Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Trump publie deux décrets visant à interdire les transactions américaines avec TikTok et WeChat dans les 45 jours
évoquant le motif de la sécurité nationale

Le , par Stéphane le calme

645PARTAGES

7  0 
Le président américain Donald Trump a publié des décrets visant à interdire les transactions américaines avec WeChat, l'application de messagerie appartenant à Tencent Holdings, et ByteDance, propriétaire de TikTok, dans les 45 jours, décrivant les entreprises chinoises comme des menaces pour la sécurité nationale.

Le décret sur la lutte contre la menace posée par TikTok indique ce qui suit à propos de l'application : « TikTok capture automatiquement de vastes étendues d'informations de ses utilisateurs, y compris Internet et d'autres informations sur l'activité du réseau telles que les données de localisation et les historiques de navigation et de recherche. Cette collecte de données menace de permettre au Parti communiste chinois d'accéder aux informations personnelles et exclusives des Américains - permettant potentiellement à la Chine de suivre les emplacements des employés et des sous-traitants fédéraux, de constituer des dossiers d'informations personnelles pour le chantage et de mener de l'espionnage d'entreprise. »

Les raisons avancées dans le décret sur la lutte contre la menace posée par WeChat sont les suivantes : « WeChat capture automatiquement de vastes étendues d'informations de ses utilisateurs. Cette collecte de données menace de permettre au Parti communiste chinois d'accéder aux informations personnelles et exclusives des Américains. En outre, l'application capture les informations personnelles et exclusives des ressortissants chinois en visite aux États-Unis, permettant ainsi au Parti communiste chinois de disposer d'un mécanisme pour garder un œil sur les citoyens chinois qui pourraient profiter des avantages d'une société libre pour la première fois de leur vie. »

Les décrets indiquent chacun que les États-Unis « doivent prendre des mesures agressives » contre les propriétaires de chaque application « pour protéger notre sécurité nationale ».


La Chine s'oppose aux décrets présidentiels américains concernant Tiktok et Wechat

Les décrets du président intensifient la répression de son administration contre les groupes technologiques chinois et ont suscité une forte réponse de Pékin. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, a condamné vendredi la décision de Trump, qualifiant ces décrets « d'abus de pouvoir » et « d'intimidation pure et simple ».

Le ministère chinois des Affaires étrangères s'oppose fermement aux décrets annoncés par le président américain Donald Trump interdisant les transactions américaines avec les propriétaires chinois de l'application de messagerie WeChat et de l'application de partage de vidéos TikTok, a déclaré Pékin vendredi. Pékin défendra les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises et les États-Unis devraient supporter les conséquences de leurs actions, a déclaré le porte-parole du ministère Wang Wenbin aux journalistes lors d'un briefing quotidien, sans donner de détails.

« Les États-Unis utilisent la sécurité nationale comme excuse et utilisent le pouvoir de l'État pour opprimer les entreprises non américaines. C'est juste une pratique hégémonique. La Chine s'y oppose fermement », a-t-il déclaré.

Les ordres exécutifs américains, qui entreront en vigueur dans 45 jours, interviennent après que l'administration Trump a annoncé ses efforts pour purger les applications chinoises «non fiables» des réseaux numériques américains et a qualifié WeChat (contrôlé par Tencent Holdings Ltd) et TikTok (de ByteDance) de « menaces importantes ».

Wang a déclaré que les États-Unis sacrifiaient les intérêts des utilisateurs et des entreprises et se livraient à des manipulations politiques et à l'oppression, ajoutant qu'ils « ne perdraient leur place morale qu'avec une image endommagée et un déficit de confiance ».


La réaction de TikTok

TikTok, l'application de messagerie vidéo devenue l'une des plus téléchargées au monde, s'est déclarée « choquée » et a menacé de poursuites judiciaires.

ByteDance, le propriétaire de Tiktok, avait déjà entamé des discussions avec Microsoft sur la vente des activités de TikTok aux États-Unis et dans plusieurs autres pays. Les décrets en vigueur accordent aux parties un délai de 45 jours pour conclure un accord. Un décret émis par Trump interdira toute transaction entre des particuliers ou des entreprises basés aux États-Unis et ByteDance. Le second interdit toute transaction avec Tencent qui concerne WeChat.

La définition de « transaction » sera clarifiée par le secrétaire au Commerce, également dans 45 jours, selon l'annonce de la Maison-Blanche. Trump a émis les décrets en vertu des pouvoirs contenus dans la loi de 1977 sur les pouvoirs économiques d'urgence internationaux.

L'administration américaine a élargi la portée de sa répression contre la technologie chinoise. Cette semaine, le département d'État a publié les détails d'une initiative de réseau « propre » pour agir contre Pékin sur plusieurs fronts allant de l'utilisation d'applications au stockage sur le cloud.

Trump a accusé TikTok et WeChat dans le décret d'être des outils d'espionnage permettant à Pékin d'espionner les États-Unis alors qu'ils capturaient d'énormes quantités de données utilisateur. En outre, Trump a déclaré que les deux applications sont utilisées à des fins de propagande, car elles censureraient « le contenu que le Parti communiste chinois juge politiquement sensible et peuvent également être utilisées pour des campagnes de désinformation au profit du Parti communiste chinois ».

Le décret obligera probablement les magasins d'applications américains, y compris ceux de Google et d'Apple, à supprimer TikTok et WeChat. Il est difficile de savoir si l'utilisation ou le téléchargement des applications sera interdit aux États-Unis après 45 jours, selon des experts juridiques.

« Les impacts spécifiques ne sont pas encore connus et sont soumis à des réglementations à émettre par le Département du Commerce... Les restrictions peuvent affecter la capacité des Américains à utiliser ces applications ou entraîner d'autres restrictions plus adaptées », a déclaré Nicholas Turner, un Hong Avocat basé à Kong dans le cabinet d'avocats Steptoe & Johnson.

« Le téléchargement de l'application est plus susceptible d'être interdit, car il implique la signature d'un accord d'utilisation avec les entreprises, ce qui est une transaction par définition », a déclaré Ye Jun, associé du cabinet d'avocats Getech Law, basé à Chicago, spécialisé dans le droit des sociétés et le droit des brevets. « Il est plus difficile d’interdire l’utilisation des applications. Si les utilisateurs les ont déjà sur leur téléphone, il est presque impossible de leur demander de les supprimer ou de cesser de les utiliser, à moins que les États-Unis ne parviennent à créer un "excellent pare-feu" pour les bloquer une fois pour tout », a ajouté Ye.

La dernière décision de l'administration exercera également une pression supplémentaire sur ByteDance pour qu'elle parvienne à un accord avec Microsoft. Trump a déclaré la semaine dernière que si les opérations américaines de TikTok n'étaient pas reprises par une société américaine d'ici le 15 septembre, l'application serait interdite dans le pays.

TikTok a déclaré vendredi : « Depuis près d'un an, nous cherchons à collaborer de bonne foi avec le gouvernement américain pour apporter une solution constructive aux préoccupations qui ont été exprimées. Ce que nous avons plutôt rencontré, c'est que l'Administration n'a prêté aucune attention aux faits, dicté les termes d'un accord sans passer par des processus juridiques standard, et essayé de s'insérer dans les négociations entre entreprises privées. » La société a déclaré qu'elle « poursuivrait tous les recours dont nous disposons afin de garantir que l'état de droit ne soit pas écarté et que notre société et nos utilisateurs soient traités équitablement - sinon par l'administration, puis par les tribunaux américains ».

Le fondateur et PDG de ByteDance, Zhang Yiming, a déclaré mardi dans une lettre interne de l'entreprise que le véritable objectif du gouvernement américain avait toujours été d'interdire l'application au lieu de « forcer la vente de TikTok ».

TikTok a été très populaire parmi les jeunes utilisateurs de médias sociaux de génération Z aux États-Unis, où l'application avait été installée 180 millions de fois début juillet, selon les données de la société d'études de marché Sensor Tower, dans un pays de 328 millions d'habitants. Bien que WeChat n'ait pas une base d'utilisateurs aussi large aux États-Unis que TikTok (des 279 millions de téléchargements de l'application à l'étranger au cours des six dernières années, les États-Unis ont contribué pour moins de 7 %, soit 19 millions) il est utilisé par de nombreux Chinois vivant outre-mer comme un outil de communication personnelle et professionnelle.

Cependant, Trump a déclaré que le parti communiste chinois utilisait l'application pour « garder un œil sur les citoyens chinois qui pourraient profiter des avantages d'une société libre pour la première fois de leur vie. »

TikTok pire que Facebook en matière de collecte de données ?

En juillet, le secrétaire d'État Mike Pompeo a déclaré à Fox News que les Américains ne devraient utiliser TikTok que « si vous voulez que vos informations privées soient entre les mains du Parti communiste chinois ». Ce n’est pas seulement l’administration du Parti républicain qui se déchaîne; le Comité national démocrate a également averti le personnel de la campagne de ne pas utiliser TikTok sur leurs téléphones de travail, citant la quantité de données collectées.

TikTok collecte beaucoup de données personnelles, mais ce n'est rien de plus que ce que Facebook et d'autres réseaux sociaux collectent également. La différence entre TikTok et Facebook est que Facebook est tenu d'avoir une grande transparence dans le processus par lequel il communique les informations à différents gouvernements. Et plus précisément, Facebook ne communique pas de données au gouvernement chinois.

En fin de compte, le différend le plus épineux en matière de confidentialité de 2020 ne concerne pas du tout la confidentialité ou la technologie ; il s'agit de la Chine. La question « Facebook est-il meilleur, pire ou identique à TikTok ? » est plus ou moins la même chose que « Les États-Unis sont-ils meilleurs, pires ou identiques à la Chine ? »

Alors les États-Unis se sont-ils engagés dans une guerre qu'ils ne peuvent pas gagner et dans laquelle ils n'auraient même pas dû se lancer en premier lieu ? Avant de répondre à cette question, il serait intéressant de rappeler tout de même qu'en 2017, la Chine a ratifié une loi sur le renseignement national qui impose à toutes les compagnies chinoises de coopérer avec le gouvernement dans le contexte de sécurité nationale.

Source : décrets présidentiels (1, 2), Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous des mesures prises par Donald Trump ?
Un moyen de forcer la vente de TikTok à Microsoft sous les 45 jours ?
Que pensez-vous de la réaction de la Chine ? De celle de TikTok ?
Les États-Unis se sont-ils engagés dans une guerre qu'ils ne peuvent pas gagner et dans laquelle ils n'auraient même pas dû se lancer en premier lieu ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 24/09/2020 à 9:46
Oh merde... Pour une fois que je suis d'accord avec les chinois...
7  0 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 09/08/2020 à 20:00
Dans la mesure où selon le bon vouloir du gouvernement Chinois, ByteDance ou toute entreprise chinoise soit obligée de coopérer et fournir des renseignements d'ordre privé, qu'elle ait déjà collaboré ou pas ne change rien. Ca reste une faille dans la sécurité d'un Etat et dans la protection de ses citoyens.

Il est amusant qu'une entreprise de droit Chinois entreprenne une action en justice pour faire valoir ses droits, alors qu'en Chine, elle n'aurait qu'à fermer sa gueule, pardonnez moi la vulgarité de l'expression.

Bien sûr, on pourra rétorquer qu'au petit jeu de l'espionnage, les Américains de ne sont pas en reste, les Français non plus d'ailleurs et toute autre nation ayant des intérêts à défendre et à promouvoir.

Néanmoins, la menace par rapport à la Chine n'est pas symétrique. Les USA restent un état de droit, peut-être un peu trop des fois, où on parle même du gouvernement des Juges, et où être avocat est très rémunérateur, mais il faut bien réfléchir à ce qu'on veut. Veut-on un état de non droit ?
8  3 
Avatar de sergio_is_back
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/09/2020 à 9:44
Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
Le gouvernement américain montre ainsi qu'il aurait bien voulu que TikTok soit racheté par Microsoft. En plus, Microsoft transforme en or tout ce qu'il achète, regardez Skype. La confiance numérique envers ce logiciel est nettement plus importante, avec le passage d'un bancal peer to peer sans contrôle vers un système centralisé et contrôlé par un serveur américain, et la suppression régulière de fonctions enchante particulièrement les utilisateurs, car cela les aide à se concentrer sur l'essentiel.
J'adore les interventions de Fleur Anémique !!!!

Microsoft n'a fait que transformer Skype en une grosse merde dont le bulletin de décès finira par arriver au profit de Teams ! (qui n'est pas mieux par certains aspects)
5  0 
Avatar de ormond94470
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/09/2020 à 14:17
Je comprend pas pourquoi il persiste à montrer patte blanche... C'est pas la sécurité le problème c'est que les usa ne supporte pas d'être second...
4  0 
Avatar de Karshick
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/09/2020 à 11:57
TikTok, Huawei, Taiwan...

Les relations entre Chine et USA commencent a devenir vraiment tendu. Entre Taiwan qui fait des exercices militaires conjoint avec les USA et la Chine qui fait des simulation d'invasion du territoire Taiwanais, ca risque de partir en vrille bientôt entre les deux.
4  0 
Avatar de ARKHN3B
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 30/09/2020 à 14:26
Nous défendrons nos droits jusqu'au bout. Pour le bien de TikTok et des autres entreprises chinoises [...]
Je me demande si chacun à le possibilité de défendre ses droits chez eux ? Encore faut-il pouvoir définir la notion de "chez eux" (cf. https://www.organiser.org/Encyc/2020...@@IDTH_650.jpg) #Hong Kong #Tibet #Etc.

Le gouvernement américain demande que ByteDance se retire complètement de l'opération de TikTok et remette son contrôle sur TikTok à une entité américaine. C'est de l'intimidation brutale. Il s'agit d'un vol des réalisations de l'entreprise chinoise sous couvert de sécurité. C'est une subversion flagrante de l'éthique des affaires internationales
On en parle des nombreuses entreprises chinoises qui copient, volent et répliquent les réalisations d'autres entreprises/personnes dans le monde ? Le plus souvent encore sous brevet... Et qui plus est avec un résultat et une qualité plus que médiocre. Ça pourrait faire l'objet d'un article complet avec la responsabilité des gouvernements, des entreprises et des consommateurs... Mais là n'est pas le sujet.

TikTok a affirmé qu'une ordonnance de l'administration Trump violait son droit à une procédure régulière et à la liberté d'expression [...]
La Chine qui se plaint d'être la cible d'une violation de la liberté d'expression et du protectionnisme des États-Unis. On marche sur la tête

Je ne soutiens absolument pas Trump et la bande d'idiots qui le suit/l'accompagne. Mais ici, force est de constater que je soutiens clairement cette décision.
7  3 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/09/2020 à 12:33
On peut dire bouffon ?
4  1 
Avatar de pierre-y
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 24/09/2020 à 9:43
La Chine met surtout au jour une pratique américaine qui n'est pas nouvelle.
3  0 
Avatar de marc.collin
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/09/2020 à 21:35
Citation Envoyé par ARKHN3B Voir le message
On en parle des nombreuses entreprises chinoises qui copient, volent et répliquent les réalisations d'autres entreprises/personnes dans le monde ? Le plus souvent encore sous brevet... Et qui plus est avec un résultat et une qualité plus que médiocre. Ça pourrait faire l'objet d'un article complet avec la responsabilité des gouvernements, des entreprises et des consommateurs... Mais là n'est pas le sujet.
.
un peu comme quand les usa espionnent, vole de l'info et la redonne à leurs entreprises? merci snowden, assange, manning
4  1 
Avatar de user056478426
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 12/11/2020 à 10:52
Qu’en pensez-vous?
Ça me fait trop rire... J'imagine que Trump ne peut gérer qu'un seul sujet polémique à la fois, et ces jours-ci ce n'est pas de TikTok dont il est question...
3  0