IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Amazon : des conducteurs accrochent leurs smartphones sur les arbres près des stations de livraison pour devancer les algorithmes
Et recevoir des notifications de livraisons avant leurs concurrents

Le , par Patrick Ruiz

351PARTAGES

6  0 
L’image est de prime abord amusante. Elle est pourtant représentative de la férocité de la concurrence que se livrent les conducteurs du géant du commerce en ligne chargés des livraisons en ces temps de Covid-19. De la même façon qu’il suffit de quelques millisecondes à un trader pour gagner des millions de dollars sur les marchés boursiers, des smartphones peuvent s’avérer être des alliés de taille pour ceux qui savent en user chez Amazon. Des conducteurs en suspendent près des stations de livraison. La manœuvre serait destinée à devancer les algorithmes de l’entreprise chargés d’émettre les notifications de livraisons. Amazon enquête sur le phénomène.

La succursale Whole Foods de Chicago fait partie de celles citées dans les développements en lien avec cette situation. Les rapports font état de dizaines de smartphones visibles sur des branches d’arbres près des stations de livraisons parmi lesquelles celle-ci figure.


Une application de type Uber appelée Amazon Flex permet aux conducteurs de recevoir des notifications de livraisons à effectuer avec leurs propres véhicules. Pour beaucoup d'entre eux qui ont un autre emploi, c'est un moyen de gagner de l'argent supplémentaire pendant leur temps libre. Mais avec l'augmentation du chômage et la diminution des indemnités de chômage, la concurrence pour ce type de travail s'est intensifiée et de plus en plus de personnes en font leur principale source de revenus. Dans ce lot, on retrouve des chauffeurs issus des services de covoiturage d’Uber et de Lyft dont il semble que de moins en moins de personnes se servent en cette période de pandémie. Résultat : la demande sur Amazon Flex est importante. Certaines forces en présence s’organisent donc pour sécuriser le maximum de livraisons et parvenir à se faire un revenu conséquent étant donné qu’ils sont payés à la tâche.

Les conducteurs sont en concurrence pour les offres instantanées de livraison rapide. Ces dernières leur parviennent via un système automatisé qui détecte les conducteurs à proximité grâce à leurs smartphones. Elles sont ensuite attribuées à ceux qui les acceptent en premier. Dans une zone urbaine dotée d’ une bonne couverture des tours de téléphonie mobile et de nombreux points d'accès WiFi, le système serait conçu pour détecter les smartphones les plus à proximité étant donné que le timing requis pour les livraisons : 15 à 45 minutes. Certains l’auraient donc compris et se rapprochent simplement des Whole Foods pour poser des smartphones sur les arbres aux alentours. Ceci leur permet d’avoir un avantage sur les concurrents, l’arsenal sur les arbres étant synchronisé avec d’autres smartphones dont des conducteurs en attente dans les véhicules sont en possession.

C’est une configuration avec ses tares étant donné que le nombre de smartphones sur les arbres est en principe limité. Dans ces conditions, de telles opérations ne devraient pas pouvoir passer sous les radars des équipes d’Amazon étant donné l’attribution de livraisons à un sous-ensemble prédominant de chauffeurs. C’est la raison pour laquelle des intervenants de la filière sont d’avis qu’une main interne à Amazon est derrière ce stratagème. Ce dernier agirait comme un intermédiaire entre Amazon et les chauffeurs en faisant payer aux conducteurs pour que ces derniers puissent sécuriser plus d’itinéraires. Un conducteur payé à la tâche se fait quand même 18 dollars de l’heure. Il n’est donc pas exclu que des ententes se forment autour de ce montant.

Situation provoquée ou pas par un employé d’Amazon, le fait est que l’algorithme n’accorde pas un traitement équitable à tous les chauffeurs, ce que l’entreprise dit être contraire à sa politique. Une enquête est en cours, mais Amazon aurait déjà fait savoir que les résultats ne seront pas divulgués aux chauffeurs.

Source : Bloomberg

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quelle est l’explication technique la plus plausible à cette situation sur laquelle Amazon enquête ?
Avez-vous été confronté à des cas de figure similaires ? Partagez votre expérience

Voir aussi :

Amazon enregistre un bénéfice record de 3,6 milliards de dollars au cours des trois premiers mois de 2019, soit 2 milliards de plus qu'au 1T18
Amazon paiera 0 $ d'impôts fédéraux sur 11,2 Md$ de bénéfices en 2018 selon un rapport et New-York proteste contre la construction de son siège
Amazon a fait de Jeff Bezos l'homme le plus riche du monde, mais pourquoi maltraite-t-elle autant ses salariés victimes d'accident de travail ?
Les travailleurs d'Amazon écoutent ce que vous dites à Alexa, son assistant vocal intelligent et en parlent dans un forum de discussion interne
Les revenus d'Amazon ont augmenté de 29% pour atteindre 56,6 milliards de dollars au troisième trimestre 2018, AWS en hausse de 46 %

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/09/2020 à 8:31
Ça me rassure de voir que l'on a toujours pas atteint les limites de la connerie...
6  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/09/2020 à 9:51
Citation Envoyé par nicopulse Voir le message
1) On vis vraiment dans un monde de merde.
Certes mais là ce n'est pas le sujet.
Amazon est critiquable pour plein de bonnes raisons, par exemple :
- beaucoup de librairies et autres commerces ont fait faillite en grande partie à cause de la concurrence d'Amazon
- plein d'employés sont exploités et ils se font petit à petit remplacer par des robots (donc ils vont finir au RSA)
- il y a l'histoire des livreurs polonais qui ne respectent pas les lois (Ces camions venus des pays de l'Est qui détournent la loi, bon ça ce n'est pas que de la faute à Amazon)
- l'entreprise ne déclare pas un gros bénéfice (Comment Amazon embrouille le fisc, c'est le cas de toute les très grosses entreprises)

Si les sites comme Amazon n'existaient pas il y aurait beaucoup plus de commerces et ça donnerait du travail à beaucoup plus de monde.

Là dans le sujet du topic Amazon fait quelque chose de plutôt sympa.
Des gens se sont retrouvé sans emploi à cause de la crise économique, du coup ils sont contraint de faire des jobs de merde comme livreur et Amazon a trouvé une solution pour les empêcher de tricher.
7  1 
Avatar de laloune
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 02/09/2020 à 8:51
et l'éternelle question : "qui est à blâmer, les livreurs ou les consommateurs qui utilisent le service ?"
5  0 
Avatar de Se7h22
Membre averti https://www.developpez.com
Le 02/09/2020 à 22:26
Citation Envoyé par laloune Voir le message
et l'éternelle question : "qui est à blâmer, les livreurs ou les consommateurs qui utilisent le service ?"
Poser ainsi, on a envie de choisir un camp. Mais en réalité c'est plus complexe, et il faut prendre du recule.

Tant que nous vivront sous un système capitaliste, qui pousse à réduire le plus le coût des produits et donc les salaires des gens, cela poussera forcément l'idiotie de certains à leur paroxysme (mais qui résulte d'un système à bout de souffle, et non d'un individu en particulier).
Et s'ajoute à cela la disponibilité et la livraison qui par Internet n'est qu'une question de délai et de coût pour le consommateur, qui n'a aucune idée des conséquences de la concurrence que cela crée.

Surtout que tout encourage les monopoles tel qu'Amazon, auxquels les États montrent pâte blanche avec l'éternel argument de l'emploi…
5  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/09/2020 à 16:09
Citation Envoyé par nicopulse Voir le message
1) On vis vraiment dans un monde de merde.
2) Qui sont les connards qui achète sur AMAZON ? Il y a moins toujours le même produit dispo ailleurs au moins au même prix.... et payable avec paypal pour la sécurité de l'achat.
mais oui, je suis convaincue que des concurrents tel aliexpress c'est mieux (je parle des conditions de travail)...

le problème d'amazon c'est que c'est un super service, au moindre problème il me rembourse sans poser de question, on trouve tout et les prix sont ultra compétitif.
je suis amazon prime et pour 50€ j'ai la livraison gratuite, un service de video a la demande et d'autres truc que j'utilise pas.
4  0 
Avatar de strato35
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 02/09/2020 à 9:10
Et bien ... Ils vont être jolis les sapins de Noël cette année...
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/09/2020 à 15:27
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Je ne vois pas le rapport entre le tracteur et la monoculture
Pour récolter rapidement il faut que toutes les plantes soient quasiment identique, c'est donc de la monoculture, par exemple il peut y avoir une partiel dédié au maïs.
En permaculture il y a plein de plantes différentes au même endroit, donc il est impossible de récolter avec un tracteur.

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
et encore moins avec l'usage des engrais.
L'industrie qui produit les semences et également l'industrie qui produit les engrais, les insecticides, les fongicides, les herbicides, les parasiticides, etc.
C'est donc dans leur intérêt de proposer des variétés ultra faible qui nécessitent beaucoup de produit.
Alors qu'en produisant ses propres semences les plantes seraient adapté aux conditions locales et pourraient produire beaucoup plus sans avoir besoin de produit.

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Même dans le bio, on utilise les tracteurs pour labourer les champs.
Il y a moyen d'aller beaucoup plus loin que le simple "bio".

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
C'est un nouveau modèle de société à inventer avec le monde d'aujourd'hui et les capacités techniques et scientifiques de notre époque (revenu universel, par exemple).
Continuez de croire en votre utopie.
Vous allez être déçu quand vous allez voir le monde de demain.
On sera très loin du "je ne travail et j'ai une qualité de vie exceptionnelle".
Commencez par vous préparez au krach et on verra après.

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
On ne nourrit pas 10 milliards d'habitants avec les moyens et mode de vie d'un autre siècle qui n'en comptait de 2 milliards d'habitants.
Ce serait une nouvelle façon de produire sans produits.
Et j’espère qu'il n'y aura jamais 10 milliards d'êtres humains sinon on est tous condamné.
Il y a déjà des problèmes de surpopulation aujourd'hui, on consomme déjà beaucoup trop de ressource.

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Mes grands parents polonais n'avaient pas l'électricité dans leur maison
Aujourd'hui il y a la technologie nucléaire donc on est bon pour un moment encore.
3  0 
Avatar de miaous
Membre averti https://www.developpez.com
Le 02/09/2020 à 9:53
Citation Envoyé par strato35 Voir le message
Et bien ... Ils vont être jolis les sapins de Noël cette année...
Citation Envoyé par albert einstein
Il y a deux chose infinie , l'univers et la bêtise humaine , mais j'ai un doute concernant le premier

A quand des brouilleurs de téléphone au pied des arbre pour gêner les autre livreur. et récupérer les livraisons à leur place.
2  0 
Avatar de cd090580
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/09/2020 à 21:27
Ca fait penser à la personne qui avait trompé Google Maps et ses infos trafic en tirant à pied un petit chariot rempli de smartphones.....
2  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 07/09/2020 à 11:48
C'est simple, partir du moment où vous achetez sur Amazon en temps que consommateur, vous acceptez les pratiques mises en places par l'entreprise. Vous faites partie intégrante du capital consommation du géant de la distribution...

De la même manière où il n'est pas logique ou moral de ne prendre que la partie agréable d'un fait pour soutenir sa cause, il est illogique et immoral de jouer sur les deux tableaux et se plaindre de la faillite de libraires et autres commerçants de proximité, quand nous sommes nous mêmes indirectement la force qui les écrase. Comme le consommateur fournit cette force motrice, acheter Amazon c'est approuver son évasion fiscale.
Si vous achetez Amazon, vous argumentez pour le libre-marché, et le fait que la qualité du service de livraison est bien plus élevée chez Amazon que chez n'importe qui. C'est objectivement le cas, et ce n'est pas une mauvaise chose de participer au développement d'un service de qualité.

Pour ma part, je ne suis pas parfait, loin de là. Je m'efforce de ne rien acheter sur Amazon, et toutes mes pièces hardwares sont achetées chez la boutique du coin, car j'aime les commerçants qui s'y connaissent et qui aident à l'achat.
Et étonnamment, je m'en suis sorti jusque là. Je paie plus cher, mais je suis encore en vie.
Je pense qu'il faut de tout dans cette histoire, mais que la balance pèse beaucoup du coté pratique qu'éthique; Comme ce qu'il s'est passé pour l'explosion du smartphone par exemple. Le téléphone est très beau et élégant quand il arrive en Europe, surtout quand il est fait entre des mains d'enfants de 9 ans en Asie.

C'est déplaisant à entendre quand on achète Amazon, mais c'est la réalité; Un clown n'est rien sans public.

Mais le consommateur s'en fiche, il est occupé à sauver son argent en consommant pour moins cher. La preuve en chiffres, et en images, par la démonstration de force d'Amazon.
2  0