IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Spot, le chien robot de Boston Dynamics, armé au nom de l'art. Des individus lui rattachent un pistolet de paintball contrôlable à distance
Pour laisser entrevoir les dangers de l'automatisation

Le , par Stéphane le calme

378PARTAGES

16  0 
En juin, l’entreprise a amorcé la commercialisation de son robot quadrupède Spot, qui est capable de monter des escaliers ou de traverser un terrain accidenté. Le robot, qui fait étrangement penser à ceux de la série La guerre des mondes sur Canal+, était accessible depuis 2019 via un programme de leasing qui a permis d’écouler 150 exemplaires. La nouveauté, c’est qu’il est désormais ouvert à la vente aux États-Unis pour la coquette somme de 74 500 dollars.

À ce prix-là, les entreprises pourront disposer du kit de développement Spot Explorer, du robot, de deux batteries, du chargeur de la batterie, d’une tablette pour contrôler le robot, d’un boîtier d'alimentation et des packages client Python pour les API Spot. Boston Dynamics vendra également des charges utiles Spot et les clients recevront des mises à jour logicielles « lorsqu'elles seront disponibles ». La société propose la livraison gratuite pour une durée limitée – le site Web indique actuellement que Spot Explorer est expédié en six à huit semaines.

C'est la première fois que les entreprises peuvent acheter directement un robot Boston Dynamics. Il s'agit également de la première offre de vente en ligne de l'entreprise. Spot est uniquement en vente aux États-Unis pour un usage commercial et industriel, mais la société espère se développer à l'international cette année. « Nous prévoyons de fabriquer environ un millier de Spots au cours de la prochaine année, mais nous pouvons augmenter le volume en fonction de la demande », a déclaré un porte-parole de Boston Dynamics. « Nous explorons les possibilités de permettre des ventes à l'étranger cette année.» La société prévoyait à l'origine de terminer la construction de 1000 Spots d'ici la mi-2020, mais la pandémie de coronavirus a perturbé ce calendrier.

La force de Spot est d’être modulaire. Il se révèle de plus, extrêmement agile, conçu pour aller là où les autres robots ne peuvent s’aventurer, y compris sur des terrains accidentés. Spot peut être utilisé pour inspecter du matériel ou un site puisqu’il est capable de scanner son environnement et de détecter des anomalies. Équipements nucléaires, installations électriques, chantiers, les domaines d’application sont multiples.

Un autre robot phare de l'entreprise est son modèle bipède baptisé Atlas. Atlas peut faire du sprint, des exercices de gymnastique, du parkour (ou art du déplacement, est une discipline sportive acrobatique qui consiste à franchir des obstacles urbains ou naturels, par des mouvements rapides et agiles et sans l'aide de matériel), des saltos arrière, ouvrir des portes pour laisser entrer une armée d'autres Atlas, et bien d'autres.

En décembre, Boston Dynamics a accumulé des centaines de millions de vues sur YouTube avec des extraits montrant ses robots (l'Atlas humanoïde, le Spot en forme de chien et le robot Handle en forme d'oiseau conçu pour les services logistiques) tous réunis dans une routine de danse coordonnée au rythme de Do You Love Me de The Contours.


Les farces de MSCHF

Un groupe de farceurs a tenté de présenter une vision plus dystopique de la technologie robotique de l'entreprise. Ils ont ajouté un pistolet de paintball à Spot.

Le projet, appelé Spot’s Rampage, est l’œuvre de MSCHF, un collectif Internet qui fait régulièrement des farces.

Les cascades précédentes de MSCHF incluent la création d'une application qui attribuait 25 000 $ à quiconque pouvait maintenir un bouton enfoncé le plus longtemps; la vente des baskets « Jesus Shoes » avec de la vraie eau bénite dans les semelles (Drake en a acheté une paire); ou encore le développement d’une application de sélection de titres basée sur l'astrologie.

Daniel Greenberg, membre de MSCHF, affirme cependant qu'il y a un côté sérieux à Spot’s Rampage. « Chaque fois que vous voyez un TikTok ou une danse, vous êtes tentés de vous dire : ”Oh mon Dieu, Spot est si heureux”», indique Greenberg. « Mais si nous parlons franchement de ce à quoi il va être utilisé dans le monde réel, vous pourriez pensé à un usage dans la police ou à un usage militaire ».


Inutile de préciser que Boston Dynamics n’a pas apprécié. La société a tweeté : « Nous condamnons la présentation de notre technologie de quelque manière que ce soit qui favorise la violence, les préjudices ou l'intimidation. Notre mission est de créer et de fournir des robots étonnamment performants qui inspirent, ravissent et impactent positivement la société ».


Michael Perry, vice-président du développement commercial de la société, déclare que les conditions d’utilisation de Spot interdisent les utilisations violentes du robot. « Les choses essentielles que nous essayons d’éviter sont les choses qui nuisent aux gens, les intimident ou enfreignent la loi », a indiqué Perry.

Perry ajoute que c'est une préoccupation particulière, car l'entreprise tente de vendre ses robots. « Ce n'est pas seulement un point moral, c'est aussi un point commercial pour nous », dit-il.

Étant donné que le robot se connecte périodiquement aux serveurs Boston Dynamics, il serait théoriquement possible de désactiver le Spot utilisé par MSCHF. « Nous nous battons pour ça », a ajouté Perry. L'équipe de MSCHF prétend avoir une solution de contournement prête au cas où.

Boston Dynamics a passé des décennies à développer des robots qui s'équilibrent de manière dynamique, c'est-à-dire en se déplaçant constamment, afin de traverser des terrains difficiles. La technologie, issue du monde universitaire, a été développée avec un financement de Darpa pendant plus d'une décennie avant que Google ne l'acquière en 2013. Boston Dynamics a été vendue à Softbank en 2017 et acquise par Hyundai en 2020. La société a commencé à vendre Spot pour 74500 $ en 2019.

Les machines ont des capacités remarquablement réalistes. Les clips des robots, qui incluent un humanoïde de la taille d'une personne, ont parfois suscité des commentaires de la part d’internaute qui les ont comparés à des films de science-fiction contenant des robots tueurs.

L'équipe MSCHF affirme que Boston Dynamics lui a offert deux spots supplémentaires pour annuler la cascade et retirer le pistolet de paintball. Perry a indiqué que la société a proposé d'aider MSCHF à organiser une démonstration qui n'impliquait pas l'utilisation d'une arme à feu, y compris une assistance technique sur place et quelques spots de rechange.

Une mise à jour de Spot

Près de sept mois après avoir ouvert Spot à la vente, l'entreprise a décidé de le rendre de plus en plus autonome. Boston Dynamics a présenté Spot Enterprise, une nouvelle version du robot qui dispose d'un support de charge pour recharger ses batteries sans aucune interaction humaine. La société de robotique a présenté également Scout, un nouveau système de contrôle basé sur un navigateur qui offre une interface simplifiée pour piloter Spot sur Internet, ainsi qu'un nouveau bras robotique pour aider le robot à « saisir, soulever, porter, placer et faire glisser une grande variété d'objets ».

« Les clients dans de nombreux secteurs ont des sites avec des équipements importants qui sont en grande partie sans personnel, et cela peut prendre des heures pour envoyer quelqu'un pour aller vérifier quelque chose de relativement simple », a noté l'ingénieur en chef de Spot, Zack Jackowski. « Ce qu'ils veulent faire, c'est y installer un Spot en permanence. De cette façon, la personne qui est attachée au suivi d'une alarme ou d'une inspection de routine peut simplement appeler un robot, se lever et aller jeter un œil ».


Le logiciel Web Scout de Boston Dynamics fait partie de sa tentative de rationaliser le contrôle à distance. Pour l'instant, cela transforme principalement Spot en un robot de téléprésence coûteux. Boston Dynamics a expliqué que le nouveau bras ne fonctionne pas encore avec son logiciel Web, ce qui rend Spot mieux adapté pour inspecter et photographier un environnement plutôt que d'interagir physiquement avec lui. Une fois que le bras robotique sera intégré dans les commandes à distance de Scout, cependant, le robot devrait être capable de faire des choses comme actionner des vannes, tirer des leviers ou tourner des poignées, tandis que son opérateur se trouve à des centaines, voire des milliers de kilomètres.

Scout fonctionne avec le Spot Explorer existant de la société (sans le bras mécanique), ainsi qu'avec les nouveaux robots Spot Enterprise (avec le bras mécanique). Bien que le nouveau robot comporte également d'autres mises à niveau, comme un processeur plus puissant conçu pour exécuter des algorithmes d'autonomie plus avancés à l'avenir, ses capacités d'autochargement sont la nouvelle fonctionnalité majeure. Alors que le Spot Explorer actuel a une autonomie d'environ 90 minutes, le nouveau Spot Enterprise peut vivre sur un site distant avec une station de charge « indéfiniment ». Lorsqu'il est combiné avec Scout, l'un des cas d'utilisation est que les entreprises puissent utiliser Spot comme alternative à l'envoi de personnel sur des sites distants.

Sources : Spot's Rampage, Boston Dynamics

Et vous ?

Quelle lecture en faites-vous ?

Voir aussi :

Boston Dynamics rend son robot quadrupède Spot plus autonome en lui attribuant un bras mécanique, la possibilité de se recharger tout seul et présente Scout, un logiciel pour le piloter sur internet
Hyundai va acquérir Boston Dynamics pour près de 1 milliard de dollars, alors que le groupe a choisi la robotique comme l'un de ses nouveaux moteurs de croissance
SoftBank pourrait vendre Boston Dynamics, le créateur du robot Spot, à Hyundai, les deux parties auraient lancé des négociations

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/02/2021 à 22:17
En fait le robot spot est apparu comme le méchant alien armé dans la série canal + la guerre des mondes



Une des raisons qui fait que cette série est mauvaise parce que ca fait bidon pour tout ceux qui ont déjà vu des vidéos de spot, et c'est donc même carrément moins bien que les soucoupes du premier film
D'ailleurs la série est nulle, scénario chiant et acteurs insipides.

Ca ne vaux pas le film d'origine fait en 1953 :

0  0