Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des conducteurs d'Amazon sont persuadés que l'entreprise a réussi à contrecarrer le système des fraudeurs
Qui plaçaient leurs smartphones dans des arbres pour tromper ses algorithmes

Le , par Stéphane le calme

175PARTAGES

14  0 
Une application de type Uber appelée Amazon Flex permet aux conducteurs de recevoir des notifications de livraisons à effectuer avec leurs propres véhicules. Pour beaucoup d'entre eux qui ont un autre emploi, c'est un moyen de gagner de l'argent supplémentaire pendant leur temps libre. Mais avec l'augmentation du chômage et la diminution des indemnités de chômage, la concurrence pour ce type de travail s'est intensifiée et de plus en plus de personnes en font leur principale source de revenus. Dans ce lot, on retrouve des chauffeurs issus des services de covoiturage d’Uber et de Lyft dont il semble que de moins en moins de personnes se servent en cette période de pandémie. Résultat : la demande sur Amazon Flex est importante. Certaines forces en présence s’organisent donc pour sécuriser le maximum de livraisons et parvenir à se faire un revenu conséquent étant donné qu’ils sont payés à la tâche.

Les conducteurs sont en concurrence pour les offres instantanées de livraison rapide. Ces dernières leur parviennent via un système automatisé qui détecte les conducteurs à proximité grâce à leurs smartphones. Elles sont ensuite attribuées à ceux qui les acceptent en premier. Dans une zone urbaine dotée d’ une bonne couverture des tours de téléphonie mobile et de nombreux points d'accès WiFi, le système serait conçu pour détecter les smartphones les plus à proximité étant donné que le timing requis pour les livraisons : 15 à 45 minutes. Certains l’auraient donc compris et se rapprochent simplement des Whole Foods pour poser des smartphones sur les arbres aux alentours. Ceci leur permet d’avoir un avantage sur les concurrents, l’arsenal sur les arbres étant synchronisé avec d’autres smartphones dont des conducteurs en attente dans les véhicules sont en possession.

Des chauffeurs de Las Vegas et de la région de Washington, D.C., ont également signalé avoir repéré des téléphones mystérieux à l'extérieur des emplacements de Whole Foods.

Plusieurs conducteurs de villes des États-Unis ont déclaré qu'ils obtenaient désormais plus de livraisons même lorsqu'ils se trouvaient à plusieurs kilomètres des établissements Whole Foods, un changement brusque par rapport aux dernières semaines, où ils avaient déclaré que le travail se faisait rare. Un chauffeur a déclaré que les téléphones autrefois placés dans les arbres près d'un Whole Foods de la région de Chicago ont disparu, ainsi que les personnes qui se cachaient à proximité. Un chauffeur du Tennessee qui vit à côté de Whole Foods et qui recevait des offres tous les matins a déclaré qu'il ne les recevait plus.

Amazon, qui a acheté Whole Foods en 2017, a refusé de dire si elle avait déjoué l'opération. Mais le mois dernier, la société a promis dans un e-mail aux chauffeurs qu'elle enquêterait sur le phénomène. Et, selon une personne familière avec le système de commande de livraison d'Amazon, changer quelques lignes de code serait tout ce qui est nécessaire pour court-circuiter le stratagème.


Contrairement aux employés à l'heure qui sont payés même lorsque le travail est lent, les travailleurs de la gig economy (ou l'économie de tâche qui désigne un système basé sur des emplois flexibles, temporaires ou indépendants, impliquant souvent la connexion avec des clients ou des employés via une plateforme en ligne) ne sont payés qu'à la tâche. Donc, sécuriser un itinéraire via l'application pour smartphone est la première étape clé pour gagner de l'argent. Dans une zone urbaine avec une bonne couverture de la tour cellulaire et de nombreux points d'accès Wi-Fi, le système peut détecter l'emplacement d'un smartphone à environ 6 mètres, a déclaré l'une des personnes. Cela signifie qu’un téléphone dans un arbre devant la porte de Whole Foods bénéficierait de l’offre de livraison avant même que les chauffeurs ne soient assis dans leur voiture à un pâté de maisons.

Zone morte

Amazon pourrait facilement résoudre le problème en modifiant son programme pour créer une zone morte immédiatement autour de Whole Foods afin que les conducteurs situés à quelques kilomètres du magasin se voient proposer des itinéraires, mais ceux qui restent sur le parking n'en profitent pas, selon la personne familiarisée avec le système. L'inconvénient est de confier le travail à ceux un peu plus éloignés, ce qui augmente les délais de livraison, a déclaré la personne, qui a demandé l'anonymat pour pouvoir discuter de cette affaire considérée comme étant privée. Lorsque Amazon a conçu le système, les dirigeants ont discuté des moyens de répartir le travail entre différents chauffeurs, mais une livraison rapide était la priorité absolue, a déclaré la personne.

Amazon en juin a encouragé les chauffeurs Flex à ne pas patienter sur les parkings de Whole Foods dans l'attente des commandes entre autres parce que cela signifiait que les chauffeurs-livreurs utilisaient des espaces de stationnement réservés aux clients de Whole Foods.

Amazon a refusé de répondre à des questions spécifiques sur le fait que des chauffeurs ont pu se jouer de l'application Flex et a envoyé une déclaration par courrier électronique: « Les offres instantanées sont un autre moyen pour les partenaires de livraison d'être leur propre patron et de travailler selon leur propre horaire. Attendre dans le parking ou utiliser le Wi-Fi du magasin n'est pas un moyen efficace d'augmenter ses chances de voir une offre instantanée. »

Précisons que les chauffeurs sous contrat d'Amazon.com ont remarqué un changement soudain cette semaine dans la façon dont l'entreprise attribue les itinéraires de livraison, signe qu'elle a trouvé un moyen d'empêcher les opérateurs malhonnêtes de se jouer du système pour bénéficier des commandes en premier.

Source : Amazon

Voir aussi :

Amazon enregistre un bénéfice record de 3,6 milliards de dollars au cours des trois premiers mois de 2019, soit 2 milliards de plus qu'au 1T18
Amazon paiera 0 $ d'impôts fédéraux sur 11,2 Md$ de bénéfices en 2018 selon un rapport et New-York proteste contre la construction de son siège
Amazon a fait de Jeff Bezos l'homme le plus riche du monde, mais pourquoi maltraite-t-elle autant ses salariés victimes d'accident de travail ?
Les travailleurs d'Amazon écoutent ce que vous dites à Alexa, son assistant vocal intelligent et en parlent dans un forum de discussion interne
Les revenus d'Amazon ont augmenté de 29% pour atteindre 56,6 milliards de dollars au troisième trimestre 2018, AWS en hausse de 46 %

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/09/2020 à 9:51
Citation Envoyé par nicopulse Voir le message
1) On vis vraiment dans un monde de merde.
Certes mais là ce n'est pas le sujet.
Amazon est critiquable pour plein de bonnes raisons, par exemple :
- beaucoup de librairies et autres commerces ont fait faillite en grande partie à cause de la concurrence d'Amazon
- plein d'employés sont exploités et ils se font petit à petit remplacer par des robots (donc ils vont finir au RSA)
- il y a l'histoire des livreurs polonais qui ne respectent pas les lois (Ces camions venus des pays de l'Est qui détournent la loi, bon ça ce n'est pas que de la faute à Amazon)
- l'entreprise ne déclare pas un gros bénéfice (Comment Amazon embrouille le fisc, c'est le cas de toute les très grosses entreprises)

Si les sites comme Amazon n'existaient pas il y aurait beaucoup plus de commerces et ça donnerait du travail à beaucoup plus de monde.

Là dans le sujet du topic Amazon fait quelque chose de plutôt sympa.
Des gens se sont retrouvé sans emploi à cause de la crise économique, du coup ils sont contraint de faire des jobs de merde comme livreur et Amazon a trouvé une solution pour les empêcher de tricher.
7  1 
Avatar de calvaire
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/09/2020 à 16:09
Citation Envoyé par nicopulse Voir le message
1) On vis vraiment dans un monde de merde.
2) Qui sont les connards qui achète sur AMAZON ? Il y a moins toujours le même produit dispo ailleurs au moins au même prix.... et payable avec paypal pour la sécurité de l'achat.
mais oui, je suis convaincue que des concurrents tel aliexpress c'est mieux (je parle des conditions de travail)...

le problème d'amazon c'est que c'est un super service, au moindre problème il me rembourse sans poser de question, on trouve tout et les prix sont ultra compétitif.
je suis amazon prime et pour 50€ j'ai la livraison gratuite, un service de video a la demande et d'autres truc que j'utilise pas.
5  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/09/2020 à 15:27
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Je ne vois pas le rapport entre le tracteur et la monoculture
Pour récolter rapidement il faut que toutes les plantes soient quasiment identique, c'est donc de la monoculture, par exemple il peut y avoir une partiel dédié au maïs.
En permaculture il y a plein de plantes différentes au même endroit, donc il est impossible de récolter avec un tracteur.

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
et encore moins avec l'usage des engrais.
L'industrie qui produit les semences et également l'industrie qui produit les engrais, les insecticides, les fongicides, les herbicides, les parasiticides, etc.
C'est donc dans leur intérêt de proposer des variétés ultra faible qui nécessitent beaucoup de produit.
Alors qu'en produisant ses propres semences les plantes seraient adapté aux conditions locales et pourraient produire beaucoup plus sans avoir besoin de produit.

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Même dans le bio, on utilise les tracteurs pour labourer les champs.
Il y a moyen d'aller beaucoup plus loin que le simple "bio".

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
C'est un nouveau modèle de société à inventer avec le monde d'aujourd'hui et les capacités techniques et scientifiques de notre époque (revenu universel, par exemple).
Continuez de croire en votre utopie.
Vous allez être déçu quand vous allez voir le monde de demain.
On sera très loin du "je ne travail et j'ai une qualité de vie exceptionnelle".
Commencez par vous préparez au krach et on verra après.

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
On ne nourrit pas 10 milliards d'habitants avec les moyens et mode de vie d'un autre siècle qui n'en comptait de 2 milliards d'habitants.
Ce serait une nouvelle façon de produire sans produits.
Et j’espère qu'il n'y aura jamais 10 milliards d'êtres humains sinon on est tous condamné.
Il y a déjà des problèmes de surpopulation aujourd'hui, on consomme déjà beaucoup trop de ressource.

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Mes grands parents polonais n'avaient pas l'électricité dans leur maison
Aujourd'hui il y a la technologie nucléaire donc on est bon pour un moment encore.
3  0 
Avatar de zero_divide
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 07/09/2020 à 9:11
Citation Envoyé par nicopulse Voir le message
1) On vis vraiment dans un monde de merde.
2) Qui sont les connards qui achète sur AMAZON ? Il y a moins toujours le même produit dispo ailleurs au moins au même prix.... et payable avec paypal pour la sécurité de l'achat.
Typique du Français de base, incapable de réfléchir au-delà de ce que les médias lui insèrent dans sa petite tête, déjà trop encombrée par son égo… Cela ne m’étonnerait guère que tu sois un anti-gilet jaune primaire…

Ce raisonnement provenant d’un esprit étroit me rappel celui des pseudos écologistes qui, contre toute logique, n’ont de cesse de faire culpabiliser le simple consommateur (au sujet du diesel, des emballages*; de l’achat responsable, etc…) en ne disant jamais rien, ou presque, à l’encontre ni des multinationales, qui sont pourtant à l’origine du problème, ni des politiciens qui, complices, laissent faire…

Bref, voici quelques explications*:

L’ultralibéralisme est "à l’origine" du problème, pas le consommateur lambda. C’est donc du côté du politique que la solution se trouve.

1. Et comme toujours, l’éducation—tu en es la preuve—est la clé du succès. Mais encore faut-il que le parti politique au pouvoir le permette. Ce qui ne sera certainement pas le cas tant que la France sera gouvernée par une Europe ultralibérale.

2. La France ne se limite pas aux grandes villes. Il y a aussi la France des petites villes et la rurale. Malheureusement, ces gouvernements de droite, et de fausse gauche, s’empressent de défaire une France qui prenait soin de son peuple pour l’offrir à une oligarchie. Il y a donc toujours plus de territoires abandonnés par les commerces et les services Publics…

Les premières villes proches de ces zones désertées, de même que les premiers Services Publics —comme les Préfectures, hôpitaux, etc…—se trouvent à 90 voir bien au delà des 100 kilomètres… Quant aux commerces restant, ils sont partagés entre profiter du monopole, et augmenter les prix pour compenser la baisse du chiffre d’affaire liée au déclin de la population locale qui fuit car n’ayant plus de travail… C’est donc un cercle vicieux, car les restants ne sont généralement pas les plus riches… Pour faire des économies, parfois indispensables, Amazon est donc l’ami de circonstance…

Amazon apparaît donc comme la seule solution pour faire certaines de ses courses (voir toutes ses courses en "un endroit" sans parcourir souvent plus de 200 kilomètres pour acheter quelques vêtements ou appareils électroniques introuvables localement, ou sinon hors de budget… De plus, cette distance est coûteuse en terme de temps, de péages et de carburant… Sans compter que l’itinéraire qui sépare le domicile du lieu de travail coûte énormément de temps. Bref, par souci de temps ou/et d’argent, acheter en ligne peu devenir une nécessité.

Et cela date de la fin des années 80, donc bien avant l’explosion des commandes en ligne qui date du milieu des années 2000… Ce dépeuplement a commencé avec les "petits villages", puis les petites communes, maintenant avec des villes moyennes sont concernées… La cause*? Les politiques ultralibérales menées sans relâche depuis Pompidou, en passant par Mitterrand jusqu’à Macron aujourd’hui.

Voici quelques articles en rapport :
- https://www.monde-diplomatique.fr/20...05/DUMAY/58634
- https://www.lemonde.fr/blog/transpor...villes-mortes/

3. Avant Amazon, je faisais quelques achats en ligne, liés au matériel électronique, etc. Malheureusement, les entreprises franco-françaises avaient la fâcheuse habitude de me prendre pour un idiot et de tenter, par tous les moyens, soit de retarder une livraison chèrement payée, soit de ne pas vouloir respecter les engagements du service après vente…

Puis vint Amazon. J’ai testé, et je n’ai jamais rencontré aucun souci… C’est alors que j’ai pris l’habitude d’acheter chez eux plutôt que sur d’autres sites français alors même qu’Amazon est parfois bien plus cher… Qu’importe, car j’ai l’assurance de ne plus perdre mon temps et mon énergie face à un SAV, à l’appel surtaxé, afin de faire respecter onéreusement mes droits de consommateur…

4. Les multinationales françaises ne valent pas mieux, c’est même pire car ce sont des traîtres à la nation. Ces grands groupes français et autres magouilleurs exploitent le système français avec la complicité des politiciens de tout bord (de l’extrême droite à l’extrême gauche), au détriment du peuple Français.

Il n’y a qu’à regarder l’évasion fiscale pratiquée par ces grands groupes français*(CAC 40) :
- https://www.oxfamfrance.org/inegalit...asion-fiscale/

À la fin c’est le peuple Français qui est lésé, car cet argent en moins se traduit par des moyens manquants pour nos Services Publics, dont nos écoles et hôpitaux… et aussi pour notre économie, et donc nos emplois…

Certes, on pourra toujours me reprocher de contribuer au lent déclin de la France, mais désolé, je préfère l’ennemi Américain qu’au traîtres Français, d’autant plus que l’Américain ne me prend pas pour un con…

Donc au lieu de fonctionner de manière bête et méchante, il vaudrait mieux faire fonctionner son cerveau, parce qu’il est là pour ça… Et tant qu’à faire, faisons en sorte de trouver une solution…
5  3 
Avatar de Jesus63
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/09/2020 à 11:48
C'est simple, partir du moment où vous achetez sur Amazon en temps que consommateur, vous acceptez les pratiques mises en places par l'entreprise. Vous faites partie intégrante du capital consommation du géant de la distribution...

De la même manière où il n'est pas logique ou moral de ne prendre que la partie agréable d'un fait pour soutenir sa cause, il est illogique et immoral de jouer sur les deux tableaux et se plaindre de la faillite de libraires et autres commerçants de proximité, quand nous sommes nous mêmes indirectement la force qui les écrase. Comme le consommateur fournit cette force motrice, acheter Amazon c'est approuver son évasion fiscale.
Si vous achetez Amazon, vous argumentez pour le libre-marché, et le fait que la qualité du service de livraison est bien plus élevée chez Amazon que chez n'importe qui. C'est objectivement le cas, et ce n'est pas une mauvaise chose de participer au développement d'un service de qualité.

Pour ma part, je ne suis pas parfait, loin de là. Je m'efforce de ne rien acheter sur Amazon, et toutes mes pièces hardwares sont achetées chez la boutique du coin, car j'aime les commerçants qui s'y connaissent et qui aident à l'achat.
Et étonnamment, je m'en suis sorti jusque là. Je paie plus cher, mais je suis encore en vie.
Je pense qu'il faut de tout dans cette histoire, mais que la balance pèse beaucoup du coté pratique qu'éthique; Comme ce qu'il s'est passé pour l'explosion du smartphone par exemple. Le téléphone est très beau et élégant quand il arrive en Europe, surtout quand il est fait entre des mains d'enfants de 9 ans en Asie.

C'est déplaisant à entendre quand on achète Amazon, mais c'est la réalité; Un clown n'est rien sans public.

Mais le consommateur s'en fiche, il est occupé à sauver son argent en consommant pour moins cher. La preuve en chiffres, et en images, par la démonstration de force d'Amazon.
2  1 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/09/2020 à 12:24
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Si les sites comme Amazon n'existaient pas il y aurait beaucoup plus de commerces et ça donnerait du travail à beaucoup plus de monde.
Si les tracteurs n'existaient pas, on aurait beaucoup plus de travail dans les champs avec les boeufs donc beaucoup plus d'emploi.
De même, s'il n'y avait pas les pêles, on creuserai tout avec des petites cuillères et y aurait beaucoup plus d'emplois sur les chantiers.
S'il n'y avait pas la roue, on transporterai tout à dos de cheval...

Ce bon vieux Maltus est décidément toujours autant à la mode des ignorants et des racccourcis
3  2 
Avatar de redcurve
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/09/2020 à 14:17
Citation Envoyé par nicopulse Voir le message
1) On vis vraiment dans un monde de merde.
2) Qui sont les connards qui achète sur AMAZON ? Il y a moins toujours le même produit dispo ailleurs au moins au même prix.... et payable avec paypal pour la sécurité de l'achat.
Moi j'achète sur amazon connard, je viens d'y prendre un nouveau SSD et Amazon est le moins cher
8  8 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/09/2020 à 14:36
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
À cause des tracteurs, il y a la monoculture, des plantes ultra calibré, ce serait bien de faire de la permaculture et de ne plus utiliser de machine.
Je ne vois pas le rapport entre le tracteur et la monoculture et encore moins avec l'usage des engrais.
Faut pas tout mélanger.
Même dans le bio, on utilise les tracteurs pour labourer les champs.

Il y a l'outil et la manière dont on l'utilise.
C'est 2 sujets distincts à ne pas confondre.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Mais à la fin plus personne n'aura de travail, parce que les robots feront tout.
Pas de travail => pas de revenu => pas moyen d'acheter de la merde fabriqué en Chine.
Justement, nous sommes dans une époque charnière de la fin du capitalisme effréné.
Le travail n'est plus / ne sera plus une valeur essentielle de la société car l'automatisation des tâches est possible.

C'est un nouveau modèle de société à inventer avec le monde d'aujourd'hui et les capacités techniques et scientifiques de notre époque (revenu universel, par exemple).
Revenir au "monde d'avant" n'est en rien une solution.
On ne nourrit pas 10 milliards d'habitants avec les moyens et mode de vie d'un autre siècle qui n'en comptait de 2 milliards d'habitants.
Il ne faut pas non plus idéaliser le "monde d'avant" car il était très loin de l'être.
Mes grands parents polonais n'avaient pas l'électricité dans leur maison et les toilettes étaient dans la cabane au fond du jardin (à la chaux, bien évidemment car pas d'eau courante dans la cabane).
Imagine un peu la galère les nuits d'hivers (les nuits à -5°C en janvier y sont la norme si ce n'est encore moins)
Personne ne tient à revenir à ça même si c'était plus écolo.
0  0 
Avatar de calvaire
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/09/2020 à 21:08
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Aujourd'hui il y a la technologie nucléaire donc on est bon pour un moment encore.
non plus pour longtemps car les centrales arrivent en fin de vie et va falloir soit en reconstruire soit produire autrement.
et je pense pas que la France ai les moyens financier de refaire le parc nucléaire au complet comme avant tout en démantelant en plus les vielles centrales, c'est un vrai problème d'avenir et la seul solution viable économiquement aujourd'hui c'est de prolonger la durée de vie des anciennes centrales

Ce serait une nouvelle façon de produire sans produits.
Et j’espère qu'il n'y aura jamais 10 milliards d'êtres humains sinon on est tous condamné.
Il y a déjà des problèmes de surpopulation aujourd'hui, on consomme déjà beaucoup trop de ressource.
c'est un faux problèmes, pour l'alimentation par exemple suffit de réduire par 2-3 notre consommation de viande pour avoir largement de surface cultivable pour nourrir tous le monde.
et en plus sa sera meilleurs pour notre santé. l'idéal a terme serait de ne plus faire d'élevage car mème si j'aime la viande c'est un gouffre énergétique par rapport à une rizière. Y'a des projets de de steak généré a partir de cellules en cours de développement par exemple c'est pas au point mais c'est peut être l'avenir pour ceux qui aiment le steak. si ça permet d'avoir une viande de bonne qualité sans élevée (en alimentant et en consommant des tonnes d'eau) et tuer des animaux en batterie c'est bon à prendre.
y'a aussi les algues, les méduses et les insectes qui sont des bons produits alimentaire d'avenir car peu énergivore a produire et avec de bonnes qualité nutritive. en plus bientôt y'aura plus que des méduses et des algues dans les océans alors autant leurs trouver une utilité.

Il y a moyen d'aller beaucoup plus loin que le simple "bio".
oui
pour les poules ont peut acheter des œufs bio avec des poules non tuée une fois vielle et élevée en pleine air évidement.
pour la vigne on peut se passer de bouillie bordelaise (bio...) et utiliser sur bicarbonate de potassium pour pas polluer les sols

plus généralement les engrais ou les pesticides ne donne pas toujours de meilleurs production que le bio.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/09/2020 à 10:37
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
et je pense pas que la France ai les moyens financier de refaire le parc nucléaire au complet
La France vient d'emprunter 100 milliards donc quand elle veut investir dans un truc elle peut.
Les petits réacteurs modulaires, ou le nucléaire sans les risques d'accidents graves

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
c'est un faux problèmes, pour l'alimentation par exemple suffit de réduire par 2-3 notre consommation de viande pour avoir largement de surface cultivable pour nourrir tous le monde.
Si on ne gaspillait pas on pourrait déjà nourrir tout le monde, mais est-ce que c'est vraiment souhaitable ?
Sans la malnutrition la population mondiale exploserait et il y a déjà trop d'humains.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Y'a des projets de de steak généré a partir de cellules
Il n'y a probablement pas tous les micro nutriments dans la viande synthétique.
Et vous êtes trop utopique, on ne va pas arrêter l'élevage et le Brésil ne va pas arrêter de couper des arbres pour planter du soja pour le vendre aux végétariens.
La Chine commence à élever des porcs géants
Elevage industriel : les fermes usines toujours en plein essor, dénonce Greenpeace

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
y'a aussi les algues, les méduses et les insectes qui sont des bons produits alimentaire d'avenir car peu énergivore a produire et avec de bonnes qualité nutritive.
Les gens ne voudront pas s'y mettre.
Et vous êtes rigolo avec vos algues, mais si on regarde la spiruline par exemple, si tu veux 60g de protéine par jour, ça va te coûter super cher.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
plus généralement les engrais ou les pesticides ne donne pas toujours de meilleurs production que le bio.
Le problème c'est que les sols sont morts à force d'avoir utilisé des engrais.
C'est pas facile d'arrêter d'utiliser des produits (c'est un peu comme avec les sportifs ).

===
Bref, on va attendre les conséquences de la crise économique et on verra combien il restera de survivants.
0  0