IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Bitcoincore.org retire le livre blanc de Satoshi du site Web après les menaces de Craig Wright,
Les développeurs de Bitcoin pesant le coût d'un procès pour revendication de droits d'auteur

Le , par Stan Adkens

725PARTAGES

5  0 
La personne derrière Satoshi Nakamoto, le pseudonyme utilisé par l’inventeur du Bitcoin, est restée très mystérieuse pendant un certain temps, jusqu’à ce qu’un Australien du nom de Craig Steven Wright (CSW) ait revendiqué en 2016 la paternité de la célèbre cryptomonnaie. Certains ont semblé accepter les affirmations de Wright, et d’autres qui sont restés sceptiques ont fait l’objet de poursuite pour diffamation par ce dernier. Cette semaine, Wright a menacé de poursuites judiciaires les propriétaires de deux sites Web de Bitcoin qu'il a accusés d'avoir volé son livre blanc et d'autres propriétés intellectuelles.

Les menaces légales de l'autoproclamé Satoshi Nakamoto, Craig Wright, ont fait que l'un des sites a retiré ce qu'il prétend être "son" livre blanc Bitcoin. Mais le second refuse d'abandonner aussi facilement. Maintenant la communauté Bitcoin débat de la mesure dans laquelle les développeurs et les mainteneurs de Bitcoin Core devraient assumer la charge symbolique de l'hébergement de ce livre blanc, en particulier lorsque cela pourrait inutilement leur faire perdre du temps et de l'argent.


En 2016, Wright, qui a fait carrière en affirmant qu'il est Satoshi Nakamoto, a déposé une cinquantaine de demandes de brevets rien qu’en Grande-Bretagne autour du Bitcoin. Des demandes de brevets ont également été également déposées pour la blockchain qui constitue un protocole décentralisé de gestion des transactions. Si certaines des demandes ont été traitées, la seule paternité du Bitcoin est ce que Wright, lui-même, s'attribue depuis des années.

Comme annoncé le 21 janvier, Bitcoin.org ainsi qu'un autre site Web, Bitcoincore.org, avaient reçu des allégations de violation des droits d'auteur de la part des avocats de Craig Wright. Les avocats auraient affirmé que Wright, en tant qu'inventeur de Bitcoin, Satoshi Nakamoto, était le détenteur légal des droits d'auteur du livre blanc de Bitcoin, qu'il était propriétaire du nom et de la marque Bitcoin, ainsi que des deux sites Web mentionnés ci-dessus. L'annonce précisait :

« Hier, Bitcoin.org et Bitcoincore.org ont tous deux reçu des allégations de violation des droits d'auteur du livre blanc sur Bitcoin par les avocats représentant Craig Steven Wright. Dans cette lettre, ils affirment que Craig détient les droits d'auteur du document, le nom Bitcoin, et la propriété de Bitcoin.org ». Le post sur Bitcoin.org se poursuit ainsi : « Ils affirment également qu'il s'agit de Satoshi Nakamoto, le créateur pseudonyme de Bitcoin, et le propriétaire initial de Bitcoin.org. Il a été demandé à Bitcoin.org et Bitcoincore.org de retirer le livre blanc. Nous pensons que ces demandes sont sans fondement, et nous refusons de le faire ».

Mais alors que le propriétaire de Bitcoin.org (un développeur pseudonyme connu sous le nom de Cobra) a déclaré son refus d'être intimidé par la menace de ce qu'il a appelé des "fausses allégations", le propriétaire de Bitcoincore.org a déjà jeté l'éponge. Selon Cobra, leur co-accusé chez Bitcoincore.org a acquiescé aux demandes des avocats de Craig Wright presque immédiatement. Selon l'annonce de Cobra :

« Malheureusement, sans nous consulter, les développeurs de Bitcoin Core se sont empressés de retirer le livre blanc de Bitcoin de Bitcoincore.org, en réponse à ces allégations de violation des droits d'auteur, donnant du crédit à ces fausses revendications », lit-on.

Cobra a déclaré que la copie locale du livre blanc hébergée sur Bitcoincore.org a été retirée en moins de deux heures, en ajoutant un lien vers la modification Github qui montre que le changement a été effectué : « Le site Web de Bitcoin Core a été modifié pour supprimer les références au livre blanc, leur copie locale du livre blanc PDF a été supprimée, et avec moins de 2 heures d'examen public, ce changement a été fusionné ».

Toutes les références au livre blanc de Bitcoin ont apparemment été supprimées du site Web Bitcoincore.org. Cobra a déclaré que cet acte d'autocensure ne ferait que donner du crédit à l'idée que les revendications de Craig Wright étaient légitimes : « En se rendant de cette manière, le projet Bitcoin Core a prêté des munitions aux ennemis de Bitcoin, s'est engagé dans l'autocensure et a compromis son intégrité. Cette reddition sera sans doute utilisée pour faire de nouvelles fausses déclarations, comme celle selon laquelle les développeurs de Bitcoin Core "savent" que CSW est Satoshi Nakamoto et c'est pourquoi ils ont agi de cette manière ».

Cobra a terminé son annonce sur Bitcoin.org en réitérant le statut open source de la licence du MIT sous laquelle Bitcoin et son livre blanc ont été publiés, en déclarant : « Le livre blanc de Bitcoin a été inclus dans les fichiers du projet Bitcoin original, le projet étant clairement publié sous la licence du MIT par Satoshi Nakamoto. Nous pensons qu'il n'y a aucun doute que nous avons le droit légal d'héberger le livre blanc Bitcoin ».

Faut-il permettre un autre procès Bitcoin de Wright ?

Alors que Bitcoin.org, l'autre site Web visé par le procès, n'a pas encore retiré le livre blanc, la question est de savoir s'il serait préférable d'accueillir un autre procès de Wright, ou s'il a été sage de la part de Bitcoincore.org de contourner le problème en retirant le livre blanc - qui existe de toute façon dans de nombreux coins du Web. Comme toujours, la communauté open source de Bitcoin est en désaccord et certains se rangent du côté de Bitcoincore.org.

Gregory Maxwell, contributeur prolifique à Bitcoin, par exemple, est dans le camp qui soutient que l'hébergement du livre blanc sur le site Web de Bitcoin Core comporte des risques juridiques et financiers inutiles pour les développeurs de Bitcoin Core qui maintiennent le site, a rapporté Coindesk. « Ce n'est pas nécessaire pour le moment : le livre blanc sur Bitcoin est déjà partout, il est sur des dizaines de sites, il est dans la blockchain de Bitcoin et avec la publicité sur cette absurdité, il va être publié dans 1000 autres endroits ».

L'agitation est due au papier numérique, souligne Maxwell, et même pas au code Bitcoin lui-même. Il a ajouté qu'au lieu de distraire les ingénieurs de Bitcoin avec des années d'audiences et de procès qui coûtent des millions de dollars, il serait préférable de leur laisser la liberté de poursuivre leur important travail de maintenance de Bitcoin. Il a cité l'affaire Peter McCormack, un podcasteur, et d'autres affaires comme preuve que Wright a beaucoup d'argent à jeter lors d'audiences qui ne mènent nulle part.

Cependant, Cobra n'est pas d'accord avec la conclusion de Maxwell selon laquelle « ce n'est pas la bonne bataille ». Là où Maxwell pense qu'il ferait preuve de faiblesse en s'engageant dans une bataille juridique contre Wright, Cobra estime que se soumettre à la demande est également une faiblesse.

« En ce qui concerne Greg, je pense que le projet Bitcoin Core se soumettant à des demandes déraisonnables qui manquent de mérite est une mauvaise chose, et n'inspire pas confiance dans la robustesse du projet face aux attaques sociales et légales » a déclaré Cobra à CoinDesk. Pour lui, les développeurs sont prêts à aller au tribunal pour combattre les allégations "absurdes" de Wright si nécessaire.

Un débat plus large que le retrait du livre blanc de Bitcoincore.org

D'autres Bitcoiners, en réponse à un tweet du responsable de la maintenance de Bitcoin Core, Wladimir van der Laan (@orionwl), ont témoigné leur soutien et leur sympathie. « Vous avez tous pris la bonne décision », a répondu Pierre Rochard, cofondateur de l'Institut Nakamoto et stratège Bitcoin au Kraken. « Merci pour votre excellente gestion du projet ».

Néanmoins, certains ont suggéré que van der Laan et d'autres développeurs de Bitcoin Core qui préféreraient éviter les conflits juridiques devraient céder le domaine Bitcoincore.org à quelqu'un qui est prêt à supporter le poids d'une éventuelle poursuite judiciaire.


Dans un billet de blog publié jeudi, le principal responsable de Bitcoin Core a clairement indiqué que, selon lui, cela va plus loin que le débat sur le retrait du livre blanc qui, en soi, est susceptible d'être une bataille qui nécessitera un soutien plus large qu'une seule personne pourrait mener seule.

En effet, il avait déjà commencé à envisager de "diminuer [sa] participation" au projet open source avant les événements de cette semaine, selon le billet. Les « réponses sur les médias sociaux » au retrait de Bitcoincore.org du livre blanc qu'il a écrit dans le post « m'ont fait réaliser que les gens ont des attentes étranges à mon égard, et quel est mon rôle dans le projet Bitcoin Core ».

Van der Laan quittera la présidence des réunions hebdomadaires de Bitcoin Core. Pour le reste du poste, il propose des moyens de décentraliser davantage le développement et la distribution des logiciels de Bitcoin. « Certains arrangements qui étaient acceptables pour un projet de logiciel libre à petite échelle ne le sont plus pour un système de 600 milliards de dollars. Le plafond du marché est notoirement trompeur, mais mon propos ne porte pas sur des chiffres précis », écrit-il. « C'est un projet sérieux maintenant, et nous devons commencer à prendre la décentralisation au sérieux ».

Sources : Bitcoin.org, Wladimir van der Laan, Tweet

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quel est votre avis sur la décentralisation évoquée par Van der Laan ?
Selon vous, faut-il retirer le livre blanc comme le demande Craig Wright ou attendre d’aller en procès contre lui ?

Voir aussi :

Craig Wright, l'inventeur autoproclamé du Bitcoin, a été condamné à payer 5 milliards de dollars, dans l'affaire qui l'oppose à la famille du défunt Dave Kleiman
Satoshi Nakamoto, le créateur du Bitcoin, serait-il un Australien du nom de Craig Wright ? La preuve dans la signature numérique des messages
Craig Wright s'attribue toujours la paternité du Bitcoin et poursuit ceux qui doutent de lui, pour diffamation
Le prétendu inventeur du Bitcoin chercherait à breveter les composants fondamentaux de toute blockchain, cryptomonnaie ou base de données distribuée

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 27/04/2021 à 9:52
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
[B][SIZE=4]
Au sujet de la paternité du Bitcoin, êtes-vous pour ou contre les allégations de Craig Wright ?
Ça fait quelques années déjà (au moins 5 ans) que le gars essaye de se faire passer pour Satoshi Nakamoto: c'est un personnage louche, qui a l'air d'avoir pas mal de soucis avec la justice.

Ce qui est amusant, c'est qu'à priori, un message disant que c'est un escroc aurait été signé avec la clé privée d'une des adresses que Wright dit posséder:
"Craig Steven Wright is a liar and a fraud. He doesn't have the keys used to sign this message. The Lightning Network is a significant achievement. However, we need to continue work on improving on-chain capacity. Unfortunately, the solution is not to just change a constant in the code or to allow powerful participants to force out others. We are all Satoshi."
Ce type est très probablement un menteur, ou alors il s'amuse à signer des messages contre lui-même dans son sommeil?
3  0 
Avatar de Jeff_67
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 27/04/2021 à 13:21
Une manière simple pour prouver ses dires consisterait à transférer les bitcoins de Satoshi Nakamoto vers un de ses portefeuilles. Je sais pas pourquoi, mais ça n'arrivera certainement jamais.
3  0 
Avatar de trollator
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 27/04/2021 à 21:11
Satoshi Nakamoto est probablement mort depuis longtemps sans avoir vu sa technologie conquérir le monde...
1  0 
Avatar de guidefgui
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/05/2021 à 12:35
Un des principes fondateurs était l’anonymat non ?
1  0