans le cadre de la politique, qui a été dûment approuvée par le comité d'audit de notre conseil d'administration, nous pouvons investir une partie de ces liquidités dans certains actifs de réserve alternatifs, notamment des actifs numériques, des lingots d'or, des fonds négociés en or et d'autres actifs, comme spécifié à l'avenir », a déclaré l’entreprise.

« Par la suite, nous avons investi au total 1,50 milliard de dollars en bitcoins dans le cadre de cette politique et pouvons acquérir et détenir des actifs numériques de temps à autre ou à long terme. De plus, nous prévoyons de commencer à accepter le bitcoin comme mode de paiement pour nos produits dans un proche avenir, sous réserve des lois applicables et initialement sur une base limitée, que nous pouvons ou non liquider à la réception », a-t-elle ajouté.


Les calculs cryptographiques nécessitent une grande puissance de calcul pour être résolus efficacement. Et il y a des centaines de milliers de mineurs qui sont tous en concurrence, seuls ou en groupe, pour résoudre un bloc de transaction. Une fois qu'un mineur particulier a résolu le bon problème et donc le bloc de transaction, tous les autres mineurs (nœuds) en sont également informés. Cela leur permet non seulement de passer au bloc suivant, mais aussi de s'assurer qu'il n'y a pas de problème de double dépense dans le réseau.

Chaque fois qu'un mineur parvient à valider une transaction avec succès, en résolvant les bons calculs, il reçoit une récompense sous la forme d'une monnaie cryptographique. Les mineurs sont en concurrence les uns avec les autres pour savoir qui va résoudre le problème en premier. La solution au problème est également connue sous le nom de "hash". La monnaie virtuelle qu'ils reçoivent dépend du réseau sur lequel ils résolvent ces transactions cryptographiques complexes. Par exemple, si un mineur valide une transaction effectuée sur le réseau bitcoin, il recevra une récompense sous forme de bitcoin.

Timothy Swanson, économiste spécialisé dans la gouvernance environnementale, a révélé que les déchets électroniques générés chaque année par le matériel de minage mis au rebut sont à peu près équivalents à toute la poubelle générée au Luxembourg par an. Voici, ci-dessous, quelques exemples :

  • en décembre 2020, Gazprom (la compagnie pétrolière d'État en Russie) a annoncé qu'une filiale de gaz naturel en Sibérie mettait en place des équipements pour le minage des cryptomonnaies. D'après des témoignages récents, des installations similaires ont été construites dans des champs de gaz naturel aux États-Unis ;
  • une centrale au charbon du comté de Yates, dans l'État de New York, a été reconvertie au gaz naturel en 2017. Les propriétaires de cette centrale de 20 MW tentent de l'étendre à 106 MW, pour exploiter plus de Bitcoin. Si l'on met de côté les émissions que cette usine créera, elle consommera également de grandes quantités d'eau ;
  • la République de Géorgie. Le groupe Bitfury a utilisé ses relations politiques pour obtenir des biens immobiliers à des prix inférieurs à ceux du marché et la République a désormais la particularité d'avoir 10 % de la production énergétique du pays siphonné par les opérations minières de Bitfury.

Pour les activistes préoccupés par le changement climatique, si on veut lutter sérieusement contre la crise climatique, on doit remporter les victoires faciles là où elles sont possibles. Ces derniers recommandent l'utilisation de la cryptomonnaie Nano, qui selon eux, serait 6 millions de fois plus efficace en termes d'énergie que le bitcoin, ou l'utilisation d'Ethereum une fois la refonte terminée.

En effet, Ethereum mène des recherches sur un algorithme de consensus différent qui consommerait beaucoup moins d'énergie, dont la mise en œuvre est prévue dans environ deux ans. En outre, Ethereum est légèrement plus évolutif que bitcoin, bien qu'Ethereum constate également des frais de transaction bien supérieurs à 20 dollars.

Et vous ?

Êtes-vous pour ou contre le minage de bitcoin ? Pourqoui ?

Voir aussi

Tesla : l'investissement de 1,5 milliard de $ dans le bitcoin est-il pure spéculation ou une tactique d'Elon Musk pour booster la confiance en la cryptomonnaie dont-il pourrait être le créateur ?

Le bitcoin franchit la barre des 50 000 dollars suite à l'arrivée sur le marché de la Bank of New York Mellon, qui a formé une unité pour aider les clients à détenir, transférer et émettre des actifs

Le bitcoin est "en passe" d'être plus largement accepté par les investisseurs, affirme Elon Musk, PDG de Tesla Inc

Le bitcoin et d'autres cryptomonnaies basés sur l'algorithme Proof of Work sont un cauchemar suivant les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, selon Timothy Swanson

Tesla acceptera le bitcoin comme paiement dans un "proche avenir" après un investissement de 1,5 Md $ dans la cryptomonnaie, entraînant une augmentation de la valeur du bitcoin de 10 %

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/09/2021 à 21:13
Citation Envoyé par Kikuts Voir le message
Je serai curieux de lire une étude qui analyse combien d'énergie, d'électronique l'équivalent en banque.
C'est déjà fait, une transaction bitcoin consomme un peu plus de 700 000 fois plus qu'une transaction classique. Le principe même du Bitcoin : les transaction doivent être inutilement complexe a gérer. C'est une conséquence de la sécurisation par du système "proof of work" pour que une seule personne ne puisse pas avec sa seule puissance de calcul fausser la blockchain.

Citation Envoyé par Kikuts Voir le message
Parce que c'est bien beau de jeter des pierres sur les cryptomonnaies dont le Bitcoin, mais si on compte une petite banque,
Il y a des serveurs, des bâtiments, des salariés qui consomment pour vivre et pollue, renouvèlent leurs iPhone tous les 2 ans, leur ordi portable tous les 3 / 4 ans.
Un banque assure bien plus de services (prêts, placements, ...) que ce que permet le bitcoin qui ne sert qu'à assurer des transactions, c'est ces services qui requièrent du personnel avec des ordinateurs individuels. Remplacer les transaction en devises par du bitcoin ne fera pas disparaitre cette activité.
Le traitement des transactions, en soi, consomme en fait très peu.

Citation Envoyé par Kikuts Voir le message
Ils achètent beaucoup de chose durant leur vie : combien de voiture, TV, électroménager, vêtement, nourriture etc.
Ils se déplacent en voiture et relâchent du CO2, ils ont des climatiseurs chez eux. Ils ont accès à nos comptes et peuvent en déduire nos habitudes. Et certains utilisent même le Bitcoin.
Ils vont se reproduire alors que la planète est surpeuplée. Une véritable honte ces banquiers
Alors qu'avec les puces ASIC, on sait à quoi s'en tenir !
Cette définition correspond probablement encore plus à l'utilisateur de Bitcoin lambda qu'au banquier.
6  1 
Avatar de JackIsJack
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/09/2021 à 8:55
Ça pourrait être marrant un réseau bitcoin qui aurait une preuve de travail basée sur des actions exclusivement accomplissables par des humains, sans machine.

Ça ne serait plus la bataille à "la machine la plus puissance" mais au groupe d'humain qui parvient à créer le plus de confiance autour d'eux (par X moyens possibles) et libre aux gens de souscrire ou pas à leurs services. Tiens, ça pourrait s'appeler des banques.
2  0 
Avatar de kitbij
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/03/2021 à 12:13
L'or est et restera de loin la seule et unique monnaie internationale. Les derniers accords de Bâle vont le propulser de nouveau au centre du système monétaire.
Même les banques centrales, qui impriment des billets à partir de rien, dévaluant de plus en plus leur monnaie, se remettent à se charger en or.
Les chinois et les russes (et d'autres avec eux) ne veulent plus rien payer en dollar et paient leur imports en or.
Une route en or pour l'or... Un très bon article sur l'or : investir-solutions.com/comment-investir-dans-l-or...
Le bitcoin va modifier nos façons de voir la monnaie et nos échanges, mais ne prendra jamais la place de l'or.
Mais ce n'est que mon avis.
1  0 
Avatar de yannickt
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/09/2021 à 0:42
Citation Envoyé par Uther Voir le message
C'est déjà fait, une transaction bitcoin consomme un peu plus de 700 000 fois plus qu'une transaction classique. Le principe même du Bitcoin : les transaction doivent être inutilement complexe a gérer. C'est une conséquence de la sécurisation par du système "proof of work" pour que une seule personne ne puisse pas avec sa seule puissance de calcul fausser la blockchain.
Ca c'est uniquement si on regarde la couche 1, la couche 2 du réseau n'a pas de minage et peut gérer plusieurs ordres de grandeur de fois plus de transactions que la couche 1, pour une consommation infiniment plus faible. C'est pas pris en compte dans le coup énergétique d'une transaction. Comme d'habitude, c'est toujours des études à charge. Après, c'est pas étonnent, c'est une banque centrale qui l'a faite. Il est connu que les banques centrales veulent torpiller le bitcoin, car ça représente une sacrée menace contre leur pouvoir. Et leur capacité de bidouiller tranquillement en coulisse (planche à billets "quoi qu'il en coute", taux d'intérêt qui ne veulent plus rien dire, etc...). Même C. Lagarde ne cache plus ses contradictions, avec une position : "Il faut interdire des cryptomonnaies, c'est le mal incarné, mais on va faire la nôtre (l'euro numérique)" (Bon chasseur vs mauvais chasseur...).

Citation Envoyé par Uther Voir le message
Cette définition correspond probablement encore plus à l'utilisateur de Bitcoin lambda qu'au banquier.
Non, niveau impact sur l'environnement, c'est plutôt le français moyen. Attention à l'appel au bobo. On part tellement avec l'idée que le bobo, c'est l'autre "salaud d'en face", jamais soi, qu'on oublie qu'on l'est un peu aussi (nous pour au moins pour une bonne partie de la planète).

Qui plus est, l'article parle d'ASIC qui sont remplacés au bout 1,29 an. Des interviews de mineurs que j'ai entendu, ils disent plutôt que vu le prix de l'équipement, ils les gardent 5 ans facile.
Une simple réflexion montre que l'article et sujet a caution : Supposons que la fabrication d'un ASIC nécessite autant de ressource que 20 iPhones (selon l'article, l'ASIC pèserait 10*272g= 2,7kg). Et que comme le dit l'étude, la transaction coûte 2 iPhones. Ca fait un ASIC qui dure 20/2 = 10 transactions. Un ASIC, ça doit couter de 2000€ à 10000€. Pour rembourser l'équipement, il faut alors de 200€ à 1000€ de frais à chaque transaction, le mineur n'a encore rien gagné. Or, c'est pas les frais qu'on constate. Même avec 1 ASIC = 200 iPhones (27Kg), les frais restent irréalistes. Avec 1 ASIC= 2000 iPhones, les frais deviennent réalistes, mais c'est toujours pas rentable pour le mineur. Avec 1 ASIC = 20000 iPhones, c'est la comparaison de ressources ASIC/iPhone qui n'est plus réaliste. Dans ce cas, selon l'article, l'ASIC pèse 10000*272g= 2,7 tonne. Pour un si petit volume, y'a un Nobel de physique à la clef. Un ASIC ça coute en gros autant de ressource qu'un pc de bureau, y'a pas de magie noire qui décuple "par magie" le coup en matières premières.
Si l'étude parle de l'énergie consommée, bah là, c'est juste de l'arnaque intellectuelle, on compare juste des torchons et des serviettes (énergie et ressources). Ou alors j'attends de voir les factures d'électricité en "iPhones jetés à la poubelle" au lieu des kWH...

Sur Ethereum, l'article dit que rien n'a été fait pour la "proof of stake". Les 2/3 du boulot est déjà fait, et la transition a déjà commencé depuis plusieurs mois. Bascule prévue mi-2022.
L'article dit qu'on est pas sûr que la "proof of stake" fonctionne, or elle marche depuis quelque temps déjà sur plusieurs cryptomonnaies.
Inutile que l'article utilise le Chia pour agiter un dernier et pitoyable chiffon rouge, le Chia déjà est en train d'agoniser...

Le problème avec le sujet Bitcoin, c'est qu'on arrive très vite, voir tout de suite avec des arguments fake des deux côtés et toute tentative de débat constructif est tout de suite transformé en guerres de tranchées et/ou d'égos stériles.
Et le deuxième problème, c'est qu'il est plus que temps que le bitcoin passe à la "proof of stake", bo***l de m**de.
4  3 
Avatar de TotoParis
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/03/2021 à 20:55
Pour moi, le principe même de la BlockChain est une aberration, au vu de l'énergie consommée.
C'est juste un bel objet technologique, c'est vrai. Mais il ne s'étendra jamais comme système monétaire, même
à l'échelle d'un pays moyen. C'est tout simplement irréalisable.
1  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/03/2021 à 9:19
L'économie mondiale se porte extrêmement mal. Il y a plein d'industries au bord du gouffre (les compagnies aériennes low cost par exemple).
Sur les marchés financiers il y a plein d'actions surévaluées. Par exemple le cours de Tesla est complétement déconnecté de la réalité, c'est une bulle.
Les banques centrales ont injecté des milliards pour maintenir les marchés artificiellement en vie, les cours ne représentent pas du tout la réalité.
Les médias se focalisent trop sur le bitcoin, il y a plein de risques plus important qui planent sur les marchés.

Je pense que tout ceux qui achètent du bitcoin ont conscience du fait que sa valeur peut chuter extrêmement vite.
Les banques ont investit notre épargne dans des produits toxiques, bitcoin ou pas, ça ne change rien pour nous.
2  2 
Avatar de nicopulse
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 17/09/2021 à 20:05
A oui, autant investir dans l'immobilier.
0  0 
Avatar de rt15
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 16/03/2021 à 17:25
Il faut que cette bulle explose.
Et le plus tôt sera le mieux.

Et je ne dis pas ça parce que je serais content que ça donne une bonne leçon aux spéculateurs.

Je dis ça car le bitcoin, c'est en moyenne de l'ordre de 300 000 transactions par jours :
https://bitinfocharts.com/comparison...nsactions.html

Alors que dans le même temps, il consomme autant d'électricité que je ne sais pas trop quel pays. Ces temps-ci ce serait la Nouvelle-Zélande.

300 000 transactions par jours, c'est 3,5 transactions par secondes...

3,5 transactions par secondes bordel de merde.
Avec l'electricité de la Nouvelle-Zélande.
Alors qu'un seul PC suffirait.

Peut-être le plus grand gaspillage d'énergie de l'humanité ?

Pour ajouter un bloc à la chaîne bitcoin il faut une preuve de travail.
Le bitcoin est quant à lui la preuve ultime que l'homme est con.

Une monnaie digitale décentralisée non gérée par les banques et/ou les états. -> Pourquoi pas.
Cette ressource spéculative énergivore qu'est le Bitcoin. -> Non.
2  3 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/03/2021 à 10:20
C'est particulièrement plus stupide que tous les autres. Même les subprimes étaient soutenus par des prêt immobiliers, certes pourris, mais qui correspondaient a une certaine logique. Le Bitcoin c'est le niveau au dessus, on peut juste croiser le doigts. Si ça part en couille, il n'y a pas le moindre moyen de voir venir quoi que se soit.

Je suis de l'avis de rt15, j'espère vraiment ça se casse la gueule au plus tôt avant que les impacts sur l'économie soient trop énormes.
0  1 
Avatar de LeDruide87
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/03/2021 à 10:40
Les monnaies actuelles ne servent plus désormais à la production de richesses tangibles, elles ne sont que des jeux d'écriture spéculatives. On appelle cela "monnaie de singe". Et le bitcoin en est une comme les autres. Cela sert simplement de refuge virtuel contre l'inflation du dollar, de l'euro et ainsi de suite, mais les fluctuations gigantesques montrent que cela n'a pas de solidité, contrairement à l'or, à la pierre, à la terre. Nous avons au contraire d'énormes bulles financières, appelée à crever quelque jour, entraînant la dévastation.
1  2