Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Craig Wright, l'inventeur autoproclamé du Bitcoin, a été condamné à payer 5 milliards de dollars
Dans l'affaire qui l'oppose à la famille du défunt Dave Kleiman

Le , par Bruno

139PARTAGES

14  0 
Graig Wright, l'homme d’affaires australien qui prétend avoir inventé la monnaie virtuelle bitcoin, a été condamné par un juge américain à remettre plus de la moitié de ses avoirs en bitcoins estimés à environ 5 milliards de dollars à la famille du défunt Dave Kleiman, son présumé partenaire. En effet, Craig Wright a été poursuivi en justice par la famille de Dave Kleiman, affirmant que les deux avaient travaillé ensemble pour développer et lancer le Bitcoin en 2008 et 2009.

Dans une décision rendue le mois dernier, le juge Bruce Reinhart a reproché à Wright d'avoir constamment induit en erreur le tribunal et fait perdre du temps à tout le monde.


Pour sa défense, Wright affirme qu'après que les trafiquants de drogue et les trafiquants d'êtres humains avaient commencé à utiliser le Bitcoin, il a décidé de se dissocier de la monnaie virtuelle. Il a créé une entité juridique appelée Tulip Trust, avec lui, Dave Kleiman comme administrateurs. Ensuite, il a chiffré les clés de ses avoirs en bitcoins à l'aide d'un schéma de chiffrement nécessitant plusieurs clés pour déchiffrer les données. Kleiman étant mort, Wright affirme qu'il ne peut plus déchiffrer le fichier.

Cette affaire découle d'un litige concernant la propriété de Bitcoin et la propriété intellectuelle liée à Bitcoin. Les plaignants allèguent dans la deuxième plainte modifiée que Dave Kleiman et M. Wright étaient associés à la création de la monnaie virtuelle bitcoin et qu'ils avaient acquis une quantité importante de cette monnaie ensemble. M. Wright nie tout partenariat avec Dave Kleiman et nie en outre que Dave Kleiman ait un droit de propriété sur le Bitcoin. M. Wright affirme également que Dave Kleiman lui aurait transféré tous les droits qu’il avait dans le Bitcoin et la propriété intellectuelle en échange d’une participation dans une société qui a finalement échoué.

« Le comportement de M. Wright ne m'a pas rassuré qu’il disait la vérité », a déclaré le juge Reinhart. « Je rejette complètement le témoignage du Dr Wright sur la prétendue Tulip Trust, le prétendu fichier chiffré et son incapacité à identifier ses avoirs en bitcoins. » Reinhart a conclu que « le témoignage de Wright selon lequel cette confiance existe était intentionnellement faux. »

Pour soutenir sa thèse, le juge Reinhart, prétend que non seulement l'histoire du Dr Wright n'a pas été corroborée par d'autres éléments de preuve au dossier, mais elle défie également le bon sens. De manière plus générale, Reinhart a conclu que le « non-respect des ordonnances du tribunal par Wright est volontaire et doté de mauvaise foi. » Bien que ce juge ait conclu que la conduite de M. Wright ne dépassait pas le degré d'outrage criminel au-delà de tout doute raisonnable, il y aurait eu suffisamment de preuves pour attester des faits devant le tribunal de district qui permettraient de conclure à un outrage au civil.

Néanmoins, la cour aurait estimé que des sanctions mettant fin à l’affaire seraient suffisantes. Il convient également de noter que la cour n'a pas blâmé les avocats de Wright et a conclu qu'ils faisaient de leur mieux avec un client qui était clairement hors de leur contrôle. Le juge a invité Kleiman à présenter une demande de remboursement des frais d’avocat dans l’affaire. Et surtout, il a statué que tous les bitcoins extraits par Wright avant 2013 étaient la propriété commune de Wright et de Kleiman.

Source : courtlistener

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Craig Wright est-il vraiment Satoshi Nakamoto selon vous ?

Voir aussi :

Craig Wright s'attribue toujours la paternité du Bitcoin et poursuit ceux qui doutent de lui, pour diffamation

Craig Wright, le prétendu inventeur du Bitcoin, est accusé d'avoir volé 1 million de bitcoins, et falsifié des preuves

Bitcoin : Elon Musk pourrait être Satoshi Nakamoto, réflexions d'un ancien stagiaire chez SpaceX

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web