Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Suède interdit à Huawei et ZTE d'accéder à ses futurs réseaux 5G,
Alors qu'elle s'apprête à lancer la vente aux enchères de fréquences

Le , par Stan Adkens

267PARTAGES

3  0 
Après les États-Unis, le géant chinois de la Télécommunication Huawei est en train de perdre progressivement des marchés en Europe. Après la Belgique un peu plus tôt ce mois, c’est maintenant les régulateurs de la Suède qui ont interdit mardi l'utilisation d'équipements de télécommunications des sociétés chinoises Huawei et ZTE dans leur réseau 5G, en prévision de la vente aux enchères de fréquences prévue le mois prochain. La participation des fournisseurs de services de télécommunication comme Hi3G Access, Net4Mobility et Teracom a été approuvée.

L'Autorité suédoise des postes et des télécommunications (PTS) a déclaré dans un communiqué de presse publié sur son site Web ce mardi que la fixation des conditions de licence a été suivie d'évaluations par les forces armées et le service de sécurité suédois, afin de s'assurer que l'utilisation d'équipements radio dans ces bandes ne porte pas atteinte à la sécurité de la Suède. Les enchères sur les fréquences de 3,5 GHz et 2,3 GHz seront ouvertes le 10 novembre prochain en commençant par la bande de 3,5 GHz.

Les gouvernements européens ont examiné le rôle des entreprises chinoises dans la construction de leurs réseaux suite aux pressions des États-Unis, qui affirment qu'elles constituent une menace pour la sécurité car, entre autres préoccupations, les entreprises et les citoyens chinois doivent, en vertu de la loi, aider l'État dans la collecte de renseignements. En juillet, le Royaume-Uni a ordonné que les équipements Huawei soient complètement purgés du réseau 5G britannique d'ici 2027, devenant ainsi l'un des premiers pays européens à le faire.


En substance, la décision du gouvernement britannique au sujet de ses choix en matière de déploiement de la technologie 5G sur son territoire disait que les équipements de réseau de Huawei vont être retirés des réseaux 5G du pays. Les opérateurs de télécommunications ne seront pas autorisés à acheter de nouveaux équipements de télécommunications 5G à la société chinoise à partir de janvier prochain. Ils disposent de sept ans pour retirer la technologie existante du constructeur chinois de leur infrastructure 5G.

La pression internationale au sujet de Huawei est venue principalement des États-Unis, qui a tenté de sensibiliser ses alliés de bannir Huawei pour des raisons de sécurité nationale. Depuis mai 2019, Huawei est sur une liste d’entités qui ne peuvent pas se fournir en technologies auprès des entreprises américaines.

Au mois de mai de l’année en cours, les USA ont même durci leur position en annonçant de nouvelles sanctions contre Huawei. En vertu de ces nouvelles mesures qui devraient entrer en vigueur en septembre dernier, Huawei et ses fournisseurs (comme le fabricant de puces TSMC) ne pouvant plus utiliser la technologie américaine pour concevoir ou produire les produits de Huawei. C’est notamment sur cette dernière mesure que la décision du Royaume-Uni de se passer des équipements de Huawei s’est appuyée.

Selon Reuters, le service de sécurité suédois a qualifié la Chine de « l'une des plus grandes menaces contre la Suède ». Huawei et ZTE n'ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires de Reuters sur la décision de la Suède, pays d’origine du concurrent Ericsson, l'un des principaux fournisseurs européens d'équipements de télécommunications.

« L'interdiction laisse aux opérateurs de réseaux moins d'options et risque de ralentir le déploiement de la 5G sur les marchés où la concurrence est réduite », a déclaré Ben Wood, chef de la recherche chez CCS Insight.

Parlant de moins d'options dans le déploiement de la technologie 5G, un peu plus tôt ce mois Huawei a été mis de côté en Belgique, Orange et Proximus ayant porté leur choix sur Nokia pour la construction d'un réseau 5G dans le Pays. Le géant chinois des télécommunications est responsable de plusieurs infrastructures de réseaux de télécommunications en Belgique. Bruxelles, la capitale belge, abrite l'organe exécutif et le parlement de l'Union européenne, et constitue donc un centre d'intérêt pour les services de renseignement étrangers.

Les fonctions centrales pour l'utilisation des fréquences radio doivent être dépouillées des équipements de Huawei et ZTE

L'interdiction des fournisseurs chinois devrait profiter aux fabricants d'équipements de télécommunications rivaux, Ericsson et le finlandais Nokia NOKIA. Conformément à la nouvelle législation, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2020, le régulateur suédois a approuvé la participation de Hi3G Access, Net4Mobility, Telia Sverige et Teracom à la vente aux enchères prévue du spectre de 3,5 GHz et 2,3 GHz, bandes clés cruciales pour le déploiement de la 5G.

Tele2 et Telenor, deux opérateurs de télécommunications en Europe, participeront ensemble, sous le nom de Net4Mobility, à la sécurisation du spectre pour un réseau 5G commun à l'échelle nationale. Tele2, qui utilise des équipements Huawei dans son réseau, qui avait auparavant qualifié Huawei de fournisseur important, a déclaré dans un communiqué que la décision de PTS n’impacte pas profondément ses plans initiaux :

« L'annonce d'aujourd'hui ne modifie pas matériellement les prévisions d'investissement total de Tele2 pour le déploiement déjà prévu de la 5G et la modernisation du réseau, mais elle aura des implications sur le calendrier des différentes parties du projet au cours des prochaines années », lit-on sur son site Web. « Nous devrons peut-être échelonner les coûts différemment d'une année à l'autre pour répondre aux conditions de sécurité dans les délais », a déclaré un porte-parole à Reuters. Net4Mobility est née en 2009 afin de permettre aux deux entreprises de construire et d'exploiter ensemble un réseau national 2G et 4G.

L'Autorité suédoise des postes et des télécommunications a déclaré que les conditions de licence ont été décidées pour répondre aux évaluations faites par les forces armées et le service de sécurité. Voici quelques points de ces conditions :

  • Le titulaire de la licence doit prendre les mesures techniques et organisationnelles nécessaires pour garantir que l'utilisation du réseau d'accès radio conformément à la licence ne porte pas atteinte à la sécurité de la Suède.
  • Les nouvelles installations et la nouvelle mise en œuvre de fonctions centrales pour l'utilisation des fréquences radio ne doivent pas être réalisées avec des produits des fournisseurs Huawei ou ZTE.
  • Si l'infrastructure existante pour les fonctions centrales doit être utilisée pour fournir des services dans les bandes de fréquences concernées, les produits de Huawei et de ZTE doivent être éliminés progressivement au plus tard le 1er janvier 2025.
  • Si les fonctions centrales dépendent de personnel ou de fonctions placées à l'étranger, ces dépendances doivent être progressivement éliminées et, si nécessaire, remplacées par des fonctions ou du personnel placés en Suède. Cette opération doit être achevée au plus tard le 1er janvier 2025.

Le régulateur a défini les fonctions centrales comme des équipements utilisés pour construire le réseau d'accès radio, le réseau de transmission, le réseau central et le service et la maintenance du réseau, ainsi que les services de communication électronique fournis par le titulaire de la licence.

La mise aux enchères du spectre dédié à la 5G était initialement prévue pour le début de 2020, mais l'année dernière, le régulateur suédois a déclaré qu'elle retarderait la mise aux enchères en raison d'un examen de la sécurité. La nouvelle date de la vente aux enchères a été annoncée par le PTS en avril.

Sources : PTS, Tele2

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle interdiction qui frappe Huawei et ZTE ?

Voir aussi :

Huawei évincé du cœur de l'Union européenne, alors que Nokia remporte des contrats 5G en Belgique
Le Royaume-Uni annonce le retrait total des équipements de Huawei de son réseau 5G d'ici à 2027, s'alignant ainsi sur la position de Donald Trump sur la Chine
5G en Europe : Stéphane Richard, le PDG d'Orange, s'oppose à l'exclusion de Huawei, une réponse au Commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton
Le blocus Huawei de Trump fléchit en Europe, qui ne veut pas prendre de retard dans le déploiement de la 5G

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jeff_67
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/10/2020 à 15:40
Nokia Ericsson s'est pris un milliard de dollars d'amende l'année dernière aux USA (https://www.20minutes.fr/economie/26...lliard-dollars), soit-disant pour des pots de vins.

Cela a bien-sûr grandement fragilisé l'entreprise, qui n'avait pas besoin de ça. Cela la rend vulnérable aux OPA hostiles. Ça fait longtemps que les USA lorgnent sur cette entreprise.

On peut remercier le Covid d'avoir ébranlé l'économie américaine. Les entreprises européennes sont temporairement à l'abri de ces vautours.
5  0 
Avatar de calvaire
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/10/2020 à 9:36
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est dingue comme plein de pays se soumettent à la volonté US (alors que les USA sont une des principales menaces contre les nations européennes).
si pleins de pays suivent les usa je ne pense pas que ce soit juste pour suivre, il y'a peut être réellement une menace avec huawei, ou plus généralement une peur (justifié) du gouvernement chinois. Aujourd'hui les chinois font plus peur que les USA, leur modèle sociétal est a gerber et personne ne souhaite qu'il soit exporter ailleurs.

Il y'a beaucoup de preuves que les chinois ont voler des propriété intellectuel et des brevets de grosses firme européenne et américianes, les chinois sont les 1er à pratiquer un protectionnisme et a faire une cooccurrence déloyale sur le marché intérieure.
Pour accéder au marché intérieure chinois il faut faire pas mal de concessions aussi, en faite pour être en chine il faut limite que que ce soit un chinois du PCC qui dirige ta boite la bas. Ce sont des pratiques scandaleuse et j’espère que les entreprises vont délocaliser dans les pays frontalier (vietnam, taiwan, thailande...) et mème revenir en Europe de l'est voir chez nous.
peut être que la chine ce calmera quand y'aura plus d'usines

les USA ne sont pas blanc comme neige certes mais c'est quand même beaucoup plus soft, et la bas au moins tu peux faire des procès et potentiellement les gagner, va faire un procès à une boite chinoise
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/10/2020 à 14:52
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
La pression internationale au sujet de Huawei est venue principalement des États-Unis, qui a tenté de sensibiliser ses alliés de bannir Huawei pour des raisons de sécurité nationale. Depuis mai 2019, Huawei est sur une liste d’entités qui ne peuvent pas se fournir en technologies auprès des entreprises américaines.
C'est dingue comme plein de pays se soumettent à la volonté US (alors que les USA sont une des principales menaces contre les nations européennes).

On va utiliser des antennes 5G Nokia et Ericsson ce qui est théoriquement une bonne nouvelle.
Ce qui est dommage c'est que même si Nokia va devoir produire plein d'antennes 5G ça ne suffit par pour empêcher les plans sociaux :
Suppressions de postes à Nokia: manifestation à Lannion
4  1 
Avatar de calvaire
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/10/2020 à 20:28
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
J'ai plus peur des USA que de la Chine, parce qu'on est à fond sous domination US, on utilise Windows, Google, Facebook, Twitter, Amazon, Android, YouTube, Netflix, etc.
oui on est sous domination technologique USA c'est pas bien mais cela change pas mon idée de base: c'est mieux que d'etre à la botte de la chine.
En chine ton google est censuré a mort, ton facebook truffé de propagande et si jamais tu publie un truc anti gouvernement tu te retrouve dans un goulag centre de rééducation
Le twitter chinois n'a aucun message/compte anti Xi jinping à l'opposer du twitter de Trump, surement que Xi jinping doit être adoré par tout le peuple
Quand au Netflix Chinois la moindre série non conforme aux valeurs de la république populaire serait interdite tout simplement, c'est pas en chine que tu aurais une musique comme Born in the USA China

Je suis sous la domination Américaine, ça me fais chier de devoir utiliser Windows et Azure au boulot mais au moins je peux écrire/crier "Macron Démission" ou "à mort Trump" sans risque pour ma vie. Bon je dirais "à mort Obama" on me traiterais de raciste mais c'est un autre débat

Ce serait une excellente idée de faire du protectionnisme malheureusement c'est contraire à l'idéologie union-européenne.
C'est FAUX, enfin oui l'ue devrais investir davantage dans notre autonomie mais l'UE pratique un peu de protectionnisme, les vélos par exemple il y'a une grosse taxe pour les vélo chinois afin de protéger l'industrie des vélos en France et en Europe, même chose pour les voitures aussi. Si aujourd'hui t'as pas des voitures électrique chinoise à 4000€ c'est grâce ou a cause du protectionnisme chinois. Mais bon entre une Peugeot à 20000€ fabriquer en Algérie et une équivalente chinoise à 8000€ importer le "sauver l'industrie française" c'est du foutage de gueule. Pour le protectionnisme il vaut mieux une Toyota fabriquer en France qu'une Peugeot ou Renaud fabriquer ailleurs.

en parlant voiture j'ai jamais compris perso comment les chinois arrive à faire voiture électrique ou des suv 4 portes à moins de 5000€ qui semble correcte et qu'en Europe c'est 30000€, je veux dire fabriquer une bagnole de nos jours c'est surtout des machines qui tournent donc c'est pas les salariées qui doivent couter cher. J'imagine que les finitions c'est pas du haut de gamme mais bon c'est pas du cuir qu'on a dans nos voitures non plus
leurs industrie automobile est subventionné ou quoi ?

ce truc sur le papier c'est moins cher et c'est mieux que la Citroën ami (fabriquer au maghreb) mais bon je fais du HS
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/10/2020 à 13:11
Citation Envoyé par Christian_B Voir le message
2) Poser les problèmes en termes strictement nationaux me paraît archaïque
Pour l'environnement ce serait mieux de consommer local.
On devrait taxer les articles qu'on produit en France, on devrait consommer les salades françaises avant de consommer des salades étrangères.
Malheureusement avec le mondialisme on fait venir des produits depuis le bout du monde. Avec le CETA et tout le bordel il va y avoir de la viande produite sur le continent américain dans les magasins français.

Citation Envoyé par Christian_B Voir le message
C'est une possibilité, qui n'arrangerait rien et aggraverait la concurrence entre états européens (fiscale ou autre) et la faiblesse politique
La situation ne peut pas être pire qu'aujourd'hui, les paradis fiscaux de l'UE (Luxembourg, Irlande, Pays-Bas, Malte) attirent les grosses entreprises et les lois de l'UE simplifient l'optimisation fiscale, c'est très simple d'organiser sa faillite et de tout envoyer dans un paradis fiscal de l'UE.
Les gouvernements des états membres de l'UE n'ont quasiment plus de souveraineté, d'ailleurs Trump se fout de la gueule de Macron : Donald Trump qualifie Emmanuel Macron de «premier ministre».
On verra bien comment l'UE va évoluer.
2  1 
Avatar de denisys
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 20/10/2020 à 16:11
Jeff_67
On peut remercier le Covid d'avoir ébranlé l'économie américaine. Les entreprises européennes sont temporairement à l'abri de ces vautours.
---
L'UE va lancer un "Cloud industriel" de 10 milliards d'euros pour rivaliser avec les États-Unis,
Et dynamiser le secteur du Cloud Computing


https://cloud-computing.developpez.c...oud-Computing/

---

Moi, je t’invite à lire l’article, principalement, bien plus que mon commentaire, que je te conseille de lire, non pas parce que c’est moi, qui l’a rédigé !!!
Le fond de mon commentaire, uniquement, est à prendre en considération, en matière de réflexion !!
0  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/10/2020 à 10:49
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
faire une cooccurrence déloyale sur le marché intérieure.
Sur les marchés extérieurs, aussi, avec leur industrie lourdement subventionnée par le PCC. Pour lutter contre, il va falloir soit les interdire, soit subventionner nos propres industries (et les relocaliser, aussi)
0  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/10/2020 à 11:03
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
leurs industrie automobile est subventionné ou quoi ?
ben... oui... comme toute leur industrie, en fait...
0  0 
Avatar de Christian_B
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/10/2020 à 12:43
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

C'est du protectionnisme à l'échelle union-européenne donc ça ne m'intéresse pas, le protectionnisme c'est à l'échelle nationale que c'est intéressant et on ne peut pas faire en sorte que les Français consomment des produits Français en priorité.
1) Poser les problèmes en termes de protectionnisme me paraît néfaste car cela conduit à une escalade dans laquelle personne n'est gagnant. Il me semble qu'il vaut mieux plutôt poser les problèmes économiques en termes d'échanges équitables et réduits à ce qui est utile (en évitant autant que possible les transports lourds à longue distance notamment).

2) Poser les problèmes en termes strictement nationaux me paraît archaïque et de moins en moins tenable quand on voit que des grands blocs prennent l'avantage à l'échelle mondiale et que de nombreux problèmes, écologiques notamment, se posent à grande échelle. Ce nationalisme tenace est une des raisons des difficultés de l'Europe face notamment aux USA et à la Chine.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Enfin bon tant pis, l'UE finira bien par casser en morceaux.
J'espère que les gouvernements sont en train de préparer l'après UE, parce que si on ne sait pas si elle s'effondrer dans 5, 10, 20, 30 ans.
C'est une possibilité, qui n'arrangerait rien et aggraverait la concurrence entre états européens (fiscale ou autre) et la faiblesse politique, et technique dans certains domaines, de l'Europe.
L'autre possibilité c'est que l'Union Européenne, qui actuellement est en grande partie l'instrument peu démocratique de grands capitalistes, évolue vers une structure confédérale ou fédérale plus transparente et équilibrée (avec par exemple une harmonisation fiscale évitant les paradis fiscaux internes à l'Europe).
Je reconnais que ça n'en prend pas le chemin à court terme pour de nombreuses raisons, y compris l'orientation régressive de certains pays comme la Pologne et la Hongrie (et une situation socio-politique pas très brillante non plus ailleurs).
0  0 
Avatar de Christian_B
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/10/2020 à 13:52
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Pour l'environnement ce serait mieux de consommer local.
Oui mais ce n'est pas possible pour tout. Et local ne veut pas dire national. Ce peut être une aire plus restreinte dans certains cas et inversement certains produits de pays voisins peuvent être plus facilement acheminés que ceux de l'autre bout du pays.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Malheureusement avec le mondialisme on fait venir des produits depuis le bout du monde. Avec le CETA et tout le bordel il va y avoir de la viande produite sur le continent américain dans les magasins français.
Là, tout à fait d'accord.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Les gouvernements des états membres de l'UE n'ont quasiment plus de souveraineté, d'ailleurs Trump se fout de la gueule de Macron
N'exagérons pas, cela dépend des domaines et les décisions importantes dépendent de l'attitude des états. Un seul état peut suffire à bloquer un accord, c'est une des difficultés de l'U.E. Par ailleurs Trump n'est pas une référence et je crois (j'espère) qu'il ne va plus rigoler longtemps.
0  0