Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Chine ne doit pas s'attendre à un sursis des mesures de Trump sous Biden
D'après les analyses des experts

Le , par Nancy Rey

95PARTAGES

4  0 
Lorsqu'il entrera à la Maison Blanche en janvier, Joe Biden s'en tiendra probablement aux politiques sévères de l'administration Trump envers les géants Chinois de la Tech comme Huawei Technologies, s'inclinant de ce fait devant le sentiment antichinois des législateurs américains des deux partis.

Les analystes ont déclaré que Joe Biden, candidat démocrate qui a battu la semaine dernière le président républicain Donald Trump dans une course acharnée, adopterait une approche plus mesurée face aux menaces technologiques chinoises. Mais il est peu probable que ce dernier défasse les mesures de Trump, même s'il enrôle des alliés pour essayer de forcer la Chine à adhérer aux règles internationales. « Il y aurait un recul important du Congrès face à tout recul des mesures qui ont déjà été prises », a déclaré Martin Chorzempa, chercheur au Peterson Institute for International Economics.


Donald Trump a imposé des restrictions unilatérales à une série d'entreprises chinoises, du géant des équipements de télécommunications Huawei à Bytedance, qui possède la populaire application de médias sociaux TikTok, refroidissant les relations avec Pékin et provoquant des turbulences sur le marché mondial.

Comme une grande partie de Washington, Biden a autrefois salué l'essor de la Chine, mais il a depuis lors aiguisé son ton, traitant le président Xi Jinping de voyou et promettant d'adopter une ligne plus dure que Trump sur les questions de climat et de droits de l'Homme. Mais le président élu s'est abstenu de mettre la main sur la guerre technologique de Trump. Il s'est dit préoccupé par les données recueillies sur les Américains par TikTok, que Trump a essayé d'interdire et de vendre à un consortium d'entreprises américaines. L'accord est au point mort et l'interdiction est bloquée au tribunal.

Joe Biden a donné peu de détails sur sa position politique concernant Huawei, mais a déclaré qu'il n'était pas favorable à ce que les entreprises chinoises puissent construire des infrastructures américaines essentielles, qui pourraient inclure des réseaux 5G. Il n'a pas précisé s'il maintiendrait Huawei sur une liste noire commerciale qui lui rendrait plus difficile l'accès aux produits américains de haute technologie comme les puces à semi-conducteurs.

Ses décisions sur ces questions pourraient être entravées par de profonds désaccords entre ses conseillers, selon les analystes et les initiés. « C'est un grand fossé », a déclaré une source maitrisant la pensée politique de la campagne Biden. « Il y a une foule plus âgée qui se considère comme libérale et progressiste et qui croit que le libre-échange est responsable d'une plus grande prospérité pour tous. Et il y a aussi une foule de Sanders-Warren ... qui est plus sceptique », a ajouté la source, en faisant référence aux sénateurs libéraux Bernie Sanders et Elizabeth Warren, qui avaient défié Biden pour l'investiture démocrate.

L'équipe de Biden pourrait également être confrontée aux efforts de lobbying de l'industrie technologique pour desserrer les contrôles sur la Chine qui ont nui à leurs activités. « La communauté technologique soutient beaucoup Biden plutôt que Trump, il va donc y avoir une énorme pression pour ... assouplir certains des contrôles à l'exportation, les ventes de semi-conducteurs à Huawei », a déclaré Dan Blumenthal, directeur des études asiatiques à l'American Heritage Institute.

Certains observateurs de la Chine s'attendent à moins de tumultes sous Biden. L'approche de Trump se caractérise par un accord commercial de plusieurs milliards de dollars ainsi que par des sanctions concernant la répression de Pékin contre Hong Kong et des menaces concernant la gestion du coronavirus par Pékin. « Ce sera plus facile, quoi qu'il arrive. Même direction, trajectoire plus douce », a déclaré James Lewis du Centre d'études stratégiques et internationales, ajoutant que les objectifs politiques ne changeront probablement pas.

Source : Reuters

Et vous ?

Quelle est votre opinion sur le sujet ?
Partagez-vous le point de vue de ces analyses ?

Voir aussi :

Trump approuve le partenariat de TikTok et d'Oracle alors que son co-fondateur a levé des fonds pour sa campagne. TikTok dispose d'une semaine supplémentaire pour vendre ses activités américaines

Un juge bloque les restrictions de WeChat par Trump pour des questions de liberté d'expression, l'application est une «*place publique virtuelle*»

Pour la Chine, la vente de TikTok serait la preuve que les USA se livrent à une "intimidation économique", alors que TikTok s'apprête à devenir une entreprise américaine autonome

TikTok révèle des détails secrets sur le fonctionnement de son algorithme, alors que l'échéance fixée par Trump pour la vente de l'activité américaine de l'entreprise est dans trois jours

ByteDance rejette l'offre de Microsoft pour l'acquisition de l'activité américaine de TikTok et désigne Oracle comme son "partenaire technologique" américain

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !